Science.gov

Sample records for risque chez les

  1. Photovaporisation prostatique au laser chez les patients à haut risque hémorragique

    PubMed Central

    Bouabdallah, Zakaria; Kharbouchi, Amine; Colau, Alexandre; Cariou, Gerard

    2013-01-01

    Introduction Les patients sous traitement anticoagulant sont à risque élevé de saignement lors de la résection transurétrale de la prostate ou de l'adénomectomie par taille vésicale et ils se voient souvent récuser pour la chirurgie de l'hyperplasie bénigne de la prostate symptomatique. En Utilisant la photovaporisation de la prostate, les patients à haut risque peuvent subir en toute sécurité la chirurgie. Nous avons évalué l'innocuité et l'efficacité de la photovaporisation de la prostate (PVP) chez les patients sous anticoagulants en cours avec les dérivés de la coumarine, l'aspirine ou le clopidogrel, se plaignant de symptômes d'hypertrophie bénigne de la prostate. Méthodes Entre janvier 2009 et mai 2010, 47 hommes sous anticoagulation systémique ont subi une photovaporisation de la prostate. Les données ont été recueillies sur les caractéristiques démographiques, les comorbidités, les complications, la natrémie, l'hémoglobine, le débit urinaire maximal, le résidu post-mictionnel, l'IPSS et les complications. Résultats L'âge moyen était de 78 ans, le volume prostatique moyen était de 44g et le PSA était de 3.4ng/ml. Parmi les 10 patients (21.2%) étaient sous AVK, 27 (57.4%) étaient sous aspirine, 2 (4.2%) étaient sous clopidogrel, un sous fondaparinux et 6 (12.7%) étaient sous 2 anticoagulants ou plus. Le score ASA moyen était de 3. La durée moyenne de fonctionnement de l'appareil était de 38 minutes, l'énergie moyenne utilisée était de 200kJ. La durée moyenne d'hospitalisation était de 2 jours. Les complications survenant dans les 30 jours comprenaient une infection urinaire chez 5 patients (10.6%), une dysurie chez 4 patients et une hémorragie retardée chez 4 autres (8.5%). Un seul de ces patients a nécessité une transfusion sanguine et aucun patient n'a nécessité une réintervention. En 3 mois de suivi un seul patient a nécessité une incision du col vésical pour sclérose du col. Aucune incontinence

  2. L’évaluation du risque cardiaque avant l’utilisation de stimulants chez les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    Bélanger, SA; Warren, AE; Hamilton, RM; Gray, C; Gow, RM; Sanatani, S; Côté, J-M; Lougheed, J; LeBlanc, J; Martin, S; Miles, B; Mitchell, C; Gorman, DA; Weiss, M; Schachar, R

    2009-01-01

    Les décisions en matière de réglementation et les documents scientifiques au sujet de la prise en charge du trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) soulèvent des questions quant à l’innocuité des médicaments et à l’évaluation convenable à effectuer avant le traitement afin de déterminer la pertinence d’une pharmacothérapie. Ce constat est particulièrement vrai en présence de cardiopathies structurelles ou fonctionnelles. Le présent article contient l’analyse des données disponibles, y compris les publications révisées par des pairs, des données tirées du site Web de la Food and Drug Administration des États-Unis au sujet des réactions indésirables déclarées chez des enfants qui prennent des stimulants, ainsi que des données de Santé Canada sur le même problème. Des lignes directrices consensuelles sur l’évaluation pertinente sont proposées d’après l’apport des membres de la Société canadienne de pédiatrie, de la Société canadienne de cardiologie et de l’Académie canadienne de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, qui possèdent notamment des compétences et des connaissances précises tant dans le secteur du TDAH que de la cardiologie pédiatrique. Le présent document de principes prône une anamnèse et un examen physique détaillés avant la prescription de stimulants et s’attarde sur le dépistage des facteurs de risque de mort subite, mais il ne contient pas de recommandations systématiques de dépistage électrocardiographique ou de consultations avec un spécialiste en cardiologie, à moins que les antécédents ou que l’examen physique ne le justifient. Le document contient un questionnaire pour repérer les enfants potentiellement vulnérables à une mort subite (quel que soit le type de TDAH ou les médicaments utilisés pour le traiter). Même si les recommandations dépendent des meilleures données probantes disponibles, le comité s’entend pour affirmer que

  3. Facteurs de risque de l'inobservance thérapeutique chez les patients schizophrènes: étude cas- témoins'

    PubMed Central

    Aarab, Chadya; Elghazouani, Fatima; Aalouane, Rachid; Rammouz, Ismail

    2015-01-01

    Les progrès réalisés dans le traitement de la schizophrénie n'ont jusqu'ici pas modifié de manière radicale l'importance de l'adhésion des patients à leur médication. L'objectif de ce travail est d'identifier les facteurs de risque de l'abandon du traitement sur un échantillon marocain de malades schizophrènes. C'est une étude transversale menée au centre psychiatrique universitaire de Fès sur une période de 4 mois. Les malades inclus présentaient une schizophrénie ou un trouble schizo-affectif, sélectionnés en deux groupes observant et non observant. L’évaluation de l'observance a été faite par un hétéro-questionnaire comprenant une liste de causes d'abandon du traitement avec des réponses par oui ou non et à l'aide de l’échelle MARS (Medication Adherence Rating Scale). Le traitement statistique des résultats a été réalisé par le logiciel Epi Info version 3.5.1. On a recruté 164 participants, 112 étaient des malades non observants à leur traitement (cas) et 52 patients bien observants (témoins). L’âge moyen est 31 ans, avec une prédominance masculine. Les facteurs de risque d'inobservance thérapeutique sont: l’âge jeune, le sexe masculin, le célibat, les troubles addictifs. Les principales raisons d'abandon du traitement sont le changement fréquent du médecin, le manque d'informations sur la maladie, un mauvais insight et les effets secondaires des antipsychotiques. Le groupe de schizophrènes non adhérents à leur traitement pharmacologique avait un score élevé à l’échelle MARS dans 80% cas. Ces résultats doivent être pris en considération par le personnel soignant pour optimiser l'observance thérapeutique chez les patients souffrant de schizophrénie. PMID:26161196

  4. Les jeux de hasard chez les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    Gupta, Rina; Pinzon, Jorge L

    2012-01-01

    RÉSUMÉ Même si, au Canada, les mineurs n’ont pas le droit de jouer à des jeux de hasard légalisés, les adolescents participent souvent à des jeux de hasard soit légalisés (produits de loterie, casino, terminaux de jeux vidéo), soit autonomes (jeux de cartes, paris sportifs, dés) à la maison et en milieu scolaire. Chez les adultes, le taux de prévalence de dépendance aux jeux de hasard au cours de la vie se situe entre 1 % et 2 %. D’après les données existantes, la prévalence chez les adolescents serait de deux à quatre fois plus élevée. On ne sait pas grand-chose des facteurs de risque d’apparition et de perpétuation d’une dépendance pathologique aux jeux de hasard. Le présent document de principes vise à informer les pédiatres, les médecins de famille et les autres professionnels de la santé des connaissances émergentes sur les jeux de hasard pendant l’enfance et l’adolescence et du risque de conséquences graves qui s’y rattachent. On y exhorte également les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à inclure cette question dans leur programme et à tenir compte des facteurs sociopolitiques associés aux jeux de hasard.

  5. Les infections urinaires chez les patients insuffisants rénaux chroniques hospitalisés au service de néphrologie: profil bactériologique et facteurs de risque

    PubMed Central

    Chemlal, Abdeljalil; Ismaili, Fatiha Alaoui; Karimi, Ilham; Elharraqui, Ryme; Benabdellah, Nawal; Bekaoui, Samira; Haddiya, Intissar; Bentata, Yassamine

    2015-01-01

    L'infection urinaire chez l'insuffisant rénal est fréquente et particulière dans sa prise en charge diagnostique et thérapeutique. L'objectif de notre étude est de déterminer le profil bactériologique et d’étudier les facteurs de risque des infections urinaires chez le patient insuffisant rénal chronique en milieu de néphrologie. Etude prospective débutée en Septembre 2012 menée au service de néphrologie à l'hôpital régional d'Oujda de l'oriental Marocain. Ont été inclus tous les patients hospitalisés en néphrologie avec une infection urinaire documentée. Nous avons analysé les données démographiques, cliniques, biologiques, et thérapeutiques de nos patients à l'admission et au cours de leurs hospitalisations. 48 épisodes d'infections urinaires chez 43 patients ont été colligés dont 3 enfants. L'incidence de l'infection urinaire dans notre étude était de 4,65%. La médiane d’âge était de 53 (32-66) années. 60,4% étaient de sexe féminin. Le germe isolé était un Escheria Coli dans 58,3% et un Klebsiella dans 29,2%. Le germe isolé était résistant à l'amoxicilline-acide clavulanique dans 83% des cas. L'antibiotique prescris en premiére intention chez nos patients était une céphalosporine de 3 éme génération dans 50%. L’évolution chez nos patients était favorable dans 89,6% des cas. 33,3% avaient présenté un sepsis et on a noté le décès dans 10,4% des cas. Les infections urinaires chez l'insuffisant rénal chronique reste très grave vu leur lourde morbi-mortalié d'où l'intêrét d'un dépistage précoce chez cette population. Un usage raisonné des antibiotiques est nécessaire afin de prévenir l'extension des résistances bactériennes. PMID:26213601

  6. Les Hemorragies Gastroduodenales de Stress Chez le Brule Grave

    PubMed Central

    Siah, S.; Fouadi, F.E.; Ababou, K.; Nassim Sabah, T.; Ihrai, I.

    2008-01-01

    Summary Les Auteurs rapportent trois observations d'hémorragies gastroduodénales de stress chez le brûlé grave. Ils rappellent l'importance des mesures thérapeutiques qui doivent être prises chez le brûlé grave, comme le traitement du choc, du sepsis, des plaies et de la douleur, la nutrition entérale précoce et l'oxygénothérapie. Tout cela permet de réduire les facteurs de risque de survenue d'une hémorragie gastroduodénale de stress. PMID:21991137

  7. Troubles du sommeil, symptômes anxio-dépressifs et risque cardio-vasculaire chez les hypertendus noirs africains: étude transversale de 414 hypertendus suivis en ambulatoire au CHU de Ouagadougou (Burkina Faso)

    PubMed Central

    Yaméogo, Nobila Valentin; Samadoulougou, André; Kagambèga, Larissa Justine; Yaméogo, Aimé Arsène; Ilboudo, Eric; Millogo, Georges; Kologo, Jonas; Toguyeni, Jean Yves; Simporé, Jacques; Zabsonré, Patrice

    2015-01-01

    Introduction Dans le but de déterminer la fréquence des troubles du sommeil, de l'anxiété et de la dépression, et de rechercher l'existence d'une relation entre ces troubles et le risque cardio-vasculaire global chez les hypertendus noirs africains, nous avons réalisé une étude transversale de mai 2010 à mars 2011 à l'unité de consultation externe du service de cardiologie du CHU-Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou qui a inclut 414 hypertendus adultes suivis en ambulatoire. Après un examen clinique à la recherche des facteurs de risque cardio-vasculaire, deux auto-questionnaires ont été administrés. Méthodes Le questionnaire de l’«European Sleep Center » pour la recherche des troubles du sommeil et, l’échelle «Hospital Anxiety and Depression Scale » de Zigmond et Snaith pour la recherche de l'anxiété et la dépression. Le diagnostic du syndrome d'apnée du sommeil était clinique et basé sur la présence des 4 symptômes principaux: hypersomnolence diurne, éveils nocturnes fréquents avec nycturie, asthénie matinale avec ou sans céphalées et ronflements importants. Le risque cardio-vasculaire global était calculé grâce à l’équation d'Anderson tirée de l’étude de Framingham. L'analyse des données a été réalisée par le logiciel SPSS version 17. La comparaison des variables a été effectuée grâce au test de Khi 2 pour les variables qualitatives et au test «t» de Student pour les variables quantitatives. Le seuil de signification a été fixé à 5%. Résultats L’échantillon était composé de 414 patients dont 248 femmes (59,9%). L’âge moyen était de 54,6 ± 9,3 ans. Les troubles du sommeil étaient retrouvés dans 72,2% des cas. Ils étaient dominés par l'insomnie (49,2%), le syndrome d'apnée du sommeil (33,5%) et le syndrome des jambes sans repos (25,8%). L'anxiété était retrouvée dans 37,1% des cas et la dépression dans 16,6% des cas. Le risque cardio-vasculaire global était faible dans 21,0%, mod

  8. Appendicite chronique chez les enfants

    PubMed Central

    Kim, David; Butterworth, Sonia A.; Goldman, Ran D.

    2016-01-01

    Résumé Question Alors que le diagnostic d’appendicite aigu est relativement simple à poser, celui d’appendicite chronique peut être controversé et souvent mal posé. De quelle manière et à quel moment les cliniciens devraient-ils investiguer l’appendicite chronique comme la cause de douleurs abdominales chroniques et récidivantes dans la population pédiatrique? Réponse L’appendicite chronique est une inflammation ou fibrose de longue date de l’appendice dont le tableau clinique est une douleur abdominale prolongée ou intermittente. Son diagnostic est souvent difficile à poser et elle peut entraîner des complications telles que des infections intra-abdominales, ou l’occlusion ou la perforation de l’intestin. Le tableau clinique, de même que les études d’imagerie, peuvent aider le clinicien à écarter d’autres affections, et chez les patients qui reçoivent un diagnostic, dont de nombreux enfants, l’appendicectomie soulage partiellement ou complètement la douleur.

  9. Facteurs de risque chez les familles d’enfants présentant un trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité: Données québécoises

    PubMed Central

    Poissant, Hélène; Lecomte, Sarah

    2007-01-01

    Résumé Introduction Nous nous concentrons ici le Trouble Déficitaire de l’Attention/Hyperactivité (TDA/H) et sur la nature de ses liens avec d’autres troubles chez l’enfant et ses parents. Nous abordons aussi les facteurs d’adversité entourant la vie familiale, afin de voir leur impact sur le TDA/H. L’approche choisie est de contraster les familles qui ont un enfant avec un TDA/H avec les familles d’enfants qui n’ont pas d’enfants avec un TDA/H. Méthodologie Un questionnaire QFR-TDA/H est rempli par les parents de 82 familles: 24 contrôles (sans présence de TDA/H chez les enfants) et 58 TDA/H (présence d’au moins un enfant avec TDA/H). Les enfants âgés entre 5 et 21 ans (moyenne: 10 ans) avaient un niveau de scolarité entre 1 et 14 ans (moyenne: 4 ème année du primaire). La répartition des sexes s’établit de la manière suivante, 9 garçons: 15 filles (contrôle) et 48 garçons: 10 filles (TDA/H). Résultats Le trouble oppostionnel (TO), le trouble de conduite (TC) et le trouble d’apprentissage (TA) se sont trouvés significativement plus présents dans le groupe d’enfants avec un TDA/H. Nous trouvons aussi un usage plus important des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) chez les mères d’enfants avec un TDA/H comparé aux mères des enfants non TDA/H, impliquant de manière indirecte la présence de troubles de type dépressif chez ces mères. Nous avons pu aussi établir que les pères d’enfants avec TDA/H ont eu des difficultés d’apprentissage plus souvent que les pères contrôles. Conclusion La présente recherche s’inscrit dans la lignée des travaux visant à déterminer l’étiologie du TDA/H. La recherche des causes demeure complexe puisqu’il s’agit d’une réalité à la fois physique et psychologique. PMID:18392174

  10. Tuberculose chez le personnel de santé du secteur public au Burundi: fréquence et facteurs de risque

    PubMed Central

    Mukuku, Olivier; Ruhindiza, Bienvenu Mukuku; Mupepe, Alexis Kumba; Sawadogo, Michel

    2013-01-01

    Introduction Le but de cette étude était de déterminer la fréquence de la tuberculose (TB) chez le personnel de santé du secteur public en charge des patients tuberculeux et d’évaluer les facteurs de risque de contracter la tuberculose chez ce personnel au Burundi. Méthodes Il s’agit d’une étude transversale à visée analytique réalisée auprès de 300 travailleurs prestant dans 30 centres de dépistage et de traitement de la TB (CDT) au Burundi du 16 octobre au 15 novembre 2012. Les paramètres sociodémographiques et professionnels ainsi que l’antécédent de vaccination BCG de travailleurs ayant été touché par la TB ont été analysé et comparé à ceux de travailleurs qui ne l’ont pas été. Le seuil de signification a été fixé à p < 0,05. Résultats La fréquence de la TB chez le personnel de santé est de 15%. Le risque de souffrir de la TB est de près de 4 fois chez les travailleurs âgés d’au moins 50 ans (OR=3,73; 1,53-9,08), chez ceux qui n’ont jamais reçu de vaccin de BCG (OR=3,73; 1,24-11,03), chez ceux qui n’ont pas de cicatrice vaccinale de BCG (OR=3,80; 1,67-8,62) et chez ceux qui travaillent depuis au moins 6 ans dans un CDT (OR=3,79; 1,44-9,96); ce risque est de 9 fois chez ceux qui sont mariés (OR=9,42; 1,26-70,23), de 8 fois chez ceux qui n’aèrent pas leurs salles de travail (OR=8,20; 1,48-48,23) et de 6 fois chez ceux qui ont comme profession nettoyeur ou aide-soignant (OR=6,12; 2,92-12,82). Par contre, aucune corrélation statistiquement significative n’a été observée entre le fait de souffrir de la TB et le sexe mais aussi le nombre d’heures de contact d’un travailleur avec un patient tuberculeux (p>0,05). Conclusion L’âge, l’antécédent de vaccination de BCG ainsi que la majorité de paramètres professionnels sont en association avec la maladie TB des travailleurs de CDT. D’où, la maîtrise de certains facteurs de risque s’avère important pour faire face au fardeau de la TB parmi

  11. Les Troubles Respiratoires Chez Le Brule

    PubMed Central

    Fassi Fihri, J.; Ezzoubi, M.; Boukind, E.H.

    2010-01-01

    Summary A travers une revue de la littérature, cet article se propose d'exposer les particularités des troubles respiratoires chez le brûlé. Ces troubles sont liés à un mécanisme direct, lorsque l'arbre respiratoire est lésé par le transfert d'énergie thermique du à la brûlure et/ou par un mécanisme indirect, lorsque la fonction respiratoire et ventilatoire du poumon est perturbée par les phénomènes loco-régionaux ou généraux du brûlé. Ces troubles respiratoires sont aggravés par l'inhalation des gaz contenus dans la fumée d'incendie. Le diagnostic de ces troubles est clinique et paraclinique. Il doit être précoce et continu. Les patients nécessitent de différents moyens thérapeutiques tels que l'oxygénothérapie, la libération des voies respiratoires, l'amélioration de la mécanique ventilatoire et de la fonction respiratoire, l'antibiothérapie ou la chirurgie des séquelles. Cette prise en charge doit nécessairement être multidisciplinaire. PMID:21991224

  12. Les maladies chroniques non transmissibles chez les militaires sénégalais: étude transversale en 2013

    PubMed Central

    Aziz, Ndiaye Abdoul; Mohamed, Seck Sidy; Badara, Tall Alioune; Boubacar, Gueye; Gallo, Sow Papa; Awa, Gaye; Anta, Tal-Dia

    2015-01-01

    Introduction Les maladies chroniques non transmissibles (MCNT) constituent un problème de santé publique. La transition épidémiologique coexiste avec les maladies infectieuses. En Afrique subsaharienne, leur ampleur est peu connue et l'OMS recommande aux pays à faible et moyen revenu de réaliser des enquêtes STEPS portant sur les comportements, des mesures physiques et biochimiques. L'absence de données au niveau national justifie cette étude auprès d'un groupe spécifique. L'objectif de l’étude était de déterminer la prévalence des MCNT et de leurs facteurs de risque chez les militaires Sénégalais. Méthodes Une enquête transversale a été réalisée incluant les militaires âgés de 25 à 60 ans. La participation était volontaire et l'accord des autorités hiérarchiques a préalablement été obtenu. Un sondage stratifié à deux niveaux a été utilisé permettant d'avoir un échantillon ajusté de 1513 individus. Les données ont été saisies avec le logiciel EPI Info 6 et analysées à l'aide de R. Un score de risque a été déterminé sur la base de cinq facteurs. Résultats Les résultats préliminaires concernent 1125 personnes. L’âge moyen était de 39,7 ±9,1 ans et le sex-ratio de 28,6. La prévalence du tabagisme actif était de 17,3% et ne variait pas significativement entre les différentes catégories d’âge. L’âge moyen auquel ils ont commencé à fumer était de 20,8 ±4,05 ans. La consommation médiane de fruits et légumes était de l'ordre de 4 par jour et seulement 5,7% des enquêtés prenaient au moins 5 portions par jour. Environs 72% des enquêtés avaient une activité physique intense ou modérée. Les prévalences de la surcharge pondérale, de l'HTA et du diabète étaient de 30,5%, 28,4% et 3,0% respectivement alors que la maladie rénale chronique était retrouvée chez un seul cas. Le calcul du score de risque cardiovasculaire a montré que 39,1% des militaires étaient à risque élevé (≥3 facteurs

  13. Evaluation des complications cardiaques chez les hémodialysés chroniques de Dakar

    PubMed Central

    Moustapha, Cissé Mouhamadou; Tall, Lemrabott Ahmed; Maria, Faye; Khodia, Fall; Moustapha, Faye; Fary, Ka El Hadji; Abdou, Niang; Boucar, Diouf

    2016-01-01

    Introduction L’évaluation cardiovasculaire est essentielle en hémodialyse périodique car les affections cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les hémodialysés chroniques. Nous avons conduit cette étude afin de déterminer la prévalence et le type des différentes complications cardiovasculaires et d'identifier les principaux facteurs de risque cardiovasculaire. Méthodes Il s'agissait d'une étude rétrospective de 4 ans portant sur les dossiers de patients traités au moins 6 mois en hémodialyse et ayant des explorations cardio-vasculaires comportant une radiographie du thorax de face, un électrocardiogramme et une échographie cardiaque. Les données épidémiologiques, cliniques, paracliniques, les aspects évolutifs des complications cardiaques ont été recueillies pour chaque patient retenu. Résultats Trente huit dossiers de patients ont été inclus dans cette étude. L’âge moyen était de 52 ans ± 12,85 et le sex-ratio H/F de 1,53. Les complications cardiovasculaires étaient dominées par l'hypertrophie ventriculaire gauche (71,05%), la maladie coronaire (34,21%), l'insuffisance cardiaque congestive (18,42%), Calcifications vasculaires (5,78%), les troubles du rythme (7.89%), les fuites valvulaires mitrales (44,73%), tricuspidiennes (42,10%) et les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques (5,26%). L'incidence moyenne de l'HVG était de 81% chez les patients hypertendus. Au cours de cette étude, 27 patients avaient poursuivi l'hémodialyse et 11 étaient décédés dont 6 de causes cardiovasculaires (54,55%). Conclusion L'hémodialyse est une technique d’épuration qui expose les patients à de multiples complications cardiovasculaires. PMID:27217869

  14. L’hypertension chez les diabétiques de type 2

    PubMed Central

    Campbell, Norm R.C.; Gilbert, Richard E.; Leiter, Lawrence A.; Larochelle, Pierre; Tobe, Sheldon; Chockalingam, Arun; Ward, Richard; Morris, Dorothy; Tsuyuki, Ross T.; Harris, Stewart B.

    2011-01-01

    Résumé Objectif Résumer les données qui rappellent la nécessité d’améliorer le traitement pharmacologique de l’hypertension chez les diabétiques de type 2 et de fournir des conseils d’experts sur la façon d’améliorer le traitement de la tension artérielle (TA) en contexte de soins primaires. Source de l’information À partir d’études recueillies grâce à une revue systématique de la littérature sur l’hypertension et le diabète, on a élaboré et révisé des recommandations et on les a soumises au vote d’un groupe d’experts du Programme éducatif canadien sur l’hypertension et de l’Association canadienne du diabète; on a également tenu compte de l’opinion avisée des auteurs sur le traitement pharmacologique optimal. Principal message La pathogénie de l’hypertension chez les diabétiques est complexe et fait intervenir plusieurs facteurs biologiques et environnementaux, ainsi qu’une prédisposition génétique; par conséquent, l’hypertension du diabétique présente un plus grand danger de problèmes et de complications. Les diabétiques qui n’obtiennent pas un contrôle de la TA (c’est-à-dire une valeur cible de moins de 130/80 mm Hg) ont un taux de mortalité et de morbidité plus élevé. De vastes essais cliniques randomisés et des méta-analyses d’essais cliniques randomisés ont montré qu’à elle seule, une réduction pharmacologique de la TA est la façon la plus efficace de réduire les taux de décès et d’incapacité chez le diabétique, notamment le risque de problèmes cardiovasculaires. Pour que le traitement soit efficace, il est souvent nécessaire d’utiliser deux médicaments ou plus (diurétiques, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, β–bloqueurs, bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine, bloqueurs des canaux calciques, spironolactone, etc.), en particulier chez les patients dont la TA est difficile à contrôler. Toutefois, les coûts de santé engendr

  15. L'obésité en consultation cardiologique à Lomé: prévalence et facteurs de risque cardio-vasculaire associés - étude chez 1200 patients

    PubMed Central

    Pessinaba, Soulemane; Yayehd, Komlavi; Pio, Machiude; Baragou, Réné; Afassinou, Yaovi; Tchérou, Tchaa; Damorou, Findibé

    2012-01-01

    Introduction Introduction: Les objectifs de ce travail étaient de déterminer la fréquence de l'obésité et celle des autres facteurs de risque cardio-vasculaire chez ces patients obèses à Lomé (Togo). Méthodes Il s'est agi d'une étude multicentrique transversale de prévalence. Elle s'est déroulée du 05 septembre 2005 au 04 mars 2006 et a porté sur les malades vus en consultation externe dans 3 services de cardiologie de la commune de Lomé. Ont été inclus dans cette étude les malades ayant un surpoids selon les normes de l'OMS. Résultats Parmi 1200 patients vus en consultations, 779 (64,92%) avaient une surcharge pondérale. L’âge moyen était de 49,53 ± 17,24 ans. L'obésité était plus fréquente chez les femmes (79,49%) que chez les hommes (20,51%). Un antécédent d'obésité familiale (61,8%) était le principal facteur favorisant. Les autres facteurs de risque cardio-vasculaire retrouvés étaient: sédentarité (82% vs50% chez les non obèses), hypertension artérielle (54,8% vs 39,2%), alcool (50,9% vs 43,9%), dyslipidémie (34,5% vs 20%), diabète (30,9% vs 10,7%) et tabac (14,1% vs 20,3%). La différence était statistiquement significative entre les deux groupes. Les principales complications cardiovasculaires observées chez les obèses étaient: l'ischémie myocardique (26,7%), l'hypertrophie ventriculaire gauche (46,4%), la dilatation cavitaire cardiaque (30,1%) et les accidents vasculaires cérébraux (7,1%). Conclusion L'obésité est un problème de santé publique au Togo. Sa prévalence est très élevée et elle est le plus souvent associée aux autres facteurs de risque cardio-vasculaire. Des mesures préventives doivent être mises en jeu pour lutter contre ce facteur de risque. Mots clés: Obésité, prévalence, facteurs de risque. PMID:23133699

  16. Le syndrome des jambes sans repos: fréquence et facteurs de risque chez l'hémodialysé

    PubMed Central

    Soumeila, Illiassou; Keita, Salia; Elhassani, Anis; Sidibé, Mohamed; Alaoui, Khadija; Kabbali, Nadia; Arrayhani, Mohamed; Sqalli, Tarik

    2015-01-01

    Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) ou syndrome d'impatience musculaire est un trouble moteur caractérisé par des sensations désagréables dans les jambes. Les causes sont mal connues et sa fréquence est estimée entre 25% et 75% chez les hémodialysés. Il s'agit d'une étude transversale monocentrique menée au centre d'hémodialyse du CHU Hassan II de Fès (hôpital Al Ghassani) entre décembre 2012 et janvier 2013. Nous avons défini le syndrome de jambes sans repos selon la définition de l'international restless legs study group de 2003 reposant sur 4 critères essentiels au diagnostic. L'international restless legs syndrome scale (IRLES) a été coté par un même néphrologue pour mesurer la sévérité du syndrome des jambes sans repos. 84 hémodialysés ont répondu au questionnaire avec 41,7% de cas de SJSR dont 6,6% de formes graves. Nous avons retrouvé une association entre le SJSR et la carence martiale p(0,018), la néphropathie initiale p(0,041), l'HTA p(0,026) et le sexe féminin p(0,024). Dans notre série, il ressort que la carence martiale et l'HTA sont les principaux facteurs de risque modifiables de ce syndrome chez nos patients. Les facteurs traditionnels comme le tabagisme, l’âge supérieur à 50 ans et la dialyse inadéquate ne sont pas associés à ce trouble dans notre série. PMID:26015849

  17. La prévention des blessures non intentionnelles chez les enfants et adolescents autochtones au Canada

    PubMed Central

    Banerji, Anna

    2012-01-01

    RÉSUMÉ Les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès chez les enfants et adolescents autochtones canadiens, à un taux de trois à quatre fois la moyenne nationale. Non seulement les décès et les blessures invalidantes dévastent les familles et les communautés, mais elles font également d’énormes ravages sur les ressources de santé. L’absence de statistiques, de surveillance continue ou de programmes de prévention des blessures à l’égard des enfants et adolescents autochtones exacerbe les coûts en matière de main-d’œuvre et de santé. Les communautés autochtones sont hétérogènes sur le plan culturel, qu’il s’agisse de l’accès aux ressources ou même des risques et des types de blessures. Pourtant, en général, ces communautés sont beaucoup plus susceptibles d’être pauvres, d’habiter dans un logement insalubre et d’éprouver de la difficulté à accéder aux soins de santé, des facteurs qui accroissent le risque et les conséquences des blessures. Il existe un besoin urgent de surveillance des blessures, de recherche, de renforcement des capacités, de diffusion des connaissances et de programmes de prévention des blessures qui sont axés sur les populations autochtones. Pour prévenir les blessures de manière efficace, il faut adopter des démarches multidisciplinaires, coopératives et durables, fondées sur des pratiques exemplaires, tout en étant spécifiques et sensibles sur le plan culturel et linguistique.

  18. Définir les choix à risque: l'éthique et les effets des décisions organisationnelles.

    PubMed

    Warren, Marika

    2016-07-01

    Les choix de vivre « à risque » sont complexes et difficiles. Ils peuvent être structurés par les politiques organisationnelles. Certaines personnes veulent vraiment vivre dans des situations à haut risque ou perçues comme telles parce qu'elles en tirent un avantage important. Cependant, il est probable que ces choix dépendent en grande partie du contexte et qu'ils ne se soient pas posés dans une autre situation. L'article plaide pour la responsabilité d'être attentif aux effets des décisions organisationnelles sur les choix de vivre à risque et sur la répartition globale du risque. PMID:27365384

  19. La grossesse chez les hémodialysées chroniques

    PubMed Central

    Doukkali, Bouchra; Bahadi, Abdelaali; Rafik, Hicham; Kabbaj, Driss; Benyahia, Mohamed

    2015-01-01

    La survenue d'une grossesse en hémodialyse chronique (HDC) est rare, mais depuis la description du premier cas par Confortini en 1971, plusieurs observations ont été rapportées. L'hémodialyse a considérablement amélioré la fertilité de ces patientes. Nous rapportons l'expérience de douze grossesses survenues entre 1999 et 2014, chez douze patientes d’âge médian 34 ans (22-44), en hémodialyse (HD) depuis 40 mois (3-72), l’âge gestationnel moyen de diagnostic est de 16 semaines d'aménorrhée, la grossesse était compliquée dans 50% des cas par un hydramnios. Le terme moyen est de 35 semaine d'aménorrhée (SA) et l'accouchement a été réalisé dans 90% des grossesses par voie basse. Le poids moyen des nouveau-nés est de 1800g. De telles grossesses sont à haut risque du fait de la fréquence des complications. Elles devraient être contrôlées par les équipes multidisciplinaires, et la consultation prénatal ne devrait pas être négligée. L'objectif de ce travail est de rapporter notre expérience concernant la survenue d'une grossesse chez les patientes dialysées et de la confronter aux données de la littérature. PMID:26113944

  20. Le sumatriptan intranasal pour la migraine chez les enfants

    PubMed Central

    Goldman, Ran D.; Meckler, Garth D.

    2015-01-01

    Résumé Question Je vois de plus en plus d’enfants et d’adolescents qui souffrent de céphalées pouvant se classer dans la catégorie des migraines. J’ai fait des lectures sur le sumatriptan par voie intranasale comme thérapie abortive. Est-ce un traitement efficace? Réponse La migraine aiguë chez les enfants et les adolescents est fréquente et difficile à traiter. Le sumatriptan intranasal est une option sûre et généralement efficace pour les enfants et les adolescents. La dose actuellement recommandée est de 20 mg pour les enfants qui pèsent plus de 40 kg et de 10 mg pour ceux dont le poids se situe entre 20 et 39 kg. Il faudrait faire des études de plus grande envergure pour contrecarrer les limitations des échantillons de petite taille et mieux comprendre la faible concentration plasmique et les effets placebo observés dans les études jusqu’à présent.

  1. Les transfusions de globules rouges chez le nouveau-né : Des directives révisées

    PubMed Central

    2002-01-01

    En général, depuis dix ans, les professionnels de la santé qui soignent des nouveau-nés à haut risque dans des unités de soins intensifs néonatals sont plus restrictifs dans leur utilisation de transfusions de globules rouges. Le présent énoncé est conçu pour ceux qui soignent des nouveau-nés à haut risque (des prématurés aux nouveau-nés d’un mois). Il vise à fournir des directives pour réduire l’incidence d’anémie chez les nourrissons prématurés et à terme, à repérer des stratégies pour réduire le besoin de transfusions de globules rouges et à limiter l’exposition à des donneurs au sein de cette population. Des recommandations portant sur les transfusions de globules rouges sont incluses.

  2. Des recommandations probantes pour surveiller l’innocuité des antipsychotiques de deuxième génération chez les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    Pringsheim, Tamara; Panagiotopoulos, Constadina; Davidson, Jana; Ho, Josephine

    2012-01-01

    HISTORIQUE : Au Canada, l’utilisation d’antipsychotiques, notamment les antipsychotiques de deuxième génération (ADG), a augmenté de façon considérable depuis cinq ans chez les enfants ayant des troubles de santé mentale. Ces médicaments ont le potentiel de causer de graves complications métaboliques et neurologiques lorsqu’on les utilise de manière chronique. OBJECTIF : Synthétiser les données probantes relatives aux effets secondaires métaboliques et neurologiques précis associés à l’usage d’ADG chez les enfants et fournir des recommandations probantes sur la surveillance de ces effets secondaires. MÉTHODOLOGIE : Les auteurs ont procédé à une analyse systématique des essais cliniques contrôlés des ADG auprès d’enfants. Ils ont fait des recommandations à l’égard de la surveillance de l’innocuité des ADG d’après un modèle de classification fondé sur le système GRADE (système de notation de l’évaluation et de l’élaboration des recommandations). Lorsque les données probantes n’étaient pas suffisantes, ils fondaient leurs recommandations sur le consensus et l’avis d’experts. Un groupe consensuel multidisciplinaire a analysé toutes les données probantes pertinentes et est parvenu à un consensus à l’égard des recommandations. RÉSULTATS : Les recommandations probantes portant sur la surveillance de l’innocuité des ADG figurent dans les présentes lignes directrices. Les auteurs indiquent la qualité des recommandations relatives à des examens physiques et tests de laboratoire précis à l’égard de chaque ADG à des moments déterminés. CONCLUSION : De multiples essais aléatoires et contrôlés ont permis d’évaluer l’efficacité de bon nombre des ADG utilisés pour traiter les troubles de santé mentale en pédiatrie. Toutefois, leurs avantages ne sont pas sans risques : on observe à la fois des effets secondaires métaboliques et neurologiques chez les enfants traités au moyen d

  3. L’acétaminophène chez les enfants

    PubMed Central

    Goldman, Ran D.

    2013-01-01

    Résumé Question Je suggère fréquemment aux parents d’utiliser de l’acétaminophène comme traitement de la fièvre et de la douleur pour leurs enfants. J’ai récemment reçu un enfant à mon cabinet qui s’est présenté avec une éruption cutanée sous forme de lésions en cibles une journée après avoir pris de l’acétaminophène. L’éruption s’est résorbée 3 jours après qu’on ait arrêté l’administration d’acétaminophène. L’acétaminophène comporte-t-elle des risques d’événements indésirables comme celui-ci? Réponse Comme les autres médicaments ou substances actives, les préparations d’acétaminophène pourraient poser des risques d’événements indésirables. Au cours des dernières années, on a procédé à une investigation concernant une association potentielle entre l’acétaminophène et l’asthme et la Food and Drug Administration des États-Unis a récemment publié un avertissement à propos de réactions cutanées éventuelles, graves mais rares, associées à l’acétaminophène. Même si l’acétaminophène est principalement un médicament sûr, les professionnels de la santé devraient être alertes et informer les parents à propos de la possibilité d’événements indésirables rares mais sévères.

  4. Prise en charge de l’infection gonococcique chez les adultes et les jeunes

    PubMed Central

    Pogany, Lisa; Romanowski, Barbara; Robinson, Joan; Gale-Rowe, Margaret; Latham-Carmanico, Cathy; Weir, Christine; Wong, Tom

    2015-01-01

    Résumé Objectif Présenter des recommandations sur la prise en charge de l’infection gonococcique chez les adultes et les jeunes. Qualité des données Les recommandations thérapeutiques des lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement reposent sur une recherche documentaire de même que sur des catégories de recommandations et des niveaux de qualité de données déterminés par au moins 2 évaluateurs. Les recommandations ont été revues par des pairs et sont en instance d’approbation par le groupe de travail d’experts. Message principal Les nouvelles recommandations portant sur la prise en charge de l’infection gonococcique chez les adultes et les jeunes préconisent les cultures à titre d’outil diagnostique lorsqu’elles sont pratiques, le traitement par antibiothérapie combinée (ceftriaxone associée à l’azithromycine) et le signalement sans délai de tous les cas dont le traitement a échoué aux autorités de santé publique. Conclusion Si elles sont suivies, ces nouvelles recommandations pourraient réduire l’échec thérapeutique, contribuer à une surveillance plus étroite des tendances à la résistance de Neisseria gonorrhoeae aux antibiotiques et contribuer à prévenir la transmission de gonorrhée résistante à plusieurs médicaments.

  5. Prévalence de l’hypotension orthostatique et ses facteurs favorisants chez les hypertendus noirs africains traités

    PubMed Central

    Baragou, Soodougoua; Pio, Machiude; Pessinaba, Soulemane; Redah, Datouda

    2012-01-01

    Introduction Le but de cette étude était de déterminer la prévalence de l’hypotension orthostatique (HO) chez les hypertendus noirs africains traités, et rechercher ses facteurs favorisants. Méthodes Il s’est agi d’une étude prospective transversale menée du 1er février 2007 au 31 janvier 2009 à la clinique cardiologique du CHU Campus de Lomé, incluant des patients régulièrement traités pour hypertension artérielle. La pression artérielle et la fréquence cardiaque étaient mesurées en décubitus dorsal puis immédiatement en orthostatisme (1ère et 3ème minutes). Résultats Sur une population de 394 patients hypertendus traités, 81 cas d’HO (20,5%) ont été observés dont 53 (65,4 %) étaient symptomatiques. Il s’agissait de 188 femmes (49,2%) et de 206 hommes (50,8%). L’âge moyen des hypertendus était de 53,4 ans ± 11,2 avec des extrêmes de 26 ans et de 81ans. Les patients ayant présenté une HO avaient un âge moyen significativement plus élevé : 60 ans contre 51 ans chez les autres (p= 0,01). L’HO était plus fréquente chez les patients traités par antihypertenseurs centraux, les patients ayant présenté un accident vasculaire cérébral, les diabétiques, les obèses. Conclusion L’hypotension orthostatique est fréquente chez les hypertendus noirs africains traités. Il faut la rechercher systématiquement chez tous les hypertendus surtout mal contrôlés car elle peut être non seulement un facteur de mauvaise observance thérapeutique, mais aussi un facteur de risque cardiovasculaire indépendant. PMID:22368755

  6. Facteurs de risque de mortalité chez les nouveaux-nés transférés au service de néonatologie de l'Hôpital Jason Sendwe de Lubumbashi, République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Katamea, Tina; Mukuku, Olivier; Kamona, Lewis; Mukelenge, Kethye; Mbula, Otikeke; Baledi, Lambert; Ntambwe, Emile; Mutombo, Augustin Mulangu; Wembonyama, Stanis Okitotsho; Luboya, Oscar Numbi

    2014-01-01

    Introduction La mortalité néonatale reste préoccupante dans notre milieu et plusieurs facteurs dont ceux liés à l'organisation du transfert de nouveau-nés au niveau des structures de prise en charge y contribuent. Les objectifs de notre étude sont de déterminer la fréquence du transfert néonatal extrahospitalier à l'unité de néonatologie et identifier les facteurs de risque de mortalité dans notre milieu. Méthodes Il s'agit d'une étude prospective et analytique menée sur une période de douze mois allant du 1er Janvier 2012 au 31 décembre 2012 ayant ciblé tous les nouveau-nés transférés des maternités extérieurs, traités et suivis dans le service de néonatologie de l'hôpital Sendwe. Les caractéristiques maternelles (âge, parité, état-civil, profession, niveau d’étude, antécédents médicaux et toxicologiques) et perpartales (âge gestationnel, état de la poche des eaux, voie d'accouchement) et néonataux (âge lors du transfert, sexe, poids de naissance, moyen de transfert, motif de transfert et évolution (guérison ou décès)) ont été étudiés. La saisie et l'analyse des données ont été faites sur le logiciel Epi Info 2011 (version 7.0.8.3) et le seuil de signification de 5%. Résultats La fréquence du transfert néonatal extrahospitalier est de 12,9%. La mortalité était significativement liée à la profession (vendeuse ou travailleuse) de la mère (OR = 7,43 (1,38-39,97)), au niveau d’étude élevé (OR = 4,22 (1,18-15,10)), à l’âge gestationnel <37 SA (OR=3,21 (1,46-7,06)), à l’accouchement par voie basse de manière dystocique (OR=6,50 (1,54-27,38)), au sexe masculin du nouveau-né (OR=2,43 (1,08-5,46)), au poids de naissance <1500 grammes (OR=15,3 (5,73-40,78)) et à la prématurité comme motif de transfert (OR=5,56 (1,47-20,98)). Conclusion Le bilan de la mortalité néonatale est lourd dans les pays en développement où les nouveau-nés continuent de mourir pour des causes souvent évitables. La r

  7. Prévalence des cervicalgies et douleurs des membres supérieures chez les utilisateurs d'ordinateur en milieu professionnel à Casablanca (Maroc)

    PubMed Central

    Seknaji, Nawal; Rachidi, Wafaa; Hassoune, Samira; Janani, Saadia; Nani, Samira; Maaroufi, Abderrahmane; Mkinsi, Ouafaa

    2013-01-01

    Introduction Les cervicalgies et douleurs du membre supérieur (CDMS) affectent des millions d'utilisateurs d'ordinateurs dans les pays développés. L'objectif de ce travail était de déterminer la prévalence des cervicalgies et douleurs du membre supérieur (CDMS) à Casablanca et identifier les différents facteurs de risque qui y sont impliqués, afin de définir les sous-groupes à haut risque, et d’établir des plans d'intervention efficaces. Méthodes Il s'agit d'une étude transversale, menée chez 118 employés de bureau francophones et utilisant l'ordinateur, à Casablanca. Les données ont été collectées de Décembre 2011 à Juin 2012, en utilisant la version française d'un questionnaire validé: Maastricht-Upper-extremity-Questionnaire. Résultats 118 utilisateurs d'ordinateur en milieu professionnel ont été recrutés. Parmi les employés enquêtés, 93% ont rapporté des CDMS localisées au moins à un site. Les plaintes les plus fréquemment rapportées étaient les douleurs des épaules et les cervicalgies (48,3% et 46,6% respectivement). Nous n'avons pas remarqué de différence significative des fréquences des douleurs selon le genre. Nos résultats concordent avec les données de la littérature où il existe un certain consensus quant à l'impact des mauvaises conditions ergonomiques sur les troubles musculo-squelettiques du membre supérieur en milieu professionnel. De même, les études récentes examinant les effets combinés et/ou interactifs tant des facteurs biomécaniques/physiques que de facteurs psychosociaux professionnels vont de pair avec nos résultats. Conclusion Il en ressort que les stratégies d'intervention visant à réduire les CDMS doivent agir essentiellement sur 3 volets, le premier correspond à l'amélioration et la sensibilisation quant au respect des conditions ergonomiques, le second concerne l'amélioration des conditions psychosociales. Enfin le troisième volet vise la rationalisant de la demande de

  8. Les séquelles de brûlures cervicocéphaliques chez l’enfant

    PubMed Central

    Sankale, A.A.; Ndiaye, A.; Ndoye, A.; Ndiaye, L.; Ndoye, M.

    2011-01-01

    Summary La peau, barrière protectrice de l’organisme, est très exposée aux agressions et donc aux brûlures. Le but de ce travail est d’apprécier les particularités des séquelles de brûlure cervicofaciales chez l’enfant en milieu sub-saharien et d’évaluer leur prise en charge. Il s’agit d’une étude rétrospective réalisée dans le service de Chirurgie Pédiatrique du Centre Hospitalo-universitaire Aristide Le Dantec de Dakar (Sénégal). Vingt-sept dossiers de patients ont été colligés entre mai 2001 et avril 2008. L’âge moyen lors de la consultation était de 6,7 ans et le sex ratio m:f de 1,7:1. La topographie des séquelles se répartit ainsi: la face (66,7%), le cou (29,6%) et le cuir chevelu (11,1%). Concernant le type de séquelles, les brides prédominaient (33,3%), suivies des cicatrices chéloïdiennes ou hypertrophiques (25,9%), des ectropions de paupières (18,5%), des alopécies du cuir chevelu (11,1%), des ulcérations chroniques (7,4%) et de dyschromie (3,7%). Le traitement a été chirurgical dans 55,7% des cas: plasties en Z suivies ou non d’une greffe de peau pour les brides et libération de bride suivie d’une greffe pour les ectropions de paupières. Pour ce qui concerne les patients opérés, la morbidité opératoire a été de 20% et la mortalité opératoire nulle. Les cicatrices chéloïdiennes ont fait l’objet d’un traitement médical par infiltrations de dermocorticoïdes. Au-delà de l’urgence, les brûlures cervicofaciales de l’enfant entraînent un préjudice esthétique et fonctionnel important. L’amélioration de leur pronostic passe par la qualité des premiers soins et par la sensibilisation des parents aux risques d’accidents domestiques. PMID:21991239

  9. Les aspects psychosociaux de l’obésité chez les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    Nieman, Peter; LeBlanc, Claire MA

    2012-01-01

    RÉSUMÉ En plus de donner des conseils aux familles au sujet de l’activité physique régulière et d’une saine alimentation, les cliniciens doivent déterminer les facteurs psychosociaux qui contribuent à l’obésité des enfants ou des adolescents et les aider à y faire face. Les personnes touchées peuvent souffrir de dépression, de mauvaise estime de soi, d’intimidation et de préjugés liés au poids, qui sont tous des expériences qui peuvent compliquer l’obtention des résultats de santé souhaités. Les cliniciens devraient tenter de déterminer les facteurs stressants sous-jacents et s’assurer de la mise en œuvre de conseils pertinents.

  10. Consommation de lait et production de mucus chez les enfants asthmatiques

    PubMed Central

    Thiara, Gurkaran; Goldman, Ran D.

    2012-01-01

    Résumé Question De nombreux parents qui ont des enfants asthmatiques hésitent de plus en plus à leur donner du lait parce qu’ils croient que cela aggrave leur asthme en augmentant la production de mucus. Sachant que le lait fait partie d’un régime alimentaire sain qui favorise la croissance et l’apport en calcium, est-il avisé d’exclure le lait de l’alimentation? Réponse Depuis le 12e siècle, on proscrit le lait chez les patients atteints d’asthme. Ceci étant dit, jusqu’à maintenant, aucune étude n’a pu établir de lien définitif qui puisse appuyer cette recommandation. Puisqu’il faudrait des preuves plus concluantes pour déterminer l’effet qu’a la consommation de lait chez les enfants asthmatiques et qu’on doit mieux comprendre les mécanismes de production de mucus, on ne devrait pas exclure le lait ou en consommer moins. Santé Canada recommande 2 portions de lait (0,5 l) par jour pour les enfants de 2 à 8 ans et 3 à 4 portions de lait par jour (0,75 à 1 l) pour les enfants de 9 à 13 ans pour un développement et une santé optimale.

  11. Les facteurs prédictifs de morbimortalité chez les patients sous ballon de contre pulsion intra-aortique en chirurgie cardiaque

    PubMed Central

    Elahmadi, Brahim; Motiaa, Youssef; Hatim, Abdedaim Elghadbane; Atmani, Noureddine; Moutakillah, Younes; Wahid, Fouad Amal; Elbekkali, Youssef; Houssa, Mahdi Ait; Razine, Rachid; Boulahya, Abdelatif; Drissi, Mohammed

    2015-01-01

    Le ballon de contre pulsion intra-aortique (BCPIA) est fréquemment utilisé en chirurgie cardiaque, comme moyen d'assistance circulatoire en cas de bas débit cardiaque. Il est d'intérêt clinique de déterminer les facteurs pronostiques chez les patients porteurs d'un BCPIA en chirurgie cardiaque, et qui restent un sujet rarement élucidé dans la littérature. L'objectif de notre travail est de déterminer les facteurs prédictifs de morbi-mortalité chez les patients sous ballon de contre pulsion intraortique en périopératoire d'une chirurgie cardiaque. Il s'agit d'une étude rétrospective portant sur l'ensemble des patients opérés en chirurgie cardiaque sous circulation extracorporelle, et ayant bénéficiés de la mise en place d'un ballon de contre pulsion intra-aortique en périopératoire, au service de chirurgie cardiovasculaire de l'Hôpital Militaire Mohamed V de Rabat, entre le mois de janvier 2005 et le mois d'aout 20014. Soixante dix patients ont été inclus dans notre étude. En analyse univariée l'âge, la dyspnée de stade III et IV, l'insuffisance cardiaque, la présence d'un infarctus du myocarde, d'une coronaropathie mono et bitronculaire, les anomalies du doppler de trons supra-aortique et du membre inférieur, le caractère urgent de la chirurgie, la durée de la circulation extracorporelle, l'instabilité hémodynamique postopératoire, le saignement et l'insuffisance rénale postopératoire étaient statistiquement associés à une mortalité postopératoire élevée. La dyskinésie préopératoire et la sortie de circulation extracorporelle sous drogues étaient associées à une morbidité globale élevée. En analyse multi variée, seule l'âge, constituait un facteur de risque indépendant de mortalité dans notre série avec un Odds Ratio (OR): 1,89 ; un Intervalle de Confiance (IC) 95% de (1,52-4,97) et un p =0,045. Au terme de notre étude, le taux de mortalité était de 48,57% et de morbidité globale était de 87,1%. Il

  12. Prévalence des complications de la corticothérapie chez les sujets ouest-africains consultant en rhumatologie

    PubMed Central

    Zomalheto, Zavier; Dossou-yovo, Hilaire; Zossoungbo, Fidèle; Avimadjè, Martin

    2015-01-01

    Introduction Les corticoïdes sont pourvoyeurs d'effets secondaires multiples responsables de leur mauvaise réputation. L'objectif de ce travail a été d’établir la prévalence des complications de la thérapie cortisonique chez les sujets ouest-africains souffrant d'affection rhumatologique au CNHU-HKM de Cotonou. Méthodes Il s'agissait d'une étude rétrospective sur 5 ans portant sur des dossiers de patients de diverses nationalités reçus dans l'unité de rhumatologie du CNHU-HKM de Cotonou. Nous avons répertorié les complications liées à la prise des corticoïdes donnés dans le cadre des pathologies rhumatologiques. Les données ont été analysées grâce au logiciel EXCELL version 2013. Résultats 745 (17,1%) avaient reçu l'indication d'une corticothérapie. Ils étaient de nationalités diverses de l'Afrique de l'ouest dont 87,4% de béninois. L’âge moyen des patients était de 51,15±21,58 (10-73) ans. La sex ratio était 0,61. Il s'agissait d'une corticothérapie par voie générale dans 65,1%. Les complications étaient présentes chez 31,1% des patients toute voie confondue. Celles engendrées par les infiltrations étaient dominées par la décoloration cutanée en regard du site d'injection (40%) alors que la corticothérapie générale était responsable de la prise de poids dans plus d'un cas sur 2. Conclusion Les complications de la thérapie cortisonique sont diverses et variées. La manipulation des dérivés cortisoniques doit se faire avec prudence en tenant compte du terrain et surtout de l’évaluation à chaque moment du rapport bénéfice-risque. PMID:26587152

  13. Les aspects des frottis cervico-vaginaux chez les femmes vivants avec le VIH suivies à Thiès/Sénégal et association avec le degré d'immunodépression

    PubMed Central

    Bammo, Mariama; Dioussé, Pauline; Thiam, Marietou; Diop, Madoky Maguatte; Berthe, Adama; Faye, Flugence Abdou; Diallo, Thierno Abdoul Aziz; Sarr, Fatou Seck; Dione, Haby; Toure, Papa Souleymane; Diop, Bernard Marcel; Ka, Mamadou Mortalla

    2015-01-01

    De nombreuses études ont démontré que les femmes infectées par le VIH ont un risque accru de survenue de néoplasies cervicales intra épithéliales. L'association entre les deux affections étant bidirectionnelle, l'objectif était de décrire les anomalies cervicales chez les femmes séropositives au virus de l'immunodéficience humaine (VIH), de rechercher des facteurs associés et de proposer des recommandations en termes de suivi de ces femmes. Il s'agissait d'une étude transversale, multicentrique recensant l'ensemble des frottis cervico-vaginaux (FCV) et des colposcopies des patientes infectées par le VIH entre 2012 et 2014 dans les services de dermatologie de Thiès et de Mbour. Les données étaient recueillies et analysées par le logiciel EPI Info 2012 version 3.5.4. Les tests statistiques ont été effectués avec un seuil de significativité p <0,05. Etaient inclus 125 patientes. L’âge moyen était de 38,98 ± 10.2 ans [20-77]. Il n'y avait aucun signe d'appels dans 82.4%. Le FCV était normal dans 32.8%, inflammatoire dans 44.8%. Les anomalies cytologiques concernaient 22,4% dont, ASC-H (suspicion de lésions de haut grade: 2.4%), LSIL (lésions de bas grade: 8.8%), HSIL (lésions de haut grade: 4%). Leur majorité (60.7%) avaient un taux de CD4 < 500 et étaient au stade 3 de l'OMS dans 64.3%; la biopsie montrait une dysplasie sévère chez 37.5% des patientes ayant pu réaliser cet examen. Deux patientes ont bénéficié d'un traitement curatif notamment l'exérèse chirurgicale. La survenue de dysplasies cervicales même précoces semble être associée à un stade avancé de l'infection VIH. Un dépistage et un traitement précoces sont absolument nécessaires. PMID:26834915

  14. La fibroscopie digestive haute chez 2795 patients au centre hospitalier universitaire-campus de Lomé: les particularités selon le sexe

    PubMed Central

    Lawson-Ananissoh, Laté Mawuli; Bouglouga, Oumboma; Bagny, Aklesso; Kaaga, Laconi; Redah, Datouda

    2014-01-01

    Introduction Notre étude consistera à rapporter les indications et les lésions objectivées à la fibroscopie digestive haute et relever les particularités selon le sexe. Méthodes Étude rétrospective, descriptive sur des résultats de compte-rendu de la fibroscopie digestive haute menée en unité d'endoscopie digestive du service d'hépato-gastro-entérologie du CHU Campus de Lomé du 15 Mai 2009 au 31 Décembre 2013. Résultats La fibroscopie digestive haute a été réalisée chez 2795 patients dont 1188 hommes et 1607 femmes. L’âge moyen était de 40,65 ans (Extrêmes: 5 et 93 ans). La fibroscopie digestive haute était normale chez les femmes que chez les hommes avec une différence statistiquement significative (p = 0,000). Les principales indications étaient: les épigastralgies chez les femmes (p = 0,000); les hémorragies digestives hautes (p = 0,000) et l'hypertension portale (p = 0,000) chez les hommes; 3485 lésions pathologiques ont été observées. La pathologie inflammatoire prédominait (56,3%), la pathologie ulcéreuse (13,89%), la pathologie tumorale (2,01%). Les varices et la candidose œsophagiennes étaient significativement notées chez les hommes. Les ulcérations gastriques (p = 0,000), le reflux biliaire duodéno-gastrique (p = 0,017) étaient plus retrouvés chez les femmes et la gastropathie hypertensive beaucoup plus chez les hommes (p = 0,000). Que les lésions duodénales soient inflammatoires ou ulcéreuses associées ou non à une sténose bulbaire, elles étaient plus fréquentes chez les hommes. Conclusion De manière générale, il y avait une prédominance des lésions inflammatoires chez les femmes, les lésions tumorales et ulcéreuses chez les hommes PMID:25852805

  15. Tuberculose multifocale chez les immunocompétents

    PubMed Central

    Rezgui, Amel; Fredj, Fatma Ben; Mzabi, Anis; Karmani, Monia; Laouani, Chadia

    2016-01-01

    La tuberculose multifocale est définie par la l'atteinte d'au moins deux sites extra-pulmonaires associée ou non à une atteinte pulmonaire. On se propose d’étudier les différentes caractéristiques cliniques et évolutives de la tuberculose multifocale à travers une étude rétrospective de 10 cas. Parmi 41 cas de tuberculose colligés entre 1999 et 2013. Dix patients avaient une tuberculose multifocale, soit 24% des patients. Il s'agissait de 9 femmes et 1 homme d’âge moyen à 50 ans (30-68 ans). Nos patients étaient tous correctement vaccinés par le BCG. Un bilan à la recherche d'une éventuelle immunodépression fait pour tous les patients était négatif. Il s'agissait d'une tuberculose ganglionnaire dans 7 cas, digestive dans 3 cas, péricardique dans 2 cas, ostéo-articulaire dans 2 cas, cérébrale dans 1 cas, urinaire dans 2 cas, uro-génitale dans 4 cas, surrénalienne dans 1 cas, cutanée dans 1 cas et musculaire dans 1 cas. Tous nos patients ont bénéficié d'un traitement antituberculeux pour une durée moyenne de 10 mois avec bonne évolution. La tuberculose multifocale est une des maladies à diagnostic difficile. Elle peut toucher les immunocompétents mais son pronostic est souvent bon. Un traitement anti-tuberculeux doit être instauré le plus rapidement possible pour éviter les séquelles. PMID:27583077

  16. Hémogramme chez les hypertendus vus au laboratoire du CHU-HJRB d'Antananarivo en 2013

    PubMed Central

    Rakotovao-Ravahatra, Zafindrasoa Domoina; Randriatsarafara, Fidiniaina Mamy; Razafimanantsoa, Fetralinjiva; Rabetokotany, Felana Ranaivo; Rakotovao, Andriamiadana Luc

    2016-01-01

    Introduction L'hémogramme est un bilan biologique de routine demandé chez tout patient souffrant d'Hypertension Artérielle (HTA). Cette étude se propose de décrire les résultats d'hémogramme chez les hypertendus et d'identifier les pathologies associées. Méthodes Il s'agit d'une étude rétrospective type descriptif s’étalant du 01 Décembre 2012 au 31 Décembre 2013 au laboratoire du Centre Hospitalo-Universitaire Hôpital Joseph Raseta Befelatanana (CHU-HJRB) d'Antananarivo. Tous les registres des résultats des hypertendus demandant un hémogramme ont été exploités. Résultats Parmi les 151 hypertendus, 91 (60,3%) ont présenté des hémogrammes pathologiques. Parmi ces derniers, 64 (70,4%) ont montré un seul type d'anomalie et 27 (29,6%) des anomalies multiples. Les anémies (33,91%), les hyperleucocytoses (33,04%), les polyglobulies (10,43%) et les leucopénies (9,57%) sont les plus fréquentes. Pour les anomalies multiples, les anémies associées aux hyperleucocytoses sont les plus observées (29,6%). Les anémies microcytaires (41%) et les hyperleucocytoses à polynucléaires neutrophiles sont les plus dominantes (47,4%). Les patients hospitalisés en néphrologie (90%) et en endocrinologie (81,3%) sont les plus concernés (p = 0,008). Les hypertendus moins de 20 ans (100%) et les femmes (61,5%) sont les plus affectés (p > 0,05). Les crises convulsives (100%), les œdèmes des membres inférieurs (100%) et le diabète (70%) sont les signes et pathologies associés les plus rencontrés (p > 0,05). Conclusion L'hémogramme doit être prescrit chez tout patient hypertendu pour connaître les affections sous-jacentes qui seront traitées simultanément avec l'HTA. Ainsi, le patient hypertendu sera pris en charge convenablement et son espérance de vie sera améliorée. PMID:27217875

  17. Facteurs de risque de la tuberculose multi-résistante dans la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Misombo-Kalabela, André; Nguefack-Tsague, Georges; Kalla, Ginette Claude Mireille; Ze, Emmanuel Afane; Diangs, Kimpanga; Panda, Tshapenda; Kebela, Ilunga; Fueza, Serge Bisuta; Magazani, Nzanzu; Mbopi-Kéou, François-Xavier

    2016-01-01

    Introduction L'objectif de cette étude était de déterminer les facteurs de risque associés à la tuberculose multi résistance à Kinshasa en République Démocratique du Congo. Méthodes Il s'agissait d'une étude cas témoins. Les cas comprenaient tous les patients tuberculeux résistants à la rifampicine et à l'isoniazide notifiés à Kinshasa de janvier 2012 à juin 2013. Les témoins étaient les patients tuberculeux traités durant la même période que les cas et qui à la fin du traitement étaient déclarés guéris. Pour cette étude, nous avons obtenu une clairance éthique. Résultats L’échantillon était constitué de 213 participants dont 132 hommes (62%) et 81 femmes (38%). L’âge médian était de 31ans (16-73 ans). Les facteurs associés significatifs (p< 0,05) à la tuberculose multi résistante étaient le non-respect des heures de prise de médicaments (0R = 111) (80% chez les cas et 4% chez les témoins), l’échec au traitement (0R = 20) (76% chez les cas et 13% chez les témoins); la notion de tuberculose multi résistante dans la famille (0R = 6.4) (28% chez les cas et 6% chez les témoins); la méconnaissance de la tuberculose multi résistante (0R = 3.2) (31% chez les cas et 59% chez les témoins); un séjour en prison (0R = 7.6) (10% chez les cas et 1% chez les témoins) et l'interruption du traitement (0R = 6.1) ( 59% chez les cas et 19% chez les témoins). Conclusion L’émergence de la tuberculose multi résistante peut être évitée par la mise en place des stratégies de diagnostic et de traitement appropriées. PMID:27516818

  18. Gibbosité vertébrale congénitale évoquant un mal de Pott chez un nouveau-né de mère tuberculeuse: à propos d'un cas et revue de la literature

    PubMed Central

    Katamea, Tina; Mukuku, Olivier; Luboya, Oscar Numbi

    2014-01-01

    Les formes latentes de tuberculose chez la femme enceinte sont associées à un risque élevé de passage à une forme active qui augmente le risque de transmission de la mère infectée à l'enfant dans les 3 premières semaines de vie. Nous rapportons un cas de Gibbosité vertébrale congénitale évoquant un mal de Pott chez un nourrisson de mère tuberculeuse, observé à Lubumbashi, en République Démocratique du Congo. PMID:25478046

  19. Evaluation du traitement antirétroviral chez les femmes enceintes VIH-1 positif, sur la transmission de l'infection de la mère à l'enfant: cas du Centre Médical Saint Camille de Ouagadougou, au Burkina Faso

    PubMed Central

    Soubeiga, Serge Theophile; Compaore, Rebecca; Djigma, Florencia; Zagre, Nicaise; Assengone, Elsa; Traore, Lassina; Diarra, Birama; Bisseye, Cyrille; Ouermi, Djeneba; Sagna, Tani; Karou, Simplice; Pietra, Virginio; Simpore, Jacques

    2015-01-01

    Introduction L'infection au VIH chez les nouveau-nés par leur mère peut être réduite grâce à des programmes de prévention de transmission mère-enfant du VIH (PTME). L'objectif dans cette étude était d’évaluer le traitement antirétroviral chez les femmes enceintes VIH-1 positif sur la transmission mère-enfant de l'infection au Centre Médical Saint Camille de Ouagadougou, Burkina Faso. Méthodes Des échantillons de spot de sang total ont été collectés chez 160 enfants âgés de 6 semaines, nés de mères VIH-1 positif et chez 40 enfants âgés de 2 à 13 mois provenant d'orphelinats et dont les mères étaient inconnues. Ces échantillons ont été testés avec le kit Abbott Real Time HIV-1 Qualitative. Un questionnaire a permis de connaitre les âges et les fonctions des femmes enceintes. Résultats Les femmes enceintes avaient un âge moyen global de 29,50±5,19 ans. Au total, 50,5% (101/200) ont été mises sous combinaison AZT/3TC/NVP et 29,5% (59/200) étaient sous prophylaxie (AZT/3TC). Le taux de transmission verticale du VIH-1 était de 0,0% (0/160) (p < 0,001) chez les enfants dont les mères étaient sous combinaison AZT/3TC/NVP ou sous prophylaxie AZT/3TC et de 15,0% (6/40) chez les enfants orphelins qui n’étaient pas inclus dans le protocole de la PTME. Conclusion Selon les résultats, le protocole de la PTME est efficace et réduit très significativement le risque de transmission du VIH-1 de la mère à l'enfant. De plus, le dépistage par PCR, des enfants orphelins infectés verticalement par le VIH, permet leur prise en charge thérapeutique précoce. PMID:26301003

  20. Utilisation de la mélatonine pour le sommeil chez les enfants en bonne santé

    PubMed Central

    Janjua, Irvin; Goldman, Ran D.

    2016-01-01

    Résumé Question Une maman a amené son garçon de 12 ans me consulter à mon bureau. Elle s’inquiète, car il a de la difficulté à s’endormir presque tous les soirs. Elle travaille par quarts et elle prend elle-même de la mélatonine pour l’aider à s’endormir. Elle m’a demandé si son garçon pouvait aussi prendre de la mélatonine. Quels sont les recommandations et les éléments à considérer avant d’utiliser la mélatonine chez les enfants et les adolescents en bonne santé? Réponse L’insomnie est rapportée chez jusqu’à un quart des enfants en bonne santé et chez les trois quarts des enfants atteints d’une affection psychiatrique ou neurodéveloppementale, ce qui entraîne des conséquences négatives. Pour les enfants atteints du syndrome de retard de phase du sommeil, la mélatonine pourrait s’avérer utile lorsque jumelée à une évaluation de l’insomnie et à un suivi régulier. La mélatonine pourrait être envisagée pour des enfants sans diagnostic d’insomnie qui ont une bonne hygiène du sommeil. Bien qu’elle semble sans danger, il n’existe pas de données probantes en faveur de l’emploi systématique de la mélatonine chez les enfants en bonne santé.

  1. Recommandations pour le dépistage de l’hypertension chez les adultes canadiens

    PubMed Central

    Lindsay, Patrice; Gorber, Sarah Connor; Joffres, Michel; Birtwhistle, Richard; McKay, Donald; Cloutier, Lyne

    2013-01-01

    Résumé Objectif Présenter des recommandations concernant le dépistage de l’hypertension chez les adultes de 18 ans et plus qui n’ont pas reçu antérieurement de diagnostic d’hypertension. Qualité des données Les données probantes sont tirées d’une recension systématique dans MEDLINE, EMBASE et la base de données des synthèses systématiques de la Collaboration Cochrane (EBM Reviews), de janvier 1985 à septembre 2011. Les types d’études retenues se limitaient aux études randomisées contrôlées, aux synthèses systématiques et aux études observationnelles avec groupes témoins. Message principal Trois fortes recommandations se sont dégagées de données probantes de qualité modérée. Il est recommandé de mesurer la pression artérielle à toutes les consultations appropriées en soins primaires, conformément aux techniques actuelles décrites dans les recommandations du Programme éducatif canadien sur l’hypertension pour la mesure de la pression artérielle en cabinet et en soins ambulatoires. Les critères du Programme éducatif canadien sur l’hypertension pour l’évaluation et le diagnostic de l’hypertension devraient s’appliquer aux personnes chez qui on observe une pression artérielle élevée. Conclusion À la suite d’un examen des plus récentes données probantes, le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs continue de recommander la mesure de la pression artérielle lors des consultations périodiques auprès du médecin.

  2. Les abcès froids pariétaux thoraciques chez les sujets immunocompétents

    PubMed Central

    Benjelloun, Hanane; Morad, Sanaa; Zaghba, Nahid; Bakhatar, Abdelaziz; Yassine, Najiba; Bahlaoui, Abdelkrim

    2015-01-01

    Les abcès froids de la paroi thoracique représentent une forme rare et inhabituelle de tuberculose extrapulmonaire. Sa fréquence est estimée à moins de 5% des tuberculoses ostéoarticulaires, évaluées elles-mêmes à 15% des tuberculoses extrapulmonaires. L'objectif de ce travail est de rapporter la prise en charge diagnostique et thérapeutique de cette localisation dans notre structure. Etude rétrospective portant sur 18 cas colligés au service des maladies respiratoires du centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca, sur une période de 13 ans. La moyenne d’âge était de 34 ans (21-57). Un antécédent de tuberculose traitée était relevé dans un cas. Le tableau clinique était révélé par l'apparition insidieuse d'une masse pariétale de taille, de consistance et de siège variables. A l'imagerie thoracique, l'abcès pariétal était associé à une lyse osseuse dans sept cas, une atteinte parenchymateuse et pleurale dans quatre cas chacune et des adénopathies médiastinales dans deux cas. La confirmation diagnostique était bactériologique et/ou histologique dans tous les cas. La sérologie du virus de l'immunodéficience humaineétait négative chez tous nos malades. L’évolution sous traitement antibacillaire couplé ou non à une résection chirurgicale était favorable chez tous nos malades. Malgré la fréquence de la tuberculose dans notre contexte, la localisation pariétale thoracique reste rare, survenant chez une population non immunodéprimée et non toxicomane, contrairement à ce qui est souvent rapporté dans la littérature. Les abcès froids tuberculeux représentent une forme rare de tuberculose extrapulmonaire dont l’évolution reste favorable sous traitement précoce et bien conduit. PMID:26113904

  3. Quelle place pour l’anesthésie locorégionale chez les brûlés?

    PubMed Central

    Chaibdraa, A.; Medjelekh, M.S.; Saouli, A.; Bentakouk, M.C.

    2015-01-01

    Summary La pratique de l’anesthésie locorégionale chez les brûlés est limitée par de nombreux facteurs. Elle est considérée comme marginale dans l’approche multimodale du traitement de la douleur par excès de nociception. Ce travail rétrospectif, sur une période de 3 années, porte sur les anesthésies locorégionales (ALR) réalisées. Les résultats obtenus vont permettre, en regard de la rareté des données de la littérature, de formuler quelques suggestions sur la place de cette technique. Il a été recensé 634 ALR, dont 96% chez des adultes. Les membres inférieurs sont les plus concernés (76%). Des anesthésies rachidiennes ont été pratiquées chez 32 patients dont 4 enfants. Les incidents sont peu fréquents (3%) et sans gravité. L’ALR peut représenter une option utile dans la stratégie multimodale de prise en charge de la douleur, la réhabilitation passive précoce et la chirurgie de recouvrement par la greffe de peau. Elle mérite d’être explorée en ambulatoire, dans la mesure où 95% des brûlés ne sont pas hospitalisés. La place de l’anesthésie-locorégionale chez les brûlés devrait susciter plus d’intérêts, pour permettre d’établir des protocoles fondés sur une réflexion pluridisciplinaire. PMID:27279806

  4. Etude morphométrique de l'oreille externe chez les jeunes adultes

    PubMed Central

    Nyemb, Philippe Manyacka Ma; Sankale, Anne-Aurore; Ndiaye, Lamine; NDiaye, Aïnina; Gaye, Magaye

    2014-01-01

    Introduction Connaitre les dimensions normales de l'oreille externe constitue un pré-requis en chirurgie. Le but de ce travail est de déterminer les valeurs moyennes des différentes mesures morphométriques des oreilles gauches et droites dans notre population d’étude. Méthodes Notre groupe d’étude était constitué de 100 sujets adultes jeunes (50 femmes et 50 hommes) âgés de 18 à 25 ans, et exempts de traumatismes ou d'anomalies congénitale de l'oreille externe. Les différentes mesures répertoriées étaient représentées par: la hauteur totale de l'oreille, la largeur totale de l'oreille, la hauteur lobulaire, la largeur lobulaire, la distance tragus - anti-hélix, la distance tragus - hélix, ainsi que la projection de l'oreille. Résultats L’âge moyen de notre population d’étude était de 22 ans. La hauteur totale de l'oreille était respectivement de 61,6 et 60,3 mm chez les sujets de sexe masculin et féminin. La largeur totale retrouvée était respectivement de 32,5 et 30,8 mm. Pour toutes les distances mesurées, nous retrouvions des différences entre hommes et femmes, ainsi que d'un coté à l'autre. Conclusion Pour le clinicien, il est important de prendre en compte les mesures morphométriques de l'oreille externe non seulement dans un but diagnostic, mais également pour reproduire lors de sa reconstruction une oreille anatomiquement correcte. PMID:25932068

  5. Une étude cas-témoins pour déterminer les facteurs de non-observance du suivi médical chez les patients diabétiques à Kinshasa, en 2010

    PubMed Central

    Mense, Kennedy; Mapatano, Mala Ali; Mutombo, Paulin Beya; Muyer, Marie Claire

    2014-01-01

    Introduction Le diabète est un problème majeur de santé publique et un fardeau économique mondial qui n’épargne pas la RD-Congo. Bien que sa prise en charge soit codifiée, la plupart des diabétiques n'arrivent pas à respecter les rendez-vous de suivi. Cette étude vise principalement à identifier les déterminants de la non-observance du suivi médical chez les diabétiques à Kinshasa. Méthodes Il s'agit d'une étude cas-témoins où les cas sont les patients diabétiques non observant le suivi médical et les témoins, ceux répondant régulièrement au suivi médical. Couvrant la période du 1erjanvier au 31 décembre 2010, l’étude a porté sur un échantillon aléatoire de 154 sujets répartis entre 77 cas et 77 témoins. Résultats Les données indiquent une association entre la non-observance du suivi médical et le revenu (niveau de vie) des ménages. Les cas provenant des ménages à faible revenu courent six fois plus le risque d’être non-observants. Par contre, entre le niveau de connaissance et la non-observance l'association notée n’était pas statistiquement significative. Le respect des rendez-vous pourrait être amélioré de 77% si le revenu des ménages des diabétiques était augmenté. Le coût total mensuel du suivi médical est estimé à 27,2 USD, alors que le revenu permanant des ménages se situe à 306,6 USD. Conclusion Le bas niveau de vie mais pas celui de l'ignorance est un déterminant de la non-observance des visites de suivi du malade diabétique. PMID:25309658

  6. L’administration postnatale de corticoïdes pour traiter ou prévenir les affections pulmonaires chroniques chez les prématurés

    PubMed Central

    2002-01-01

    Le présent énoncé est conçu à l’intention des professionnels de la santé qui soignent des nouveau-nés et de jeunes nourrissons. Il vise à examiner les effets à court et à long terme de l’administration postnatale de corticoïdes systémiques et par inhalation pour prévenir ou traiter une affection pulmonaire chronique évolutive ou établie et à faire des recommandations quant à l’usage de corticoïdes chez les nourrissons à très faible poids de naissance. Le recours systématique à la dexaméthasone systémique pour prévenir ou traiter une affection pulmonaire chronique n’est pas recommandé chez les nourrissons à très faible poids de naissance.

  7. Les Cicatrices Retractiles Post-Brulures Du Membre Inferieur Chez L’Enfant

    PubMed Central

    Sankale, A.A.; Manyacka Ma Nyemb, P.; Coulibaly, N.F.; Ndiaye, A.; Ndoye, M.

    2010-01-01

    Summary Il s'agit d'une étude faisant ressortir les aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques des séquelles de brûlures du membre inférieur chez l'enfant, à propos de 42 cas colligés au service de chirurgie infantile de l'Hôpital Aristide Le Dantec (Sénégal). L'âge moyen retrouvé est de 5 ans et 3 mois, et le sex-ratio garçons/filles de 1,8/1. La brûlure thermique est causée par une flamme dans 33% des cas, par un liquide chaud dans 21% des cas, et par des braises dans 21% des cas. Les cicatrices rétractiles intéressent le genou et le creux poplité dans 47% des cas et le pied dans 45% des cas. Elles sont bilatérales dans 21% des cas, et concernent une autre localisation associée dans 21% des cas. Quant aux brides, 21% ont bénéficié d'une chirurgie, avec un délai moyen de 3 ans et 2 mois après la brûlure. Cette procédure chirurgicale consiste en une plastie en Z dans 91% des cas, à laquelle est associée une greffe de peau dans 54% des cas. Une rééducation fonctionnelle est pratiquée chez 54% des opérés. Parallèlement aux données de la littérature, nos résultats montrent que l'optimisation de la prise en charge passe par une meilleure prévention des accidents domestiques et une bonne codification thérapeutique. PMID:21991202

  8. Diagnostic et prévalence du syndrome métabolique chez les diabétiques suivis dans un contexte de ressources limitées: cas du Burkina-Faso

    PubMed Central

    Marceline, Yaméogo Téné; Issiaka, Sombié; Gilberte, Kyélem Carole; Nadège, Rouamba; Macaire, Ouédraogo Sampawindé; Arsène, Yaméogo Aimé; Djingri, Lankoandé; Apollinaire, Sawadogo; Joseph, Drabo Youssouf

    2014-01-01

    Introduction Les conséquences du syndrome métabolique impliquent son diagnostic effectif pour une prise en charge globale des comorbidités dépistées. Objectif: Déterminer la capacité à diagnostiquer le syndrome métabolique en routine, sa prévalence chez les diabétiques, leurs connaissances et pratiques vis-à-vis du risque cardio-métabolique. Méthodes Il s'est agi d'une étude transversale auprès de 388 diabétiques au CHU de Bobo-Dioulasso. Les critères de la fédération internationale du diabète (2009) ont été utilisés. Résultats l’âge moyen était de 53,5±13,5 ans, le sex ratio de 0,7. L'obésité abdominale était présente dans 61,9% des cas; L'HTA l’était dans 56,4% des cas. La prescription du bilan lipidique a été documentée dans 55,4% des cas pour le HDL et 56,2% pour les triglycérides pour un taux de réalisation de 49,3% et 62,9%. Le taux de dépistage des critères lipidiques était de 26,8%. Un taux de HDL bas a été noté dans 46 cas (43,4%) et une hypertriglycéridémie dans 24 cas (17,6%). In fine, la prévalence du syndrome métabolique était de 48,9% (n = 190). Seuls 27,4% savaient que d'autres facteurs de risque cardiovasculaire pouvaient être associés au diabète et seulement 6,7% pratiquaient une activité physique régulière. Conclusion Malgré la faible contribution du laboratoire, le syndrome métabolique est fréquent parmi nos diabétiques. Les patients sont peu sensibilisés sur le risque vasculaire et la pratique d'une activité physique régulière reste faible. Un programme d’éducation adaptée contribuerait à un meilleur dépistage et à une prise en charge optimale des cas. PMID:25932077

  9. Solution saline hypertonique pour la bronchiolite chez les bébés

    PubMed Central

    Grewal, Simran; Goldman, Ran D.

    2015-01-01

    Résumé Question J’ai récemment reçu le rapport du congé de l’hôpital d’un patient de 1 an admis pour une bronchiolite. On y indiquait qu’il avait été traité, entre autres, avec une solution saline hypertonique inhalée. Cette thérapie est-elle recommandée pour les enfants en milieu de soins aigus? Réponse La bronchiolite, causée principalement par le virus respiratoire syncytial, est très commune en hiver. C’est la cause la plus fréquente d’hospitalisation durant l’enfance. Plusieurs bonnes études ont été effectuées au cours de la dernière décennie sur l’utilisation d’une solution saline hypertonique nébulisée pour la prise en charge de la bronchiolite; toutefois, leurs résultats sont conflictuels. Quoiqu’il puisse y avoir un rôle pour la solution saline hypertonique nébulisée chez les enfants hospitalisés pour une bronchiolite pendant plus de 3 jours, ce traitement dans d’autres milieux ne confère pas suffisamment de bienfaits pour recommander son utilisation.

  10. La prévention de l’étouffement et de la suffocation chez les enfants

    PubMed Central

    Cyr, Claude

    2012-01-01

    RÉSUMÉ L’étouffement, la suffocation et la strangulation sont responsables de graves blessures non intentionnelles chez les enfants et constituent des causes importantes de décès non intentionnels chez les nourrissons et les tout-petits. Presque la totalité des décès et des blessures attribuables à un étouffement, une suffocation ou une strangulation sont évitables. Le présent document de principes traite des définitions, de l’épidémiologie et des stratégies de prévention efficaces de ces blessures. Des recommandations qui combinent des démarches pour améliorer la sécurité, incluant des recherches, de la surveillance, des lois et des normes, la conception des produits et l’éducation, sont présentées. Les dispensateurs de soins pédiatriques devraient encourager les parents et autres personnes qui s’occupent d’enfants à apprendre la réanimation cardiorespiratoire (RCR) et les premiers soins en cas d’étouffement, et leur offrir des conseils préventifs adaptés à l’âge de leur enfant lors des bilans de santé réguliers afin de prévenir ces blessures.

  11. Échecs thérapeutiques chez les enfants infectés par le VIH en suivi de routine dans un contexte à ressources limitées au Cameroun

    PubMed Central

    Penda, Calixte Ida; Bebey, Francine Same; Mangamba, Danielle Kedy; Moukoko, Else Carole Eboumbou; Ngwa, Victoria; Makouet, Nicaise; Bissek, Anne-Cécile; Minkemdefo, Blaise Dupont; Tetanye, Ekoe; Ndombo, Paul Koki

    2013-01-01

    Introduction L'objectif de cette étude était de déterminer les facteurs associés aux échecs thérapeutiques chez les enfants infectés par le VIH à l'Hôpital Laquintinie de Douala. Méthodes Une étude transversale rétrospective a été menée sur une période de 5 mois en 2010, recrutant 222 enfants âgés de 1 à 18 ans et sous TARV depuis au moins 24 semaines. Les données sociodémographiques, cliniques, biologiques et de l'observance thérapeutique des patients ont été collectés à partir des dossiers des patients, et analysées avec le logiciel SPSS (version 16). Résultats 39 (17,6%) des enfants étaient en échec thérapeutique (délai moyen de survenue 26,8 mois) et 73,4% d'entre eux sont passés en seconde ligne. Les garçons avaient en moyenne un risque 5 fois plus élevé de faire un échec thérapeutique que les filles (OR=3,9; p=0,035). 94,4% des enfants suivis avaient un faible taux de CD4 à l'initiation (‘ 25%) associé au risque élevé d’échec thérapeutique (OR=5,2; p=0,007). Les enfants issus de famille monoparentale représentaient près de la moitié des cas d’échecs thérapeutiques. Sur 39 cas en échec thérapeutique, 41% des enfants étaient des orphelins. Parmi les enfants sous TARV, 46% prenaient leur trithérapie sous forme de médicaments séparés parmi lesquels 52,1% étaient en échec thérapeutique. Conclusion Les échecs thérapeutiques et le passage en seconde ligne dépendaient du contexte familial des enfants, de leur statut immunologique à l'initiation du traitement, de leur sexe et de la forme galénique du TARV. PMID:24171063

  12. Distribution épidémiologique de l'infection à VIH chez les femmes enceintes dans les dix régions du Cameroun et implications stratégiques pour les programmes de prévention

    PubMed Central

    Billong, Serge-Clotaire; Fokam, Joseph; Billong, Edson-Joan; Nguefack-Tsague, Georges; Essi, Marie-Josée; Fodjo, Raoul; Sosso, Samuel-Martin; Gomba, Armelle; Mosoko-Jembia, Joseph; Loni-Ekali, Gabriel; Colizzi, Vittorio; Bissek, Anne-Cécile Zoung-Kani; Monebenimp, Francisca; Nfetam, Jean-Bosco Elat

    2015-01-01

    Introduction Le Cameroun se situe dans un contexte d’épidémie généralisée du VIH. La sous-population des femmes enceintes, facilement accessible au sein de la population générale, représente une cible probante pour mener la surveillance du VIH et estimer l’évolution épidémiologique. L'objectif de notre étude était d’évaluer la distribution épidémiologique du VIH chez les femmes enceintes. Méthodes Étude transversale menée en 2012 chez 6521 femmes enceintes (49,3% âgées de 15-24 ans) en première consultation prénatale (CPN1) dans 60 sites des 10 régions Camerounaises. L'algorithme en série a été utilisé pour le sérodiagnostic du VIH. Résultats La prévalence du VIH était de 7,8% (508/6521), avec une différence non significative (p = 0,297) entre milieu rural (7,4%) et milieu urbain (8,1%). En zone rurale, cette prévalence variait de 0,7% à l'Extrême-Nord à 11,8% au Sud. Cependant, en zone urbaine elle variait de 4% à l'Ouest à 11,1% au Sud-Ouest. Suivant l’âge, la prévalence était plus élevée (11,3%) chez les femmes de 35-39 ans. Suivant le niveau de scolarisation, la prévalence du VIH était plus faible (4,4%) chez celles non-scolarisées, et plus élevée (9,3%) chez celles ayant un niveau primaire. Selon la profession, l'infection était plus élevée chez les coiffeuses (15,5%), secrétaires (14,8%), commerçantes (12,9%) et institutrices/enseignantes (10,8%). Conclusion La prévalence du VIH reste élevée chez les femmes enceintes au Cameroun, sans distinction entre milieux rural et urbain. Les stratégies de prévention devraient s'orienter préférentiellement chez les femmes enceintes âgées, celles du niveau d'instruction primaire, et celles du secteur des petites et moyennes entreprises. PMID:26090037

  13. La prise en charge des morsures de chien chez les enfants

    PubMed Central

    Sabhaney, Vikram; Goldman, Ran D.

    2012-01-01

    Résumé Question Une fillette de 4 ans jouait avec le chien de ses voisins. Le chien s’est excité et a mordu la jeune fille à l’avant-bras, y laissant une plaie punctiforme. À cause cette blessure, elle s’est présentée à mon bureau. Devrais-je la traiter avec des antibiotiques? Quel antibiotique faut-il utiliser et pendant combien de temps? Réponse L’administration d’antibiotiques prophylactiques est indiquée lorsqu’on a procédé à une suture primitive de la morsure, que la plaie est de gravité modérée à sévère, qu’elle est punctiforme (particulièrement s’il y a eu pénétration de l’os, de la gaine tendineuse ou de l’articulation), pour les morsures au visage, aux mains, aux pieds ou aux parties génitales ou lorsque les victimes sont immunodéprimées ou souffrent d’asplénisme. L’antibiotique de première intention est l’amoxicilline-clavulanate. La prophylaxie appropriée antitétanique et contre la rage devrait faire partie des soins chez un patient qui a été mordu par un chien, tout comme le débridement local et le nettoyage complet de la plaie.

  14. L’effet du yoga chez les patients atteints de cancer

    PubMed Central

    Côté, Andréanne; Daneault, Serge

    2012-01-01

    Résumé Objectif Déterminer si le yoga thérapeutique améliore la qualité de vie de patients atteints de cancer. Sources des données Recherche effectuée avec la base de données MEDLINE (1950–2010) en utilisant les mots-clés yoga, cancer et quality of life. Sélection des études Priorité accordée aux études cliniques randomisées contrôlées évaluant l’effet du yoga sur différents symptômes susceptibles de se présenter chez des patients atteints de cancer en Amérique du Nord. Synthèse Quatre études cliniques randomisées contrôlées ont d’abord été analysées, puis 2 études sans groupe-contrôle. Trois études réalisées en Inde et au Proche-Orient ont également apporté des éléments intéressants au plan méthodologique. Les interventions proposées comprenaient des séances de yoga d’une durée et d’une fréquence variables. Les paramètres mesurés variaient également d’une étude à l’autre. Plusieurs symptômes ont connu des améliorations significatives avec le yoga (meilleure qualité du sommeil, diminution des symptômes anxieux ou dépressifs, amélioration du bien-être spirituel, etc.). Il a aussi semblé que la qualité de vie, dans sa globalité ou dans certaines de ses composantes spécifiques, s’améliorait. Conclusion La variété des effets bénéfiques produits, l’absence d’effet secondaire et le rapport coût-bénéfice avantageux du yoga thérapeutique en fait une intervention intéressante à suggérer par les médecins de famille aux patients atteints de cancer. Certaines lacunes méthodologiques ont pu diminuer la puissance statistique des études présentées, à commencer par la taille restreinte des échantillons et par l’assiduité variable des patients soumis à l’intervention. Il est également possible que les échelles de mesure utilisées ne convenaient pas à ce type de situation et de clientèle pour qu’en soit dégagé un effet significatif. Toutefois, les commentaires

  15. Dépression et niveau de fardeau chez les aidants familiaux des sujets déments en Tunisie

    PubMed Central

    Ben Thabet, Jihène; Jaoua, Feriel; Charfi, Nada; Zouari, Lobna; Zouari, Nasreddine; Maalej, Mohamed

    2011-01-01

    Introduction La démence peut retentir lourdement sur les aidants familiaux du patient. Les objectifs de notre étude étaient de déterminer le niveau de fardeau et de la dépression chez les aidants familiaux de sujets déments, et d'identifier les facteurs associés à un niveau de fardeau élevé. Méthodes Il s'agissait d'une enquête auprès de 65 aidants tunisiens. Les niveaux de fardeau et de la dépression ont été évalués par, respectivement, l'inventaire de Zarit et l’échelle de Beck. Résultats Le taux des aidants qui avaient un niveau de fardeau élevé était de 52,3 %. Une dépression modérée ou sévère a été relevée chez 46,2 %. Un niveau de fardeau élevé était corrélé, du côté de l'aidant, avec le niveau socio-économique moyen à élevé, la cohabitation avec le patient, le fait d’être son conjoint, la réduction des activités quotidiennes et la sévérité de la dépression, et, du côté du dément, avec l'agressivité. Conclusion Les facteurs corrélés à un niveau de fardeau élevé orientent vers les cibles d'intervention et sont susceptibles d’être améliorés par la prise en charge, ce qui contribuerait à alléger la détresse des aidants. PMID:22384291

  16. Approche pour les comportements sexuels inappropriés chez des personnes atteintes de démence

    PubMed Central

    Joller, Petra; Gupta, Neeraj; Seitz, Dallas P.; Frank, Christopher; Gibson, Michelle; Gill, Sudeep S.

    2013-01-01

    Résumé Objectif Présenter aux médecins de famille une mise à jour sur l’approche au diagnostic et à la prise en charge des comportements sexuels inappropriés (CSI) chez les personnes atteintes de démence. Sources des données On a fait une recherche dans MEDLINE et EMBASE pour cerner des articles pertinents publiés avant juin 2012. On n’a trouvé aucune étude de niveau I; la plupart des articles fournissaient des données probantes de niveau III. Message principal Les comportements sexuels inappropriés sont fréquents chez les personnes atteintes de démence. Divers facteurs (p. ex., culturels, religieux, perspectives sociétales de la sexualité gériatrique, questions médicolégales) pourraient compliquer l’évaluation de tels comportements et doivent être pris en compte pour permettre une prise en charge appropriée à chaque patient. Il existe des outils pour documenter les CSI. Des interventions créatives non pharmacologiques pour les CSI pourraient être efficaces quand elles sont adaptées à chaque patient. Certaines pharmacothérapies (p. ex., antidépresseurs, antiandrogènes, antipsychotiques et anticonvulsifs) ont été proposées pour les symptômes qui ne répondent pas aux interventions non pharmacologiques. Par ailleurs, les données probantes à l’appui des traitements à l’aide de médicaments sont limitées, les effets secondaires demeurent un aspect important à considérer et il est incertain s’ils devraient être utilisés comme traitement de première ou de deuxième intention. Conclusion Quoiqu’il n’y ait pas d’algorithme de traitements empiriquement établi pour les CSI reliés à la démence, les ouvrages actuels offrent certaines données probantes concernant diverses thérapies pharmacologiques et non pharmacologiques. Des recherches de grande qualité plus approfondies sont nécessaires de toute urgence pour guider les médecins de famille qui prennent en charge des patients qui ont des CSI reliés à la

  17. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse chez le brûlé

    PubMed Central

    Siah, S.; El Farouki, A.

    2014-01-01

    Summary Les complications thromboemboliques sont considérées comme rares chez le patient brûlé. Leur incidence varie selon les études réalisées. Les patients brûlés présentent de nombreux facteurs de risque favorisant la survenue de ces complications. Le diagnostic clinique de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire reste difficile vu leur évolution infraclinique et la non spécificité des signes cliniques. L’échodoppler veineux et l’angioscanner thoracique constituent les éléments clés dans la stratégie diagnostique de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire chez les patients brûlés. Le traitement ne diffère pas de celui administré aux autres patients non brûlés et victimes de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire. La prophylaxie controversée entre les auteurs, est un sujet d’actualité. Plusieurs praticiens et organismes recommandent son utilisation de routine chez les patients brûlés à risque. Elle reste le seul moyen capable d’empêcher la survenue de la maladie thromboembolique veineuse capable d’engager le pronostic vital chez ces patients. Nous rapportons 6 observations de patients brûlés ayant développé une maladie thromboembolique veineuse. PMID:26170780

  18. Profil de l'hémogramme chez les enfants paludéens de 0 à 5 ans sous quinine, cas de la République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Kabamba, Arsène Tshikongo; Lukumwena, Zet Kalala; Longanga, Albert Otshudi

    2014-01-01

    Le paludisme constitue un des problèmes de santé publique majeur en République Démocratique du Congo (RDC) à cause d'une part des risques d’épidémies dans certaines zones du pays et d'autre part à cause du nombre des malades et des décès qu'il provoque. Cette étude expose les aspects hématologiques liés à la prise de la quinine au cours du paludisme grave chez l'enfant. Pour ce faire, les prises de sang ont été effectuées à deux groupes d'enfants, dans différents centres hospitaliers de Lubumbashi: le premier groupe est constitué d'enfants gravement impaludés et sous traitement à la quinine; tandis que le second groupe, composé d'enfants impaludés aussi mais sans traitement à la quinine et sert de groupe témoin. Ces prélèvements ont été analysés pour une exploration de l'hémogramme par un dosage sérique des paramètres hématologiques ci-après: les globules rouges, l'hémoglobine, l'hématocrite et le volume globulaire moyen. Les résultats obtenus montrent une différence statistiquement significative entre les deux groupes d'enfants examinés. En effet, dans la majorité des cas, une augmentation des taux plasmatiques des paramètres hématologiques analysés a été observée dans le groupe d'enfants impaludés sous traitement à la quinine, traduisant ainsi l'apport de la quinine sur la stabilisation de l'hémogramme au cours d'un paludisme grave chez l'enfant de moins de cinq ans. PMID:25722768

  19. Les accidents de scooter chez l'enfant au CHU Aristide Le Dantec de Dakar: à propos de 74 cas

    PubMed Central

    Mohamed, Azhar Salim; Ngom, Gabriel; Sow, Mamadou; Mbaye, Papa Alassane; Camara, Souleymane; Seck, Ndeye Fatou; Ndour, Oumar

    2016-01-01

    Introduction Les accidents de scooter sont de plus en plus fréquents à Dakar. Le but de ce travail est de rapporter les aspects épidémiologiques et lésionnels des ces accidents chez l'enfant à Dakar. Méthodes Une étude rétrospective et descriptive a été menée dans le Service de Chirurgie Pédiatrique du CHU Aristide Le Dantec de Dakar entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2011. Nous avons étudié divers paramètres dont la fréquence, les aspects sociodémographiques et lésionnels. Résultats Les accidents de scooter représentaient 12% des accidents de la voie publique. Ils étaient fréquents entre 12 heures et 14 heures (27%) et entre 18 heures et 20 heures (28,4%). Ils pouvaient survenir tous les jours et étaient fréquents pendant les mois d'avril (17,6%) et de juin (13,5%). Ils survenaient essentiellement dans la périphérie de Dakar (78%). La tranche de 3 à 8 ans (60,8%) était la plus touchée. Le sexe masculin était prédominant (sexe ratio de 1,5). Les piétons étaient les plus vulnérables (93,2%). La chute était le mécanisme dominant (98,7%). Les lésions touchaient surtout le membre inférieur (51,1%) et étaient constituées essentiellement de fracture. Conclusion La fréquence des accidents de scooter chez l'enfant est liée à l'urbanisation galopante et à l'accroissement du parc automobile dans une presqu’île. Les victimes sont essentiellement des piétons et présentent le plus souvent des fractures. PMID:27200137

  20. Une vie saine et active : des directives en matière d’activité physique chez les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    Lipnowski, Stan; LeBlanc, Claire MA

    2012-01-01

    RÉSUMÉ L’épidémie d’obésité juvénile augmente partout dans le monde. Même si les facteurs de risque d’obésité sont multifactoriels, bon nombre sont liés au mode de vie et se prêtent à une intervention. Ces facteurs incluent le comportement sédentaire et la thermogenèse sans activité physique, de même que la fréquence, l’intensité, la quantité et le type d’activité physique. Les dispensateurs de soins de première ligne sont en position idéale pour surveiller le taux d’activité physique des enfants, des adolescents et de leur famille, évaluer les choix liés au mode de vie et offrir des conseils pertinents. Le présent document de principes contient des directives visant à réduire le comportement sédentaire et à accroître le taux d’activité physique au sein de la population pédiatrique. Des recommandations d’activités physiques adaptées au développement et visant les nourrissons, les tout-petits, les enfants d’âge préscolaire, les enfants et les adolescents sont présentées. Des stratégies de promotion d’une vie saine et active sur les scènes locale, municipale, provinciale, territoriale et fédérale sont proposées.

  1. Les fractures de la tête radiale chez l'enfant: à propos de 66 cas

    PubMed Central

    Atarraf, Karima; Arroud, Mounir; Chater, Lamiae; Afifi, My Abderrahmane

    2014-01-01

    Les fractures de la tête radiale sont des fractures rares, en effet elles représentent 1% des fractures de l'enfant, mais elles restent graves par leurs complications qui sont dominés par les troubles de croissance et surtout la nécrose de la tête radiale. Nous avons pu analyser 66 dossiers chez des enfants âgés de 4 à 14 ans, étude colligée au Service de Traumato-Orthopédie Pédiatrique du CHU Hassan II de Fès, sur une période de 6 ans. l'âge moyen était de 9,4ans. Les fractures stade I et II représente 77.28%. Le traitement orthopédique a été réalisé dans 45 cas. Le traitement chirurgical a été indiqué en 2éme intention chez 21 malades, dont 9 malades ont bénéficié d'une réduction sanglante. L'étude clinique reste pauvre, la radiologie occupe une place prépondérante dans le diagnostic positif et pour l'orientation thérapeutique. Les méthodes sont variables, l'indication et le résultat dépendent du degré du déplacement. PMID:25374643

  2. Les facteurs pronostiques de survie sans récidive chez les patientes atteintes de tumeur du col de l'utérus

    PubMed Central

    Dossou, Serpos; James, Laurianne; Bakkali, Hanae; Afif, Mohammed; Rahali, Leila; Irigo, Joelle; Ogandaga, Etienne; Kebdani, Tayeb; Ahid, Samir; Benjaafar, Noureddine

    2015-01-01

    La radiochimiothérapie est le traitement de référence des tumeurs du col localement avancées, et plusieurs études ont montré l'importance des facteurs pronostiques sur le contrôle local de la tumeur et la survie des malades. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'impact des facteurs pronostiques, en particulier de l'étalement sur la survie sans récidive des patientes suivies pour cancer du col utérin. Il s'agit d'une série rétrospective portant sur 177 femmes suivies en 2011 pour tumeur du col utérin de stade IB à III selon la classification de FIGO 2009 ayant bénéficié d'une radiothérapie à la dose de 46 Grays sur le pelvis et une surimpression sur les paramètres envahis associée à du cisplatine 40mg/m2 par semaine suivie de curiethérapie réalisée selon le mode haut débit de dose (HDR) ou bas débit de dose (LDR). La moyenne d'âge était de 53ans, la médiane de l'étalement total était de 65 jours, 75% des patientes ont reçu 4 cures de chimiothérapie, et les patientes ont été suivies après le traitement pendant une durée médiane de 34 mois. La récidive locale et métastatique était de 33,3% chez les patientes ayant des adénopathies pelviennes, contre 16,3% chez celles qui en étaient indemnes (p= 0,031), elle était de 26,3% chez les patientes ayant un étalement supérieur à 65 jours contre 11% chez celles dont l'étalement en était inférieur (p= 0,01). La présence d'adénopathies pelviennes et l'étalement total de la radiothérapie apparaissaient respectivement comme les seuls facteurs pronostiques indépendant de survenue de récidive, p= 0,04 OR= 2,6 IC95% (1,05 6,3) et p= 0,01 OR= 2,9 IC95% (1,26 6,7). En analyse multivariée, la technique de curiethérapie p = 0,003 OR= 0,25 IC95% (0,1 0,6) et l'étalement total du traitement p= 0,0001 OR= 4,7 IC95% (2 10,8) apparaissaient comme les seuls facteurs pronostiques indépendant de survie sans récidive. L'étalement supérieur à 65 jours et la technique de curieth

  3. Epaisseur de l'intima-média carotidienne et facteurs de risque cardio-vasculaires

    PubMed Central

    Herinirina, Nicolas Fanantenana; Rajaonarison, Lova Hasina Ny Ony Narindra; Herijoelison, Andry Roussel; Ahmad, Ahmad

    2015-01-01

    Introduction L’épaisseur intima-média de la carotide commune mesurée à l’échographie est un marqueur de risque cardio-vasculaire. L'objectif de ce travail est d’établir la corrélation entre l’épaisseur de l'intima-média carotidienne commune et les facteurs de risque cardio-vasculaire chez des sujets asymptomatiques. Méthodes Etude transversale descriptive et analytique portant sur 77 sujets de 40 ans et plus chez qui nous avons évalué les facteurs de risque cardio-vasculaire et analysé leur association avec l’épaisseur intima-média carotidienne commune. Résultats L’épaisseur intima-média augmentait avec l’âge. Les hommes avaient une épaisseur intima-média plus marquée que les femmes. L'hypertension artérielle, le diabète et la dyslipidémie sont corrélés à l’épaisseur de l'intima-média contrairement au tabagisme. Conclusion L’âge élevé et le sexe masculin sont les facteurs déterminants de la majoration de l’épaisseur intima-média carotidienne commune surtout si s'ajoutent l'hypertension artérielle, le diabète ou la dyslipidémie. PMID:26327990

  4. Brûlure chez l’épileptique: brûlure pas comme les autres

    PubMed Central

    Boukind, S.; Elatiqi, O.K.; Dlimi, M.; Elamrani, D.; Benchamkha, Y.; Ettalbi, S.

    2015-01-01

    Summary L’association brûlure et épilepsie est une constatation fréquente au Maroc. Ces brûlures, souvent itératives, touchent le plus souvent des femmes jeunes de milieu rural. L’accident survient habituellement au domicile, le plus souvent dans la cuisine à la suite d’une chute sur un moyen de cuisson posé au sol. Elles peuvent être inaugurales de la maladie mais surviennent plus souvent chez des patients connus mais au traitement mal suivi. Les conséquences de ces brûlures, toujours profondes, sont souvent dramatiques en termes de séquelles, chez des patients ayant déjà une insertion sociale rendue difficile par l’épilepsie. La prise en charge doit être multidisciplinaire et concerner à la fois la brûlures et l’épilepsie. Des mesures de prévention simples, visant à équilibrer l’épilepsie et éviter au patient de se trouver seul à proximité d’une source de chaleur, doivent être mises en place. PMID:27252613

  5. Facteurs associes a l'asthme sévère chez les patients asthmatiques suivis au Centre National Hospitalier de Pneumo-phtisiologie de Cotonou (Benin) en 2014

    PubMed Central

    Santos, Bella Adodo Hounkpe–Dos; Gbary, Akpa Raphaël; Kpozehouen, Alphonse; Kassa, Ferdinand

    2015-01-01

    Introduction la présente étude vise à déterminer la fréquence de l'asthme sévère chez les patients asthmatiques suivis au Centre National Hospitalier de Pneumo-Phtisiologie (CNHPP) de Cotonou et identifier les facteurs de risque qui lui sont associés Méthodes l’étude transversale, descriptive et analytique a porté sur 213 patients asthmatiques de la file active 2013 du CNHPP. Les données ont été collectées par l'exploitation des dossiers et l'entretien individuel avec les patients. Elles ont été traitées et analysées à l'aide des logiciels EPIINFO7 et STATA11. Le test Chi2 de Pearson, la régression logistique uni variée et multi variée ont été utilisés au seuil de signification de 0,05 Résultats au total, 154 patients asthmatiques soit 72,7% ont répondu au questionnaire. Parmi eux 20,8% (IC95%:(14,67; 28,05)) souffraient d'asthme sévère. L’âge des patients s’étendait de 10 à 76 ans avec une médiane de 41 ans; 51,3% étaient de sexe féminin, 79,9% avaient des antécédents d'allergie, 61,7% ont commencé leur asthme après l’âge de 12 ans et seuls 11% ont consommé ou consommaient du tabac. Les facteurs associés à la survenue de l'asthme sévère étaient: l’âge de 46 à 55 ans (p = 0,04); les troisième et quatrième quintiles du bien-être économique (p = 0,01) et le début de l'asthme après l’âge de 12 ans (p < 0,001) Conclusion l’étude a montré une fréquence élevée de l'asthme sévère au Bénin et permettra d'améliorer sa prise en charge au CNHPP. PMID:26600910

  6. Les recommandations de prise en charge des complications métaboliques associées aux antipsychotiques de deuxième génération chez les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    Ho, Josephine; Panagiotopoulos, Constadina; McCrindle, Brian; Grisaru, Silviu; Pringsheim, Tamara

    2012-01-01

    HISTORIQUE : Les antipsychotiques de deuxième génération s’associent souvent à des complications métaboliques. Ces médicaments sont utilisés plus souvent pour le traitement des troubles de santé mentale chez les enfants, ce qui a requis l’élaboration de lignes directrices officielles sur la surveillance de leur innocuité et de leur efficacité. Des lignes directrices ont déjà été élaborées pour surveiller les complications métaboliques et neurologiques. Afin d’aider les praticiens qui effectuent ces interventions de surveillance, une série de recommandations thérapeutiques complémentaires a été élaborée pour les cas où l’on observe des mesures ou des résultats anormaux. OBJECTIF : Créer des recommandations probantes afin de contribuer à la prise en charge des complications métaboliques chez les enfants traités au moyen d’antipsychotiques de deuxième génération. MÉTHODOLOGIE : Les auteurs ont procédé à une analyse systématique des publications sur les complications métaboliques des antipsychotiques de deuxième génération chez les enfants. Les membres du groupe consensuel ont évalué l’information recueillie grâce à l’analyse bibliographique systématique et ont fait appel à un processus de groupe nominal pour parvenir à un consensus à l’égard de recommandations thérapeutiques. Dans la mesure du possible, ils se sont reportés aux lignes directrices existantes sur l’évaluation et le traitement des anomalies métaboliques chez les enfants. RÉSULTATS : Des recommandations probantes sont présentées pour contribuer à la prise en charge des complications métaboliques, y compris la prise de poids, l’augmentation du tour de taille, l’élévation des taux de prolactine, de cholestérol, de triglycérides et de glucose, les épreuves de fonction hépatique anormales et les études thyroïdiennes anormales. CONCLUSION : Il faut recourir à des mesures de surveillance convenables lorsqu’on prescrit

  7. La dialyse péritonéale chez les patients de moins de vingt ans: expérience d'un centre hospitalier universitaire marocain

    PubMed Central

    Haddiya, Intissar; Rhou, Hakima; Ezaitouni, Fatima; Ouzeddoun, Naima; Bayahia, Rabia; Benamar, Loubna

    2012-01-01

    Introduction La dialyse péritonéale (DP) est une méthode d'épuration extra-rénale qui offre plusieurs avantages chez l'enfant et l'adolescent. Le but de cette étude est de rapporter notre expérience de DP chez des patients jeunes âgés de moins de vingt ans, et soulever l'intérêt et les avantages de cette technique chez cette catégorie de patients. Méthodes Il s'agit d'une étude rétrospective incluant tous les dialysés péritonéaux âgés de moins de vingt ans au début du traitement par DP. Les paramètres de DP ainsi que les données cliniques et biologiques ont été recueillit et analysés. Résultats Parmi 41 dialysés péritonéaux dans notre centre, huit sont des enfants et adolescents. L'âge moyen de nos patients est 16,1±2,6. Le sexe ratio M/F est égal à 1,6. 37,5% de nos patients ont une activité professionnelle et 62,5% ont une activité scolaire. Ils ont tous gardé leur activité toute la durée du traitement par DP. A l'initiation de la DP, 62,5% étaient hypertendus alors qu'actuellement 25% seulement sont hypertendus et aucun patient ne présente de signes cliniques de surcharge. Le maintien de la fonction rénale et résiduelle (FRR) et une amélioration de l'anémie a été noté chez nos patients. Conclusion Notre expérience de DP chez l'enfant et l'adolescent est globalement satisfaisante. La DP a procuré plusieurs avantages dont le maintien d'une FRR, l'équilibre hydro-électrolytique, ainsi qu'une vie sociale éducative pour l'enfant et un maximum d'indépendance chez l'adolescent. Cette technique doit donc être encouragée surtout chez cette catégorie de patients. PMID:22937185

  8. Facteurs de risque dans le trouble déficitaire de l’attention et de l’hyperactivité: étude familiale

    PubMed Central

    Poissant, Hélène; Rapin, Lucile

    2012-01-01

    Résumé Objectif: Notre étude a pour but d’évaluer les facteurs de risque associés au trouble déficitaire de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH) en termes de comorbidités et de facteurs d’adversité à l’intérieur des familles avec un TDAH. Méthodologie: 137 parents de 104 enfants avec un TDAH et 40 parents de 34 enfants contrôles ont répondu aux items d’un questionnaire. Des tests Chi-carrés et des tests de Student ont mesuré l’association de chaque item avec les groupes et les différences entre les groupes. Résultats: Les enfants avec un TDAH avaient des performances scolaires plus faibles et une plus forte prévalence des troubles d’apprentissage, oppositionnel, des conduites et anxieux que celle des enfants contrôles. Des difficultés d’apprentissage étaient plus souvent rapportées chez les pères d’enfants avec un TDAH. Par ailleurs, l’isolement social et les accidents de la route étaient davantage présents chez les mères d’enfants avec un TDAH. Ces dernières souffraient plus de dépression et de trouble anxieux et prenaient davantage de médicaments que les mères contrôles. Conclusion: L’étude de facteurs de risque révèle un lien entre les parents et les enfants, spécifiquement la présence de dépression parmi les mères d’enfants avec un TDAH et de difficultés d’apprentissage chez les pères, suggérant une composante familiale dans le trouble. La sous-représentation du TDAH chez les pères d’enfants avec un TDAH est discutée. PMID:23133459

  9. Evaluation du risque thromboembolique veineux et pratique de la thromboprophylaxie en médecine interne

    PubMed Central

    Dia, Diatou Gueye; Fall, Seynabou; Dia, Amadou Diop; Sakho, Nafissatou Diagne; Seck, Sidy Mohamed; Diop, Thérèse Moreira

    2015-01-01

    Introduction Le risque thromboembolique veineux en médecine a été largement incriminé dans la charge humaine et financière de l'ensemble de cette pathologie. Les facteurs de risque sont identifiés et côtés pour optimiser la prise en charge. Notre objectif était d’évaluer le niveau de risque thromboembolique et la pratique de la thromboprophylaxie. Méthodes Il s'agissait d'une étude rétrospective réalisée sur une durée de 12 mois dans le service de médecine interne du CHU le Dantec. L'inclusion des patients était systématique à l'exclusion des patients ayant une durée d'hospitalisation de moins de 3 jours et de ceux venus avec un traitement anticoagulant. Résultats Nous avons colligé 352 dossiers. Le sexe ratio était à 1,21 en faveur des hommes. L’âge moyen des patients est de 47ans. Le niveau de risque thromboembolique a été faible dans 23%, modéré dans 22%, élevé dans 36%, et maximal dans 19% des cas. Les facteurs de risque retrouvés sont représentés par l'alitement (98%), l’âge compris entre 41-74 ans (47%), les néoplasies (20,1%). L'insuffisance cardiaque et les affections respiratoires graves sont rapportées chez respectivement 9,3% et 8,5% des patients. Une prophylaxie était nécessaire chez 77% des patients hospitalisés mais seuls 12% des patients en avait bénéficié. Conclusion La nécessité d'une prévention de la maladie thromboembolique veineuse est bien cernée par les praticiens mais se heurte à de nombreux obstacles d'où la nécessité d'une mise en place d'outils pratiques et fonctionnels de dépistages et de produits anticoagulants accessibles. PMID:27047625

  10. Les recommandations thérapeutiques relatives aux effets secondaires extrapyramidaux associés à l’utilisation d’antipsychotiques de deuxième génération chez les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    Pringsheim, Tamara; Doja, Asif; Belanger, Stacey; Patten, Scott

    2012-01-01

    HISTORIQUE ET OBJECTIF : L’utilisation d’antipsychotiques augmente chez les enfants. Le présent article visait à orienter les cliniciens quant à la prise en charge clinique des effets secondaires extrapyramidaux des antipsychotiques de deuxième génération. MÉTHODOLOGIE : Les publications, les entrevues avec des informateurs clés et des échanges avec les membres d’un groupe de discussion et les partenaires ont permis de déterminer les principaux secteurs cliniques d’orientation et les préférences quant à la structure des présentes recommandations. Les membres responsables des lignes directrices ont reçu le projet de recommandations, ont évalué l’information recueillie grâce à une analyse bibliographique systématique et ont utilisé un processus de groupe nominal pour parvenir à un consensus quant aux recommandations thérapeutiques. Les lignes directrices contiennent une description des anomalies neurologiques souvent observées avec l’utilisation d’antipsychotiques ainsi que les recommandations sur le moyen d’examiner et de quantifier ces anomalies. Une démarche séquentielle sur la prise en charge des anomalies neurologiques est présentée. RÉSULTATS : On peut observer plusieurs types de symptômes extrapyramidaux attribuables à l’utilisation d’antipsychotiques chez les enfants, y compris la dystonie aiguë, l’akathisie, le parkinsonisme et la dyskinésie tardive, toutes induites par les neuroleptiques, de même que la dystonie tardive, l’akathisie tardive et les dyskinésies de sevrage. La forte majorité des données probantes sur le traitement des troubles du mouvement induits par les antipsychotiques proviennent de patients adultes atteints de schizophrénie. Étant donné le peu de données pédiatriques, les recommandations découlent de publications portant tant sur des adultes que sur des enfants. Compte tenu des limites de généralisation des données provenant de sujets adultes pour des enfants, il

  11. Angioplastie coronaire percutanée chez la femme: particularités cliniques, procédurales et pronostiques

    PubMed Central

    Abid, Leila; Hadrich, Morched; Sahnoun, Mohamed; Kammoun, Samir

    2011-01-01

    AbstractX Les résultats de l′angioplastie transluminale (ATL) des coronaires chez la femme ont été pendant de nombreuses années controversés et longtemps considérés comme moins favorable que chez l′homme. Le but de notre travail était d’évaluer les caractéristiques de l'angioplastie coronaire chez la femme, ainsi que les résultats immédiats et à moyen terme et de les comparer à ceux chez l'homme. Nous avons comparé 200 patients dont 100 femmes, ayant bénéficié d'une angioplastie coronaire, colligés au service de cardiologie de l'hôpital Hédi Chaker de Sfax entre 2002 et 2007. Les femmes étaient significativement plus âgées que les hommes. La comparaison de la fréquence des facteurs de risque d'athérosclérose chez les deux sexes, a permis de noter une co-morbidité franchement plus importante chez la femme, avec une différence statiquement significative. L'ATL a été plus motivée chez la femme devant un angor stable sévère (p<0,05) et un SCA ST- (p=NS). Les femmes avaient plus d'atteinte polytronculaire (p<0,05), d'atteintes des segments moyens et distaux (p<0,05) et plus des lésions serrées (p=NS), longues et calcifiées (p<0,05). 259 stents ont été déployés, un stenting direct était plus fréquent dans la population féminine (p<0,05). Le diamètre des artères féminines, assimilé à celui du stent et/ou ballon utilisé, a été significativement moins important que celui des hommes. La longueur des stents et/ou ballon utilisés, ainsi que les pressions de larguage des stents ont été plus importantes chez la population féminine (p<0,05). Le succès angiographique global a été obtenu chez 94% de la population générale, sans différence significative entre les deux sexes. Les évènements cardiaques majeurs (MACE) hospitaliers ont été plus fréquents chez la femme (p=0,05). Après un suivi moyen de 31 mois, le taux de MACE global a été significativement plus important chez la femme (39% vs. 28%, p<0

  12. Pharmacothérapie de la dépression chez les aînés

    PubMed Central

    Frank, Christopher

    2014-01-01

    Résumé Objectif Discuter du traitement pharmacologique de la dépression chez les personnes âgées, y compris le choix des antidépresseurs, le titrage de la dose, la surveillance de la réponse et des effets secondaires et le traitement des cas réfractaires. Sources des données Les lignes directrices de 2006 de la Canadian Coalition for Seniors’ Mental Health sur l’évaluation et le traitement de la dépression ont servi comme source principale. Pour recenser les articles publiés après les lignes directrices, on a procédé à une recherche documentaire dans MEDLINE de 2007 à 2012 à l’aide des expressions en anglais depression, treatment, drug therapy et elderly. Message principal Le but du traitement devrait être la rémission des symptômes. L’amélioration des symptômes peut être surveillée en fonction des objectifs du patient qu’on a identifiés ou en se servant d’outils cliniques comme le Patient Health Questionnaire–9. On devrait envisager le traitement en 3 étapes: l’étape du traitement aigu pour obtenir la rémission des symptômes, une étape de continuation pour prévenir la récurrence d’un même épisode de la maladie (rechute) et une étape de maintien (prophylaxie) pour prévenir de futurs épisodes (récurrence). Le dosage initial devrait être la moitié de la dose de départ habituelle chez l’adulte et il devrait être titré régulièrement jusqu’à ce que le patient réponde, jusqu’à ce que la dose maximale soit atteinte ou encore que les effets secondaires en limitent l’augmentation. Parmi les effets secondaires fréquents, on peut mentionner les chutes, la nausée, les étourdissements, les céphalées et, moins communément, l’hyponatrémie et des changements dans l’intervalle QT. Des stratégies pour changer ou augmenter les antidépresseurs sont présentées. Les patients plus âgés devraient être traités pendant au moins un an à compter de l’observation d’une amélioration clinique et

  13. Révision systématique des effets de la fréquence des repas en famille sur les résultats psychosociaux chez les jeunes

    PubMed Central

    Harrison, Megan E.; Norris, Mark L.; Obeid, Nicole; Fu, Maeghan; Weinstangel, Hannah; Sampson, Margaret

    2015-01-01

    Résumé Objectif Effectuer une révision systématique des effets de repas en famille fréquents sur les résultats psychosociaux chez les enfants et les adolescents et examiner s’il existe des différences dans les résultats selon le sexe. Sources des données Des études ont été cernées à la suite d’une recherche dans MEDLINE (de 1948 à la dernière semaine de juin 2011) et dans PsycINFO (de 1806 à la première semaine de juillet 2011) à l’aide de l’interface Ovide. Les expressions et mots clés MeSH utilisés seuls ou en combinaisons étaient les suivants : family, meal, food intake, nutrition, diets, body weight, adolescent attitudes, eating behaviour, feeding behaviour et eating disorders. Les bibliographies des articles jugés pertinents ont aussi été passées en revus. Sélection des études La recherche initiale a produit 1783 articles. Pour être incluses dans l’analyse, les études devaient répondre aux critères suivants : être publiées en anglais dans une revue révisée par des pairs; porter sur des enfants ou des adolescents; traiter de l’influence des repas en famille sur les paramètres psychosociaux (p. ex. consommation de drogues et autres substances, troubles de l’alimentation, dépression) chez les enfants ou les adolescents; avoir une conception d’étude appropriée, notamment des méthodes statistiques acceptables pour l’analyse des paramètres. Quatorze articles satisfaisaient aux critères d’inclusion. Deux examinateurs indépendants ont étudié et analysé les articles. Synthèse Dans l’ensemble, les résultats font valoir que la fréquence des repas en famille est inversement proportionnelle aux troubles de l’alimentation, à la consommation d’alcool et de drogues, aux comportements violents, aux sentiments de dépression ou aux pensées suicidaires chez les adolescents. Il existe une relation positive entre de fréquents repas en famille, une bonne estime de soi et la réussite scolaire. Les

  14. Facteurs de risque cardiovasculaires au cours du lupus systémique

    PubMed Central

    Harzallah, Amel; Hajji, Mariem; Kaaroud, Hayet; Hamida, Fethi Ben; Abdallah, Taieb Ben

    2015-01-01

    Cette étude a pour objectif d’évaluer la fréquence des facteurs de risque cardiovasculaires au cours du lupus et de préciser leur prévalence. Etude rétrospective portant sur 250 patients ayant un lupus, diagnostiqué selon les critères de l'ACR, hospitalisés entre 1970 et 2013. Les données cliniques et para cliniques ont été recueillies à partir des observations médicales. Il s'agit de 228 femmes et 22 hommes d’âge moyen au diagnostic du lupus de 30, 32 ans (extrêmes: 16-69). La durée moyenne du suivi des patients était de 64 mois (extrêmes: 7 jours- 382mois). Quatre vingt dix patients (36%) étaient hypertendus, 74% avaient une hypercholestérolémie et 22% étaient diabétiques. Pour les autres facteurs de risque cardiovasculaire traditionnels, un âge > 50 ans a été retrouvé dans 40% des cas, le sexe masculin dans 8% des cas, l'obésité dans 76% des cas et le tabagisme dans 11% des cas. Les facteurs de risque surajoutés sont représentés par la présence des anticorps antiphospholipides (47% des cas), la néphropathie lupique (49% des cas), l'insuffisance rénale (42% des cas), la corticothérapie au long cours (74% des cas) et la chronicité de la maladie dans 35% des cas. Les complications cardiovasculaires retrouvées dans notre série étaient: les accidents vasculaires cérébraux (2%) et l'insuffisance coronarienne (5,6%). Devant l'importance du risque cardiovasculaire au cours du lupus, une surveillance rapprochée des facteurs de risque cardio-vasculaires semble primordiale chez les lupiques. PMID:27022427

  15. Les garrots de prélèvement, un drame chez le nourrisson: à propos de 3 cas

    PubMed Central

    Ouangré, Edgar; Bazongo, Moussa; Ouédraogo, Isso; Zida, Maurice; Ouedraogo, Daouda; Sanou, Adama; Bonkoungou, Gilbert Patindé; Doamba, Rodrigue Namékinsba; Zongo, Nayi; Traore, Si Simon

    2016-01-01

    Le délai pour la levée d'un garrot sur un membre est limité, tout retard, surtout après la 3ème heure expose à un risque d'amputation de celui-ci. Notre objectif a été de rapporter trois cas de gangrène ischémique de membre par oubli d'un garrot après un prélèvement sanguin, afin d'interpeler le personnel soignant sur ses dangers. Il s'est agi de trois nourrissons dont deux de 3 mois et un de 5 mois, reçus aux urgences viscérales du CHU-Yalgado Ouédraogo pour tuméfaction du membre thoracique gauche. Dans leurs antécédents, on a noté une pose de garrot pour prélèvement de sang qui a été oublié pendant 24 heures dans deux cas et 48 heures dans un cas. L'examen avait retrouvé un œdème diffus associé à un sphacèle du membre supérieur remontant jusqu'au 1/3 moyen du bras; une abolition des pouls ulnaire et radial ainsi que de la sensibilité de la main dans 2 cas. Dans un cas les signes étaient atténués. Le diagnostic de gangrène ischémique de membre a été retenu dans tous les cas. La biologie réalisée était normale. En urgence, il a été réalisé une amputation trans-humérale dans 2 cas et un débridement associé à une amputation de quatre doigts dans un cas. L’évolution a été simple dans tous les cas. La gangrène sèche iatrogène de membre par garrot en milieu hospitalier ne devrait pas se concevoir. Cela passe par la rigueur dans l'administration des soins et une surveillance régulière et attentive des patients. PMID:27217892

  16. Prévalence de l'hépatite B chez les personnes infectées par le VIH à Parakou au Bénin

    PubMed Central

    Dovonou, Comlan Albert; Amidou, Salimanou Ariyoh; Kpangon, Amadohoué Arsène; Traoré, Yacoubou Adam; Godjedo, Togbemabou Primous Martial; Satondji, Assongba Joseph; Wachinou, Ablo Prudence; Issa-Djibril, Fatioulaye Mahamadi; Fourn, Léonard; Zannou, Djimon Marcel; Gandaho, Prosper

    2015-01-01

    Introduction La co-infection avec l'hépatite B est l'un des défis majeurs de la prise en charge du VIH depuis l'amélioration de l'accès aux antirétroviraux en Afrique. La présente étude visait à estimer la prévalence de l'hépatite B chez les personnes séropositives au VIH à Parakou et décrire les facteurs associés. Méthodes Il s'agit d'une étude transversale menée de Mai 2011 à Juin 2012 dans le service de Médecine du CHU de Parakou. Ont été inclus tous les adultes séropositifs au VIH vus en consultation ou hospitalisés. Les données ont été collectées par interviews et dépouillement de dossiers médicaux. L'antigène HBs a été recherché par un test rapide et l'ALAT a été dosé. L'analyse des données a été faite avec le logiciel EpiInfo 3.5.1. Les proportions ont été comparées grâce au test de Chi-deux ou au test de Fisher au seuil de significativité de 5%. Un modèle de régression logistique multivariable a permis d'expliquer la prévalence de l'hépatite B. Résultats Sur les 744 sujets inclus on a dénombré 555 femmes. L’âge moyen était de 35,5 + 10,1 ans. La prévalence de l'hépatite B a été estimée à 16,9% (IC95: 14,3%-19,9%). Cette prévalence était plus élevée chez les sujets originaires du Borgou/Alibori et ceux au stade 4 de l'OMS. Conclusion La prévalence de la co-infection VIH/VHB au CHU Parakou est élevée. Le dispositif national de prise en charge et de prévention de l'hépatite B chez les personnes séropositives au VIH doit être renforcé. PMID:26097629

  17. Evolution post-opératoire des séquelles de tuberculose pulmonaire chez les séropositifs VIH

    PubMed Central

    Grégoire, Ayegnon Kouakou; Flavien, Kendja Hypolite; Raphaël, Ouédé; Démine, Blaise; Christophe, Ménéas Gueu; Marie, Ano Kounangui; Hervé, Yangni-Angaté Koffi; Yves, Tanauh

    2014-01-01

    Cette étude rapporte les aspects cliniques et évolutifs des séquelles pulmonaires tuberculeuses (SPT) opérées chez les séropositifs (VIH+). Il s'agit d'une étude prospective transversale réalisée entre Novembre 2005 et Octobre 2012. Elle a porté sur 20 patients VIH+, ayant dans leurs antécédents, une tuberculose pulmonaire (TP) traitée et déclarée guérie, et admise dans ladite période pour une chirurgie de la SPT secondaire. Une enquête sérologique VIH a été réalisée systématiquement au cours du bilan pré-opératoire. Le diagnostic pré-opératoire de la SPT, la mortalité, les complications post- opératoires (CPOP), le séjour hospitalier, le suivi à moyen terme des STP opérées ont été évalués. Les séropositifs étaient VIH1+ (n = 12; 60%), VIH1&2+ (n = 4; 20%) et VIH2+ (n = 4; 20%). La durée moyenne d’évolution des STP était de 26,22 ± 21,3 mois. Les STP étaient les pyothorax ou pleurésies enkystées (n = 16; 80%), le poumon détruit (n = 2;10%) et les dilatations de bronches (n = 2;10%). Les VIH+ ne présentaient pas d'aspergillome pulmonaire. Le séjour hospitalier moyen était 13,1 ± 10,2 jours. Le suivi total était de 82 patients-année avec une moyenne de suivi de 4,2 ± 2,3 ans (extrêmes: 1 et 7 ans). Le taux de mortalité à court et moyen terme était nul. Aucun décès post-opératoire immédiat n'a été noté. Les CPOP immédiates étaient les bullages prolongés chez 75% des immunodéprimés. Les CPOP tardives (n = 3) étaient un syndrome restrictif pulmonaire, un pyothorax persistant et une pachypleurite résiduelle restrictive. A court terme, le taux de guérison radiologique était de 80% (n = 16). PMID:24932331

  18. Carence en fer, anémie et anémie ferriprive chez les donneurs de sang à Kinshasa, République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Nzengu-Lukusa, Franck; Yuma-Ramazani, Sylvain; Sokolua-Mvika, Eddy; Dilu-Keti, Angèle; Malenga-Nkanga, Blanchard; Shuli, Jean Baptiste; Nzongola-Nkasu, Donatien Kayembe; Mbayo-Kalumbu, Ferdinand; Ahuka-Mundeke, Steve

    2016-01-01

    Introduction En République Démocratique du Congo (RDC), plus d'un million de don de sang ont été réalisés entre 2007 et 2011. Cependant, aucun bilan portant sur la carence en fer et l'anémie ferriprive, conséquence d'un don de sang chez les donneurs de sang (DS), n'est disponible dans ce pays. L'objectif de cette étude était d'estimer la prévalence de la carence en fer, de l'anémie et de l'anémie ferriprive chezles DS au Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) à Kinshasa en RDC. Méthodes Entre Décembre 2012 et Août 2013, une étude transversale a été menée au CNTS où des DS éligibles au don de sang ont été inclus. Les informations socio démographiques et des prélèvements sanguins ont été collectés de manière simultanée au don de sang. La ferritine sérique a été dosée pour évaluer la carence en fer en utilisant la technique ELISA. L'hémogramme a été réalisé en vue d’évaluer et mettre au point l'anémie. Résultats Au total 386 DS ont été inclus dans cette étude. La prévalence de la carence en fer et de l'anémie ferriprive étaient respectivement de 63,2% (244/386) et 25,9% (100/386) des DS. Une anémie a été trouvée chez 36.5% (141/386) au moment du don de sang. Conclusion La carence en fer, l'anémie et l'anémie ferriprive demeurent très fréquentes chez les DS à Kinshasa. Ces résultats suggèrent la révision des tests biologiques utilisés dans le recrutement des DS au CNTS. Par ailleurs le dosage de la ferritine s'impose en routine chez les DS rég PMID:27303590

  19. Crise convulsive chez les abuseurs de Tramadol et caféine: à propos de 8 cas et revue de la littérature

    PubMed Central

    Maiga, Djibo Douma; Seyni, Houdou; Sidikou, Amadou; Azouma, Alfazazi

    2012-01-01

    Nous rapportons Huit cas de crises convulsives diagnostiquées comme maladie épileptique après ingestion de Tramadol et d'autres substances psychotropes dont la Caféine dans une région ou maladie épileptique et addiction au café sont fréquentes. L'objectif de ce travail était d'informer les praticiens sur le risque de convulsion lié à la consommation du Tramadol seul ou en association avec d'autres psychotropes en s'appuyant sur les données de la littérature. Il s'agissait d'une étude rétrospective et exhaustive de patients vus en consultation ambulatoire pour crise convulsive et consommation de Tramadol et de caféine de janvier à mai 2012. Les données collectées étaient les caractéristiques sociodémographiques et de la consommation de Tramadol. Le diagnostic de crise convulsive a été posé sur les renseignements obtenus à l'anamnèse. Tous les patients ont été soumis à un examen neurologique et aux critères de dépendance du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSMIV)-R par rapport à leur consommation de Tramadol. Nous n'avons pas trouvé dans la littérature médicale de cas de consommation concomitante de Tramadol et de Caféine. Les données expérimentales suggèrent une action synergique du Tramadol et de la Caféine sur la douleur et le seuil épileptogène. Nos observations plaident également en faveur d'une synergie d'action de ces deux molécules dans la survenue des crises convulsives. La fréquence des crises convulsives suite à une intoxication par le Tramadol et la caféine est susceptible d'augmenter en Afrique en raison du mésusage croissant de ces substances. Une étude comparative usagers de Tramadol associé à la Caféine et usagers du Tramadol seul devrait permettre d’évaluer le risque. PMID:23308329

  20. Arthrite à pneumocoque chez un adulte immunocompétent

    PubMed Central

    Chemsi, Hicham; Chadli, Maryama; Sekhsokh, Yassine

    2015-01-01

    Les infections à pneumocoques sont avant tout respiratoires, ORL et méningées. Les infections ostéoarticulaires à pneumocoque ont la particularité de survenir dans moins de 20% des cas chez l'adulte sain. Habituellement, un ou plusieurs facteurs favorisants sont retrouvés. Toutefois, nous rapportons lors de cette observation le cas d'une arthrite à Streptococcus pneumoniae chez un adulte immunocompétent sans facteurs prédisposant. Patient âgé de 66 ans, diabétique de type II, a été hospitalisé pour une décompensation acido-cétosique et une monoarthrite du genou droit. Ce patient était fébrile (39°C) et présentait un genou droit inflammatoire en flexion avec rougeur et chaleur locale et un choc rotulien. Une ponction articulaire avec d'autres examens ont été réalisés pour confirmation d'une arthrite septique à pneumocoque. Le résultat de la ponction articulaire réalisée a montré un liquide jaune citron trouble avec 480 000 leucocytes/mm3 à prédominance polynucléaires neutrophiles. L'examen direct a montré des coccis à Gram positif en diplocoque, la culture a permis d'isoler un Streptococcus pneumoniae sensible à la pénicilline G. L’évolution clinique et biologique de l'arthrite du genou était favorable. Un déficit immunitaire, un asplénisme anatomique ou fonctionnel peuvent être en cause. L'alcoolisme est un facteur favorisant mais le mécanisme n'est pas clairement élucidé. La présence de matériel prothétique, peut favoriser une localisation septique. Ces facteurs de risque doivent être systématiquement recherchés, notamment en cas d'infection grave ou récidivante, une antibioprophylaxie ou une vaccination pouvant être proposées chez les sujets à haut risque. PMID:26327976

  1. Facteurs associés à la tuberculose chez l'enfant au Centre Hospitalier Universitaire Mère-Enfant de Tsaralalàna, Antananarivo: une étude cas-témoins

    PubMed Central

    Randriatsarafara, Fidiniaina Mamy; Vololonarivelo, Barbara Elyan Edwige; Rabemananjara, Nambinina Nirina Gaby; Randrianasolo, Jean Baptiste Olivier; Rakotomanga, Jean de Dieu Marie; Randrianarimanana, Vahiniarison Dieudonné

    2014-01-01

    Introduction A Madagascar, la tuberculose reste un problème de santé publique majeur, l'incidence s’élevant à 16% depuis 2009. Le présent travail a pour objet d'identifier les facteurs de risque de tuberculose chez l'enfant. Méthodes Nous avons mené une étude rétrospective de type cas-témoins sur les facteurs de risque de la tuberculose chez les enfants de 0 à 15 ans au Centre Hospitalier Universitaire Mère-Enfant de Tsaralalàna, de Janvier 2009 à Décembre 2011. Les enfants diagnostiqués de tuberculose dont le diagnostic a été retenu par des éléments de certitude ou par le score pédiatrique de la tuberculose représentent les cas. Les enfants hospitalisés durant la même période, non tuberculeux et de même âge, sont classés témoins. L'Odds Ratio quantifie les associations. Résultats Au total, 91 cas et 173 témoins ont été inclus. Parmi les cas, 73,62% présentent une malnutrition. De fortes associations sont démontrées avec: la malnutrition sévère (OR=6 (IC95% 2,43-15,61 (p<10-5))); le contage tuberculeux (OR=4,71 (IC95% 1,76-12,7 (p=0,003))); la non vaccination par le BCG (OR=4,21 (IC95% 1,99-8,99 (p < 2.10-5))); le niveau intellectuel maternel bas (OR=4,17 (IC95% 0,67-28,14 (p=0,06))); la taille de la fratrie à partir de 5 (OR=4,5). Des associations faibles sont retrouvées pour les autres facteurs étudiés. Les cas présentent une létalité de 18,7% contre 6,3% chez les témoins (p<10-5); 64,7 % des décès sont dus aux formes méningées. Conclusion La tuberculose reste un fléau chez les enfants, avec une lourde responsabilité de la pauvreté rassemblant presque tous les facteurs sus-cités. PMID:25838852

  2. Facteurs de risque de mortalité par tuberculose pulmonaire

    PubMed Central

    Janah, Hicham; Souhi, Hicham; Kouismi, Hatim; Mark, Karima; Zahraoui, Rachida; Benamor, Jouda; Soualhi, Mona; Bourkadi, Jamal Eddine

    2014-01-01

    La tuberculose est une maladie infectieuse transmissible provoquée par myco-bacterium tuberculosis (bacille de Koch ou BK). Elle représente, selon les estimations del'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l'une des pathologies infectieuses causant le plus de décès au niveau mondial avec plus de 1 million de décès par an. Pour déterminer les facteurs de risque de mortalité au cours de la tuberculose pulmonaire à microscopie positive nous avons mené une étude rétrospective portant sur tous les cas de tuberculose pulmonaire à microscopie positive et qui étaient décédés au cours de leur hospitalisation. Cette étude a colligé 1803 cas de tuberculose sur une période de 2 ans et demi dont 46 sont décédés. La prévalence de décès est de 2,55%. La population se répartit en 32 hommes et 14 femmes. L’âge moyen était de 53ans ± 17 ans. Le tabagisme était retrouvé chez la moitié des cas. Une comorbidité était retrouvée dans 43%, avec 17% de diabète. Le délai de diagnostic avait une médiane de 60 jours avec percentile (30j; 105j). La symptomatologie clinique était dominée par la toux, la dyspnée et les expectorations soit respectivement: 97,8%, 69,6% et 67,4% des cas. Sur le plan radiologique les lésions étaient diffuses et bilatérales dans 76,1% des cas. Tous les patients étaient mis sous SRHZ. 11% avaient présenté une toxicité aux antibacillaires (de type hépatiques dans 3 cas et neurologiques dans 2 cas). Le délai médian de décès était de 8,5 jours (5j; 17j). Les causes de décès retrouvées étaient: Une hépatite fulminante (3 cas), une décompensation acido-cétosique (3 cas), un SDRA (2 cas), des hémoptysies foudroyantes (2 cas), et respectivement un cas secondaire à une décompensation de BPCO, une décompensation cardiaque, une hypoglycémie et un tableau d'anasarque. Cette étude suggère que le terrain, le retard diagnostique et les effets secondaires du traitement sont les principaux facteurs de risque de

  3. Infection par le VIH chez les patientes atteintes de cancer du sein en Guinée (Afrique de l'Ouest)

    PubMed Central

    Traore, Bangaly; Diane, Solomana; Sow, Mamadou Saliou; Keita, Mamady; Conde, Mamoudou; Traore, Fodé Amara; Kourouma, Tidiane

    2015-01-01

    L'objectif était de déterminer la prévalence de l'infection à VIH chez les patientes atteintes de cancer du sein et de comparer les caractéristiques anatomocliques et thérapeutiques de ces cancers du sein par rapports aux patientes non infectées par le VIH. Il s'agissait d'une étude rétrospective et analytique comparant les dossiers de patientes atteintes de cancers du sein histologiquement confirmés, infectées ou non par le VIH à l'unité de chirurgie oncologique de Donka, CHU de Conakry, de 2007 à 2012. Nous avons colligé 278 patientes présentant un cancer du sein dont 14 (5,0%) infectées par le VIH et 264 (95,0%) non infectées par le VIH. Les différences observées entre ces deux groupes de patientes étaient respectivement: âge médian (36,8 vs 49,0 ans), la ménopause (21,4% vs 53,4%), le nombre des patientes traitées (50,0% contre 77,1%) et la survenue de décès (78,6% vs 50,8%). Aucune différence n'a été notée dans la présentation clinique, histologique et le retard de consultation. Dans notre étude, la prévalence de l'infection à VIH chez les patients atteints de cancer du sein est élevée. L’âge jeune des patients, la faible accessibilité au traitement et la mortalité élevée doivent être confirmés par une étude sur un échantillon plus large. PMID:26523196

  4. Chirurgie coronaire isolée chez l’octogénaire : Résultats immédiats et analyse du taux de survie et de la qualité de vie à long terme

    PubMed Central

    Bach, Vincent; Tramaille, Sophie; Chavanon, Olivier; Durand, Michel; Noirclerc, Marianne; Vesin, Claire; Porcu, Paolo; Hacini, Rachid; Vanzetto, Gérald; Machecourt, Jacques

    2008-01-01

    HISTORIQUE : Près de trois millions d’octogénaires vivent en France, et ils sont nombreux à présenter une coronaropathie. Par ailleurs, l’espérance de vie à 80 ans semble encore importante. OBJECTIF : Évaluer les résultats d’une chirurgie coronaire chez ces patients. MÉTHODOLOGIE : Nous avons comparé 88 patients octogénaires consécutifs ayant subi un pontage aortocoronarien isolé entre 1996 et 2002 à 165 patients de 60 à 70 ans. Les deux groupes ont été appariés selon les principaux facteurs de risque. Nous avons pris contact avec les patients par téléphone et leur avons fait parvenir un questionnaire sur la qualité de vie. RÉSULTATS : La mortalité opératoire s’élevait à 2,3 % chez les octogénaires, par rapport à 1,2 % chez les 60 à 70 ans (P non significatif). Il y avait plus de bas débit, d’insuffisance rénale aiguë postopératoire et de transfusion chez les octogénaires. La survie à long terme (durée moyenne du suivi de 3,8 ans) était plus élevée chez les 60 à 70 ans : 89,7 % par rapport à 77,9 % (P=0,025). Nous avons constaté quatre facteurs de risque indépendants d’augmentation de la mortalité à long terme; âge, diabète, antécédents d’accident vasculaire cérébral et de transfusion sanguine postopératoire. Enfin, la survie à long terme des octogénaires opérés était significativement plus élevée que celle des octogénaires de la population générale de France, et leur qualité de vie était considérée comme satisfaisante. CONCLUSION : Pour des octogénaires sélectionnés, on peut proposer une chirurgie coronaire isolée, et les résultats à court et à long terme seront comparables à ceux d’une population plus jeune. PMID:18841258

  5. Syndrome métabolique chez les patients hypertendus dans le service cardiologie du CHU Yalgado Ouedraogo de Ouagadougou, Burkina Faso

    PubMed Central

    Millogo, Georges Rosario Christian; Samandoulougou, André; Yaméogo, Nobila Valentin; Yaméogo, Aristide Relwendé; Kologo, Koudougou Jonas; Toguyeni, Jean Yves; Zabsonré, Patrice

    2014-01-01

    Introduction Le syndrome métabolique constitue de nos jours un véritable problème de santé publique. Le syndrome métabolique est le moteur d'une double épidémie mondiale de diabète type II et de maladies cardiovasculaires. L'objectif de notre étude est de décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, para cliniques et évolutifs chez les hypertendus dans le service de Cardiologie du CHU Yalgado Ouédraogo. Méthodes Il s'agissait d'une étude rétrospective sur une période de deux ans dans le service de cardiologie chez les patients hypertendus ayant un syndrome métabolique. Résultats La fréquence du syndrome métabolique était de 17,5% des patients hypertendus. Le sex ratio était de 1,2. L’âge moyen des patients étaient de 56,1 ±10,7 ans. Les patients connus hypertendus étaient de 92,1% avec une durée moyenne d’évolution de l'HTA qui était de 8,7 ± 5,9 ans. Le suivi était irrégulier dans 60% cas et une rupture du traitement dans 37,1% des cas. La dyslipidémie était notée dans 84,2% des cas et le diabète dans 60,5% des cas. La PAS moyenne était de 184,3 ± 47,3 mmHg et la PAD moyenne était de 110,7 ± 27,7 mmHg. L'HTA était sévère dans 63,2% des cas. La glycémie moyenne était de 8,3 ± 4,3 mmol/L, le LDL cholestérol moyen était de 3,5 ± 1,0 mmol/L et le taux des triglycérides moyen était de 1,6 ± 1,1 mmol/L. L'HVG électrique était notée chez 76,3% des patients et échographique dans 58,8% des cas. Les atteintes viscérales étaient neurologique dans 44,5%, rénale dans 55,3% et cardiaque dans 31,2% des cas. Le nombre moyen d'antihypertenseurs était de 3,0 ± 1,0 et 76,3% ont reçu au moins une trithérapie antihypertensive. Le taux de mortalité était de 5,3%. Conclusion Le syndrome métabolique est une pathologie qui pose la problématique de la définition qui n'est pas consensuelle d'une part et d'autre part du contrôle de ses éléments constitutifs surtout l'HTA. PMID:25883718

  6. La prise en charge à long terme de l’asthme chez les enfants inuits et des Premières nations : un outil de transfert du savoir fondé sur les lignes directrices canadiennes pour l’asthme pédiatrique, conçu pour être utilisé par les professionnels de la santé de première ligne qui travaillent dans des communautés isolées

    PubMed Central

    Kovesi, Tom; Giles, Brenda Louise; Pasterkamp, Hans

    L’asthme est un grave problème de santé pour les enfants inuits et des Premières nations. Chez les enfants de moins d’un an, il faut distinguer l’asthme de la bronchiolite virale, anormalement fréquente chez les enfants autochtones du Canada. Chez les enfants de moins de six ans, le diagnostic dépend de la présence de symptômes classiques, de l’absence de caractéristiques atypiques et de la consignation de la réponse au traitement, notamment la réponse rapide et transitoire aux bronchodilatateurs. Chez les enfants plus âgés, il faut, dans la mesure du possible, déterminer la présence d’une obstruction réversible des voies aériennes par spirométrie afin de confirmer le diagnostic, ainsi qu’évaluer et corriger les déclencheurs environnementaux. L’utilisation régulière de corticoïdes en aérosol est la principale mesure à prendre pour maintenir un bon contrôle de l’asthme chez les enfants asthmatiques. Les clients et leur famille devraient recevoir une formation sur l’asthme. Il faut réévaluer régulièrement le contrôle aux visites de suivi dans des centres de santé et rajuster le traitement à la dose la plus basse possible pour le maintien de ce contrôle.

  7. Prise en charge en cabinet des lésions cérébrales traumatiques légères chez les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    Garcia-Rodriguez, Juan Antonio; Thomas, Roger E.

    2014-01-01

    Résumé Objectif Fournir aux médecins de famille de l’information à jour, pratique et factuelle sur les lésions cérébrales traumatiques légères et les commotions cérébrales dans la population pédiatrique. Sources d’information Une recherche a été effectuée dans MEDLINE (de 1950 à février 2013), la base de données des revues systématiques Cochrane (de 2005 à 2013), le registre central Cochrane des essais contrôlés (de 2005 à 2013) et DARE (2005 à 2013) à l’aide de mots-clés liés aux commotions cérébrales et aux traumatismes crâniens. Des lignes directrices, énoncés de position, articles et rapports de recherche originaux pertinents aux lésions cérébrales traumatiques légères ont été sélectionnés. Message principal Le traumatisme est la cause principale de décès chez les enfants de plus d’un an et, dans ce groupe, le traumatisme crânien est la cause la plus fréquente d’incapacité et de décès. Neuf pour cent des blessures sportives rapportées chez les élèves du secondaire sont associées à une lésion cérébrale traumatique légère. Les médecins de famille doivent effectuer une anamnèse ciblée et un examen physique et neurologique, utiliser les instruments d’évaluation standardisés (Échelle de Glasgow; Outil d’évaluation des commotions cérébrales dans le sport, version 3; version pédiatrique de l’Outil d’évaluation des commotions cérébrales dans le sport; et échelle BESS [Balance Error Scoring System]), expliquer aux parents comment surveiller leurs enfants, décider des circonstances où les soignants ne sont pas une ressource dûment responsable, faire un suivi prompt auprès des patients, guider le retour sécuritaire au jeu ou à l’école et décider dans quelles circonstances un test neuropsychologique est nécessaire au suivi à long terme. Conclusion La prise en charge par le médecin de famille des lésions cérébrales traumatiques légères chez les enfants repose sur une

  8. Doppler transcranien au cours de la drépanocytose chez l'enfant Malagasy

    PubMed Central

    Herinirina, Nicolas Fanantenana; Rajaonarison, Lova Hasina Ny Ony Narindra; Herijoelison, Andry Roussel; Rakoto, Olivat Aimée Alson; Ahmad, Ahmad

    2016-01-01

    Introduction Le doppler transcrânien est un outil efficace permettant de dépister les enfants drépanocytaires à risque d'AVC. Méthodes Nous avons réalisé une étude descriptive transversale sur des enfants Malagasy âgés entre 24 mois et 15 ans (groupe 1: 57 drépanocytaires, groupe 2: 43 témoins) afin d’évaluer le profil vélocimétrique des artères cérébrales chez les drépanocytaires. Un examen Doppler transcrânien a été réalisé avec étude des flux sanguins cérébraux chez les enfants des deux groupes. Résultats Pour les sujets drépanocytaires, la vitesse moyenne (VM) de l'artère cérébrale moyenne était de 100,9 ± 26,8 cm/s, l'indice de pulsatilité (IP) de 0,73 ± 0,20, la différence entre les artères cérébrales moyennes droite et gauche (ACMr) de 19,8 ± 21,5 cm/s, le rapport des vitesses de l'artère cérébrale antérieure/artère cérébrale moyenne (ACA/ACM) de 0,7 ± 0,2. Pour les enfants non drépanocytaires, VM: 80,6 ± 19,3 cm/s, IP: 0,79 ± 0,14, ACMr: 17 ± 20,1 cm/s, ACA/ACM: 0,8 ± 0,2. La vélocité des enfants drépanocytaires était supérieure au groupe contrôle. Les vitesses ont été corrélées avec le taux d'hémoglobine et l’âge et non pas avec le sexe et le volume globulaire moyen. Conclusion Les vitesses circulatoires cérébrales sont élevées chez les drépanocytaires que les enfants non drépanocytaires et sont influencées par le taux d'hémoglobine et l’âge.

  9. Les inconvénients de perdre du poids

    PubMed Central

    Bosomworth, N. John

    2012-01-01

    Résumé Objectif Explorer les raisons pour lesquelles la perte de poids à long terme échoue la plupart du temps et évaluer les conséquences de diverses trajectoires pondérales, y compris la stabilité, la perte et le gain. Source des données Les études qui évaluent les paramètres pondéraux dans la population sont en majorité observationnelles. Des données probantes de niveau I ont été publiées pour évaluer l’influence des interventions relatives au poids sur la mortalité et la qualité de vie. Message principal Seulement un petit pourcentage des personnes qui désirent perdre du poids réussissent à le faire de manière durable. La mortalité est la plus faible chez les personnes se situant dans la catégorie de poids élevé-normal et surpoids. La trajectoire pondérale la plus sécuritaire est la stabilité du poids avec une optimisation de la condition physique et métabolique. Il est démontré que la mortalité est plus faible chez les personnes ayant des comorbidités reliées à l’obésité si elles perdent du poids. Il est aussi établi que la qualité de vie sur le plan de la santé est meilleure chez les personnes obèses qui perdent du poids. Par contre, la perte de poids chez une personne obèse autrement en santé est associée à une mortalité accrue. Conclusion La perte de poids est recommandable seulement chez les personnes qui ont des comorbidités reliées à l’obésité. Les personnes obèses en santé qui veulent perdre du poids devraient être informées qu’il peut y avoir des risques à le faire. Une stratégie qui se traduit par un indice de masse corporelle stable avec une condition physique et métabolique optimisée, peu importe le poids, est l’option d’intervention la plus sécuritaire en ce qui concerne le poids.

  10. Les bisphosphonates dans le traitement de l’ostéoporose

    PubMed Central

    Brown, Jacques P.; Morin, Suzanne; Leslie, William; Papaioannou, Alexandra; Cheung, Angela M.; Davison, Kenneth S.; Goltzman, David; Hanley, David Arthur; Hodsman, Anthony; Josse, Robert; Jovaisas, Algis; Juby, Angela; Kaiser, Stephanie; Karaplis, Andrew; Kendler, David; Khan, Aliya; Ngui, Daniel; Olszynski, Wojciech; Ste-Marie, Louis-Georges; Adachi, Jonathan

    2014-01-01

    Résumé Objectif Exposer l’efficacité et les risques du traitement par les bisphosphonates dans la prise en charge de l’ostéoporose et décrire les patients qui seraient de bons candidats aux congés thérapeutiques. Qualité des données Une recherche dans MEDLINE (PubMed, jusqu’au 31 décembre 2012) a permis de relever les publications pertinentes pour l’inclusion. La plupart des données probantes citées sont de niveau II (tirées d’essais non randomisés, de cohorte et d’autres essais comparatifs). Message principal L’efficacité des bisphosphonates de premier recours homologués pour la prévention des fractures a été éprouvée dans le cadre d’essais cliniques randomisés et contrôlés. Cependant, l’usage clinique répandu et prolongé des bisphosphonates a donné lieu à des rapports de manifestations indésirables rares, mais graves. L’ostéonécrose maxillaire et les fractures atypiques sous-trochantériennes ou diaphysaires du fémur seraient liées à l’emploi des bisphosphonates dans le traitement de l’ostéoporose, mais ces manifestations sont extrêmement rares et lorsqu’elles surviennent, elles sont accompagnées d’autres comorbidités ou de l’emploi concomitant de médicaments. Les congés thérapeutiques ne peuvent être envisagés que chez les patients à faible risque et dans un groupe restreint de patients dont le risque de fracture est modéré après un traitement de 3 à 5 ans. Conclusion Lorsque les bisphosphonates sont prescrits à des patients dont le risque de fracture est élevé, leur effet de prévention des fractures l’emporte de loin sur leurs torts potentiels. Chez les patients qui prennent des bisphosphonates depuis 3 à 5 ans, il faut réévaluer le besoin de poursuivre le traitement.

  11. Aspects descriptifs du VIH/SIDA chez les sujets âgés de 50 ans et plus suivis au Centre de Traitement Agréé de Bafoussam - Cameroun

    PubMed Central

    Mbopi-Kéou, François-Xavier; Djomassi, Lucienne Dempouo; Monebenimp, Francisca

    2012-01-01

    Introduction La littérature scientifique dispose de très peu de données relatives à l’épidémiologie du VIH chez les sujets âgés en Afrique subsaharienne. Au Cameroun, les caractéristiques épidémiologiques de l'infection par le VIH chez les sujets âgés de 50 ans et plus ne sont pas documentées. Méthodes Dans une étude de cohorte rétrospective et une enquête transversale, nous avons comparé les caractéristiques clinico-biologiques et la survie post thérapeutique des patients âgés de 50 ans et plus, sous traitement antirétroviral au Centre de Traitement Agrée de Bafoussam - Cameroun, aux adultes plus jeunes. Résultats L’âge moyen était de 39 ans, les extrêmes étant 17 et 88 ans. Les sujets âgés de 50 ans et plus représentaient 14,1% des cas. Les plus âgés étaient moins bien informés sur les modes de transmission du virus (p = 0,04). Leur séropositivité au VIH était le plus souvent découverte au décours d'une infection opportuniste (p = 0,02). La fréquence de comorbidité était significativement plus élevée chez les personnes âgées de 50 ans et plus (p < 10-5). Nous n'avons pas retrouvé une association statistiquement significative entre l'observance thérapeutique et l’âge (p = 0,83). La survie post-thérapeutique n’était pas significativement liée à l’âge (p = 0,81). Conclusion Les sujets âgés ne sont pas à l'abri du VIH. La promotion du dépistage et les programmes d’éducation sanitaire relatifs au VIH/SIDA devraient être renforcés au sein de cette communauté déjà affaiblie par le poids de l’âge, afin de réduire l'incidence du SIDA et de leur assurer prise en charge précoce. PMID:23133707

  12. Approche en soins primaires pour les problèmes de consommation de cannabis

    PubMed Central

    Turner, Suzanne D.; Spithoff, Sheryl; Kahan, Meldon

    2014-01-01

    et un bref counseling, en insistant sur les effets du cannabis sur la santé et en visant l’abstinence (certains groupes à risque élevé devraient s’abstenir complètement de consommer du cannabis) ou la réduction de la consommation, et ils doivent fournir des stratégies pratiques de réduction de la consommation. Les techniques d’entrevue motivationnelle doivent faire partie des séances de counseling. Les médecins devraient aiguiller les patients qui sont incapables de réduire leur consommation ou qui présentent des problèmes liés à leur usage de cannabis vers des soins spécialisés, tout en veillant à ce qu’ils demeurent en contact avec leur généraliste. De plus, les médecins devraient donner à tous les usagers de cannabis de l’information sur la consommation à faible risque. Conclusion Les médecins devraient effectuer au moins une fois chez tous leurs patients de leur pratique un test de dépistage de l’usage de cannabis, particulièrement chez les patients qui présentent des problèmes pouvant être causés par le cannabis. Les tests de dépistage doivent être plus fréquents chez les personnes à risque, soit au moins tous les ans. Il faut savoir distinguer la consommation à faible risque de l’usage problématique. Les patients dont l’usage est problématique doivent recevoir de brèves séances de counseling et ces patients doivent être aiguillés vers un spécialiste s’ils sont incapables de réduire leur consommation ou d’y mettre un terme.

  13. Evaluation de la tolérance et de l'efficacité du traitement de l'hépatite virale chronique C chez les patients drépanocytaires homozygotes

    PubMed Central

    El Agheb, Mohamed Ould Mohamed; Grange, Jean-Didier

    2015-01-01

    La drépanocytose est une maladie génétique à transmission autosomale codominante. Les patients homozygotes ont des crises hémolytiques qui génèrent les symptômes cliniques. Il s'agit d'une maladie fréquente. En France, la plupart des cas hospitalisés sont observés en Ile de France et aux Antilles. Le pronostic des patients s'est beaucoup amélioré ces dernières années. L’âge médian au décès a doublé en 20 ans. Il est passé de 18 à 36 ans, témoignant d'une meilleure prise en charge des malades. De ce fait, les complications hépatiques de la maladie, et notamment celles liées à l'hépatite virale chronique C, sont de plus en plus fréquentes. La Ribavirine étant contre indiquée dans le traitement de l'hépatite C chez les malades atteints d'anémie hémolytique (talassémie, drépanocytose), il n'existe que très peu de cas publiés dans les littératures et aucun cas traité par trithérapie antivirale incluant un inhibiteur de protéase. Le but de ce travail était d’évaluer la tolérance, l'efficacité du traitement de l'hépatite virale chronique C chez des patients drépanocytaires homozygotes. Dans la cohorte de patients drépanocytaires homozygotes adultes de l'hôpital Tenon (n = 560), la prévalence de l'hépatite C chez les derepanocytaires était de 7% (n = 38) en 2012. Il s'agissait de 15 hommes et 23 femmes âgés de 20 à 59 ans. Vingt-cinq patients avaient reçu plus de 10 transfusions et 13 patients avaient reçu moins de 10 transfusions au cours des années précédant le bilan. La répartition des génotypes était: G1 (n = 7); G2 (n = 2); G3 (n = 1); G4 (n = 6); G inconnu (n = 22). Neuf patients ont été traités dont 8 par bithérapie (Peg/Rbv) et 1 par trithérapie (télaprevir). La posologie de ribavirine était supérieure ou égale à 800mg/jour chez 7 patients et inférieure à cette dose chez les deux autres patients. Le score METAVIR de fibrose était: F1 (n = 3), F2 (n = 4) et F 3 (n = 1);un patient n'a pas

  14. Les déterminants du statut “perdu de vue” chez les patients pris en charge pour cancer au Maroc: situation avant le Plan Cancer

    PubMed Central

    Najdi, Adil; Berraho, Mohamed; Bendahhou, Karima; Obtel, Majdouline; Zidouh, Ahmed; Errihani, Hassan; Nejjari, Chakib

    2014-01-01

    Introduction Le cancer au Maroc représente un problème majeur de santé publique, sa prise en charge doit être globale, active et complète pour tous les patients. L'objectif de ce travail était d'estimer la fréquence des perdus de vue « PDV » en oncologie au Maroc durant la première année de suivi et de déterminer les facteurs associés à ce problème. Méthodes Par une étude rétrospective portant sur 2854 dossiers de malades hospitalisés dans les trois principaux centres d'oncologie au Maroc depuis janvier 2003 jusqu’à juin 2007 et concernant les cinq principales localisations de cancer au Maroc, nous avons cherché la date des dernières nouvelles des patients ayant un recul de 18 mois minimum afin de déterminer le statut de ces malades après un an de suivi. Résultats La moyenne d’âge était de 52±14 ans, une proportion féminine de 63%, les sujets actifs constituaient 28%, les mariés 71%, les analphabètes 51%, 70% des patients habitaient en milieu urbain et seulement 11% des malades disposaient d'une couverture sociale. La localisation cancéreuse la plus fréquente était le poumon (23,8%) suivie du colon-rectum (23,5%) puis le col (21,9%), le sein (20,4%) et les lymphomes (10,4%). Le taux des «PDV» à un an de suivi était de 48%, ce statut était significativement lié au sexe, à l’âge, au NSE et au statut matrimonial. Sur le plan médical, le statut «PDV» était lié à la localisation du cancer, au stade de diagnostic et au type de traitement reçu. Conclusion Notre étude a mis en évidence la grande ampleur du problème des PDV en cancérologie au Maroc ainsi que ces déterminants. Ces résultats incitent tous les acteurs dans le domaine de la cancérologie à collaborer ensemble pour prendre les mesures qui s'imposent pour y pallier PMID:25400850

  15. L'accident ischémique cérébral chez le sujet jeune: à propos de 6 cas

    PubMed Central

    Khammassi, Naziha; Sassi, Yosra Ben; Aloui, Asma; Kort, Youssef; Abdelhedi, Haykel; Cherif, Ouahida

    2015-01-01

    Les accidents ischémiques cérébraux (AIC) du sujet jeune se caractérisent par une panoplie d’étiologies différentes de celles des accidents vasculaires cérébraux (AVC) du sujet âgé d'où l'intérêt de bien creuser devant une telle atteinte à la recherche surtout d'une thrombophilie ou d'une cardiopathie emboligène. Cependant, il ne faut pas négliger une exposition de plus en plus accrue du sujet jeune à des facteurs de risque cardio-vasculaires tel le tabagisme qui accélère le processus d'athérosclérose, étiologie principale d'AVC tout âge confondu. Nous avons rétrospectivement collecté les données de six patients âgés de moins de 45 ans qui ont été hospitalisés dans notre service pour un AIC. La moyenne d’âge était de 35,3 et les hommes représentaient 16% de notre série. L'enquête étiologique a conclu à un syndrome des anticorps anti-phospholipides secondaire à un syndrome de Gougerot Sjögren chez l'un des patients, un déficit en protéine S chez deux patients et un syndrome de Sneddon chez un autre. Les causes d'AIC n'ont pas été identifiées dans les deux autres cas. Un traitement à base d'anti-vitamines K ou d'antiagrégants plaquettaires a été instauré en cas d’étiologie révélée. PMID:26889323

  16. Facteurs de risque de l'infection par le VIH dans le district de santé de Meyomessala au Cameroun

    PubMed Central

    Mbopi-Keou, Francois-Xavier; Nguefack-Tsague, Georges; Kalla, Ginette Claude Mireille; Abessolo, Stéphanie Abo'o; Angwafo, Fru; Muna, Walinjom

    2014-01-01

    Introduction L'objectif de ce travail était de déterminer les facteurs de risque de l'infection par le VIH dans le district de santé de Meyomessala (Région du Sud) au Cameroun. Méthodes Il s'agissait d'une étude transversale, descriptive et analytique qui s'est déroulée de Février à Mai 2011. Pour cette étude, nous avons obtenu une clairance éthique. Résultats L’échantillon était constitué de 315 participants dont 181 (57,46%) hommes et 134 (42,54%) femmes. L’âge moyen était de 24,5±8ans (extrême: 15-45ans). Quarante personnes (40) étaient séropositifs, soit une prévalence de l'infection par le VIH de 12,7%. Cette prévalence augmentait significativement (p = 0) avec le nombre de partenaires occasionnels au cours des douze derniers mois, allant de 2,7% chez ceux n'ayant eu aucun partenaire occasionnel à 21,25% chez ceux ayant plus de trois partenaires occasionnels (RC = 9,72; IC = 1,27-74,14; P = 0,03). le fait d’être âgé entre 20 et 24 ans (RC = 4,88; IC = 1,74-13,67; p = 0), avoir plus de trois partenaires sexuels au cours des douze derniers mois (RC = 9,72; IC = 1,27-74,14; p = 0,03), avoir les rapports sexuels avec les prostitués (RC = 2,86; IC = 1,42-5,76; p = 0), avoir eu le chlamydia (RC = 3,00; IC = 1,07-8,39; p = 0,04), avoir eu la syphilis (RC = 3,35; IC = 1,57-7,14; p = 0), avoir des avantages sociaux lors du premier rapport sexuel (RC = 2,57; IC = 1,03-6,43; p = 0,04) constituaient des potentiels facteurs de risque du VIH. Conclusion Il apparait urgent d'intensifier les campagnes de sensibilisation au risque d'infection par le VIH et les maladies sexuellement transmissibles dans le district de santé de Meyomessala PMID:25419299

  17. L’évaluation systématique des instruments pour mesurer la douleur chez les personnes âgées ayant des capacités réduites à communiquer*

    PubMed Central

    Aubin, Michèle; Giguère, Anik; Hadjistavropoulos, Thomas; Verreault, René

    2007-01-01

    La douleur chronique est souvent sous-détectée et insuffisamment traitée dans les milieux de soins de longue durée. Les outils d’autorapport (ou autoévaluation) de la douleur, comme l’échelle visuelle analogique, n’ont été validés que partiellement chez les populations âgées, en raison de la prévalence élevée de déficits visuels, auditifs, moteurs et cognitifs que l’on y trouve. Des outils d’observation des patients ont été développés pour pallier ces difficultés d’utilisation des échelles d’autorapport de la douleur. Le présent projet vise l’identification de ces échelles et leur évaluation sur la base de la validité de contenu (12 questions), de la validité de construit (12 questions), de la fiabilité (13 questions) et de l’utilité clinique (10 questions). Parmi les 24 instruments recensés, plusieurs apparaissent prometteurs pour évaluer la douleur chez les personnes âgées atteintes de démence sévère. Des efforts additionnels de validation sont cependant requis avant leur intégration à la pratique régulière en soins de longue durée. PMID:17717611

  18. Les fractures pathologiques secondaires des tumeurs bénignes chez l'enfant: à propos de 20 cas

    PubMed Central

    Nader, Youssef; Koulali, Idrissi Khalid; Hicham, Salahi

    2015-01-01

    Une fracture est dite pathologique ou sur os pathologique quand elle survient sur un tissu osseux remanié par un processus pathologique, elle ne tient compte, ni du mécanisme de la fracture ni de la lésion préexistante, on élimine ainsi les fractures dites de fatigue, survenant sur un os normal. Elles constituent un événement assez rare en traumatologie pédiatrique. Ces traumatismes posent au praticien un double problème, celui de la fracture et celui de la pathologie tumorale en cause. Le but de notre étude est de décrire le profil de ces fractures et d'analyser leur prise en charge dans notre contexte. Nous avons réalisé une étude rétrospective sur une période de 10 ans au service. Nous avons colligé 20 cas. L’âge moyen était de 10 ans, 70% étaient de sexe masculin. 98% des traumatismes étaient de faible énergie. 80% des lésions ont touché soit le fémur soit l'humérus, le kyste osseux essentiel était la principale étiologie causale. Le résultat final était bon dans 60% des cas. La prise en charge de ces fractures dépend surtout de la tumeur causale et des caractéristiques de la fracture. Le rôle de la radiologie est incontournable et let traitement doit se faire selon une méthodologie précise. PMID:26421099

  19. Prévalence, facteurs associés et prédisposant au syndrome métabolique chez les personnes vivants avec le VIH sous traitement antirétroviral à Porto-Novo en 2014

    PubMed Central

    Adébayo, Alassani; Albert, Dovonou Comlan; Ericie, Sossou; Angelo, Attinsounon Cossi; Jules, Gninkoun; Armand, Wanvoegbe; Séraphin, Ahoui; Léopold, Codjo; Gabriel, Ade

    2015-01-01

    Introduction Le syndrome métabolique est associé aux maladies cardiovasculaires. L'infection au VIH est devenue aujourd'hui une maladie chronique. L'objectif de cette étude est de déterminer la prévalence, les facteurs associés et prédisposant au syndrome métabolique chez les patients infectés par le VIH sous traitement antirétroviral. Méthodes Il s'est agi d'une étude transversale, descriptive et analytique. La population d’étude est constituée des patients vivant avec le VIH sous antirétroviral suivis au Centre Hospitalier Universitaire de l'Ouémé-Plateau. Le syndrome métabolique a été défini selon les critères de la Fédération Internationale du Diabète. Résultats La population était constituée de 244 patients. La prévalence du syndrome métabolique était de 18,03% avec une prédominance féminine (74,6%). La moyenne d’âge était de 40,7 ± 9,71 ans. Les facteurs associés au syndrome métabolique étaient le sexe féminin, la sédentarité, l'antécédent d'HTA, le surpoids, l'apport énergétique élevé, l'apport lipidique élevé, la consommation d'alcool, la consommation de tabac et l'hypercholestérolémie. Les facteurs prédisposant au syndrome métabolique étaient la présence de l'HTA, le tour de taille élevé, l'hyperglycémie, l'hypocholestérolémie HDL et l'hypertriglycéridémie. Conclusion Le syndrome métabolique est fréquent chez les patients infectés par le VIH sous traitement antirétroviral. Une prévention prenant en compte les facteurs associés et prédisposant s'avère nécessaire. PMID:26966492

  20. Macrosomie fœtale à Lubumbashi: facteurs de risque et pronostic maternel et périnatal

    PubMed Central

    Luhete, Prosper Kakudji; Mukuku, Olivier; Kiopin, Patrick Mubinda; Tambwe, Albert Mwembo; Kayamba, Prosper Kalenga Muenze

    2016-01-01

    Introduction La macrosomie fœtale est habituellement définie par un poids de naissance supérieur ou égal à 4000 grammes. L'objectif de cette étude est de déterminer la fréquence de la macrosomie, d'identifier les facteurs étiologiques et d’évaluer le pronostic maternel et périnatal. Méthodes Il s'agit d'une étude cas-témoins menéeau sein des maternités de 10 hôpitaux généraux de référence de la ville de Lubumbashi en République Démocratique du Congoentre le 1er décembre 2013 et le 31 mars 2014. Les accouchées ont été réparties en deux groupes, en fonction du poids de naissance de leurs nouveau-nés: groupe I (≥4000 grammes ou plus) et groupe II (2500 à 3500 grammes). Les caractéristiques maternelles, l'environnement obstétrical ainsi que le pronostic maternel et périnatal ont été étudiés et comparés dans les deux groupes. Les données ont été analysées à l'aide du logiciel Épi info version 7.1. Les différences étaient jugées significatives pour un seuil de p<0,05. Résultats Au total, 668 mères et leurs nouveau-nés ont été inclus dont 167 macrosomes et 501témoins. L'incidence de la macrosomie fœtale était de 5,7%. Comparativement aux mères de témoins, nous avons trouvé que les mères des nouveau-nés macrosomes étaient plus âgées, multipares, multigestes, obèses, diabétiques et avaient antérieurement donné naissance à un macrosome. Les taux de césarienne et de délivrance pathologique étaient significativement élevés chez les mères de macrosomes que chez celles de témoins. Lesexe masculin était significativement plus prédominant chez macrosomes que chez les témoins. La dystocie des épaules étaitenregistrée uniquement dans le groupe des macrosomes. Conclusion La prévalence de l'accouchement d'un macrosome à Lubumbashi est de 5,7%. La macrosomie est souvent à l'origine de complications maternelles et périnatales. La réduction de ces dernières passe par une meilleure connaissance des

  1. Association entre les hormones sexuelles, les marqueurs de remodelage osseux et la densité minérale osseuse chez des femmes ménopausées d'origine marocaine (étude transversale)

    PubMed Central

    El Maataoui, Aissam; Biaz, Asmae; El Boukhrissi, Fatima; El Machtani, Si; Dami, Abdellah; Bouhsain, Sanae; Bamou, Youssef; El Maghraoui, Abdellah; Ouzzif, Zhor

    2015-01-01

    Introduction Le présent travail se propose d’étudier la relation entre les hormones sexuelles, notamment l’œstradiol et l'indice de l’œstradiol libre, le sulfate de déhydroépiandrosterone et la sex hormone binding globulin, les marqueurs de remodelage osseux et la densité minérale osseuse chez une population de femmes marocaine ménopausées. Méthodes Il s'agit d'une étude transversale, menée sur une période de 6 mois d'octobre 2012 à fin avril 2013 et ayant fait participer deux cent deux (202). Résultats L’œstradiol et l'indice d’œstradiol libre (IEL) ont montré une corrélation négative respectivement à l'ostéocalcine (OC), à la crosslaps (β-CTX) et l'OC (p<0.001). La sulfate de déhydroepiandrosterone S-DHEA a été corrélée positivement à l'OC (p<0.001), alors que e taux sérique de la sex hormone binding globulin (SHBG) l'a été corrélé à la β-CTX et l'OC (p<0.001). Par ailleurs, une corrélation positive a été établie entre la densité minérale osseuse (DMO) au col de fémur et le poids, l'indice de masse corporelle (IMC), l'IEL et la S-DHEA. Une corrélation négative a été retrouvée entre la DMO au col de fémur d'une part et l’âge, la DDR, la SHBG, la β-CTX et l'OC d'une autre part. Conclusion Le présent travail montre que l'augmentation de l’âge et la diminution de l’œstradiol libre expliquent la diminution de la DMO au niveau du col du fémur, alors que l'augmentation du taux sérique de la SHBG et la diminution du poids expliquent la diminution de la DMO au rachis lombaire. PMID:26848353

  2. Le médulloblastome chez l'adulte: à propos de 13 cas et revue de la literature

    PubMed Central

    Drissi, Jamal; Affane, Mariam; Elomrani, Abdelhamid; Khouchani, Mouna

    2015-01-01

    Le médulloblastome est une tumeur neuro-ectodermique primitive maligne. Il s'agit d'une tumeur rare chez l'adulte, représentant moins de 1% des tumeurs cérébrales. Nous proposons une étude rétrospective réalisée au sein du service d'Oncologie-Radiothérapie du CHU Mohamed VI de Marrakech sur une période de 13 ans. Le but de notre travail est de déterminer le profil épidémioclinique, thérapeutique, évolutif ainsi que les facteurs pronostiques de cette entité pathologique avec une revue de la littérature. Notre série comportait 13 patients, 10 hommes et 3 femmes, l’âge médian a été 20,8 ans. Le tableau clinique a été révélé par un syndrome d'hypertension intracrânienne (100%), associée à un syndrome cérébelleux (84%). La localisation était hémisphérique (31%) et vermio-hémisphérique (54%). 31% des patients ont bénéficié d'une exérèse chirurgicale totale. 85% des cas avaient une variante classique et 15% une variante desmoplasique. 30% des cas avaient été classés à «risque standard» et 70% à «haut risque». La chirurgie avait été complétée d'une radiothérapie de l'ensemble du névraxe selon la technique de «jonctions mobiles» dans tous les cas. Le délai moyen était de 73 jours. Une chimiothérapie adjuvante avait été réalisée chez 9 cas. Avec un recul moyen de 21.3 mois, l’évolution a été marquée par une récidive tumorale (4 cas), une toxicité auditive (6 cas) et des troubles cognitifs chez un cas. La prise en charge du médulloblastome doit être multidisciplinaire associant neurochirurgiens et oncologues radiothérapeutes. Cette collaboration est le seul garant d'une amélioration de son pronostic. PMID:26889307

  3. L’acyclovir pour la gingivostomatite herpétique chez l’enfant

    PubMed Central

    Goldman, Ran D.

    2016-01-01

    Résumé Question Je vois chaque année des enfants d’âge préscolaire souffrant de gingivostomatite. Ce problème semble causer une charge de morbidité assez considérable. Parce que la maladie est attribuable au virus herpès simplex de type 1, faudrait-il prescrire une thérapie antiherpétique à l’acyclovir par voie orale? Réponse Bien que la plupart des enfants souffrant de gingivostomatite soient asymptomatiques, certains auront des douleurs et un inconfort importants, et sont à risque de déshydratation. Il n’existe pas d’études d’envergure bien conçues permettant de déterminer clairement la thérapie appropriée chez tous les enfants. Selon la seule étude randomisée, le traitement ne doit être administré que dans les 72 premières heures suivant l’apparition des symptômes si des douleurs substantielles ou une déshydratation sont documentées.

  4. Morbimortalité périnatale dans les grossesses gémellaires dans une maternité marocaine de niveau 3

    PubMed Central

    Boubkraoui, Mohamed El-Mahdi; Aguenaou, Hassan; Mrabet, Mustapha; Barkat, Amina

    2016-01-01

    Introduction Les grossesses gémellaires sont associées à un risque de morbimortalité périnatale plus élevé que les grossesses simples. Le but de cette étude était d’évaluer la morbimortalité périnatale dans les grossesses gémellaires dans une maternité marocaine de niveau 3. Méthodes Il s'agit d'une étude transversale comparative de la morbimortalité périnatale des nouveau-nés issus de grossesses gémellaires versus grossesses simples ayant accouché à la maternité Souissi de Rabat du 1 janvier au 28 février 2014. Résultats Il y a eu 3297 naissances issues de 65 grossesses gémellaires et 3167 grossesses simples. Les grossesses gémellaires étaient associées à des taux plus élevés de prééclampsie et d’éclampsie (P = 0,046), de HELLP syndrome (P= 0,030), de rupture prématurée des membranes (P < 0,001), de présentation dystocique (P < 0,001), de prématurité (P < 0,001), d'hypotrophie chez les nouveau-nés à terme (P < 0,001), de détresse respiratoire néonatale (P < 0,001), de malformations congénitales (P = 0,015), d'hospitalisation en période néonatale (P = 0,001) et de mortalité périnatale (P = 0,001) par rapport aux grossesses simples. Les jumeaux monochoriaux présentaient des taux plus élevés d'hypotrophie en cas de grossesse menée à terme (P = 0,016) et de mortalité périnatale (P = 0,017) par rapport aux jumeaux bichoriaux. Conclusion Les grossesses gémellaires étaient à risque plus élevé de morbimortalité périnatale par rapport aux grossesses simples en exposant notamment à la prématurité. Les grossesses gémellaires monochoriales étaient plus à risque en exposant notamment à l'hypotrophie chez les nouveau-nés à terme. PMID:27217903

  5. Etude de l'anémie chez les enfants séropositifs au VIH naïfs au traitement antirétroviral à Lubumbashi, République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Mwadianvita, Costa Kazadi; Ilunga, Eric Kasamba; Djouma, Jackson; Wembonyama, Cecile Watu; Mutomb, Florence Mujing A; Ekwalanga, Michel Balaka; Kabongo, Joe; Mundongo, Henri; Mupoya, Kalombo; Wembonyama, Stanis; Kalenga Mwenze, Prosper; Nkoy, Albert Mwembo-Tambwe A

    2014-01-01

    Introduction Beaucoup d'enfants infectés par le VIH arrivent à la consultation dans un état d'anémie. Notre objectif était d’évaluer la prévalence et le typage de l'anémie chez ces enfants. Méthodes C'est une étude transversale réalisée dans 3 centres de prise en charge des Personnes Vivant avec le VIH à Lubumbashi de Mai 2010 à Mai 2011. La population d’étude était de 152 enfants, âgés de 6 à 180 mois, naïfs au traitement antirétroviral. Les statistiques descriptives usuelles ont été utilisées. Résultats La prévalence globale de l'anémie (définie comme l'hémoglobine < 11g/dl) était de 69,1% (n=105) et 11,4% avaient une anémie sévère (Hg < 7,0 g/dl). Parmi eux, 16% ont été transfusés au moins 1 fois. L'anémie sévère était positivement associée au stade clinique de la maladie (p=0,02). L'anémie microcytaire était majoritaire dans les deux tranches d’âge. Elle était plus hypochrome chez les enfants en âge préscolaire soit 9,5% et plus normochrome en âge scolaire soit 15,2%. L'anémie normocytaire était plus normochrome dans les deux tranches d’âge soit 12,4% en âge préscolaire et 6,7% en âge scolaire. L'anémie macrocytaire était rare. Conclusion Environ sept enfants sur dix, âgés de moins de 15 ans infectés par le VIH naïfs au traitement antirétroviral dans notre milieu sont anémiques. L'anémie est corrélée à la sévérité de la maladie. Il est important d'associer une prise en charge nutritionnelle et corriger l'anémie avant une trithérapie antirétrovirale. PMID:25018796

  6. Etude épidémio-clinique des diarrhées aiguës à rotavirus chez les nourrissons à l'hôpital Jason Sendwe de Lubumbashi, République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Sangaji, Maguy Kabuya; Mukuku, Olivier; Mutombo, Augustin Mulangu; Mawaw, Paul Makan; Swana, Edouard Kawawa; Kabulo, Benjamin Kasongo; Mutombo, André Kabamba; Wembonyama, Stanis Okitotsho; Luboya, Oscar Numbi

    2015-01-01

    Introduction Le rotavirus est un problème de santé publique, non seulement dans les pays en développement où tous les enfants sont infectés avant l’âge de deux à trois ans mais aussi dans les pays développés où les conditions d'hygiène sont bonnes. La présente étude est la première à fournir des informations sur la prévalence de l'infection à rotavirus dans les diarrhées aiguës des nourrissons dans la ville de Lubumbashi. Elle s'est fixée comme objectifs de déterminer la fréquence hospitalière ainsi que la saisonnalité, les caractéristiques sociodémographiques, cliniques et évolutives de l'infection à Rotavirus chez les nourrissons admis à l'hôpital Jason Sendwe de Lubumbashi pour une diarrhée aiguë. Méthodes Il s'agit d'une étude descriptive et transversale menée pendant la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2012. Les paramètres épidémio-cliniques et évolutifs (âge, sexe, saison, signes cliniques, nombre journalier de selles et évolution) des enfants diagnostiqués positifs au rotavirus ont été comparés à ceux des enfants dont le test au rotavirus était négatif. Le degré de signification était de 5%. Résultats Nous avons récolté 193 cas de diarrhées aiguës dont 104 nourrissons étaient infectés par le rotavirus soit 53,8%. Des taux élevés des diarrhées à rotavirus sont enregistrés au cours de la saison sèche comparativement à la saison des pluies (p0,05). Par ailleurs, les enfants infectés par le rotavirus étaient 6 fois plus susceptibles de présenter une déshydratation modérée/sévère (p0,05). Conclusion Le rotavirus est confirmé dans la ville de Lubumbashi et touche souvent les enfants d’âge ≤12 mois, pendant la saison sèche sans distinction de sexe et conduit rapidement à une déshydratation modérée/sévère. Une prise en charge adaptée et précoce permet d’éviter les décès et l'assainissement du milieu, le lavage des mains, la prise d'eau potable et la

  7. Tumeur de vessie chez le sujet jeune: à propos de 36 cas

    PubMed Central

    Statoua, Mouad; El Ghanmi, Jihad; Karmouni, Tarik; El Khader, Khalid; Koutani, Abdellatif; Attya, Ahmed Iben

    2014-01-01

    Les tumeurs de vessie sont rares avant 40 ans et ne représentent que 1 à 4% de l'ensemble de ces tumeurs. Notre étude s'est intéressée au profil épidémiologique, caractère histologique ainsi que le profil évolutif. Nous avons réalisé une étude retrospective sur une durée de 10 ans entre mars 2004 et mars 2014, nous avons traité 850 patients pour tumeur de vessie dont 36 était âgé de moins de 40 ans. Le diagnostic était posé devant des arguments cliniques, radiologiques et endoscopiques, la cystoscopie avec résection tumorale a précisé la nature histologique et son grading ainsi que le degré d'infiltration. 23 patients avaient une tumeur de vessie non infiltrant le muscle et 13 avaient une tumeur infiltrant le muscle. Le taux de récidive global est de l'ordre de 36,4%, 22% pour la tranche d’âge 20-30 ans et 46% pour la tranche d’âge 31-40 ans. Le risque de progression et de décès est respectivement de 8% et de 6,1%. Il ressort que les tumeurs superficielles ont une meilleure évolution chez les sujets de moins de 30 ans. Les tumeurs infiltrantes sont plus fréquentes et souvent évoluées suggérant un potentiel évolutif particulier. Leur pronostic est fonction du stade tumoral, sans corrélation avec l’âge. PMID:26113886

  8. Sidération myocardique au cours d'une intoxication au monoxyde de carbone (CO) chez une femme enceinte

    PubMed Central

    Coulibaly, Mahamadoun; Berdai, Mohamed Adnane; Labib, Smael; Harandou, Mustapha

    2015-01-01

    L'intoxication au monoxyde de carbone (CO) est la première cause de décès par intoxication en France. La littérature est ancienne et peu connue. Les signes les plus fréquents de l'intoxication sont la triade: Céphalées; asthénie, faiblesse musculaire surtout des membres inférieurs. Ses conséquences sont potentiellement graves pour le fœtus quand elle survient chez la femme enceinte, il est particulièrement exposé au risque d'hypoxie en raison de la forte affinité de son hémoglobine pour le CO qui traverse aisément le placenta. Les événements cardiovasculaires ne sont pas rares et peuvent être responsable d'une morbi-mortalité assez importante qui peuvent être d'apparition rapide ou secondaire mais régressent habituellement en quelques jours. Des SCA peuvent survenir lors d'une une intoxication au CO avec à l'extrême infarctus myocardique avec surélévation du segment ST. Il paraît légitime de proposer pour toutes les patientes: l’éloignement maternel de la source de CO; l'oxygénothérapie à 100% au masque facial par les services de secours et pendant le transfert; le traitement par oxygénothérapie hyperbare pour toutes les femmes enceintes, le plus rapidement possible et quelque soit l’âge gestationnel. PMID:26405502

  9. Approche au diagnostic de la maladie cœliaque chez les patients ayant une faible densité minérale osseuse ou des fractures de fragilité

    PubMed Central

    Rios, Lorena P.; Khan, Aliya; Sultan, Muhammad; McAssey, Karen; Fouda, Mona A.; Armstrong, David

    2013-01-01

    Résumé Objectif Présenter aux cliniciens une mise à jour sur le diagnostic de la maladie cœliaque (MC), ainsi que des recommandations sur les indications de procéder au dépistage de la MC chez les patients présentant une faible densité minérale osseuse (DMO) ou des fractures de fragilité. Qualité des données Un groupe de travail multidisciplinaire a élaboré des questions cliniquement pertinentes relativement au diagnostic de la MC servant de fondement à une recherche documentaire dans les bases de données MEDLINE, EMBASE et CENTRAL (de janvier 2000 à janvier 2009) à l’aide des mots clés en anglais celiac disease, osteoporosis, osteopenia, low bone mass et fracture. Les ouvrages scientifiques existants comportent des études de niveaux I et II. Message principal La prévalence estimée de la MC asymptomatique est de 2 % à 3 % chez les personnes qui ont une faible DMO. Par ailleurs, un dépistage ciblé est recommandé pour les patients qui ont des T-scores de −1,0 ou moins à la colonne vertébrale ou aux hanches ou des antécédents de fractures de fragilité associées à des symptômes ou à des problèmes reliés à la MC, des antécédents familiaux de MC ou de bas niveaux de calcium urinaire, une insuffisance en vitamine D et des niveaux à la hausse d’hormones parathyroïdiennes en dépit d’un apport suffisant en calcium et en vitamine D. Le dépistage de la MC devrait se faire pendant que le sujet consomme un régime alimentaire contenant du gluten. On procède au dépistage initial par le dosage d’immunoglobuline (Ig) A antitransglutaminase en utilisant la transglutaminase tissulaire humaine recombinante ou une autre transglutaminase tissulaire, en association avec l’immunofluorescence des IgA anti-endomysium. Une biopsie du duodénum est nécessaire pour confirmer le diagnostic de la MC. Le typage des antigènes des leucocytes humains peut aider à confirmer ou à exclure le diagnostic de la MC dans les cas où la s

  10. Diagnostic moléculaire d'helicobacter pylori par PCR chez les patients en consultation gastroentérologique au Centre Médical Saint Camille de Ouagadougou

    PubMed Central

    Werme, Karidia; Bisseye, Cyrille; Ouedraogo, Issiaka; Yonli, Albert Théophane; Ouermi, Djénèba; Djigma, Florencia; Moret, Rémy; Gnoula, Charlemagne; Nikiema, Jean-Baptiste; Simpore, Jacques

    2015-01-01

    Introduction L'infection par Helicobacter pylori constitue un problème de santé publique notamment dans les pays en développement. Elle entraine une gastrite pouvant évoluer vers des formes sévères d'ulcération et de transformation maligne. La présenté étude avait pour objectif de diagnostiquer H. pylori par des techniques sérologique et moléculaire au Burkina Faso. Méthodes L’étude prospective a été conduite de mars à juin 2012 sur 70 patients venus en consultation dans le service de gastroentérologie au Centre Médical Saint Camille. Le diagnostic de H. pylori a été réalisé par le test ELISA Immunocomb (ORGENICS Ltd, Yavne, Israël) et la PCR sur des biopsies gastriques prélevées sur les patients. Résultats Les pathologies gastroduodénales étaient plus fréquentes chez les patients de plus de 45 ans. Les prévalences de H. pylori étaient respectivement de 88,57% et de 91,43% par sérologie Immunocomb et par PCR. La différence entre les deux techniques n’était pas significative (P = 0,573). La performance de la PCR a été comparée à celle de la technique Immunocomb. Les résultats montrent une sensibilité et une spécificité de 92,2% et 50,0% pour la technique Immunocomb. Conclusion Le diagnostic de H. pylori par PCR est plus spécifique que le test sérologique Immunocomb et devrait être introduit dans le diagnostic de routine de cette bactérie pathogène au Burkina Faso. PMID:26327960

  11. Bilan de santé chez l’adulte

    PubMed Central

    Ridley, Jane; Ischayek, Amanda; Dubey, Vinita; Iglar, Karl

    2016-01-01

    Résumé Objectif Décrire les mises à jour apportées à Soins préventifs - Fiche de contrôle© pour aider les médecins à se tenir au fait des plus récentes recommandations en matière de soins de santé préventifs. Qualité des données Une recension dans la base de données Ovid MEDLINE a été effectuée à l’aide de mots-clés et d’autres paradigmes pertinents au bilan de santé périodique. Des sources secondaires, comme le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs, l’Agence de la santé publique du Canada, la base de données Trip et l’Infobanque de l’Association médicale canadienne, ont aussi fait l’objet d’une recherche. Nous avons révisé les recommandations relatives aux soins préventifs pour des adultes à risque moyen. Les recommandations de bonne qualité et passables sont présentées respectivement en caractères gras et italiques. Message principal La fiche de contrôle a été mise à jour en fonction des recommandations du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventif relatives au dépistage de l’obésité (2015), du cancer du col (2013), de la dépression (2013), de l’ostéoporose (2013), de l’hypertension (2012), du diabète (2012, 2013) et du cancer du sein (2011). D’autres mises à jour se fondent sur les recommandations d’autres organisations canadiennes concernant le dépistage du VIH (2013), le dépistage des infections transmises sexuellement (2013), les immunisations (2012 à 2014), le dépistage de la dyslipidémie (2012), le counseling en fertilité chez la femme (2011, 2012) et le dépistage du cancer colorectal (2010). Certaines recommandations antérieures ont été éliminées et d’autres, peu étayées par des données probantes, n’ont pas été incluses. Conclusion Soins préventifs - Fiche de contrôle a été mise à jour pour inclure les recommandations récentes afin de permettre aux médecins de famille d’offrir des soins complets et fondés sur des

  12. Effets du stress familial lié au diabète sur le contrôle glycémique chez les jeunes diabétiques de type 1

    PubMed Central

    Tsiouli, Elina; Alexopoulos, Evangelos C.; Stefanaki, Charikleia; Darviri, Christina; Chrousos, George P.

    2013-01-01

    Objectif Examiner la façon dont le stress familial influence le contrôle glycémique chez les patients diabétiques de moins de 18 ans. Sources des données Une recherche des études pertinentes publiées depuis 1990 a été réalisée dans PubMed et Scopus à l'aide des mots-clés suivants en anglais: diabetes type 1, glycemic control, family stress, family conflict et family function. Sélection des études La recension initiale a permis de cerner un total de 1 478 articles. La synthèse finale portrait sur 6 études de cohortes, 3 études transversales et 1 étude qualitative dans lesquelles le stress familial était évalué à l'aide d'instruments de mesure des conflits spécifiquement reliés au diabète et le contrôle glycémique était mesuré en fonction de l'hémoglobine glycosylée. Synthèse Dans la plupart des études, il existait une corrélation négative entre le stress familial et le contrôle glycémique des patients. Le bon fonctionnement familial était fortement relié à un bon contrôle glycémique des patients, tandis que les conflits familiaux étaient associés à un mauvais contrôle glycémique. Les familles dont la situation socioéconomique était défavorisée, celles ayant des adolescents atteints de diabète et les familles monoparentales étaient plus enclines à vivre un stress relié au diabète et étaient, par conséquent, plus susceptibles de connaître un moins bon contrôle glycémique. Conclusion Les interventions psychologiques thérapeutiques et les programmes éducatifs peuvent aider à atténuer le stress familial relié au diabète et amélioreront probablement le contrôle glycémique.

  13. Le domaine des co-infections et des maladies concomitantes du Réseau canadien pour les essais VIH des IRSC : lignes directrices canadiennes pour la prise en charge et le traitement de la co-infection par le VIH et l’hépatite C chez les adultes

    PubMed Central

    Hull, Mark; Giguère, Pierre; Klein, Marina; Shafran, Stephen; Tseng, Alice; Côté, Pierre; Poliquin, Marc; Cooper, Curtis

    2014-01-01

    il y a clairance virologique à la semaine 4 ou, pour les génotypes 2 à 6, à 48 semaines. On peut envisager de reporter le traitement chez les personnes ayant une maladie hépatique légère. Le VIH ne devrait pas être considéré comme un obstacle à la transplantation hépatique chez les patients co-infectés. EXPOSÉ : Les recommandations ne se substituent pas au jugement clinique personnel. PMID:24634688

  14. Portage vaginal du streptocoque du groupe B chez la femme enceinte au niveau de la région de Marrakech

    PubMed Central

    Bassir, Ahlam; Dhibou, Hanane; Farah, Majdi; Mohamed, Lharmis; Amal, Addebous; Nabila, Souraa; Abderahim, Aboulfalah; Asmouki, Hamid; Soummani, Abderraouf

    2016-01-01

    Introduction Le streptocoque du groupe B est le principal agent impliqué dans les infections materno-fœtales, les septicémies et les méningites du nouveau-né à terme. L'objectif est de déterminer le taux de portage maternel du streptocoque du groupe B (SGB) à terme. Méthodes Un prélèvement vaginal a été réalisé de manière prospective chez 275 parturientes lors de l'entrée en salle d'accouchement sur une période de 06 mois. Résultats Le taux de portage était de 20,2%. Le portage était variable en fonction de l’âge gestationnel, il constitue 57.5% entre 37 et 38 semaines d'aménorrhée. Aucun des facteurs de risque n'a était statistiquement prédictif du portage maternel du SGB. Conclusion Le dépistage doit être réalisé à partir de 37 semaines d'aménorrhée, et comme le portage est intermittent, un prélèvement négatif ne garantirait pas que le portage soit négatif à l'accouchement. PMID:27222693

  15. Facteurs prédictifs de la réponse à la CERA chez les hémodialysés chroniques naïfs de traitement par agent stimulant l’érythropoïèse

    PubMed Central

    Ezziani, Mariam; Najdi, Adil; Mikou, Souad; Hanin, Hakim; Arrayhani, Mohammed; Houssaini, Tarik Sqalli

    2015-01-01

    La correction et la stabilité du taux d'hémoglobine est un objectif majeur du traitement de l'anémie chez les hémodialysés chroniques. Toutefois, la cible d'hémoglobine > 11g/dl fixée par les recommandations demeure difficile à atteindre dans notre contexte. Le but de cette étude est d’évaluer la réponse au traitement par CERA (continuous erythropoietin receptor activator) chez une population d'hémodialysés chroniques naïfs de tout traitement par agent stimulant de l’érythropoïèse et étudier les différents facteurs associés à une mauvaise réponse au traitement. Il s'agit une étude prospective mono centrique faite au sein d'une population d’ hémodialysés chroniques. Ont été inclus les patients en hémodialyse depuis plus de 12 mois, naïfs de tout traitement par agent stimulant de l’érythropoïèse (ASE) et ayant un taux d'hémoglobine(Hb) < 10g/dl. L'administration régulière de la CERA et l'ajustement des doses ont été faits selon les recommandations. L’évaluation de la réponse, en fin de traitement, a porté sur l'atteinte ou non d'un taux d'hémoglobine cible > 11g/dl. Sur 87 patients en hémodialyse périodique, 22 (25,3%) sont naïfs de tout traitement par ASE. Il s'agit de 13 hommes et 9 femmes avec un âge moyen de 46 ± 19 ans et une ancienneté en hémodialyse de 67 ± 59 mois. Le taux initial d'hémoglobine est de 7,8 ± 1,3 g/dl. Au bout de 4 mois de traitement régulier par la CERA, le taux final d'Hb est de 10,9 ± 2,1g/dl et 63,6% des patients ont atteint la cible d'Hb > 11g/dl. La dose moyenne de CERA à la fin de l’étude est de 0,89 ± 0,35 µg/kg/15j. L'analyse des facteurs prédictifs montre que la réponse finale dépend du taux d'Hb initial (p = 0,002). En effet, quand le taux d'Hb initial est > 8 g/dl, le taux de réponse est de 88% vs 46% lorsque le taux d'Hb < 8g/dl (p1-3]. Cette complication commune de la maladie rénale chronique est multifactorielle dont le déficit en érythropoïétine est le

  16. Effets du Parecoxib dans la Prévention des Adhérences abdominales postopératoires: étude expérimentale randomisée chez les rats

    PubMed Central

    Arung, Willy; Tshilombo, François; Odimba, Etienne

    2015-01-01

    Introduction Bien d’études ont été menées sur les adhérences intrapéritonéales, mais aucune unanimité n'est encore acquise sur leur prévention. Le but de notre étude a été d’évaluer le potentiel effet d'un antiinflammatoire, parecoxib dans la prévention des adhérences ainsi que sur la cicatrisation chez des rats. Méthodes Dans un modèle expérimental d'adhérences postopératoires secondaires à des lésions péritonéales par brûlure, 30 rats furent randomisés en trois groupes suivant le mode d'administration de parecoxib (groupe contrôle; intrapéritonéal; intramusculaire. Résultats Le parecoxib a significativement diminué la quantité (p < .05) et la sévérité (p < .01) des adhérences postopératoires dans les deux modèles expérimentaux. Au total, 21 rats ont développé des adhérences, respectivement 9 (100%) dans le groupe A, 5 (50%) dans le groupe B et 7 (70%) dans le groupe C (p = 0.05). Du point de vue de la formation des adhérences au site du traumatisme, dix-neuf rats en ont développé: 9 (100%) dans le groupe A et 5 (50%) pour chacun de deux autres groupes B et C. Une différence significative a été constatée en comparant ces groupes deux à deux: A vs B (p < 0.05); A vs C (p < 0,05). Parecoxib n'a pas compromis la cicatrisation intestinale, ni cutanée. Conclusion Cette étude a montré que le parecoxib pouvait réduire la formation des adhérences postopératoires. La confirmation de la sécurité du parecoxib sur les anastomoses intestinales doit être investiguée au cours d'autres expérimentations. PMID:26966478

  17. Listériose humaine : Expériences cliniques avec cette zoonose chez 12 patients en Estrie, Québec sur une période de 19 ans (1976 à 1995)

    PubMed Central

    Maziade, Pierre-Jean; Marcoux, J André

    1997-01-01

    Une étude rétrospective a été faite dans le but de réviser l’épidémiologie, les facteurs de risque, les manifestations cliniques et l’évolution des cas d’infection à Listeria monocytogenes en Estrie, Québec de 1976–1995. Les patients ont été repérés à partir des cultures positives et du diagnostic donné par le Service des maladies infectieuses du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, Sherbrooke, Québec. Un total de 12 patients ont fait partie de l’étude. La septicémie non reliée à la grossesse (4/12) et la méningite (6/12) ont été les deux présentations cliniques majeures. Il y avait 1 cas de listériose de grossesse et 1 cas de granulomatosis infanti septica. Dix patients avaient au moins une condition prédisposante. Un seul décès a été attribué à l’infection à L monocytogenes. Des séquelles neurologiques ont été observées chez la moitié des patients avec méningite tandis qu’aucune séquelle a été notée chez ceux avec septicémie. En conclusion, la listériose est une maladie de patients âgés et immunocompromis. La présentation clinique et l’évolution ne sont pas différentes de ce qui a déjà été rapporté dans d’autres régions industrialisées. PMID:22514474

  18. Problématique de l'utilisation des Moustiquaires Imprégnées d'insecticide à Longue Durée (MILD) chez les enfants de moins de 5 ans en République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Philippe, Cilundika Mulenga; Odile, Nyota Nsenga; Numbi, Oscar Luboya

    2016-01-01

    Introduction Le paludisme est une maladie parasitaire à transmission vectorielle qui constitue un problème majeur de santé publique dans les pays tropicaux, particulièrement les pays de l'Afrique Subsaharienne. La présente étude avait pour objectif d'identifier le niveau d'utilisation de la MILD chez les enfants de moins de 5 ans dans la zone de santé de Mumbunda. Méthodes L’étude, de type transversal, a été mené du 25 au 27 octobre 2013 et a porté sur un échantillon de 410 ménages tirés au hasard et ayant au moins un enfant de moins de 5 ans. Résultats Parmi les ménages qui avaient déclaré possédaient la MILD 13,1% (n=54) des répondant avaient déclaré les utilisé chez les enfants de moins de 5ans et 80,2% pour tout le monde. Dans 22,0% des cas, les répondants ont évoqué le manque d'argent comme motif de la non possession de la MILD. Les répondants savaient déclarer à 79,8% avoir utilisé la MILD pour se protéger contre la malaria et à 66,3% pour se protéger contre les piqures des moustiques. La MILD a été étalée à l'ombre pendant 24h avant d’être utilisée pour la première fois par 77,9% des ménages. Les répondants avaient déclaré à 15,3% (n=63) avoir reçu les conseils par les médias pour l'usage de la moustiquaire. Et le personnel médical était la source la plus importante pour expliquer le mode d'emploi de la MILD pour 51,2% des ménages. Conclusion La réussite pour faire reculer le paludisme doit nécessairement passer par la prévention, le suivi et l’évaluation de l'utilisation des moustiquaires imprégnées au niveau de la zone de santé de Mumbunda. PMID:27222690

  19. La dysfonction érectile chez l'hypertendu togolais: étude transversale chez 100 patients dans le Service de Cardiologie du CHU Campus de Lomé

    PubMed Central

    Pessinaba, Soulemane; Baragou, Soodougoua; Pio, Machihude; Tengué, Kevin; Afassinou, Yaovi; Kpatcha, Matchona; Awisoba, Madikizi; Kpélafia, Mouhamed; Nda, NKenon Watani; Damorou, Findibé

    2015-01-01

    Introduction L'association HTA et dysfonction érectile (DE) est connue. Les objectifs de ce travail étaient de déterminer la prévalence de la DE et d'en évaluer la sévérité chez l'hypertendu togolais. Méthodes Il s'agit d'une étude transversale menée chez 100 hypertendus reçus en consultations externes dans le service cardiologie du CHU Campus d'octobre à décembre 2012. Le statut érectile a été évalué avec l'international index of erectile function (IIEF-5). Résultats L’âge moyen des hypertendus était de 53,3 ± 10,3 ans. La durée moyenne de l'HTA était de 6,7 ± 6,9 ans. Les facteurs de risque cardio-vasculaire retrouvés chez ces hypertendus étaient: diabète (7%), obésité (17,5%), obésité abdominale (40%), dyslipidémie (36%) et tabac (1%). La prévalence de la DE était de 53% dont 32% de DE légère, 18% de DE modérée et 3% de DE sévère. Parmi les patients ayant une DE, 60% avaient une DE légère, 34% une DE modérée et 6% une DE sévère. Le score IIFE moyen était de 19,1 ± 5,2. La prévalence de la DE augmentait avec l’âge (p=0,05), le grade (p=0,004) et la durée de l'HTA (p=0,20). La DE était significativement plus fréquente en présence du diabète (p=0,02) et de l'obésité abdominale (p=0,007). Conclusion La prévalence de la DE est élevée chez l'hypertendu togolais. Cette prévalence augmente avec l’âge, la durée de l'HTA, la présence de diabète et l'obésité abdominale. La DE doit être systématiquement recherchée chez l'hypertendu surtout en présence des autres FDR. PMID:26405483

  20. Une cause rare de dysphagie chez l'enfant: le bézoard

    PubMed Central

    El Boussaadni, Yousra; El Mahjoubi, Sahare; El Ouali, Aziza; Khannoussi, Wafaa; Benajiba, Noufissa

    2014-01-01

    La dysphagie est un signe sémiologique peu fréquent chez l'enfant, dont l'oesophagite est souvent la cause. Les auteurs rapportent une cause rare de dysphagie chez une enfant de 3 ans et demi, ayant évolué 5 mois avant son admission et chez qui l'exploration para clinique a conclu à un bézoard. L'endoscopie a permis une extraction totale. À travers ce cas, nous essayons de rappeler aux praticiens les particularités cliniques de cette affection, ainsi que celles de la prise en charge et le suivi. PMID:25404969

  1. Est-ce que le fumeur connaît les méfaits du tabac?

    PubMed Central

    Janah, Hicham; Elouazzani, Hanane; Souhi, Hicham; Naji-Amrani, Hicham; Zegmout, Adil; Rhorfi, Ismail Abderrahmani; Abid, Ahmed

    2014-01-01

    Le tabagisme est une des principales causes de morbidité et de mortalité évitable. Le but de ce travail est d’évaluer les connaissances du fumeur vis-à-vis les risques du tabac et son motivation pour cesser de fumer. Nous avons réalisé une enquête transversale chez les malades tabagiques hospitalisés au service en répondant à un questionnaire précisant leur niveau socio-économique et culturel, l'histoire du tabagisme, les méfaits connus du tabac, la dépendance pharmacologique à la nicotine et leur motivation pour cesser de fumer. Il s'agit de 120 patients, l’âge moyen était de 45 ans±15. Les principaux motifs d'hospitalisation étaient: pathologie tumorale (54%), pathologie infectieuse (35%) BPCO (9%). 85% des patients étaient scolarisés jusqu'au cycle secondaire. Pour l'ensemble des patients, l’âge moyen de la première cigarette était précoce (avant de 20 ans) et la dépendance pharmacologique à la nicotine était légère (82% avaient un score de Fagerström < 8). Plus d'un tiers des patients (38%) avaient au moins fait une tentative d'arrêt. La connaissance des effets néfastes du tabac était variable: les pathologies cancéreuses (88%), les maladies cardiovasculaires (65%) et la BPCO (31%). La majorité des patients (78%) avaient cessé de fumer depuis l'hospitalisation. Notre enquête met en évidence l'intérêt de la médiatisation dans l'information de la population sur les risques du tabac. Les pneumologues, qui prennent en charge la grande majorité de ces patients, doivent donc s'impliquer activement dans ce domaine. PMID:25745534

  2. Traitement préventif intermittent à la sulfadoxine – pyriméthamine du paludisme chez les femmes enceintes: efficacité et observance dans deux hôpitaux urbains du Burkina Faso

    PubMed Central

    Bamba, Sanata; Séré, Adama; Nikiéma, Rodrigues; Halidou, Tinto; Thiéba, Blandine; Dao, Blami; Guiguemdé, Robert Tinga

    2013-01-01

    Introduction La présente étude prospective se propose dévaluer l'efficacité thérapeutique du traitement préventif intermittent à la sulfadoxine - pyriméthamine et son observance chez la femme enceinte dans deux hôpitaux urbains au Burkina Faso. Méthodes Chaque femme répondant aux critères d'inclusion a été soumise à un questionnaire pour la collecte des données socio - démographiques et des renseignements sur la grossesse. A l'accouchement, une apposition placentaire a été réalisée systématiquement. La lecture a été faite au microscope à lobjectif 100 à immersion. Résultats Au total, 542 femmes ont été incluses avec un âge moyen de 26,0 ± 6,45 ans (extrêmes 13- 43 ans). Le taux de couverture du TPI à la sulfadoxine- pyriméthamine a été de 80%. Le taux d'infestation placentaire a été de 4,7%. Il a diminué avec le nombre de dose de traitement préventif intermittent. Il a augmenté cependant de juillet à octobre. De 42,9% en octobre, il a diminué significativement à 9,5% en novembre (p < 0,05). Le taux global de bonne d'observance a été de 55%. Il a augmenté avec l’âge (p < 0,05). Conclusion Le taux de couverture de la sulfadoxine - pyriméthamine a été de 80%. Ce résultat est en conformité avec les objectifs du plan stratégique 2006-2010 de lutte contre le paludisme au Burkina Faso, qui préconisait un taux de couverture en sulfadoxine - pyriméthamine de 80% pour 2010. L'augmentation de la fréquence d'infestation de juillet à octobre, serait liée à la recrudescence de la transmission palustre pendant la saison des pluies (mai-octobre). PMID:23717719

  3. Prévalence et facteurs de risque du surpoids et de l'obésité dans une population d'enfants scolarisés en milieu urbain à Sfax, Tunisie

    PubMed Central

    Regaieg, Sofien; Charfi, Nadia; Trabelsi, Lobna; Kamoun, Mahdi; Feki, Habib; Yaich, Sourour; Abid, Mohamed

    2014-01-01

    Introduction L'objectif de ce travail etait d’étudier la prévalence du surpoids et de l'obésité chez un groupe d'enfants d’âge scolaire, habitant la ville de Sfax en Tunisie, et identifier les facteurs favorisant la prise pondérale Méthodes Il s'agossait d'une enquête descriptive transversale était réalisée en 2011 sur un échantillon représentatif d’élèves recrutés dans 11 écoles primaires publiques. Des informations concernant les caractéristiques sociodémographiques, les habitudes alimentaires et le comportement sédentaire pour chaque élève ont été précisées au moyen d'un questionnaire Résultats Nous avons colligé 1529 élèves, âgés entre 9 et 12 ans et se répartissant en 787 garçons (51,14%) et 747 filles (48,86%). Selon les seuils de référence de l'IOTF, la fréquence de l'obésité était de 2,4% et celle du surpoids était de 6,3%. L'obésité était significativement associée à l'obésité parentale, un niveau socioéconomique élevé, la prise de plus de deux goûters par jour et à l'activité sédentaire. Conclusion L'identification des facteurs de risque du surpoids et de l'obésité infantile permettrait de dépister les enfants à risques afin de leur proposer des mesures de prévention adaptées. Ces mesures de prévention devraient inclure non seulement des approches individuelles, mais aussi l'environnement social et physique de l'enfant. PMID:25018807

  4. Caractéristiques de l'association diabète type 2 et hypertension artérielle chez le sujet âgé de 65 ans et plus

    PubMed Central

    Diyane, Khadija; El Ansari, Nawal; El Mghari, Ghizlane; Anzid, Karim; Cherkaoui, Mohamed

    2013-01-01

    Introduction L'HTA du diabétique âgé est particulière par sa fréquence et sa gravité. Cette association HTA-diabète type 2 (DT2) est particulièrement fréquente chez la personne âgée, et responsable d'une majoration du risque cardiovasculaire et d'une accélération de l'atteinte dégénérative du diabète. Méthodes Etude descriptive, concernant 100 patients diabétiques de type 2 hypertendus âgés de 65 ans ou plus, suivis au service d'endocrinologie-diabétologie du CHU de Marrakech, du mois de Novembre 2010 au mois de Juillet 2011. Le logiciel SPSS version 18 a été utilisé pour l'analyse statistique. Résultats Le sex-ratio des patients étudiés était de 0,26, l’âge moyen était de 69,2 ±; 4,3 ans, l'ancienneté du diabète était de 9,3 ±; 6,7 ans. Le diagnostic du diabète précédait celui de l'HTA dans 67,7% des cas. Seulement 4,2% avaient une HbA1c ≤ 6,5%. 60% des patients avaient une HTA de grade I. L'IMC moyen était de 28,1 ±; 4,6 kg/m2. La dyslipidémie était présente chez 59,6% de nos patients avec essentiellement une hypoHDLémie (75,9%). La macroangiopathie était observée chez 40% des patients avec essentiellement une cardiopathie ischémique (29%). Elle était significativement plus fréquente chez les patients ayant une HbA1c supérieure à 9%, LDL-c ≥ 1 g/l et une hypoHDLémie. La microangiopathie présente dans 82% des cas était significativement en relation avec l'HbA1c, le DFG et le taux des triglycérides. Conclusion Une prise en charge complète du risque cardio-vasculaire chez les sujets âgés se heurte à des problèmes objectifs en pratique courante, en particulier, la polymédication, source d'une mauvaise compliance et donc de mauvais résultats. Mots clés: Complications dégénératives, Diabète type 2, Dyslipidémie, Hypertension artérielle, Sujet âgé. PMID:23717715

  5. Intubation Difficile Chez le Brule de la Face et du Cou a la Phase de Sequelles

    PubMed Central

    Siah, S.; El Wali, A.; Ababou, K.; Nassim Sabah, T.; Drissi, N.K.; Ihrai, I.

    2006-01-01

    Summary L'intubation trachéale chez le brûlé de la face et du cou au stade de séquelles peut être difficile voire impossible chez certains patients. La technique de ventilation à l'aide d'un masque laryngé ou d'intubation avec un fibroscope bronchique permet de résoudre la plupart des problèmes d'intubation difficile. Les Auteurs rapportent deux observations chez deux patientes porteuses de séquelles de brûlures de la face et du cou. PMID:21991028

  6. Facteurs de risque de faible poids de naissance en milieu semi-rural de Kamina, République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Kangulu, Ignace Bwana; Umba, Elie Kilolo Ngoy; Nzaji, Michel Kabamba; Kayamba, Prosper Kalenga Mwenze

    2014-01-01

    Introduction Le faible poids de naissance constitue un problème majeur de santé publique, aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement, de par son ampleur et sa forte association avec la morbidité et la mortalité infantiles. Méthodes Il s’agit d’une étude cas-témoins rétrospective menée sur les différents facteurs de risque de faible poids de naissance(FPN) en milieu semi-rural de Kamina chez les accouchées et leurs nouveau-nés respectifs enregistrés de la période allant de janvier 2009 à décembre 2010. Résultats Cette étude a répertorié 69 cas des nouveau-nés de FPN sur 483 accouchements enregistrés (14,3%). Les facteurs associés au FPN déterminés dans ce travail sont l’âge maternel inférieur à 18 ans (OR=7,62, IC=3.46-16.8) et supérieur à 35 ans (OR=2,04;IC=0.91-4.46), la primiparité(OR=2,48;IC=1.18-5.21) et le non suivi des consultations prénatales (OR=5,50;IC=2.00-15.03), la prématurité avec grossesse âgée de moins de 37 semaines d’aménorrhée, la grossesse multiple (OR=30,94) et le sexe féminin du nouveau-né. Conclusion Cette étude a démontré que l’âge maternel inférieur à 18 ans et supérieur à 35 ans, le non suivi des consultations prénatales, la primiparité et la prématurité, la grossesse multiple et le sexe féminin du nouveau-né sont les facteurs associés au faible poids de naissance. PMID:25237417

  7. Identification des risques professionnels dans l'industrie textile en République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Kitronza, Panda Lukongo

    2014-01-01

    Introduction Le but de cette étude est de mettre en évidence les facteurs de risques professionnels liés aux conditions de travail. Méthodes Cette étude qualitative basée sur les entretiens de groupe a été réalisée par une équipe pluridisciplinaire dans l'industrie textile de la région du Est de la RDC; comprenant un médecin de travail, un médecin de santé publique, un toxicologue, deux infirmiers du centre hospitalier de l'usine, un représentant du comité d'hygiène et un technicien de prévention. La démarche méthodologique a consisté en des entretiens en groupe, des observations et visites guidées de lieux de travail de l'entreprise. Résultats Dans la culture du coton, les effets d'une forte exposition aux pesticides peuvent entraîner des intoxications aiguës, chroniques et voire le décès. Les autres risques sont les accidents de travail, les maladies professionnelles, les troubles psychologiques. Dans l'industrie, les travailleurs sont exposés aux risques liés à l'empoussiérage des fibres de coton, aux facteurs des risques traumatiques, physiques (bruits, vibration) et chimiques (acides forts, bases fortes, solvants et colorants minéraux), ainsi qu'aux risques psychosociaux. La pollution de l'environnement et l’écotoxicité inhérente à ces activités restent l'effet de l'usage des grandes quantités d'intrants agricoles, engrais et produits phytosanitaires. Conclusion Cette étude a permis de mettre en évidence les différents facteurs de risques auxquelles sont soumis les travailleurs textiles; ainsi que les risques environnementaux liés à cette activité. Cela est de nature à permettre la mise sur pied d'une stratégie efficace de prévention et de protection des travailleurs. PMID:25977736

  8. Les neuropathies liées au VIH/SIDA: une étude clinique chez les patients infectés par le VIH au Centre d'Excellence VIH/SIDA de l'Université de Lubumbashi

    PubMed Central

    Kabongo, Joe Katabwa; Kaputu-Kalala-Malu, Célestin; Luboya, Oscar; Mutombo, Valerien; Ntambwe, Abel; Mapatano, Mala Ali; Mukendi, Kavulu Mayamba

    2015-01-01

    Introduction En vue d'améliorer la prise en charge des patients souffrant de neuropathie (NP) associées à l'infection HIV, nous avons essayé de déterminer le profil clinique des personnes souffrant de NP au cours du suivi thérapeutique de leur infection HIV. Méthodes Il s'agit d'une étude transversale (n= 101) menée au centre d'excellence depuis 1 an. Notre analyse est essentiellement clinique. Par un examen clinique minutieux, nous avons recherché tous les symptômes et signes cliniques des NP. Subjectivement, les douleurs dominent le tableau. Pour affiner leur diagnostic, nous avons utilisé l’échelle DN4 (Diagnostic des douleurs neuropathiques) et l’échelle EVA (Evaluation de la gravité des douleurs). Nous avons ensuite analysé nos données en fonction de certains autres facteurs épidémiologiques tels que le taux des CD4, le traitement anti-HIV etc. Résultats Les 101 patients représentent 3,12% de la cohorte générale; 53,3% des patients présentent une abolition des réflexes ostéotendineux des membres inférieurs; 77,89% présentent une hypoesthésie thermo algique en chaussette et en gants; 25% ont présenté une amyotrophie des membres inférieurs; 76,5% ont été soumis à un traitement antirétroviral contenant la stavudine; 11,7% ont pris la didanosine (DDI) et Abacavir (ABC). 84% ont une moyenne de CD4 de 292 cel/mm3. Conclusion La NP altère la qualité de vie de nos patients et diminue l'adhérence au traitement antirétroviral. Plusieurs facteurs sont incriminés dans la survenue de la NP, l'effet direct des antirétroviraux, l'effet inflammatoire dysimmunitaire, l'effet infectieux lié aux infections opportunistes. D'autres facteurs seront recherchés et analysés ultérieurement. PMID:26185582

  9. Fréquence des anémies sévères chez les enfants âgés de 2 mois à 15 ans au Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya, Yaoundé, Cameroun

    PubMed Central

    Nguefack, Félicitée; Chelo, David; Tejiokem, Mathurin Cyrille; Pondy, Angèle; Njiki kinkela, Mina Julie; Dongmo, Roger; Awa, Hubert Désiré Mbassi; Taguebue, Jean; Guemkam, Georgette; Vougmo Meguejio Njua, Clémence; Ndombo, Paul Olivier Koki

    2012-01-01

    Introduction Les anémies sévères constituent une cause importante de décès d’enfants. Une analyse épidémiologique et clinique permettrait d’estimer la morbidité et mortalité y relatives afin lutter efficacement contre les causes. Méthodes Notre étude rétrospective et descriptive porte sur les anémies sévères chez les enfants de 2 mois à 15 ans de juillet 2005 à juillet 2011. Les drépanocytaires et les enfants souffrant de néoplasie étaient exclus. Toutes les admissions de janvier 2008 à juillet 2011 et les décès totaux, qui répondaient aux critères ci-dessus ont été également répertoriés. Résultats Ont été analysés 4735 cas d’anémie sévère dont 215 décès (4,5%). Entre janvier 2008 et juillet 2011, sur 12879 enfants hospitalisés 2456 souffraient d’anémie sévère dont 96 sont décédés, soit une mortalité spécifique de 0,7% et une létalité de 4,0%. Au total, 22,4% d’anémies sévères survenaient dans la tranche d’âge de moins de 12 mois. Celles de 12 à 59 mois et de plus de 5 ans représentaient respectivement 64,4% et 13,2% des cas. Le paludisme était l’étiologie évoquée chez 89,0% des cas, suivi du sepsis (9,4%). Les décès concernaient les enfants sévèrement anémiés âgés de 12 à 59 mois dans 67,2% de cas. La plupart de patients (84,8%) résidaient à Yaoundé (P = 0,004). Conclusion Les anémies sévères restent fréquentes à Yaoundé. La mise en œuvre de da politique de gratuité des antipaludiques et l’utilisation des moustiquaires doivent être effectives. Le renforcement de ces mesures dès le début des saisons pluvieuses préviendrait les flambées d’anémies. PMID:22937186

  10. Etude de facteurs de risque de la transmission du VIH de la mère à l'enfant dans la stratégie « option A » à Lubumbashi, République Démocratique du Congo

    PubMed Central

    Ngwej, Dieudonné Tshikwej; Mukuku, Olivier; Mudekereza, Rachel; Karaj, Eugénie; Odimba, Etienne Bwana Fwamba; Luboya, Oscar Numbi; Kakoma, Jean-Baptiste Sakatolo; Wembonyama, Stanis Okitotshio

    2015-01-01

    Introduction L'infection à VIH chez la femme enceinte a pour principal risque la contamination du nouveau-né. L'objectif est de déterminer le taux de transmission du VIH de la mère à l'enfant (TME) dans la ville de Lubumbashi et en évaluer les facteurs de risque. Méthodes Il s'agissait d'une étude prospective transversale à visée analytique de 157 accouchées séropositives au VIH et de leurs enfants dans 12 structures sanitaires de Lubumbashi (RDCongo) du 1er octobre 2012 au 31 décembre 2013. Les paramètres sociodémographiques, cliniques et les données relatives aux activités de PTME du VIH ont été étudiés. Les statistiques usuelles ont été utilisées pour analyser les résultats. Le seuil de significativité a été fixé à une valeur de p < 0,05. Résultats Le taux de transmission verticale du VIH était de 12,7% (20/157). Il n'y avait pas d'association significative entre les caractéristiques sociodémographiques maternelles telles que l’âge, la parité, le niveau d’étude, la profession et l’état-civil et la TME (p>0,05). La transmission verticale du VIH était significativement associée aux facteurs suivants: le stade clinique 3 de l'OMS (OR=5,18 (1,5-18,1)), la présence d'infection opportuniste (OR=8,7 (2,7-27,8)), le dépistage lors de l'accouchement (OR=6,3 (1,0-39,0)) ou au cours de l'allaitement (OR=7,1 (1,1-76,7)), au taux de CD4 maternel <350/mm3 (OR=2,9 (1,1-7,7)), l'absence de thérapie antirétrovirale chez la mère (OR=19,9 (4,8-81,9)), la naissance avant terme (OR=4,7 (1,4-16,0)), la rupture prématurée de membranes (OR=45,0 (7,4-454,6)), le faible poids de naissance (OR=5,6 (1,9-16,7)), la notion de réanimation néonatale (OR=12,4 (3,8-40,1)), la non administration de la névirapine à la naissance (OR=26,4 (7,6-92,3)) et l'alimentation mixte (OR=12,6 (1,3-115,9)). Le sexe du nourrisson et le mode d'accouchement n’étaient pas non plus associés à la transmission verticale du VIH (p>0,05). Conclusion Le taux

  11. La tachycardie supraventriculaire chez l’enfant

    PubMed Central

    Bellavance, Marc

    2001-01-01

    La tachycardie supraventriculaire est l’arythmie symptomatique la plus fréquente chez l’enfant. Ainsi, le pédiatre a avantage à se familiariser avec ce problème. De nombreux progrès ont été réalisés récemment. Les mécanismes physiopathologiques sont mieux connus, et les options pharmacologiques plus variées. De plus, il est possible d’offrir un traitement curatif avec l’ablation par cathéter. Le présent article résume ce trouble du rythme cardiaque sous différents aspects, soit la définition, l’épidémiologie, les différentes catégories (principalement le syndrome de Wolff-Parkinson-White et la tachycardie de réentrée par le nœud auriculoventriculaire), les manifestations cliniques, le diagnostic différentiel, les options thérapeutiques et le pronostic. PMID:20084129

  12. Aspects épidémiologiques, cliniques, cytologiques et immunophénotypiques des leucémies aiguës chez les enfants: expérience du laboratoire d'hématologie du Centre Hospitalier Universitaire IBN Sina

    PubMed Central

    Doumbia, Mariam; Uwingabiye, Jean; Bissan, Aboubacar; Rachid, Razine; Benkirane, Souad; Masrar, Azlarab

    2016-01-01

    L'objectif de ce travail était de décrire les caractéristiques épidémiologiques, cytologiques et immunophénotypiques des leucémies aigues (LA) chez les enfants diagnostiqués au Centre Hospitalo-universitaire (CHU) Ibn Sina et de déterminer aussi la concordance entre les résultats de la cytologie à ceux de l'immunophénotypage. Il s'agit d'une étude transversale réalisée au laboratoire d'hématologie du CHU Ibn Sina entre Juin 2012 et Mai 2014. Parmi 104 cas de LA diagnostiqués, 52% étaient des garçons avec un sex-ratio H/F= 1,32 et l’âge médian de 5,7 ans. La répartition des différents types de LA était: LA lymphoïde (LAL) (74%), LA myéloïde(LAM) (20,2%), LA biphénotypique(LAB) (65,8%). Parmi les LAL,78% ont été classé LAL B et 22% comme LALT. Les signes cliniques étaient principalement présentés par le syndrome tumoral (73,1%), la fièvre (61%) et syndrome hémorragique (50%). Les anomalies de l'hémogrammeles plus fréquents étaient: thrombopénie (89,4%), anémie (86,5%), hyperleucocytose (79,8%). Le taux des blastes périphérique et médullaires était statistiquement élevé pour LAL que pour LAM et LAB (p<0,001). Le taux de rechute et de mortalité était respectivement de 21,2% et16, 3%. Le taux de concordance entre les résultats de la cytologie et ceux de l'immunophénotypage était de 92,7% pour LAL et de 82,6% pour LAM. Le diagnostic des LA se base toujours en premier sur la cytologie. L'immunophénotypage nous a permis de faire une meilleure distinction entre les leucémies aiguës. La prise en charge des LA pédiatriques est un problème majeur qui nécessite les centres spécialisés. PMID:27516823

  13. L’infection bactérienne chez le patient brûlé

    PubMed Central

    Le Floch, R.; Naux, E.; Arnould, J.F.

    2015-01-01

    Summary La mort d’un patient brûlé est le plus souvent causée par une infection, bactérienne dans la grande majorité des cas. La perte de la barrière cutanée, les dispositifs invasifs et l’immunodépression liée à la brûlure sont trois mécanismes concourant à la survenue de ces infections. Chez un patient inflammatoire, les signes infectieux généraux d’infection sont peu discriminants. Du fait de la gravité des infections chez ce patient, leur prévention est un paramètre essentiel de la prise en charge. En raison des particularités pharmacocinétiques des brûlés, les posologies d’antibiotiques doivent être adaptés et les dosages sanguins doivent être systématiques. A l’heure où les résistances deviennent préoccupantes, les recherches sur les thérapeutiques sur les alternatives thérapeutiques parmi lesquels les inhibiteurs de facteurs de virulence, les peptides antimicrobiens, les polyphénols, l’immunothérapie…) deviennent cruciales. L’une des possibilités thérapeutiques les plus prometteuses semble être la phagothérapie. PMID:27252607

  14. Dépistage des maladies cardiovasculaires chez des étudiants de l'Université de Douala et influence des activités physiques et sportives

    PubMed Central

    Ewane, Marielle Epacka; Mandengue, Samuel Honoré; Priso, Eugene Belle; Tamba, Stéphane Moumbe; Ahmadou; Fouda, André Bita

    2012-01-01

    Introduction Les maladies cardiovasculaires (MCV) constituent l'une des principales causes de mortalité dans les pays en développement. Le dépistage de ces dernières chez des jeunes est un défi dans la lutte contre leur expansion. Le but de cette étude était de dépister ces maladies au sein d'une population jeunes d’étudiants camerounais. Methodes Deux mille six cent cinquante-huit étudiants de l'Université de Douala (23,6 ± 2,9 ans, sex-ratio H/F = 0,9) ont en Avril - Mai 2011 participé à une campagne de dépistage gratuit du diabète, de l'hypertension artérielle (HTA) et de l'obésité. Ils ont également été soumis à une d'enquête évaluant leur niveau en activités physiques et sportives (APS). Resultats 12,7% des participants avaient une pression artérielle (PA) ≥ 140/90 mmHg, 3,6% étaient obèses et 0,9% avaient une glycémie ≥1,26 g/L. Des corrélations ont été trouvées entre certains facteurs de risque (diabète, hypertension et obésité) et le niveau académique d'une part (r =0,366; p < 0,0001) et le temps passé devant la télévision d'autres part (r = 0,411; p < 0,0001). L‘APS était inversement corrélée à l‘âge (r =-0,015; p < 0,0001) et au temps passé devant la télévision (r = -0,059; p = 0,002). Conclusion La présence des MCV et leurs facteurs de risque mis en évidence dans cette étude réalisée en milieu estudiantin camerounais interpelle à une prévention et une éducation dans la lutte contre ces dernières. PMID:22655111

  15. Etude des facteurs liés à l'observance au traitement antirétroviral chez les patients suivis à l'Unité de Prise En Charge du VIH/SIDA de l'Hôpital de District de Dschang, Cameroun

    PubMed Central

    Mbopi-Kéou, François-Xavier; Dempouo Djomassi, Lucienne; Monebenimp, Francisca

    2012-01-01

    Introduction Etudier les facteurs liés à l'observance au traitement antirétroviral chez les patients adultes suivis à l'Unité de Prise en Charge du VIH/SIDA (UPEC) de l'hôpital de District de Dschang. Méthodes Dans une étude descriptive transversale conduite à l'hôpital de District de Dschang, l'observance a été évaluée sur la base des déclarations des patients et sur la régularité du renouvellement de leurs ordonnances (observance calculée). Résultats Parmi les 389 patients répondant à nos critères d'inclusion, 356 ont été interrogés. La durée moyenne du suivi était de 27 mois. La moyenne d’âge était égale à 41 ans et le sexe ratio 2,46 en faveur du sexe féminin. Le statut sérologique était découvert pour 60,56% des patients à l'occasion d'un épisode maladif. Le niveau d'observance déclarée était significativement plus élevé que le niveau global de l'observance calculée (80,2% vs 51,5%, p<10−5). Les deux principales barrières à l'observance étaient l'oubli et le travail. Les patients référés dans cette UPEC étaient moins bien observants (p<10−4). L'observance au traitement antirétroviral était d'autant meilleure quand le taux de CD4 en début de traitement était élevé (p= 0,01) et que la durée du traitement était prolongée (p=0,00). Conclusion La discordance observée entre les résultats des deux méthodes utilisées pour estimer l'observance, tout en soulévant les contraintes liées à l’évaluation de l'observance thérapeutique, souligne l'importance des méthodes biologiques. Les facteurs individuels se sont avérés être les principales raisons de non-observance. Enfin, un accent devrait être mis sur les consultations d’éducation thérapeutique et le suivi psycho-social des patients sous traitement antirétroviral dans cette UPEC. PMID:22937195

  16. La maladie de Wilson chez l'enfant: à propos de 20 cas

    PubMed Central

    Idrissi, Mounia Lakhdar; Babakhoya, Abdeladim; Khabbache, Kawtar; Souilmi, Fatimzohra; Benmiloud, Sara; Abourrazak, Sanae; Chaouki, Sanae; Atmani, Samir; Bouharrou, Abdelhak; Hida, Moustapha

    2013-01-01

    La maladie de Wilson ou dégénérescence hépato-lenticulaire est une affection génétique autosomique récessive caractérisée par une accumulation toxique de cuivre dans l'organisme, essentiellement dans le foie, le système nerveux central et la cornée. L'objectif de ce travail était de soulever les difficultés diagnostiques et thérapeutiques dans la prise en charge de la maladie de Wilson dans notre contexte. Nous avons réalisé une étude rétrospective portant sur 20 cas de maladie de Wilson colligés au sein du service de pédiatrie du CHU HASSAN II de Fès sur une période de 7 ans et demi. Il s'agit de 13 garçons et 7 filles dont l’âge moyen est de 9 ans avec des extrêmes allant de 5 à 13 ans. La consanguinité est retrouvée chez 13 malades. Sur le plan clinique, l'ictère est noté dans 13 cas, un syndrome oedémateux est retrouvé dans 13 cas aussi et un syndrome hémorragique dans 6 cas. Les signes neurologiques sont présents dans 7cas. Trois enfants étaient asymptomatiques diagnostiqués à l'occasion d'un dépistage. Sur le plan biologique les signes d'insuffisance hépatocellulaire sont retrouvés chez 17 malades avec une cytolyse dans 8 cas. Une anémie hémolytique est retrouvée chez 8 malades (soit 40%). La céruléoplasminémie est abaissée chez 17 malades, la cuprurie réalisée chez 19 malades s'est révélée augmentée chez 17 soit 89,4%. L'anneau de Kayser- Fleischer est retrouvé chez 14 patients. L’échographie abdominale a montré des signes d'hypertension portale (HTP) sur foie de cirrhose chez 16 malades soit 80%. La D pénicillamine est instaurée chez 17 patients et trois sont mis sous sulfate de zinc. Trois malades ont bénéficié de la vitamine B6. L’évolution est favorable chez 11 malades avec un recul moyen de 3 ans. Nous déplorons 4 décès chez des malades ayant consulté au stade de cirrhose décompensé. Le pronostic de la maladie de Wilson dépend de la précocité du traitement. Le dépistage chez

  17. Le cavernome porte chez l'enfant: a propos de 11 cas

    PubMed Central

    Ilham, Tadmori; Mounia, Lakhdar Idrissi; Moustapha, Hida

    2014-01-01

    Le cavernome portal est la conséquence d'une occlusion chronique, du système porte extra-hépatique formé d'un réseau de veines dont le calibre est augmenté et au sein desquelles chemine un sang portal hépatopéte. Chez l'enfant, est une cause majeure d'hypertension portale dite «pré ou infra-hépatique» ou encore «extra-hépatique». Onze cas de cavernome porte parmi 78 cas d'hypertension portale ont été colligés au service sur une période allant du Janvier 2003 au Septembre 2012. L’âge de nos patients variait entre 2 et 15 ans et le sexe ratio est de 1,75. Tous nos patients étaient admis au stade d'hypertension portale avec la splénomégalie SMG (100% des cas); hémorragies digestives (63%); ascite (36%); la circulation veineuse collatérale CVC et l'hépatomégalie HMG (27%). L'exploration endoscopique a objectivé la présence de varices ‘sophagiennes dans tous les cas avec une gastropathie hypertensive dans 27% et des varices ectopiques chez 36%. Les perturbations biologiques étaient dominées par la pancytopénie. Le bilan de thrombophilie était demandé pour tous les malades mais réalisé mais n'est réalisé que chez trois revenus normaux chez deux et a objectivé une baisse de protéine S chez le troisième. L’échographie abdominale était le moyen de diagnostic positif et l’écho-doppler a confirmé l'HTP chez tous nos patients. Aucun de nos malades n'a pu être opéré pour le moment. La ligature a été réalisée chez 54,5%. Dix patients ont nécessité une transfusion sanguine. L’évolution globale de nos patients est favorable. La durée moyenne d’évolution du cavernome porte chez nos patients est de quatre ans. PMID:25870732

  18. Le zona ophtalmique: une dermatose rare chez l'enfant

    PubMed Central

    Zakia, Douhi; Meziane, Marieme; Salim, Gallouj; Zahra, Mernissi Fatima

    2015-01-01

    Le zona est dû a une réactivation du virus varicelle-zona (VZV) qui reste quiescent dans les ganglions sensitifs dorsaux après la varicelle. Le zona de l'enfant est rare et particulièrement la forme ophtalmique, qui peut être responsable de complications oculaires graves nécessitant une prise en charge adéquate et précoce. Il est parfois associé à des douleurs post-zostériennes dont le traitement est difficile. L'aciclovir per os administré dans les 72 heures après l’éruption a prouvé son efficacité dans la prévention des complications oculaires. Nous en rapportant un nouveaux cas chez un garçon immunocompétent de 9 ans, sans notion de varicelle antérieure. PMID:26955408

  19. Le tetanos chez le grand enfant dans un hôpital pédiatrique à Yaoundé, Cameroun

    PubMed Central

    Ntoto Njiki Kinkela, Mina; Nguefack, Félicitée; Mbassi Awa, Hubert; Chelo, David; Enyama, Dominique; Mbollo Kobela, Marie; Koki Ndombo, Paul Olivier

    2012-01-01

    Le tétanos est évitable par la vaccination, mais peut survenir en cas d'une immunisation incomplète. Nous avons mené une étude sur les dossiers médicaux des enfants admis pour tétanos entre 2008-2009 au Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal BIYA à Yaoundé. Le but était d'analyser les circonstances de survenue et les manifestations cliniques du tétanos chez le grand enfant, afin de proposer des stratégies de prévention adaptées au contexte camerounais. Le statut vaccinal était inconnu chez un patient, les autres (80%) n'avaient pas reçu de rappel vaccinal. Les portes d'entrée étaient les plaies aux membres, l'une était secondaire à une injection médicamenteuse. Tous ont présenté le tétanos généralisé. Le décès était survenu chez un patient. Le tétanos n'est pas rare chez le grand enfant au Cameroun. Il se dégage ainsi la problématique des rappels vaccinaux. PMID:22514771

  20. Les complications tardives de prothèse totale de la hanche: à propos de 42 cas

    PubMed Central

    Azarkane, Mohamed; Boussakri, Hassan; Shimi, Mohamed; Elibrahimi, Abdlehalim; Elmrini, Abdlemeji

    2013-01-01

    L'arthroplastie de la hanche est un moyen fiable dans le traitement des affections de la hanche. En lui rendant sa mobilité sa stabilité et son indolence. Cependant cette chirurgie prothétique expose au risque de la survenue des complications qui peuvent engager le pronostic fonctionnel. Nous avons réalisé une étude rétrospective sur une durée de 8 ans de janvier 2004 au janvier 2012 au service de traumatologie-orthopédie de CHU HASSAN II FEZ. Pendant cette période nous avons opéré 240 patients pour PTH. Après un recul moyen de 5 ans nous avons noté chez 42 (17,4%) patients une complication tardive. Nous noté 13 cas de descellement aseptique soit 5,4%. Cette complication a été survenue dans notre série sur une prothèse cimentée dans 8 cas et non cimentée dans 5 cas. Le traitement que nous avons adopté dans notre série a été une reprise de PTH sans greffe osseuse ni anneau de reconstruction dans 4 cas, reprise avec mise en place d'anneau de Kerboull dans 7 cas et reprise avec greffe osseuse et anneau de kerboull dans 2 cas. Nous avons trouvé 11 cas de sepsis tardive soit 4,6% des cas. Nous avons le diabète comme facteur de risque chez 3 malades. L'agent causal a été staphylococcus épdermidis dans 5 cas, colibacille dans 2 cas et association staphylococcus-BGN dans 1 cas. Les différentes modalités que nous avons utilisé pour traiter l'infection dans notre ont été un lavage simple, système d'irrigation-drainage et réimplantation simple en un seul temps ou en 2 temps avec couverture systématique par une antibiothérapie adaptée selon l'antibiogramme. Nous avons noté également 11 cas de fracture sur PTH intéressant dans tous les cas le fémur, nous avons traité ce type de fracture dans notre série par une tige fémorale prothétique longue dans 4 cas, une plaque vissée cerclée dans 3 cas et cerclage simple dans 4 cas. La consolidation a été obtenue chez 9 patients avec 2 cas de pseudarthrose. Nous avons noté 7 cas de

  1. Analyse sérologique de la toxoplasmose pergravidique: évaluation des risques et perspectives du dépistage prénatal au centre hospitalier universitaire de Bobo Dioulasso au Burkina Faso

    PubMed Central

    Bamba, Sanata; Some, Der Adolphe; Chemla, Cathy; Geers, Régine; Guiguemde, Tinga Robert; Villena, Isabelle

    2012-01-01

    Introduction La présente étude rapporte les données sérologiques de 306 sérums collectés chez des parturientes au CHU de Bobo Dioulasso et analysés rétrospectivement au CHU de Reims en 2011. Le but était de déterminer le statut sérologique de ces parturientes et d'en déduire la conduite à tenir. Méthodes La recherche des IgG et des IgM anti toxoplasmiques était systématique. Les techniques d'agglutination haute sensibilisée et celle d'Immunocapture M ont servi à la recherche respective des anticorps spécifiques IgG et des IgM. Résultats Sur 306 sérums analysés, 95 (31%) avaient des IgG positifs et aucun n'avait des IgM. Deux cent onze (211) sérums (69%) des sérums n'avaient ni IgG, ni IgM. Conclusion Nos résultats montrent que 31% des femmes en dehors d'une immunodépression sous jacente, possèdent une immunité résiduelle vis à vis de Toxoplasma gondii et n'ont pas la nécessité d'avoir une surveillance sérologique pendant la grossesse. Cependant, 69% (211) des parturientes sont à risque d'une séroconversion, et devraient bénéficier de conseils hygiéno diététiques, associés à une surveillance sérologique durant la grossesse. Ces résultats montrent l'intérêt de mettre en place des mesures de prévention contre la toxoplasmose congénitale, étant l'une des affections materno - foetales les plus fréquentes par la mise en place d'un diagnostic prénatal de la toxoplasmose en routine dans notre hôpital. PMID:22937183

  2. Syndrome de Chilaiditi chez un nouveau-né, à propos d'un cas

    PubMed Central

    Cedrick, Sangwa Milindi; Maruis, Kitembo Feruzi; Mireille, Kakinga Zabibu; Nelly, Mukonda Sompo; Patience, Muhau Pfutila; Shem, Mapatano; Chamy, Cham Lubamba; Josephine, Monga Kalenga

    2014-01-01

    L'interposition du colon ou du grêle dans l'espace interhepatodiagramatique est une affection rare. Souvent asymptomatique et de découverte fortuite à la radiographie de l'abdomen, elle est plus rencontrée chez l'adulte de sexe masculin. Dans cet article, les auteurs présentent un cas exceptionnel d'un nouveau- né de sexe féminin porteur de cette anomalie. PMID:25848454

  3. Tuberculose multirésistante chez l'enfant: à propos de deux cas

    PubMed Central

    Slimani, Hajar; Bricha, Myriem; Sqalli, Fatima-Ezzahra; Hammi, Sanaa; Bourkadi, Jamal-Eddine

    2016-01-01

    La tuberculose multirésistante chez l'enfant est une forme grave de la tuberculose, présentant un problème majeur de santé surtout dans les pays en voie de développement. Nous présentons le cas de deux enfants suivis dans notre formation pour tuberculose multirésistante mis sous schéma thérapeutique de deuxième ligne. PMID:27279953

  4. Inhibiteurs de la pompe à protons pour les nourrissons irritables

    PubMed Central

    Smith, Christine H.; Israel, David M.; Schreiber, Richard; Goldman, Ran D.

    2013-01-01

    Résumé Question Les pleurs sont communs chez les nourrissons; par ailleurs, prendre soin d'un nourrisson dont les pleurs sont inconsolables et qu'on surnommait aussi auparavant des coliques ou un reflux, peut souvent causer une détresse extrême aux parents. Le recours à un agent de suppression de l'acide gastrique (p. ex. les inhibiteurs de la pompe à protons [IPP]) est-il bénéfique chez ces nourrissons? Réponse On utilise de plus en plus les IPP chez les nourrissons et les enfants depuis quelques années. L'efficacité des inhibiteurs de la pompe à protons n'a pas été démontrée dans le traitement de l'irritabilité et des pleurs excessifs chez des enfants autrement en santé de moins de 3 mois. D'autre part, si les IPP sont généralement bien tolérés, il existe certaines données probantes reliant l'utilisation des IPP avec une susceptibilité accrue aux gastroentérites aiguës, à la pneumonie acquise dans la communauté et à des troubles de l'utilisation et de l'absorption des nutriments. Indépendamment des traitements, les pleurs et l'irritabilité durant la tendre enfance s'améliorent généralement avec le temps. Entre-temps, les inhibiteurs de la pompe à protons n'améliorent pas les symptômes.

  5. Mourir chez soi

    PubMed Central

    Kiyanda, Brigitte Gagnon; Dechêne, Geneviève; Marchand, Robert

    2015-01-01

    Résumé Objectif Démontrer que des infirmières dédiées en soins palliatifs d’un centre local de services communautaires (CLSC) urbain peuvent garder à domicile jusqu’au décès plus de 50 % de leurs patients en fin de vie et que le suivi médical à domicile est un facteur déterminant du décès à domicile. Type d’étude Analyse du lieu de décès des patients décédés en 2012 et 2013 suivis par les infirmières dédiées (N = 212), en fonction du suivi médical. Contexte Soins palliatifs du CLSC de Verdun, un territoire urbain situé dans le sud-ouest de Montréal. Participants Un total de 212 patients en fin de vie décédés en 2012 et 2013, suivis par 3 infirmières dédiées en soins palliatifs. Principaux paramètres à l’étude Le pourcentage de décès à domicile. Résultats Des 212 patients suivis à domicile par les infirmières en soins palliatifs, 56,6 % sont décédés à domicile, 62,6 % lorsque suivis par des médecins à domicile du CLSC, contre 5,0 % lorsque sans médecin à domicile. Conclusion Le développement des services médicaux à domicile au Québec, couplé à une simple restructuration des services de soins infirmiers des CLSC, permettrait à plus de 50 % des patients en fin de vie à domicile suivis par ces CLSC d’y demeurer jusqu’au décès, le souhait d’une majorité.

  6. Toxoplasmose oculaire atypique chez une femme congolaise de 72 ans: à propos d'une observation

    PubMed Central

    Bienvenu, Yogolelo Asani; Angel, Musau Nkola; Eric, Kasamba Ilunga; Socrate, Kapalu Mwangala; Sebastien, Mbuyi Musanzayi; Philippe, Cilundika Mulenga; Leon, Kabamba Ngombe; Bruno, Iye Ombamba Kayimba; Gaby, Chenge Borasisi

    2015-01-01

    Les auteurs rapportent un cas de toxoplasmose oculaire binoculaire, rarement décrit dans la littérature, chez une personne âgée de 72 ans, de sexe féminin, à laquelle s'associe une rétinite pigmentaire unilatérale. Cette observation permet d'attirer l'attention de la communauté scientifique sur les autres formes ou variétés de présentation moins courantes, « atypiques », pouvant être rencontrées ou associées à la toxoplasmose oculaire. PMID:26958130

  7. Le Point sur la Pharmacologie des Agents Anesthesiques Chez le Brule Grave

    PubMed Central

    Siah, S.; Ababou, K.; Benziane, H.; El Jaoudi; Bensghir, M.; Bakali, H.; El Wali, A.; Ihrai, I.; Drissi, N.K.

    2008-01-01

    Summary La pharmacologie des agents anesthésiques chez le brûlé est variable et imprévisible. Dans les premières 48 h, il y a une hypovolémie avec chute du débit cardiaque et des fuites plasmatiques. Après 48 h, il y a une hypervolémie avec augmentation du débit cardiaque, hypermétabolisme et la clearance des médicaments est augmentée. Parmi les facteurs de déséquilibre, on retrouve les variations des protéines plasmatiques. Deux protéines sont importantes chez le brûlé grave : l'albumine et l'alpha 1- glycoprotéine. Leur taux varie beaucoup au cours de l'évolution de la brûlure. Les agents anesthésiques dont la liaison avec ces deux protéines est prédominante verront leur pharmacocinétique modifiée. L'anesthésiste-réanimateur du service des brûlés va maîtriser ces notions pharmacologiques pour utiliser à bon escient les agents anesthésiques. PMID:21991108

  8. Etude des facteurs de risque du retard de croissance intra-utérin à Lubumbashi

    PubMed Central

    Moyambe, Jules Ngwe Thaba; Bernard, Pierre; Khang'Mate, Faustin; Nkoy, Albert Mwembo Tambwe A; Mukalenge, Faustin Chenge; Makanda, Daudet; Twite, Eugene; Ndudula, Arthur Munkana; Lubamba, Cham; Kadingi, Arnauld Kabulu; Kayomb, Mutach; Kayamba, Prosper Kalenga Muenze

    2013-01-01

    Introduction Dans notre milieu, il n'existe aucune politique de prévention du Retard de Croissance Intra-Utérin (RCIU) clairement défini. L'objectif de ce travail était d'identifier les facteurs de risque de RCIU afin de proposer une stratégie de lutte contre cette pathologie en agissant surtout sur des facteurs pouvant faire l'objet d'une action préventive. Méthodes Une étude cas-témoins a été menée dans 11 centres hospitaliers de Lubumbashi en République Démocratique du Congo, de Janvier 2010 à Juin 2011, dans le but d'identifier les facteurs de risque du retard de croissance intra-utérin (RCIU). Au total 420 gestantes (cas et témoins) avec grossesse monofoetale d'au moins 24 semaines d'aménorrhée ont été inclues dans l'étude. Les cas correspondaient aux gestantes dont le poids du fœtus était resté inférieur au 10 eme percentile des courbes de référence d'Alexander, après 2 échographies successives réalisées à intervalle de 4 semaines. Les témoins correspondaient aux gestantes dont le poids du fœtus était supérieur ou égal au 10 eme percentile de mêmes courbes. A chaque cas a été apparié un témoin de même parité porteur d'une grossesse de même âge. Résultats L'analyse univariée a identifié comme facteurs de risque: la taille maternelle. Conclusion L'amélioration du niveau socio-économique des populations, la lutte contre le paludisme et les consultations prénatales mieux organisées couplées à une meilleure éducation sanitaire et nutritionnelle peuvent contribuer sensiblement à la réduction de la fréquence du RCIU à Lubumbashi. PMID:23504392

  9. Les violences conjugales à Dakar

    PubMed Central

    Soumah, Mohamed Maniboliot; Issa, Abdoul Wahab; Ndiaye, Mor; Ndoye, El Hadj Oumar; Sow, Mamadou Lamine

    2015-01-01

    L'objectif était d’évaluer les aspects épidémiologiques des violences conjugales, identifier les facteurs de risques et les différents types de violences conjugales, évaluer les conséquences des violences conjugales sur la santé des victimes, afin d'améliorer la prise en charge des victimes et la prévention du phénomène. Il s'est agit d'une étude transversale effectuée de décembre 2012 à janvier 2013 à Dakar. Les données ont été recueillies, après consentement, sur fiche d'enquête anonyme soumise à toute personne volontaire vivant en couple et résidant à Dakar. L'analyse statistique a été effectuée avec le logiciel SPSS 13.0. Le nombre de personnes victimes de violences conjugales était de 60 soit 37,30% dont 31 femmes (51,70%) et 29 hommes (48,30%). Le sex-ratio était de 0,93. Parmi les victimes, 53 étaient scolarisées soit 88,30%. Le régime matrimonial était de type monogame dans 39 cas (65%) et polygame dans 21 cas (35%). La vie en couple durait depuis moins de 11 ans dans 60% des cas et durait de 11 ans à 20 ans au plus dans 26,6% des cas. L’étude des types de violences montrait la fréquence des agressions physiques. Les armes utilisées étaient surtout les armes naturelles. Les principaux facteurs de risque de violence conjugale sont les facteurs sociodémographiques, culturels et économiques comme le jeune âge, l'inégalité du genre, les jeunes couples, la précarité, le niveau d'instruction élevé. La prise en charge des victimes et la prévention du phénomène restent insuffisantes dans nos pays. PMID:26918077

  10. Ostéo-arthrites tuberculeuses inhabituelles multifocales chez une patiente immunocompétente

    PubMed Central

    Koné, Samba; Gbané-Koné, Mariam; Bana, Abdoulaye; Touré, Stanislas André; Kouassi, Adelaide Natacha; Koffi, Akué Gérard; Eti, Edmond; Kouakou, N‘zue Marcel

    2015-01-01

    Les formes multifocales de la tuberculose, surviennent habituellement chez des sujets immunodéprimés. Dans les formes multifocales, certaines localisations osseuses sont rares. Les auteurs rapportent le cas d'une patiente de 58 ans, immunocompétente qui présentait une tuberculose multifocale associant une atteinte pulmonaire et des localisations osseuses et articulaires inhabituelles (l’épaule, la cheville et le pied homolatéral, la branche illio-pubienne). Le diagnostic a été histologique (biopsie ostéo-articulaire) et bactériologique (mise en évidence des BAAR dans les crachats). Le traitement a été médico-chirurgical. PMID:26113943

  11. Une vie active saine pour les enfants et les adolescents

    PubMed Central

    2002-01-01

    De mauvais modes de vie, comme une alimentation malsaine et l’inactivité physique, sont d'importants facteurs contributifs à une augmentation de la morbidité et de la mortalité secondaires à des maladies chroniques à l’âge adulte. Depuis dix ans, on remarque une augmentation du mode de vie sédentaire et de l’obésité chez les enfants et les adolescents, tant en Amérique du Nord qu’ailleurs dans le monde. Les médecins doivent être conscients de l’importance du problème, fournir des conseils de prévention aux familles et promouvoir une vie active saine dans leur pratique.

  12. Evaluation de l’état vaccinal contre l’hépatite B et portage de l’Ag HBs chez le personnel médical et paramédical de l’Hôpital Central de Yaoundé, Cameroun

    PubMed Central

    Noah, Dominique Noah; Ngaba, Guy Pascal; Bagnaka, Servais Fiacre Eloumou; Assi, Constant; Ngantchet, Emmanuel; Njoya, Oudou

    2013-01-01

    Introduction L’hépatite virale B est une affection à haut risque pour le personnel de santé. Au Cameroun, la vaccination contre le virus de l’hépatite B n'est pas obligatoire pour le personnel de santé. Le but de l’étude était d'évaluer l’état vaccinal contre l’hépatite virale B et la prévalence de l’Antigène HBs au sein du personnel médical et paramédical de l’Hôpital Central de Yaoundé. Méthodes Il s'agissait d'une étude prospective, transversale menée à l’Hôpital Central de Yaoundé du 1er juillet au 31 octobre 2011. Toute personne membre du corps médical et paramédical ayant signée la fiche de consentement éclairé était incluse dans l’étude. Ceux ayant refusé de signer la fiche de consentement éclairé ou dont la fiche d'enquête n'avait pas été complètement remplie étaient exclus de l’étude. Une recherche systématique de l’antigène HBs était effectuée chez chaque personne incluse dans l’étude. Résultats Au total 282 personnes ont participé à l’étude sur 760, soit un taux de participation de 37,1%. Les personnes ne connaissant pas leur statut sérologique vis-à-vis du virus de l’hépatite B était au nombre de 221 (85%). Deux cent vingt-cinq (86,5%) personnes n'étaient pas vaccinées contre l’hépatite B. Les personnes ayant reçu moins de 3 doses du vaccin contre l’hépatite virale B étaient au nombre de 23 (8,8%). Douze personnes (4,6%) déclaraient avoir reçu les 3 doses du vaccin contre l’hépatite virale B. La prévalence de l’antigène HBs était de 6,6% (n = 12). Conclusion Cette étude montre que la prévalence de l’hépatite virale B reste élevée chez le personnel de l’Hôpital Central de Yaoundé (6,6%). Il ya un besoin de sensibilisation du personnel médical aux risques liés à l’exercice de leur profession. PMID:24778748

  13. Section traumatique de l'utérus non gravide chez une accidentée de voie publique: à propos d'un cas

    PubMed Central

    Cédrick, Sangwa Milindi; Marius, Kitembo Feruzi; Mireille, Kakinga Zabibu; Nelly, Mukonda Sompo; Chamy, Cham Lubamba; Numbi, Kabamge; Mutomb, Jean Felix

    2015-01-01

    Dans cet article les auteurs rapportent un rare cas de section traumatique d'un utérus non gravide, chez une accidentée de voie publique reçu dans un tableau d'hemopéritoine aux services des urgences de l'hôpital General Provincial de Reference Jason Sendwe. PMID:26113916

  14. Le syndrome de cushing chez l'adolescent: à propos de 18 patients

    PubMed Central

    Haraj, Nassim Essabah; El Aziz, Siham; Chadli, Asma

    2015-01-01

    Le syndrome de Cushing est une pathologie rare mais grave chez l'enfant et l'adolescent. Elle diffère de la pathologie adulte par le mode de présentation et la prise en charge. Il s'agit d'une étude rétrospective des dossiers de patients suivis pour syndrome de Cushing au service d'endocrinologie de Casablanca entre 2002 - 2015, incluant les patients âgés au moment du diagnostic de moins de 22 ans, et ayant un suivi d'au moins 1 an. Au total 18 dossiers ont été inclus. L’âge moyen est de 19,55 ans, avec une prédominance féminine. La durée d’évolution moyenne est de 4,05 ans. Le tableau clinique est fait souvent d'une cassure de poids, une obésité ou une séborrhée et acné. La démarche diagnostique est comparable à celle de l'adulte. Sur le plan étiologique on retrouve une prédominance de la maladie de Cushing (15 patients). Sur le plan thérapeutique, 14 patients ont bénéficié d'une chirurgie hypophysaire, avec complément par radiothérapie chez 3 patients devant l’échec de la chirurgie, Une ablation d'une tumeur surrénalienne chez une patiente et une surrénalectomie bilatérale chez trois patients. L’évolution a été marquée par une guérison chez 9 patients et le décès chez 4 (suite à un syndrome de Nelson, infection sévère, choc hémorragique, corticosurrénalome). Les résultats de cette étude soulignent la gravité de cette maladie, ce qui nécessite d'organiser le suivi, en élaborant des programmes spécifiques de suivi médical et de prise en charge psychologique. PMID:26985265

  15. Protéger les nourrissons contre la coqueluche

    PubMed Central

    Gilley, Meghan; Goldman, Ran D.

    2014-01-01

    Résumé Question Compte tenu du taux à la hausse de la coqueluche chez les enfants, plusieurs familles m’ont demandé quels moyens prendre pour protéger leurs tout-petits de cette infection. Quelles devraient être mes recommandations à ces familles? Réponse La coqueluche est une maladie évitable qui est endémique dans le monde entier. Chez les adultes, la coqueluche cause une maladie bénigne semblable à un rhume, suivie d’une toux persistante. Chez les nourrissons, elle peut causer de l’apnée, des convulsions, une encéphalopathie, une bronchopneumonie et la mort. Les décès dus à la coqueluche se produisent dans 86 % des cas chez des nourrissons de moins de 4 mois. La stratégie du cocooning, c’est-à-dire la vaccination des adultes en étroit contact avec des nourrissons, est recommandée par de nombreuses agences mondiales et nationales, mais elle ne prévient probablement que 20 % des cas de coqueluche chez les nourrissons. La vaccination durant la grossesse est plus efficace, mais elle n’est pas encore approuvée au Canada. Il n’a pas été démontré que la vaccination à la naissance soit uniformément efficace et elle n’est donc pas recommandée à l’heure actuelle.

  16. Prise en charge en soins primaires des troubles liés à l’usage d’alcool et de la consommation à risque

    PubMed Central

    Spithoff, Sheryl; Kahan, Meldon

    2015-01-01

    Résumé Objectif Présenter aux médecins de soins primaires des renseignements et des conseils fondés sur des données probantes concernant la prise en charge de la consommation à risque et des troubles liés à l’usage d’alcool (TUA). Sources des données Nous avons entrepris une recherche documentaire non systématique à l’aide d’expressions de recherche en anglais, notamment primary care; screening, interventions, management et treatment; et at-risk drinking, alcohol use disorders, alcohol dependence et alcohol abuse; ainsi que des interventions spécifiques en médecine et en counseling pertinentes aux soins primaires. Principaux messages Dans le cas de patients ayant une consommation à risque ou un TUA, les médecins devraient offrir du counseling et, au besoin (p. ex. les patients dont le TUA est de modéré à grave), prescrire et connecter. Counseling : Offrir à tous les patients ayant une consommation à risque une brève séance de counseling et un suivi. Offrir à tous les patients ayant un TUA des séances de counseling et un suivi constant (fréquent et régulier). Prescrire : Offrir des médicaments (disulfiram, naltrexone, acamprosate) à tous les patients ayant un TUA de modéré à grave. Connecter : Encourager les patients souffrant d’un TUA à suivre des programmes de counseling de jour ou en résidence et d’adhérer à des groupes d’entraide. S’il est indiqué de le faire, demander une consultation pour le patient auprès d’un spécialiste en médecine des dépendances, de services concurrents en santé mentale et en toxicomanie ou une thérapie spécialisée pour traumatisme. Conclusion Les médecins de famille peuvent prendre en charge efficacement les patients qui ont une consommation à risque ou des TUA.

  17. Pneumopathie grave avec atteinte bronchique compliquant une varicelle chez un adulte immunocompétent

    PubMed Central

    Serghini, Issam; Chkoura, Khalid; Hjira, Nawfal; Zoubir, Mohamed; Lalaoui; Boughalem, Mohamed

    2014-01-01

    La varicelle est une infection virale cosmopolite, très contagieuse, due au virus varicelle-zona (VZV) et caractérisée par de la fièvre et une éruption papulo-vésiculeuse prurigineuse. L'incidence de la varicelle a significativement augmenté dans les dernières décennies en Europe et aux États-Unis. Chez l'enfant, la varicelle est une infection habituellement bénigne. Chez l'adulte, son évolution peut être émaillée de complications. La pneumonie varicelleuse est la plus fréquente des complications graves de la varicelle chez l'adulte, avec une incidence estimée de 16 à 33% et une mortalité pouvant atteindre 20%. Nous rapportons un cas de varicelle compliquée d'une pneumopathie hypoxémiante. L'examen endoscopique bronchique met en évidence des lésions vésiculeuses de la muqueuse bronchique. Sous traitement antiviral, l’évolution est favorable. PMID:25829973

  18. La leishmaniose viscérale chez l'adulte à propos de douze cas

    PubMed Central

    Benbella, Imane; Aich, Fatima; Elkhiyat, Majdouline; Khalki, Hanane; Khermach, Assya; Bergui, Imane; Tlemçani, Imane; Hassani, Moncef Amrani

    2016-01-01

    La leishmaniose viscérale est une maladie à transmission vectorielle liée essentiellement, au niveau de pourtour méditerranéen, à l'infection par leishmania infantum. Habituellement rare chez l'adulte, sa prévalence a récemment connu une augmentation y compris chez les sujets immunocompétents. Le but de notre étude est de présenter le profil épidémiologique de la leishmaniose viscérale chez l'adulte ainsi que l'importance du diagnostique biologique dans l'identification de cette maladie. Notre étude s'est étendue sur six ans de Janvier 2009 à Janvier 2014, et a colligé douze patients hospitalisés au Centre Hospitalier Universitaire Hassan II de Fès. L'altération de l’état général et la splénomégalie ont dominé le tableau clinique. Sur le plan biologique, l'anémie a été quasi constante. La confirmation diagnostique a consisté en la mise en évidence du parasite au niveau de la moelle. L’évolution sous traitement a été favorable pour tous nos patients. Ainsi, la recrudescence que connait la leishmaniose viscérale chez l'adulte et son tableau clinique peu spécifique doit la faire évoquer devant toute splénomégalie fébrile, afin de permettre un diagnostic et une prise en charge thérapeutique précoces. PMID:27347283

  19. Grossesses extra utérines successives et bilharziose tubaire chez une touriste française

    PubMed Central

    Laroche, Justine; Mottet, Nicolas; Malincenco, Marianna; Gay, Catherine; Royer, Pierre Yves; Riethmuller, Didier

    2016-01-01

    La bilharziose est la seconde endémie parasitaire mondiale et ses atteintes génito urinaires sont bien décrites. Les grossesses ectopiques (GEU) sur obstruction tubaire par les œufs de bilharziose sont rapportées dans les populations africaines. La bilharziose affecte aussi les voyageurs mais l'atteinte de l'appareil génital féminin est plus rare. Nous rapportons un cas exceptionnel de deux GEU successives sur bilharziose tubaire chez une patiente d'origine Française, sept ans après un voyage touristique au Mali, la première découverte sur pièce de salpingectomie et la seconde ayant nécessité une salpingotomie controlatérale avec une injection de méthotrexate, deux mois plus tard. PMID:27200124

  20. Sarcome à cellules claires du rein : À propos d’un cas chez un jeune de 17 ans

    PubMed Central

    Mazdar, Adil; Sakel, Adil Ait; Essatara, Younes; Beddouche, Ali; Elsayegh, Hachem; Iken, Ali; Benslimane, Lounis; Nouini, Yassine

    2014-01-01

    Résumé Le sarcome à cellules claires du rein (SCCR) se voit très rarement chez les jeunes. Il est caractérisé par une évolution agressive marquée par un taux élevé de récidive et de mortalité. Nous rapportons le cas d’un SCCR chez un patient de 17 ans et nous discutons de son apport et de son intérêt médical en vue d’une bonne prise en charge thérapeutique. L’agressivité du SCCR et la prolifération de métastases surtout osseuses impliquent qu’il ne faut pas méconnaître ce diagnostic afin de mettre en place un traitement adapté. PMID:24940474

  1. La fréquence cardiaque au repos : Un indicateur pronostique modifiable du risque et des issues cardiovasculaires ?

    PubMed Central

    Arnold, J Malcolm; Fitchett, David H; Howlett, Jonathan G; Lonn, Eva M; Tardif, Jean-Claude

    2008-01-01

    De plus en plus de données probantes tirées d’essais cliniques et d’études épidémiologiques indiquent qu’une fréquence cardiaque élevée au repos est un prédicteur d’événements cliniques. La preuve de sa cause et de son effet direct est limitée car les médicaments courants qui réduisent la fréquence cardiaque (p. ex., les bêtabloquants) ont de multiples mécanismes d’action. Une nouvelle catégorie de médicament, les inhibiteurs If sélectifs, est en cours d’exploration à titre de « pur » médicament réduisant la fréquence cardiaque, ce qui aidera à confirmer s’il existe un lien fortuit entre la fréquence cardiaque élevée et les issues cardiovasculaires. Le présent article analyse les données probantes selon lesquelles une fréquence cardiaque élevée est un facteur de risque cardiovasculaire ainsi que certains essais cliniques courants qui évaluent cette hypothèse.

  2. Prévalence du tabagisme chez le personnel de l'Hôpital Général de Douala, Cameroun

    PubMed Central

    Mbatchou Ngahane, Bertrand Hugo; Luma, Henry; Ndiaye, Mor; Njankouo, Yacouba Mapoure; Mbahe, Salomon; Wandji, Adeline; Temfack, Elvis; Mouelle Sone, Albert; Dautzenberg, Bertrand

    2012-01-01

    Introduction La prévalence du tabagisme parmi le personnel de santé hospitalier au Cameroun n'est pas connue alors que le tabagisme est en expansion dans ce pays avec 13,2% de fumeurs selon l'OMS. Pour combler ce manque une enquête sur les consommations, les connaissances, opinions et attitudes vis-à-vis des fumeurs a été conduite à l'Hôpital Général de Douala, l'un des hôpitaux de référence du Cameroun. Méthodes Du 1er au 30 Avril 2010, des questionnaires anonymes ont été distribués par des enquêteurs dans les services ou via les surveillants et recueillis et analysés de façon anonyme. Résultats Sur 402 questionnaires distribués 277 ont été récupérés. La prévalence de fumeurs est de 3,6% parmi les soignants et de 9,4% parmi les autres personnels soit en moyenne sur l'ensemble de l'hôpital 5,4%. Les produits fumés étaient toujours des cigarettes. L'initiation du tabagisme à souvent été tardive (21,5 ans) et la dépendance est absente ou faible chez 33% des fumeurs. Les personnes pensent que c'est leur devoir de questionner sur le tabac et de prendre en charge les fumeurs, mais ils sont presque un sur deux à ignorer la loi Camerounaise. Conclusion Le tabagisme chez le personnel hospitalier est une réalité au Cameroun; le personnel soignant et les pouvoirs publics devraient s'impliquer davantage dans la lutte contre ce fléau qui est en expansion dans les pays du sud. PMID:22514759

  3. Une spondylodiscite tuberculeuse chez une transplantée rénale compliquée d’une mycose systémique

    PubMed Central

    Haddiya, Intissar; El Housni, Siham; El Harraqui, Ryme; Rhou, Hakima; Benamar, Loubna; Eziatouni, Fatima; Ouzeddoun, Naima; Bayahia, Rabia

    2014-01-01

    En transplantation, les complications infectieuses sont fréquentes et de diagnostic souvent délicat. Elles peuvent coexister chez le transplanté rénal rendant leur diagnostic encore plus difficile. Le but de ce cas clinique est de discuter les difficultés diagnostiques et de surveillance de deux types de pathologies assez fréquentes chez le transplanté rénal, qui sont la tuberculose et la mycose, à travers l’observation clinique d’une patiente de 24 ans transplantée rénale qui présente une spondylodiscite tuberculeuse et qui développe secondairement une septicémie à Candida non albicans à point de départ urinaire dont le seul point d’appel est la fièvre post opératoire. PMID:25667684

  4. La chirurgie coronaire sous circulation extra-corporelle chez le patient diabétique

    PubMed Central

    Moutakiallah, Younes; Benzaghmout, Khadija; Aithoussa, Mahdi; Atmani, Nourreddine; Amahzoune, Brahim; Hatim, Abdedaim; Drissi, Mohamed; Benyass, Aatif; ElBekkali, Youssef; Boulahya, Abdelatif

    2014-01-01

    Nous rapportons les résultats de la chirurgie coronaire chez une population de coronariens diabétiques opérés sous circulation extra-corporelle dans le service de chirurgie cardiaque de l'hôpital militaire d'instruction Mohammed V de Rabat. C'est une étude rétrospective menée entre Janvier 2008 et Février 2012 (4 ans), portant sur 103 patients diabétiques consécutifs opérés pour pontage coronaire. L’âge moyen des patients était de 61±8,7ans (37-82ans) avec un sexe ratio (H/F) de 3,9. Tous les patients diabétiques de type 2 et sous traitement anti-diabétique ont été inclus dans cette étude. La sténose du tronc commun gauche était présente chez 26,2% des patients et 53,4% étaient tritronculaires. Quatre-vingt patients (78,6%) étaient insulino-nécessitant, l'Euro-score moyen était de 1,63±1% et le nombre moyen de pontage de 2,3±0,7. Les durées moyennes de la circulation extra-corporelle et du clampage aortique étaient respectivement de 134,4 ± 42 min et 76 ± 28 min. La mortalité hospitalière était de 2 décès (1,9%), les durées moyennes de ventilation artificielle, du séjour en réanimation et du séjour postopératoire étaient respectivement de 7h (5-16h), 48h (42-52h) et 15,6 ± 8,6 jours. Les complications postopératoires étaient l'infarctus du myocarde, l'infection de paroi, la médiastinite et le bas débit cardiaque chez respectivement 1,9%, 10,7%, 3,9% et 1,9% des patients. Il ressort de notre étude, que les facteurs prédictifs d'infection post opératoire étaient la durée de ventilation artificielle (p = 0,002), la durée de la circulation extra-corporelle (p < 0,001) en plus du tabac (p = 0,004) et de l'obésité (p = 0,005). Les patients ont été contactés par téléphone ou lors de la consultation régulière de contrôle. Le taux de suivi a atteint 92,1% et la survie à 2 ans était de 98,9% des patients contrôlés avec une mortalité tardive de 1% avec un décès suite à un accident vasculaire c

  5. Le gingembre contre la nausée et les vomissements de la grossesse

    PubMed Central

    Lindblad, Adrienne J.; Koppula, Sudha

    2016-01-01

    Question clinique Le gingembre peut-il traiter la nausée et les vomissements de la grossesse? Résultats Durant le premier trimestre, le gingembre soulagerait la nausée et les vomissements de quelque 4 points sur une échelle de 40 points, ou éliminerait les vomissements chez 1 femme sur 3 au jour 6. L’étude la plus vaste ne laisse croire à aucune hausse des malformations congénitales ou de la mortinatalité, mais les études de moins grande envergure laissent croire le contraire.

  6. Métastases pleuropulmonaires révélant un mélanome malin de la conjonctive chez un sujet jeune

    PubMed Central

    El Ouazzani, Hanane; Janah, Hicham; El Machichi, Sabah Alami; Achachi, Leila; Fihry, Mohamed Taoufiq El Fassy; El Ftouh, Mohamed

    2016-01-01

    Le mélanome de la conjonctive est une tumeur rare avec une incidence de 0,03 à 0,08 pour 100000 dans la population blanche. Le mélanome malin métastatique constitue environ 5% de toutes les tumeurs malignes secondaires du poumon. Nous rapportons un cas de métastase pleurale et pulmonaire d'un mélanome conjonctival de découverte fortuite chez un sujet jeune. PMID:27231507

  7. Localisations particulières de l'histiocytose langerhansienne chez l'enfant, scapula et pubis: à propos de deux cas

    PubMed Central

    Atarraf, Karima; Chater, Lamiae; Arroud, Mounir; Afifi, My Abderrahman

    2014-01-01

    L'histiocytose X ou histiocytose de Langerhans est une maladie de l'enfant et de l'adulte jeune. Dont l'incidence est estimée à 1 cas sur 200 000 par an. C'est une maladie au spectre clinique très divers, allant du simple granulome éosinophile à la forme grave multiviscérale avec dysfonctionnement d'organe. Les auteurs rapportent deux observations concernant deux localisations assez rares de cette maladie, au niveau du pubis chez le premier enfant, et au niveau de la scapula chez le deuxième. Chez nos deux malades la localisation était focale, et l’évolution était favorable. A travers ces deux observations, nous allons essayer de décrire les différents aspects cliniques et radiologiques et discuter a travers une revue de littérature les démarches diagnostiques et thérapeutiques de cette maladie rare. PMID:25478049

  8. Maladie thromboembolique veineuse dans la région de Sidi Bel Abbes, Algérie: fréquence et facteurs de risque

    PubMed Central

    Chalal, Nourelhouda; Demmouche, Abbassia

    2013-01-01

    Introduction La maladie thromboembolique veineuse (MTEV) présente par ses deux entités cliniques: thrombose veineuse profonde (TVP) et embolie pulmonaire (EP), est une pathologie fréquente ayant une forte morbi-mortalité. En Algérie, cette pathologie prend de plus en plus de l'ampleur, en l'absence de toute publication révélant sa fréquence et le pouvoir thrombogène des facteurs de risque qui lui sont corrélés. Notre étude a pour objectif de déterminer la fréquence et les facteurs de risque de ce type d'affection dans la région de Sidi Bel Abbes, Algérie. Méthodes Il s'agit d'une étude rétrospective allant du 1er janvier 2006 au 10 juin 2012 ciblant les patients hospitalisés pour TVP et /ou EP au sein du service de cardiologie du CHU de Sidi Bel Abbes. Résultats 183 patients atteints de la MTEV dont 112 femmes (61.2%) d’âge moyen 46.4 ± 17.9 et 71 hommes (38.7%) d’âge moyen 51.5 ± 17.7 ont été notés. 146 cas parmi eux (79.7%) présentaient une TVP isolée, alors que 37 autres (20.2%) étaient atteints d'EP, dont 16 cas de TVP associée. Les facteurs de risque les plus fréquents enregistrés en cas de TVP sont surtout: l'immobilité, l'hypertension, la chirurgie, et la contraception orale, tandis que: l'immobilité, la chirurgie, l'hypertension et les fractures sont les facteurs de risques les plus incriminés en cas d'EP. 24.7% des patients présentaient plusieurs facteurs de risque. L'antécédent personnel de la MTEV, était présent dans 12.02% des cas. 97.5% des TVP ont touché les membres inférieurs mais seulement 2.5% des TVP étaient localisés au niveau des membres supérieurs. Conclusion Au terme de notre étude, et en dépit de sa fréquence non alarmante, il serait indispensable d'envisager l'adoption d'une stratégie prophylactique adéquate afin de lutter contre le développement redoutable de ce genre d'affection dans la région de Sidi Bel Abbes. PMID:24648858

  9. Les plaies du tendon patellaire

    PubMed Central

    Mechchat, Atif; Elidrissi, Mohammed; Mardy, Abdelhak; Elayoubi, Abdelghni; Shimi, Mohammed; Elibrahimi, Abdelhalim; Elmrini, Abdelmajid

    2014-01-01

    Les plaies du tendon patellaire sont peu fréquentes et sont peu rapportés dans la littérature, contrairement aux ruptures sous cutanées. Les sections du tendon patellaire nécessitent une réparation immédiate afin de rétablir l'appareil extenseur et de permettre une récupération fonctionnelle précoce. A travers ce travail rétrospectif sur 13 cas, nous analysons les aspects épidémiologiques, thérapeutiques et pronostiques de ce type de pathologie en comparant différents scores. L’âge moyen est de 25 ans avec une prédominance masculine. Les étiologies sont dominées par les accidents de la voie publique (68%) et les agressions par agent tranchant (26%) et contendant (6 %). Tous nos patients ont bénéficié d'un parage chirurgical avec suture tendineuse direct protégée par un laçage au fils d'aciers en légère flexion. La rééducation est débutée après sédation des phénomènes inflammatoires. Au dernier recul les résultats sont excellents et bon à 92%. Nous n'avons pas noté de différence de force musculaire et d'amplitude articulaire entre le genou sain et le genou lésé. Les lésions ouvertes du tendon patellaire est relativement rare. La prise en charge chirurgicale rapide donne des résultats assez satisfaisants. La réparation est généralement renforcée par un semi-tendineux, synthétique ou métallique en forme de cadre de renfort pour faciliter la réadaptation et réduire le risque de récidive après la fin de l'immobilisation. PMID:25170379

  10. Cryptococcose neuroméningée et tuberculose osseuse chez un immunocompétent: un cas

    PubMed Central

    Gbané-Koné, Mariam; Ouali, Boubacar; Mègne, Estelle; Diomandé, Mohamed; Coulibaly, Abidou Kawalé; Eti, Edmond; Kouakou, N'zué Marcel

    2015-01-01

    Les auteurs rapportent un cas de cryptococcose neuroméningée (CNM) chez un patient de 39 ans, non infecté par le VIH suivi pour une tuberculose de hanche. Le tableau clinique était celui d'une méningite subaiguë. Le diagnostic a été possible grâce à la mise en évidence de cryptocoques dans le LCR. L’évolution a été satisfaisante sous fluconazole. PMID:26090057

  11. Facteurs associes au port de charge céphalique chez des enfants au Bénin: étude transversale

    PubMed Central

    Akplogan, Barnabé; Hounmenou, Alain Mahoutin; Aze, Oscar; Alegbeh, Sakibou Essofa; Azondekon, Alain

    2016-01-01

    Introduction Le port de charge céphalique par les enfants est une méthode de manutention courante au Bénin. Peu d’étude sont investigué sur le port de charge céphalique chez les enfants. Méthodes Cette étude transversale vise à faire l’état des lieux et à identifier les facteurs associés au port de charge céphalique chez des enfants au Bénin. Au total,300 enfants âgés de 13,7 ± 2,6 ans ont participé à l’étude dans les 12 départements du Bénin. La méthode non probabiliste et la technique accidentelle ont été utilisées pour déterminer la taille de l’échantillon. La masse portée par les enfants constitue la variable dépendante. L’âge, la taille, les sites corporels des douleurs, l'ancienneté dans le port de charge etla fréquence hebdomadaire du port céphalique de charge constituent les variables indépendantes. Résultats Le rapport de la masse portée sur le poids corporel est évalué en moyenne à 66%. Pendant et après le port de charge, les douleurs ressenties sont localisées essentiellement au cou, au dos et au bas du dos. Le test de corrélation entre charge portée et la taille indique r = 0,58 (p < 0,001). Conclusion Cette étude indique que les enfants surchargent leur rachis lors du port de charge céphalique. PMID:27279962

  12. Midazolam intranasal pour arrêter les convulsions en contexte extra-hospitalier

    PubMed Central

    Zelcer, Michal; Goldman, Ran D.

    2016-01-01

    Résumé Question Il arrive parfois que des parents se présentent à ma clinique après que leur enfant eut eu une crise convulsive et qu’une deuxième crise ait lieu à la clinique. En attendant le transfert à l’hôpital, existe-t-il des moyens de mettre fin aux convulsions sans devoir obtenir l’accès intraveineux à la clinique? Réponse Le diazépam par voie intraveineuse est depuis de nombreuses années un traitement de première intention pour mettre fin aux crises convulsives chez les enfants. Il est aussi possible d’administrer le médicament par les voies intramusculaire, rectale ou buccale, mais ces voies d’administration s’accompagnent de plusieurs inconvénients. D’autres données probantes laissent croire que la voie intranasale est rapide et efficace chez les enfants, et le midazolam continue de se montrer prometteur pour mettre fin aux crises convulsives. Doté d’un bon profil d’innocuité, le midazolam intranasal s’utilise en clinique et en contexte préhospitalier pour arrêter les convulsions chez les enfants.

  13. L'encéphalomyélite aiguë disséminée chez l'enfant

    PubMed Central

    Tadmori, Ilham; Chaouki, Sana; Abourazzak, Sana; Zahra, Souilmi Fatima; Benmiloud, Sarra; Idrissi, Mounia Lakhdar; Atmani, Samir; Hida, Moustapha

    2014-01-01

    L'encéphalomyélite aiguë disséminée (ADEM) est une maladie inflammatoire, démyélinisante, multifocale intéressant principalement la substance blanche du système nerveux central. Elle est rare mais non exceptionnelle chez l'enfant. Les auteurs rapportent une étude colligeant 9 cas d'ADEM pris en charge au service de Pédiatrie du CHU Hassan II à Fès, sur une période de 4 ans. Il s'agit de cinq garçons et quatre filles; âgés entre 2 ans et 13 ans. Les antécédents (ATCD) d'infection virale sont notés chez quatre patients. La fièvre est constante. Les convulsions sont présentes dans cinq cas et les troubles de conscience dans cinq cas. L'examen neurologique était anormal. L’étude de liquide céphalo-rachidien a révélé une réaction méningée. On ne notait pas de syndrome inflammatoire biologique. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale a objectivé des lésions en hyper-signal en T2 et T2 FLAIR chez tous les patients. Pour le traitement, des bolus de corticoïdes intraveineux ont été administrés, relayés par une corticothérapie orale et associés à une kinésithérapie motrice et un traitement antiépileptique pour certains patients. L’évolution de nos malades était favorable globalement et on a déploré le décès d'une patiente. L'ADEM est une affection rare du système nerveux central. Les critères diagnostiques sont fondés sur des éléments cliniques et des données d'imagerie. La prise en charge doit être précoce et multidisciplinaire. PMID:25870735

  14. Présentations inhabituelles d'un syndrome de Plummer-Vinson chez l'africain de race noire: à propos de deux observations

    PubMed Central

    Berthé, Adama; Diop, Madoky Magatte; Toure, Papa Souleymane; Tall, Cheikh Tidiane; Fulgence Faye, Abdoul; Diop, Bernard Marcel; Ka, Mamadou Mourtalla

    2014-01-01

    Le syndrome de Plummer Vinson (SPV) est une affection rare caractérisée par une dysphagie cervicale associée à une anémie ferriprive et un anneau sur l’œsophage supérieur. Parfois, son mode de présentation inhabituelle peut faire errer le diagnostic. Le rétrécissement annulaire peut être de découverte fortuite lors d'une endoscopie digestive haute. Nous rapportons deux observations de syndrome de Plummer-Vinson chez des sujets de genre masculin et féminin. Celles-ci ont comme point commun une découverte fortuite lors d'une endoscopie digestive haute. La première observation concernait un garçon de 14 ans aux antécédents de brûlure caustique de l’œsophage dans l'enfance avec dysphagie haute passagère ne l'inquiétant pas depuis lors. Il était reçu en urgence pour une endoscopie digestive haute motivée par une dysphagie de survenue brutale secondaire à une prise d'aliment solide. L'examen clinique avait objectivé une chéilite angulaire. La biologie montrait un abaissement de la ferritinémie sans anémie. L'endoscopie avait mis en évidence un anneau circulaire franchi avec ressaut au niveau de la bouche de Killian. Elle avait également permis l'extraction d'un corps étranger à type de noyau de « pain de singe » mais la lumière de l’œsophage était infranchissable à partir du niveau d'arrêt. Le transit œsophagien montrait un ralentissement du produit de contraste au niveau de l'sophage cervical et thoracique sans lésions morphologiques. Dans la deuxième observation, il s'agissait d'une jeune femme de 35 ans adressée à l unité d'endoscopie digestive pour objectiver une gastrite atrophique sur une suspicion de la maladie de Biermer. La fibroscopie mettait alors en évidence, un rétrécissement annulaire infranchissable à 18 centimètres des arcades dentaires. La biologie montrait une anémie avec augmentation de la ferritinémie. Dans les deux cas, le traitement martial était systématique associé à des séances de

  15. La prévention des blessures dans les terrains de jeux

    PubMed Central

    Fuselli, Pamela; Yanchar, Natalie L

    2012-01-01

    RÉSUMÉ Dans un climat d’inquiétude croissante à l’égard de l’obésité juvénile et de l’inactivité, les terrains de jeux permettent aux enfants d’être actifs. Ils comportent toutefois aussi des risques, les blessures causées par des chutes étant de loin les plus courants. Les recherches démontrent la possibilité de réduire les blessures dans les terrains de jeux si on abaisse la hauteur des structures de jeu et si on utilise des surfaces molles et profondes pour amortir les chutes. L’Association canadienne de normalisation a publié des normes volontaires qu’elle a mises à jour plusieurs fois pour tenir compte de ces risques. Afin de contribuer à les réduire, les parents peuvent respecter des stratégies simples. Le présent document de principes souligne le fardeau des blessures subies dans les terrains de jeux. Il procure également aux parents et aux dispensateurs de soins des occasions de réduire l’incidence et la gravité des blessures grâce à l’éducation et à la défense d’intérêts, ainsi que de mettre en œuvre des normes de sécurité probantes et des stratégies plus sécuritaires dans les terrains de jeux locaux. Enfin, il remplace le document de principes de la Société canadienne de pédiatrie publié en 2002 sur le sujet.

  16. Les ruptures traumatiques du tendon quadricipital: à propos de 3 cas

    PubMed Central

    Benyass, Youssef; Chafry, Bouchaib; Koufagued, Kaldadak; Bouabid, Salim; Chagar, Belkacem

    2015-01-01

    Les ruptures traumatiques du tendon quadricipital sont rares, elles surviennent préférentiellement après 40 ans, suite à un traumatisme indirect chez le sportif (flexion contrariée du genou) ou traumatisme banal chez le sédentaire. La tendinopathie préexistante est fréquente. La rupture est le plus souvent totale et siège au corps du tendon 60% des cas ou décallotement quadricipital au bord supérieur de la rotule (40% des cas). Le diagnostic est essentiellement clinique. Les examens complémentaires (échographie et imagerie par résonance magnétique) sont utiles et appuient le diagnostique, mais sont souvent faussement rassurants hormis la radiographie qui montre une rotule basse. Le traitement essentiellement chirurgical associé à la rééducation fonctionnelle donne des résultats largement meilleurs. Le délai d'intervention est un facteur pronostic très important. Les auteurs rapportent 03cas de rupture de tendon quadricipital. L’âge moyen est de 50ans. Ils ont été traités chirurgicalement et revus régulièrement, avec un recul de 16 mois pour apprécier l’évolution. Les résultats ont été très bons chez 02 cas et bon chez 01 cas. L'amélioration a été très nette selon les critères: marche, douleur et reprise d'activité physique. PMID:26985261

  17. Prévalence et caractéristiques de l'automédication chez les étudiants de 18 à 35 ans résidant au Campus de la Kasapa de l'Université de Lubumbashi

    PubMed Central

    Chiribagula, Valentin Bashige; Mboni, Henry Manya; Amuri, Salvius Bakari; kamulete, Grégoire Sangwa; Byanga, Joh Kahumba; Duez, Pierre; Simbi, Jean Baptiste Lumbu

    2015-01-01

    Introduction L'automédication est devenue un phénomène émergeant et menaçant de plus en plus la santé publique. La présente étude objective de déterminer la prévalence et les caractéristiques dans le campus Universitaire Kasapa de l'Université de Lubumbashi. Méthodes L'interview indirecte a servi à la collecte des données qui ont été traitées par le logiciel Graphpad version 5. Résultats De 515 étudiants consultés, l'automédication présente une prévalence de 99%, une partie des sujets l'ayant débutée à l'adolescence (35%). Des répondants, 78,8% reconnaissent que l'automédication peut conduire à un échec thérapeutique et que des erreurs de dose, un traitement inadapté, des effets secondaires et des erreurs diagnostiques sont plausibles. Cette pratique est acceptée pour autant qu'elle permette de prendre en charge des maladies ou symptômes présumés bénins et connus avec pour avantages, discrétion et économie de temps et d'argent. La malaria (82,4%), la fièvre (65,5%), les maux de tête (65,5%) en constituent les trois premières causes. L'amoxicilline (98,2%), le paracétamol (97,5%), l'acide ascorbique (91,6%) et la quinine (79,4%) sont les quatre premiers médicaments les plus consommés. L'association la plus utilisée est paracétamol’ vitamine(s) (88,8%) et la plus aberrante amoxycilline -Erytromycine (25,5%). Le comprimé (37%) constitue la forme la plus utilisée. La plupart des sujets (84,9%), recourent aux plantes médicinales. Conclusion Dans ce milieu, il existe une forte prévalence de l'automédication largement dans un but antipalustre avec quelques abus. PMID:26327945

  18. Les enjuex éthiques entourant la recherche en santé sur les enfants

    PubMed Central

    2008-01-01

    RÉSUMÉ La recherche en santé est un devoir moral parce qu’elle est la base des soins probants prodigués par tous les dispensateurs de soins. Des politiques et des règlements précis régissent la tenue des recherches sur des humains. Il faut procéder à une évaluation éthique d’un projet de recherche donné avant de pouvoir l’entreprendre. La recherche sur les enfants pose d’énormes défis en matière de consentement éclairé et d’assentiment, de vulnérabilité et de potentiel de conflit d’intérêts (CDI). Les chercheurs en santé pédiatrique devraient prôner la participation des enfants à la recherche, tout en se montrant attentifs à en limiter les risques.

  19. Tumeurs de l'ovaire chez la femme ménopausée: à propos de 100 cas et revue de la literature

    PubMed Central

    Kehila, Mehdi; Kebaili, Sahbi; Hidar, Samir; Boughizane, Sassi

    2014-01-01

    Le but de notre travail est d’étudier les particularités de prise en charge des tumeurs de l'ovaire chez la femme ménopausée. L’étude rétrospective porte sur 100 patientes opérées pour des tumeurs ovariennes en post ménopause durant une période de 5 ans. L’âge moyen des patientes était de 61,3 ans (extrêmes: 47- 84 ans). L'aspect échographique était liquidien pur dans 40% des cas, mixte ou solide dans 30% des cas. Le dosage de CA 125 était élevé dans 25% des cas. Un traitement chirurgical a été pratiqué chez toutes les patientes: Laparotomie de première intention dans 43 cas,cœliochirurgie dans 51 cas, cœlioscopie puis laparotomie dans 6 cas. L'examen anatomopathologique définitif a révélé 22% de tumeurs malignes et 10% de kystes fonctionnels. Le geste chirurgical était une annexectomie bilatérale pour la majorité des tumeurs bénignes et carcinologique en cas de tumeurs malignes. La stratégie diagnostique des tumeurs ovariennes en post ménopause reste de nos jours basée sur la clinique, l’échographie et les marqueurs tumoraux. Les bénéfices de la cœlioscopie sont indiscutables. L'attitude à opérer systématiquement les kystes uniloculaires ayant les critères de bénignité est actuellement révisée. PMID:25838863

  20. Particularité de la cystinose infantile chez l'enfant tunisien

    PubMed Central

    Jellouli, Manel; Turkia, Hadhami Ben; Abidi, Kamel; Hammi, Yosra; Gargah, Tahar

    2015-01-01

    La cystinose est une maladie rare qui résulte d'un défaut d'expression de la cystinosine transporteur de la cystine du lysosome. La forme infantile est la plus fréquente et la plus sévère. Elle conduit en dehors du traitement à l'insuffisance rénale chronique terminale au cours de la première décade de la vie. Nous rapportons l'expérience tunisienne de la cystinose infantile. Une étude rétrospective sur une période de 25 ans (1990-2014) était menée. Nous avons colligé 8 dossiers de cystinose infantile dans les services de pédiatrie des hôpitaux Charles Nicolle de Tunis et la Rabta de Tunis. Il s'agissait de 5garçons et de 3 filles. L’âge moyen au début des symptômes était de 6,37 mois (2-14 mois). L’âge moyen au moment du diagnostic était de 4 ans (7 mois-6 ans). Les dépôts cornéens de cystine étaient observés chez 7 patients. Sept patients présentaient une hypothyroïdie. La cystéamine était prescrite chez 6 patients. L’âge moyen au moment de la prescription de cystéamine était de 5,12 ans (8 mois- 13 ans). L’âge moyen lors de passage en insuffisance rénale chronique était de 3,4 ans. L’âge moyen lors du passage en insuffisance rénale chronique terminale était de 6,37 ans Actuellement, un patient garde une fonction rénale normale, trois patients sont en insuffisance rénale, deux patients sont décédés et un patient était transplanté. Il faut instaurer dans notre pays les moyens de diagnostic pour traiter tôt la maladie. PMID:26985266

  1. Anoplastie périnéale simple pour le traitement des malformations anorectales basses chez l'adulte, à propos de deux cas

    PubMed Central

    Echchaoui, Abdelmoughit; Benyachou, Malika; Hafidi, Jawad; Fathi, Nahed; Mohammadine, Elhamid; ELmazouz, Samir; Gharib, Nour-eddine; Abbassi, Abdellah

    2014-01-01

    Les malformations anorectales chez l'adulte sont des anomalies congénitales rares du tube digestif qui prédominent chez le sexe féminin. Notre étude porte sur deux observations de malformation anorectale basses vues et traitées au stade adulte par les 2 équipes (plasticiens et viscéralistes) à l'Hôpital Avicenne à Rabat. Il s'agit d'un homme de 24 ans avec une dyschésie anale l'autre cas est une femme de 18 ans avec une malformation anovulvaire Les caractéristiques cliniques combinées avec les imageries radiologiques (lavement baryté, et la manométrie anorectale) ont confirmé qu'il s'agit d'une malfomation anorectale basse. Les deux cas sont corrigés par une reconstruction sphinctérienne, réimplantation anale avec anoplastie périnéale. Les suites opératoires étaient simples, pas de souffrance cutanée ou nécrose, avec changement de pansement gras chaque jour. Le résultat fonctionnel (la continence) était favorable pour les 2 patients. La présentation des MAR à l’âge adulte est rare, d’étiologie mal connu, elles apparaissent selon le mode sporadique. Les caractéristiques cliniques, couplées à l'imagerie (lavement baryté, IRM pelvienne), l'endoscopie et la manométrie anorectale, permettent de confirmer le diagnostic et classer ces anomalies en 3 types: basses, intermédiaires, et hautes. Les formes basses sont traités d'emblée par une réimplantation anale et anoplastie périnéale simple tels nos deux cas, elles peuvent être traités dans certains cas par un abaissement anorectale associé à une plastie V-Y permettant ainsi un emplacement anatomique correct de l'anus; alors que les formes hautes ou intermédiaires relèvent d'une chirurgie complexe avec souvent une dérivation digestive transitoire. Contrairement aux autres formes, Les formes basses ont un pronostic fonctionnel favorable. PMID:25667689

  2. La prise en charge de la douleur chez l'enfant cancéreux

    PubMed Central

    Moukhlissi, Mohamed; Aitidir, Malika; Bouamama, Imane; Maani, Khadija; Hachim, Jamila

    2015-01-01

    C'est une étude prospective étalée sur une année (Juin 2007 à Mai 2008) portant sur une série de 140 malades (84 garçons et 56 filles), hospitalisés à l'unité d'hémato-oncologie du service de pédiatrie III à l'hôpital d'enfant de Casablanca. L'objectif de l’étude est de reconnaître la douleur chez l'enfant, l’évaluer en fonction des échelles internationales, et d’ assurer sa prise en charge globale en rapportant l'expérience du service. L’évaluation de la douleur a concerné différentes pathologies cancéreuses: quatre vingt enfants avaient des leucémies aigues lymphoblastiques (57%), 24 enfants présentaient des lymphomes (17%), 10 enfants avaient des neuroblastomes (7%) et 10 autres des néphroblastomes (7%). Parmi les 140 malades évalués, 100 présentaient des douleurs et qui ont fait l'objet de notre étude, donc on peut estimer la prévalence de la douleur ressentie au cours de l'hospitalisation à 71,4%. Plusieurs types d’échelles en fonction de l’âge de l'enfant, et de sa capacité à exprimer par lui-même, ou non, sa douleur, ont été mises à la disposition pour une mesure chiffrée et reproductible mais aussi une base à l'adaptation du traitement antalgique et pour assurer un suivi évolutif sous traitement. Le Traitement anticancéreux reçu par les malades à but curatif: dix malades soit 7,2% ont bénéficié d'une chirurgie curative et une chimiothérapie, cent vingt cinq enfants (89,2%) ont reçu une chimiothérapie seule et cinq malades (3,6%) ont bénéficié d'une association chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie. La douleur ressentie avait en lien direct avec la maladie cancéreuse chez 30% des cas (30 enfants), secondaire au traitement anticancéreux chez 30% (30 enfants), et elle était surtout induite par des actes invasifs à visée diagnostique ou thérapeutique chez 40% des cas (40 enfants). Le traitement antalgique a été instauré en fonction de l’évaluation clinique: 67% des patients

  3. Rupture bilatérale des tendons rotuliens chez un sujet jeune sans notion de maladies systémiques ou de traitement par les corticostéroïdes: à propos d'un cas et revue de la literature

    PubMed Central

    Chagou, Aniss; Rhanim, Abdelkarim; Berrady, Mohammed Ali; Lamrani, Moulay Omar; Oudghiri, Mohammed; Berrada, Mohammed Saleh; El Yaacoubi, Moradh

    2014-01-01

    Les lésions du tendon rotulien sont moins communes que celles du tendon quadricipital. Les lésions bilatérales sont encore plus rares et sont souvent associées à une notion de tendinopathie, d'injection de corticoïdes ou de maladies systémiques tels que le lupus érythémateux, l'ostéomalacie ou l'insuffisance rénale chronique. Nous rapportons le cas d'un patient de 26 ans victime d'une rupture bilatérale du tendon rotulien suite à une réception de saut. Le patient n'avait pas d'antécédents de tendinopathie ni de maladies systémiques. Le diagnostic a été suspecté devant une position anormalement haute des deux rotules avec une impossibilité d'extension active des deux jambes. L’échographie a confirmé le diagnostic. Le patient a été traité par la technique de laçage selon Judet protégée par un cadrage. La rupture bilatérale du tendon rotulien est rare. La plupart des patients rapportent une notion de maladie systémique ou un antécédents de chirurgie du genou. Nous rapportons le cas d'une lésion rare dans la littérature, une rupture bilatérale des tendons rotuliens sans notions de maladies auto-immunes ni de traitement avec des corticostéroïdes. Les lésions bilatérales présentent certaines particularités diagnostiques et thérapeutiques. En effet l'objectivation d'une rotule haute peut être rendu difficile par un aspect controlatéral semblable. Concernant le volet thérapeutique, deux difficultés sont à noter la première réside dans l'absence de référence comparative pour la hauteur patellaire. La deuxième difficulté est l'obligation de différer l'appui à 45 jours. Ce qui est contraignant pour le patient. La technique de laçage décrite par judet couplée à un cadrage provisoire protégeant la suture nous a donné des résultats satisfaisants. PMID:25667711

  4. Torsion chronique d'une rate baladeuse chez un adolescent: à propos d'un cas

    PubMed Central

    Dème, Hamidou; Akpo, Léra Géraud; Fall, Seynabou; Badji, Nfally; Ka, Ibrahima; Guèye, Mohamadou Lamine; Touré, Mouhamed Hamine; Niang, El Hadj

    2016-01-01

    La rate baladeuse ou errante est une anomalie rare, qui est le plus souvent décrite chez l'enfant. Ses complications parmi lesquelles figure la torsion de son pédicule sont fréquentes et peuvent engager le pronostic vital du patient. Nous rapportons un cas de torsion chronique du pédicule d'une rate baladeuse chez un patient de 17 ans, au long passé de douleurs épigastriques. Le tableau clinique était marqué par une masse épigastrique spontanément douloureuse, évoluant depuis 48 heures. L’échographie abdominale objectivait une rate ectopique hétérogène, hypertrophiée, en position épigastrique et un hématome sous capsulaire. Au doppler, on notait une torsion du pédicule splénique à deux tours de spires et un petit flux sur l'artère splénique. La tomodensitométrie abdominale avec injection de produit de contraste montrait un défaut de rehaussement parenchymateux d'une grosse rate ectopique épigastrique et un hématome sous capsulaire. Le diagnostic de torsion chronique du pédicule d'une rate baladeuse, compliquée de nécrose et d'hématome sous capsulaire était retenu. Il a été réalisé une splénectomie. Les suites opératoires étaient simples. Nous discutons l'apport de l’échographie et de la TDM dans le diagnostic de la torsion chronique du pédicule d'une rate baladeuse. PMID:27583079

  5. Luxation latente isolée du scaphoïde carpien chez l'enfant: à propos d'un cas

    PubMed Central

    Nader, Youssef; Koulali, Khalid Idrissi

    2015-01-01

    La luxation isolé du scaphoïde carpien est une lésion rare en particulier chez l'enfant, passant d'autant plus facilement inaperçue que le squelette du carpe est moins ossifié, dans cette observation ici rapportée, ou le diagnostic fut tardif, L'I.R.M. permet de reconnaitre la lésion, traitée par réduction chirurgicale que les auteurs considèrent essentielle même distance de la lésion. PMID:26113918

  6. Epidémiologie et facteurs de risque des anomalies de fermeture du tube neural: données marocaines

    PubMed Central

    Radouani, Mohammed Amine; Chahid, Naima; Benmiloud, Loubna; Elammari, Laila; Lahlou, Khalid; Barkat, Amina

    2015-01-01

    Introduction Les anomalies de fermeture du tube neural sont des défauts congénitaux de la formation du système nerveux central. L'incidence varie entre 3 et 40 cas pour 10000 dans le monde. Il existe des facteurs de risque de survenue de cette affection. La prévention reste un élément important dans la prise en charge. L'objectif de ceete étude est d’étudier les paramètres sociodémographiques, maternels, obstétricaux et néonatals des anomalies de fermeture du tube neural et analyser les facteurs de risque responsables dans notre contexte. Méthodes Etude prospective cas-témoin sur 4 ans. Ont été recrutés tous les cas portant une malformation du tube neural isolée ou associée à d'autres malformations. Les données maternelles, obstétricales et néonatales ont été enregistrées. L'analyse statistique était réalisée par le biais d'un logiciel de statistiques SPSS version 17.0 pour Windows. Résultats Soixante huit cas ont été inclus. Quatre-vingts cinq pour cent des malformations étaient isolées. L'anencéphalie était l'anomalie la plus retrouvée (67%). L’âge maternel moyen était 31,03±7,50 ans. La consanguinité parentale était notée dans 9 cas. Un niveau socio-économique bas et un non suivi des grossesses ont été rapportés dans 29% des cas. L’étude a retrouvé des antécédents de mort-nés et de morts néonatales dans 4% des cas. La consommation de Fenugrec était significativement associée aux malformations du tube neural et a été retrouvée dans 8 cas contre 1 cas dans le groupe sain. La voie haute d'accouchement était utilisée dans 29% des cas. L’âge gestationnel moyen était de 35,55±4,16 semaines d'aménorrhée. Il n'y avait pas de prédominance de sexe. On avait noté une relation significative entre les malformations du tube neural et l'avènement d'une asphyxie périnatale, 15 cas présentaient un apgar à 0 à la première minute et 12 cas un apgar inférieur à 7 à la cinquième minute. Conclusion

  7. Prise en charge en soins primaires des troubles liés à l’usage d’alcool et de la consommation à risque

    PubMed Central

    Spithoff, Sheryl; Kahan, Meldon

    2015-01-01

    Résumé Objectif Fournir aux médecins de soins primaires de l’information et des conseils fondés sur des données probantes sur le dépistage et l’évaluation de la consommation d’alcool à risque et des troubles liés à l’usage d’alcool (TUA). Sources des données Nous avons effectué une recherche documentaire non systématique en utilisant des expressions de recherche portant sur les soins primaires, les TUA, la dépendance à l’alcool, l’abus d’alcool, l’usage abusif d’alcool, la consommation d’alcool néfaste pour la santé, ainsi que le dépistage, la détermination et l’évaluation dans le contexte des soins primaires. Principaux messages Les médecins de famille devraient faire passer un test validé de dépistage de l’abus d’alcool à tous les patients, au moins une fois par année. Dépister les patients qui se présentent avec des problèmes médicaux ou psychosociaux pouvant être reliés à l’usage d’alcool. Déterminer si les patients qui obtiennent des résultats positifs lors du dépistage sont des consommateurs d’alcool à risque ou s’ils ont des TUA. Si les patients ont des TUA, déterminer si les troubles sont légers, modérés ou sévères en utilisant les critères de la 5e édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Communiquer le diagnostic aux patients et leur offrir de l’aide. Effectuer une évaluation plus approfondie des patients ayant des TUA. Procéder à un dépistage de la consommation d’autres substances, des troubles concomitants et des traumatismes. Déterminer s’il est nécessaire de rapporter le cas aux services de protection de l’enfance ou au ministère des Transports. Déterminer les besoins en matière de prise en charge médicale du sevrage alcoolique. Effectuer un bref examen physique et prescrire l’exécution de tests de laboratoire pour évaluer la formule sanguine complète et les taux de transaminases hépatiques, comprenant les

  8. Systeme microfluidique d'analyse sanguine en temps reel pour l'imagerie moleculaire chez le petit animal

    NASA Astrophysics Data System (ADS)

    Convert, Laurence

    De nouveaux radiotraceurs sont continuellement développés pour améliorer l'efficacité diagnostique en imagerie moléculaire, principalement en tomographie d'émission par positrons (TEP) et en tomographie d'émission monophotonique (TEM) dans les domaines de l'oncologie, de la cardiologie et de la neurologie. Avant de pouvoir être utilisés chez les humains, ces radiotraceurs doivent être caractérisés chez les petits animaux, principalement les rats et les souris. Pour cela, de nombreux échantillons sanguins doivent être prélevés et analysés (mesure de radioactivité, séparation de plasma, séparation d'espèces chimiques), ce qui représente un défi majeur chez les rongeurs à cause de leur très faible volume sanguin (˜1,4 ml pour une souris). Des solutions fournissant une analyse partielle sont présentées dans la littérature, mais aucune ne permet d'effectuer toutes les opérations dans un même système. Les présents travaux de recherche s'insèrent dans le contexte global d'un projet visant à développer un système microfluidique d'analyse sanguine complète en temps réel pour la caractérisation des nouveaux radiotraceurs TEP et TEM. Un cahier des charges a tout d'abord été établi et a permis de fixer des critères quantitatifs et qualitatifs à respecter pour chacune des fonctions de la puce. La fonction de détection microfluidique a ensuite été développée. Un état de l'art des travaux ayant déjà combiné la microfluidique et la détection de radioactivité a permis de souligner qu'aucune solution existante ne répondait aux critères du projet. Parmi les différentes technologies disponibles, des microcanaux en résine KMPR fabriqués sur des détecteurs semiconducteurs de type p-i-n ont été identifiés comme une solution technologique pour le projet. Des détecteurs p-i-n ont ensuite été fabriqués en utilisant un procédé standard. Les performances encourageantes obtenues ont mené à initier un projet de ma

  9. Méningite à streptocoque du groupe A chez le nouveau né: à propos d'un cas

    PubMed Central

    El Youssi, Hind; Touaoussa, Aziz; Deham, Hanouf; Yahyaoui, Ghita; Mahmoud, Mustapha

    2015-01-01

    Bien qu'une augmentation de l'incidence et de la sévérité des infections invasives au streptocoque du groupe A (SGA) durant ces dernières décades ait été constatée par plusieurs auteurs, les méningites dues à cette bactérie restent exceptionnelles chez le nouveau né et leur physiopathologie est encore mal connue. A travers ce travail nous allons rapporter le cas d'une méningite néonatale à SGA diagnostiquée au sein de notre formation, avec revue de la littérature s'intéressant à ces méningites. PMID:26185565

  10. Etude du strabisme chez des enfants de 0 à 15 ans suivis a Lubumbashi, République Démocratique du Congo: analyse des aspects épidémiologiques et cliniques

    PubMed Central

    Bienvenu, Yogolelo Asani; Angel, Musau Nkola; Sebastien, Mbuyi Musanzayi; Philippe, Cilundika Mulenga; Léon, Kabamba Ngombe; Eugene, Twite Kabange; Chami, Cham Lubamba; Prosper, Kalenga Muenze Kayamba; Claude, Speeg-Schatz; Gaby, Chenge Borasisi

    2015-01-01

    Introduction Le strabisme est défini comme un syndrome à double composante: motrice et sensorielle. Le but de ce travail est de décrire les aspects épidémiologiques et cliniques du strabisme chez l'enfant congolais de 0 à 15 ans dans la ville de Lubumbashi. Méthodes Il s'agit d'une étude descriptive longitudinale sur les aspects épidémiologiques et cliniques du strabisme chez l'enfant congolais de 0 à 15 ans dans la ville de Lubumbashi entre Décembre 2012 à Décembre 2013. Nous avons recueilli l’âge des patients, leur sexe, leur provenance, le type de strabisme, la réfraction, le fond d'oeil, les antécédents (hérédité) ainsi que le type de la déviation strabique observé sur 70 patients. Résultats Nous avons observé 70 cas de strabisme manifeste dont 31 cas (44,28%) étaient dans la tranche d’âge comprise entre 0 et 5 ans. L’âge moyen de nos patients était de 6,7 ans avec une prédominance du sexe féminin, soit 51,42%. Le strabisme était convergent dans 65,71%, divergent dans 30%, et vertical dans 4,28%. Les ésotropies représentaient 65 cas (92,85%), quatre cas (5,71%) avaient un antécédent familial de strabisme au premier degré de parenté, 21 cas (30%) au second degré de parenté, 45 cas (64,28%) n'avaient pas cet antécédent. L'oeil gauche était le plus dominé dans 30% des cas. Les facteurs favorisant le strabisme étaient inconnus dans 54 cas (77,14%). Le strabisme était secondaire à l'hypermétropie chez 32 patients (42,71%). Conclusion La fréquence du strabisme dans la ville de Lubumbashi chez les enfants âgés de 0 à 15 ans est de 0,50%. Comme dans la plupart des études sur le strabisme de l'enfant, c'est l’ésotropie qui est la déviation la plus commune. PMID:26834919

  11. Haute prévalence du Burnout dans les unités Tunisiennes prenant en charge des patients en fin de vie

    PubMed Central

    Amamou, Badii; Bannour, Ahmed Souhaiel; Ben Hadj Yahia, Meriem; Ben Nasr, Selma; Ben Hadj Ali, Bechir

    2014-01-01

    Introduction Chez le personnel soignant, le burnout touche un infirmier sur trois. Ce taux est plus élevé dans les unités prenant en charge des patients en fin de vie. L'objectif de notre travail était d'évaluer la fréquence du burnout chez les infirmiers qui travaillent en soins de fin de vie. Méthodes Il s'agit d'une étude descriptive transversale réalisée entre le 1er Avril et le 31 Mai 2010. 60 infirmiers de six services de Sousse et de Monastir (Tunisie) ont été recrutés. L'évaluation du burnout a été réalisée par deux échelles: MBI (Maslach Burnout Inventory) et BMS (Burnout Measure Short version). Résultats La prévalence du burnout était de 70%; il était élevé chez 81.7%. 80% avaient un niveau élevé d'épuisement émotionnel, 70% avaient un niveau élevé de dépersonnalisation et 17% avaient un niveau bas de sentiment d'accomplissement personnel. Le burnout était plus élevé chez les hommes (70,8% vs 69,4%; p=0,013); ceux qui voulaient améliorer les conditions du travail (70.2% vs. 66.7%; p= 0.017); du salaire (70.2% vs. 66.7%; p= 0.017) et chez les infirmiers suivi en psychiatrie (71.4% vs. 69.8%; p= 0.008). Conclusion Dans notre étude le niveau de burnout était élevé chez les infirmiers prenant en charge des patients en fin de vie. Il était associé au sexe masculin et à l'insatisfaction des conditions de travail et du salaire. D'autres études longitudinales sont nécessaires pour suivre l'évolution de ce syndrome et mettre des stratégies de prévention adéquates. PMID:25584122

  12. Enjeux de fin de vie dans les cas de démence avancée

    PubMed Central

    Arcand, Marcel

    2015-01-01

    Résumé Objectif Répondre aux questions souvent posées sur la prise en charge de la pneumonie en phase terminale, de l’apport nutritionnel insuffisant et de la déshydratation dans les cas de démence avancée. Sources des données Une recherche a été effectuée dans MEDLINE sur Ovid pour des articles pertinents publiés jusqu’en février 2015. Aucune étude de niveau I n’a été relevée; la plupart des articles fournissaient des preuves de niveaux III. Les suggestions en matière de prise en charge des symptômes s’appuient en partie sur une récente participation à une approche Delphi visant à concevoir une directive pour le soulagement optimal des symptômes chez les patients atteints de pneumonie et de démence. Message principal Les sondes d’alimentation ne sont pas recommandés chez les patients atteints de démence terminale. L’alimentation de confort manuelle est préférable. L’hydratation parentérale pourrait être utile, mais elle peut aussi contribuer à l’inconfort à la fin de la vie. Si les soins buccaux sont adéquats, l’abstention ou la cessation de l’alimentation et de l’hydratation artificielles ne sont généralement pas associées à des manifestations d’inconfort. Puisque la pneumonie est habituellement très inconfortable, les cliniciens doivent être attentifs à la maîtrise des symptômes. La sédation pour maîtriser l’agitation est souvent utile chez les patients atteints de démence terminale. Conclusion Les soins à visée symptomatique sont une option appropriée pour les manifestations terminales de la démence avancée. Les lignes directrices de prise en charge des symptômes proposées s’appuient sur une revue de la littérature et sur un consensus d’experts.

  13. L'hemorragie grave du peripartum en milieu de reanimation dans un centre universitaire tunisien de niveau 3: épidémiologie et facteurs de risque de mortalité maternelle

    PubMed Central

    Nasr, Laidi Ben; Marzouk, Sofiene Ben; Kehila, Mehdi; Jabri, Hamed; Thamleoui, Saber; Maghrebi, Hayen

    2015-01-01

    L'hémorragie grave du péripartum demeure une des causes principales de mortalité maternelle. L'objectif de notre étude était de décrire le profil épidémiologique des patientes qui ont été prises en charge en milieu de réanimation suite à une hémorragie grave du péripartum et de rechercher d’éventuels facteurs de risque de mortalité. Notre étude est rétrospective descriptive et analytique. Nous avons inclus tous les cas d'hémorragie du péripartum ayant séjourné en unité de réanimation obstétricale du centre de maternité et de néonatologie de Tunis (CMNT) au cours de la période allant de janvier 2010 à Décembre 2013. Nous avons recueilli les paramètres démographiques, obstétricaux, ceux relatifs à la prise en charge chirurgicale et réanimatoire, les scores de gravité SAPS obstétrical et APACHEII, ainsi que la morbi-mortalité. Au total nous avons colligé 322 cas sur quatre ans. La répartition annuelle des patientes ainsi que les caractéristiques démographiques et obstétricales étaient comparables dans leur globalité sur les quatre années. Les pratiques thérapeutiques étaient également comparables. Le taux global de mortalité par hémorragie dans notre unité était à 4,7%, avec un taux annuel de mortalité stable. L'analyse des facteurs de risque de mortalité par hémorragie en milieu de réanimation a montré une association statistiquement significative entre la survenue du décès et les facteurs suivants: recours aux catécholamines, survenue de sepsis, œdème pulmonaire aigu, coagulation intravasculaire disséminée, insuffisance rénale aigue avec recours à l'hémodialyse, SDRA ou TRALI, atteinte neurologique grave, défaillance multiviscérale et arrêt cardiaque récupéré. PMID:26587127

  14. Rachitisme patent révélé par la perte du contrôle des convulsions chez un garçon infirme moteur cérébral

    PubMed Central

    Awa, Hubert Désiré Mbassi; Chelo, David; Kinkela, Mina Njiki; Ndombo, Paul Olivier Koki

    2013-01-01

    La perte du contrôle des crises chez un patient compliant au traitement est toujours source de préoccupations diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques. Nous rapportons un cas de rachitisme chez un patient de 4 ans, infirme moteur cérébral et épileptique sous traitement par phénobarbital depuis 2 ans; rachitisme découvert à la faveur d'une perte du contrôle épileptique. Le patient était admis pour des convulsions répétées en contexte afébrile. L'observance thérapeutique était bonne, et aucune convulsion n'avait été observée pendant les 12 mois précédents. Il ne recevait pas de vitamine D. Le rachitisme était suspecté cliniquement, et confirmé par les trouvailles radiologiques et biologiques. Le contrôle des crises était retrouvé dès le 3ème jour d'hospitalisation après apports de calcium intraveineux et de vitamine D. Les convulsions étaient imputées à une hypocalcémie sur rachitisme. La prise prolongée de phénobarbital sans supplémentation en vitamine D, ainsi qu'une exposition solaire insuffisante étaient incriminées. Avant toute escalade thérapeutique, des convulsions hypocalcémiques et un rachitisme doivent toujours être exclus devant une perte du contrôle des crises chez tout patient épileptique à mobilité réduite. Par ailleurs, une supplémentation en vitamine D et une exposition suffisante au soleil devront être recommandées pour certains traitements antiépileptiques au long cours. PMID:23503922

  15. Kyste hydatique cérébral chez l'enfant: à propos de 5 cas

    PubMed Central

    Belahcen, Mohamed; Khattala, Khalid; Elmadi, Aziz; Bouabdellah, Youssef

    2014-01-01

    Le kyste hydatique cervical est une pathologie rare, mais non exceptionnel chez l'enfant. Nous rapportons rétrospectivement une série de cinq cas de kyste hydatique cérébral opérés, avec une revue de la littérature. Le syndrome d'hypertension intracrânien a été révélateur dans la majorité des cas. Le diagnostic a été posé par la TDM cérébrale, le traitement a été chirurgical dans tout les cas, avec une rupture du kyste dans un seul cas, traité par l'albendazol en post opératoire. L’évolution a été bonne dans 3 cas, dans un cas l'atrophie optique était irréversible, et dans un autre cas l'enfant a présenté un syndrome maniaque stabilisé sous traitement. En conclusion le kyste hydatique cérébral reste une cause non négligeable de manifestations neurologiques dans les pays endémiques, le diagnostic positif est fait par la TDM, le traitement est chirurgical, et le pronostic est généralement bon. PMID:25379117

  16. Traitements didactiques preventifs d'un type de conceptions erronees en sciences physiques chez des eleves du secondaire

    NASA Astrophysics Data System (ADS)

    Blondin, Andre

    Dans un contexte constructiviste, les connaissances anterieures d'un individu sont essentielles a la construction de nouvelles connaissances. Quelle qu'en soit la source (certaines de ces connaissances ont ete elaborees en classe, d'autres ont ete elaborees par interaction personnelle de l'individu avec son environnement physique et social), ces connaissances, une fois acquises, constituent les matieres premieres de l'elaboration des nouvelles conceptions de cet individu. Generalement, cette influence est consideree comme positive. Cependant, dans un milieu scolaire ou l'apprentissage de certaines conceptions enchassees dans un programme d'etudes et enterinees par l'ensemble d'une communaute est obligatoire, certaines connaissances anterieures peuvent entraver la construction des conceptions exigees par la communaute. La litterature abonde de tels exemples. Cependant, certaines connaissances anterieures, en soi tout a fait conformes a l'Heritage, peuvent aussi, parce qu'utilisees de facon non pertinente, entraver la construction d'une conception exigee par la communaute. Ici, la litterature nous donne peu d'exemples de ce type, mais nous en fournirons quelques-uns dans le cadre theorique, et ce sera un d'entre eux qui servira de base a nos propos. En effet, une grande proportion d'eleves inscrits a un cours de sciences physiques de la quatrieme secondaire, en reponse a un probleme deja solutionne durant l'annee et redonne lors d'un examen sommatif, "Pourquoi la Lune nous montre-t-elle toujours la meme face?", attribue principalement la cause de ce phenomene a la rotation de la Terre sur son axe. En tant que responsable de l'enseignement de ce programme d'etudes, plusieurs questions nous sont venues a l'esprit, entre autres, comment, dans un contexte constructiviste, est-il possible de reduire chez un eleve, l'impact de cette connaissance anterieure dans l'elaboration de la solution et ainsi prevenir la construction d'une conception erronee? Nous avons teste nos

  17. Étude des anomalies chromosomiques après radiothérapie chez des patients traités pour lymphome malin non-Hodgkinien

    NASA Astrophysics Data System (ADS)

    Mahe, M. A.; André, M. J.; Moyon, E.; Le Mevel, A.; Soubeyran, P.; Hamidou, M.; Milpied, N.; Bourdin, S.; Cuillière, J. C.; Chatal, J. F.

    1998-04-01

    Structural chromosome defects were evaluated in the lymphocytes of 30 patients (pts) who had undergone radiotherapy for non Hodgkin's lymphoma (NHL). Twelve had received 20 Grays (Gy) over the abdomen (group I), 12 whole body irradiation at 1.5 Gy (group II) and 6 whole body irradiation at 15 Gy (group III). A cohort of 468 unirradiated pts served as controls. For the irradiated group, 7% of cells had aberrations compared to 0.4% in controls {P <10-6}. The frequency of abnormal cells was statistically higher in group I (12%) than in group II (3.5%) and III (2.5%) . In group I, frequency of aberrations was statistically higher in pts who had additionnal extra-abdominal involved field irradiation, those with evolutive NHL and those receiving chemotherapy at the time of the cytogenetic analysis. Les aberrations chromosomiques ont ,été, mesurées sur les lymphocytes de 30 patients (pts) irradiés pour lymphome malin non-hodgkinien (LNH) selon 3 modalités : 20 Grays (Gy) sur l'abdomen (groupe I : 12 pts), Irradiation corporelle totale 1,5 Gy (groupe II : 12 pts), ou 15 Gy (groupe III : 6 pts). Une population non irradiée de 468 pts a servi de témoin. Dans le groupe irradié, 7 % des cellules présentaient des anomalies contre 0,4 % dans le groupe témoin {P <10-6}. Les aberrations ,étaient statistiquement plus nombreuses dans le groupe I (12 % des cellules) que dans les groupes II (3,5 %) et III (2,5 %). Dans le groupe I, les anomalies , étaient statistiquement plus fréquentes chez les pts ayant eu une irradiation localisée extra-abdominale en complément de celle de l'abdomen ainsi que chez ceux en rechute de leur LNH et ceux recevant une chimiothérapie lors de l',étude cytogénétique.

  18. Le Travail Remunere a Temps Partiel Chez les Eleves de Niveau Secondaire.

    ERIC Educational Resources Information Center

    Drapeau, Sylvie; And Others

    1994-01-01

    Describes relationship between work and school performance. Results show more students working in late teens, more boys than girls working 20-plus hours per week, and more work hours related to lower academic aspirations, frequent absences, and less time with school, reading, and television. (Author/CRR)

  19. Profil évolutif et pronostic des tumeurs urothéliales de la vessie chez le sujet jeune

    PubMed Central

    Bouzouita, Abderrazak; Saadi, Ahmed; Kerkeni, Walid; Chakroun, Marouene; Cherif, Mohamed; Ayed, Haroun; Selmi, Selim; Derouiche, Amine; Benslama, Riadh Mohamed; Chebil, Mohamed

    2016-01-01

    Résumé But: Les tumeurs urothéliales de la vessie sont rares chez le jeune adulte. Leur profil évolutif et leur pronostic restent matière à contro-verse. Nous rapportons notre expérience à propos de 54 patients. Méthodologie: Entre 1990 et 2010, 54 patients de moins de 40 ans au moment du diagnostic ont été traités pour carcinome à cellules transitionnelles de la vessie. Nous avons étudié le profil évolutif de ces tumeurs en séparant les patients en deux groupes (moins de 30 ans, et 30 à 40 ans). Résultats: La tumeur n’infiltrait pas le muscle vésical dans 37 cas et l’infiltrait dans 17 cas. Pour les tumeurs n’infiltrant pas le muscle vésical, elles étaient de stade Ta dans 20 cas et de grade I–II dans 36 cas. Le pronostic de ces tumeurs était meilleur avant l’âge de 30 ans avec un taux de récidive de 15,3 % sans progression. Pour les patients de 30 à 40 ans, le taux de récidive était de 33,3 %, et 25 % des tumeurs qui ont récidivé ont présenté une progression du stade. Pour les tumeurs infiltrant le muscle vésical, le pronostic était sombre (localement avancées dans neuf cas et métastatiques d’emblée dans cinq cas). Conclusion: Le profil évolutif des tumeurs n’infiltrant pas le muscle vésical a semblé meilleur avant l’âge de 30 ans. Entre 30 et 40 ans, le profil évolutif s’est approché de celui des sujets âgés. Les tumeurs infiltrantes étaient souvent évoluées et agressives, évoquant un potentiel évolutif particulier. PMID:27330577

  20. Les sarcomes des tissus mous: à propos de 33 cas

    PubMed Central

    Abdou, Jiddou; Elkabous, Mustapha; M'rabti, Hind; Errihani, Hassan

    2015-01-01

    L'objectif de cette étude est de rapporter les particularités épidémiologiques, cliniques, histologiques, thérapeutiques et évolutives des sarcomes des tissus mous à l'Institut National d'Oncologie et de définir les facteurs influençant la survie des patients. C'est une étude rétrospective de 33 cas de sarcome des tissus mous, colligés entre janvier 2008 et décembre 2010. Les critères d’éligibilité étaient un âge supérieur à 16 ans, une épreuve histologique d'un sarcome des tissus mous à l'exclusion des tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST). Les items recueillis étaient: épidémiologiques, cliniques, histologiques, Radiologiques, et thérapeutiques. Des analyses univariées puis multivariées ont été réalisées à la recherche de facteurs influençant la survie à 2 ans. Il s'agit de 33 cas, 17 Hommes et 16 Femmes, l’âge moyen était de 43,21 ans (Extrêmes= 18-76 ans). La tumeur était localisée aux extrémités dans 24 cas (72,72%). Le type histologique prédominant était le Liposarcome dans 9 cas (27,27%). Le stade tumoral était localisé dans 25 cas (75,8%), métastatique dans 8 cas (24,2%). Vingt-cinq tumeurs ont été traitées chirurgicalement dont 21 cas (84%) de chirurgie conservatrice et 4 cas (16%) de chirurgie radicale. La radiothérapie a été réalisée chez 10 patients (30,3%). La chimiothérapie a été faite chez 20 patients. En analyse univariée les facteurs pronostiques étaient l’âge (p=0,03) et le stade tumoral (p=0,09). L’âge et le stade tumoral sont des facteurs pronostiques influençant la survie des sarcomes des tissus mous. PMID:27022434

  1. Syndrome Keratitis-Ichtyosis-Deafness (KID) chez un enfant togolais issu d'un mariage consanguin

    PubMed Central

    Kombaté, Koussak; Saka, Bayaki; Landoh, Dadja Essoya; Mouhari-Toure, Abass; Akakpo, Séfako; Belei, Eric; Gnassingbé, Wanguena; Djibril, Mohaman Awalou; Tchangaï-Walla, Kissem; Pitché, Palokinam

    2015-01-01

    Le syndrome KID est une affection génétique rare associant kératite, ichtyose et surdité. Nous rapportons un cas dont la surdité s'est compliquée de mutisme chez un enfant togolais issu d'un mariage consanguin.Il s'agissait d'une fillette de 9 ans admise en dermatologie pour une peau sèche et une kératodermie palmoplantaire évoluant depuis l'enfance, une surdité sévère et un mutisme total évoluant depuis la naissance. Il n'y avait pas d'histoire familiale connue de syndrome KID. Les parents de cet enfant sont des cousins germains. A l'examen, on notait une kératodermie palmoplantaire typique en cuir grossier, une peau sèche ichtyosiforme finement squameuse avec un aspect pachydermique aux genoux et un aspect arlequin aux jambes. L'examen ophtalmologique avait noté une blépharo-conjonctivite, une xérophtalmie, une photophobie et une absence de sourcils. L'examen ORL avait objectivé une hypotrophie des pavillons des oreilles, une surdité sévère et un mutisme total. La particularité de cette observation réside dans la sévérité de l'atteinte auditive qui s'est compliquée de mutisme. Notre enfant étant née de parents consanguins sains, sans histoire familiale de KID, nous pensons que le mode de transmission est probablement sporadique. Une étude moléculaire du cas index et de ses parents, non réalisée à cause de notre plateau technique limité aurait pu le confirmer. PMID:26664520

  2. Polymorphisme de l'apolipoprotéine E dans la population du nord du Maroc: fréquence et influence sur les paramètres lipidiques

    PubMed Central

    Benyahya, Fatiha; Barakat, Amina; Ghailani, Naima; Bennani, Mohcine

    2013-01-01

    Introduction L'objectif de ce travail est de déterminer les fréquences alléliques et génotypiques des sites polymorphes situés dans le gène de l'apolipoprotéine E (apo E) ainsi que leur impact sur les paramètres cliniques et lipidiques dans un échantillon de la population du nord du Maroc cliniquement diagnostiqué ADH. Méthodes Le génotype de l'apo E a été analysé par séquençage direct chez 46 patients cliniquement diagnostiqués ADH selon les critères standards. Résultats Les fréquences des allèles epsilon 3, epsilon 2 et epsilon 4 ont été respectivement 78.3%, 2.2% et 19.6%. La fréquence de l'allèle epsilon 4 est très élevée chez la population du nord du Maroc en comparaison avec les populations des autres régions marocaines. Elle est similaire à celle rapportée dans les pays de l'Europe du nord. Les taux du cholestérol total, du cholestérol LDL ainsi que la présence des xanthomes et les maladies cardiovasculaires ne différent pas entre les génotypes de l'apoE. En revanche, les résultats ont montré une influence de l'allèle epsilon4 sur le taux des triglycérides chez les sujets obèses. Conclusion Le génotype de l'apoE ne peut expliquer le phénotype clinique et biochimique présenté par des patients du Nord du Maroc cliniquement diagnostiqués ADH. PMID:24396563

  3. La prévention des infections par le virus respiratoire syncytial

    PubMed Central

    Robinson, JL

    2011-01-01

    RÉSUMÉ L’infection par le virus respiratoire syncytial (VRS) est la principale cause d’infections des voies respiratoires inférieures chez les jeunes enfants. Le palivizumab, un anticorps monoclonal anti-VRS, réduit le taux d’hospitalisation des enfants à haut risque mais est très coûteux. Le présent document de principes remplace les trois précédents documents de principes de la Société canadienne de pédiatrie sur le sujet et est mis à jour principalement pour traiter des récentes modifications aux lignes directrices de l’American Academy of Pediatrics dans le contexte canadien. Il contient une analyse des publications ainsi que des recommandations au sujet de l’utilisation du palivizumab chez les enfants à haut risque

  4. Les psychoses de l’épileptique: approche clinique à propos d'un cas

    PubMed Central

    Charfi, Nada; Trigui, Dorsaf; Ben Thabet, Jihène; Zouari, Nasreddine; Zouari, Lobna; Maalej, Mohamed

    2014-01-01

    Pour discuter les liens entre épilepsie et psychose, les auteurs rapportent l'observation d'une fille âgée de 22 ans, traitée pour épilepsie fronto-temporale, adressée en psychiatrie pour des hallucinations sensorielles et cénesthésiques et un délire mystique et d'influence, apparus secondairement et non améliorés par le traitement antiépileptique. Les symptômes psychotiques, chez l’épileptique, peuvent entrer dans le cadre de psychoses intercritiques, post-critiques ou alternatives. Pour le cas rapporté, les symptômes psychotiques étaient intercritiques et chroniques. Il s'agissait vraisemblablement d'une psychose schizophréniforme. Dans ce type de psychose, une indifférence affective et une restriction des activités sont rarement rencontrés, alors que les fluctuations rapides de l'humeur sont fréquentes. Les thématiques délirantes sont assez souvent mystiques, alimentées par des hallucinations auditives et par des hallucinations visuelles inhabituelles. Les troubles négatifs sont rares. Les psychoses épileptiques n'ont pas été identifiées comme des entités nosographiques dans les systèmes de classification psychiatrique (DSM-IV et CIM-10), ce qui pose un problème de reconnaissance de ces troubles. Une collaboration entre psychiatre et neurologue devient ainsi nécessaire pour mieux comprendre cette comorbidité complexe, éviter les erreurs diagnostiques et optimiser la prise en charge. PMID:25309665

  5. Technique de Blount dans le traitement des fractures supra condyliennes du coude chez l'enfant: à propos de 68 cas

    PubMed Central

    Chagou, Aniss; Rhanim, Abdelkarim; Zanati, Rachid; Kharmaz, Mohammed; Lamrani, Moulay Omar; Berrada, Mohammed Saleh; El Yaacoubi, Moradh; Ettaybi, Fouad

    2014-01-01

    La fracture de la palette humérale est la plus fréquente des fractures du coude de l'enfant. La méthode de BLOUNT, constitue une perspective thérapeutique longtemps connue. Elle consiste en une réduction sous contrôle scopique de la fracture et une contention en hyper flexion du coude. Notre série a porté sur l’étude de 68 cas de fractures supra condyliennes chez des enfants traités dans le service des urgences chirurgicales pédiatriques de l'hôpital d'enfant de Rabat entre janvier 2009 et janvier 2012. Nous comparons nos résultats avec les données de la littérature. PMID:25667714

  6. Les fracture-luxations transolécraniennes

    PubMed Central

    Fahsi, Mohamed; Benameur, Hamza; El Andaloussi, Yassir; Bennouna, Driss; Fadili, Mustapha; Nechad, Mohamed

    2015-01-01

    Les fracture-luxations transolécraniennes sont une entité rare des fracture-luxations du coude. Il s'agit d'une lésion complexe qui peut compromettre le pronostic fonctionnel du coude. Dix patients étaient diagnostiqués dans notre service entre janvier 2005 et novembre 2012. Tous nos patients étaient de sexe masculin, l’âge moyen était de 29 ans. Les fractures de l'olécrane étaient complexes et comminutives dans sept cas et simples chez trois patients. Deux cas étaient associés à des fractures de la tête radiale (Mason III) et deux autres à des fractures de l'apophyse coronoïde. Les résultats étaient évalués après un recul moyen de trois ans et demi par le score de BROBERG et MORREY: trois cas étaient excellents, quatre bons, deux moyens et un mauvais. Cette lésion complexe nécessite une bonne reconstruction de la surface articulaire et une réparation des lésions associées pour permettre une rééducation précoce, seul garant d'une bonne récupération fonctionnelle. PMID:26664553

  7. Epidémiologie et facteurs de risque des complications respiratoires majeures après chirurgie de l'aorte abdominale au CHU Ibn Sina, Maroc

    PubMed Central

    Awab, Almahdi; Elahmadi, Brahim; Lamkinsi, Tarik; El Moussaoui, Rachid; El Hijri, Ahmed; Azzouzi, Abderrahim; Alilou, Mustapha

    2013-01-01

    Introduction L'incidence des complications respiratoires postopératoires (CRPO) reste très diversement appréciées selon les critères diagnostiques retenues dans les différentes études, ce qui la fait varier de 5 à plus de 50%. Les CRPO majeurs après chirurgie de l'aorte abdominale sont responsables d'une grande morbi-mortalité pouvant aller jusqu’à 36%, d'une durée d'hospitalisation et d'un coût plus importants. Ainsi dans l'optique d'améliorer notre prise en charge périopératoire de la chirurgie de l'aorte, nous avons décidé de mener une étude pour dresser le profil épidémiologique et déterminer les facteurs de risque des complications respiratoires dans notre contexte Méthodes Il s'agit d'une étude de cohorte rétrospective du mois de Janvier 2007 au mois de décembre 2011 portant sur l'ensemble des patients opérés pour pathologie aortique au bloc opératoire central de l'hôpital Ibn Sina de Rabat, Maroc. Résultats Cent vingt cinq patients ont été inclus dans notre étude, 24 patients ont été opérés pour anévrysme de l'aorte abdominale et 101 patients pour lésion occlusive aortoiliaque. Dans notre série 22 malades soit 17,6% ont présenté une complication respiratoire majeure avec, une reventilation dans 4,8% des cas, une difficulté de sevrage de la ventilation artificielle dans 3,2% des cas, une pneumopathie dans 4% des cas, un syndrome de détresse respiratoire aigue (SDRA) dans 4% des cas et une nécessité de fibroaspiration bronchique dans 1,6% des cas. En analyse univariée: l’âge, la présence d'une BPCO avec dyspnée stade 3 ou 4, la présence d'une anomalie à l'EFR préopératoire, la présence d'un stade avancé (III ou IV) de LOAI et la reprise chirurgicale étaient statistiquement associés à la survenue d'une complication respiratoire postopératoire. En analyse multivariée, seule une anomalie à l'EFR en préopératoire constituait un facteur de risque indépendant de survenue d'une complication

  8. Etude échographique du diamètre de l'enveloppe du nerf optique chez l'enfant noir africain sain

    PubMed Central

    de Tové, Kofi-Mensa Savi; Biaou, Olivier; Adedemy, Julien Didier; Fatigba, Olatoundji Holden; Yèkpè, Patricia; Boco, Vicentia; Agossou-Voyeme, Augustin Karl

    2014-01-01

    Introduction L'objectif de cette étude était de déterminer le diamètre échographique de l'enveloppe du nerf optique (DENO) dans une population d'enfants sains noirs Africains au Bénin. Méthodes Une étude transversale descriptive a été menée sur une période de 6mois. Le DENO a été mesuré chez 304 enfants sains. Deux mesures échographiques du DENO (coupe transversale et sagittale) ont été réalisées 3mm en arrière de la papille sur chaque œil. Le DENO d'un patient est égal à la moyenne des quatre mesures. Résultats L’âge moyen était de 35, 72 ± 35,38 mois et la sex-ratio H/F de 0,96. La mesure moyenne du DENO était de 3, 31±0,54mm avec des extrêmes de 2,02 et de 4,44mm. Le DENO croît avec l’âge avec une moyenne corrélation significative (r = 0,58 et p < 0,0001). Cette croissance est plus marquée pendant les 48 premiers mois de vie. Il n'y avait pas de différence entre les garçons et les filles (p = 0, 45). Conclusion Les valeurs retrouvées dans cette étude ne diffèrent pas de ce qui est classiquement décrit dans les autres populations. Un DENO supérieur à 4,40 (IC 95%) doit être considéré comme anormal. PMID:25870740

  9. Lignes directrices simplifiées sur les lipides

    PubMed Central

    Allan, G. Michael; Lindblad, Adrienne J.; Comeau, Ann; Coppola, John; Hudson, Brianne; Mannarino, Marco; McMinis, Cindy; Padwal, Raj; Schelstraete, Christine; Zarnke, Kelly; Garrison, Scott; Cotton, Candra; Korownyk, Christina; McCormack, James; Nickel, Sharon; Kolber, Michael R.

    2015-01-01

    Résumé Objectif Produire un guide de pratique clinique comportant une approche simplifiée à la prévention primaire des maladies cardiovasculaires (MCV), en insistant sur l’estimation du risque de MCV et la prise en charge des profils lipidiques à l’intention des cliniciens de soins primaires et leurs équipes; nous avons recherché la contribution de professionnels des soins primaires qui n’avaient que peu ou pas de conflits d’intérêts et nous nous sommes concentrés sur les données probantes de la plus haute qualité accessibles. Méthodes Neuf professionnels de la santé (4 médecins de famille, 2 internistes, 1 infirmière praticienne, 1 infirmière autorisée et 1 pharmacienne) et 1 membre non votant (pharmacienne gestionnaire de projet) formaient le comité principal appelé le Lipid Pathway Committee (le comité). La sélection des membres s’est fondée sur la profession, le milieu de pratique et son emplacement. Les membres ont divulgué tous leurs conflits d’intérêts potentiels ou réels. Le processus d’élaboration des lignes directrices était itératif et s’appuyait sur des affichages en ligne, une révision détaillée des données probantes, des réunions par téléphone et en ligne. Le comité a cerné 12 questions prioritaires à répondre. Le groupe de révision des données probantes a répondu à ces questions. À la suite d’un examen des réponses, les principales recommandations ont été formulées par consensus du comité. Nous avons produit une ébauche des lignes directrices qui a ensuite été peaufinée, distribuée à un groupe de cliniciens (médecins de famille, autres spécialistes, pharmaciens, infirmières et infirmières praticiennes) et à des patients pour obtenir de la rétroaction, la réviser en conséquence et le comité l’a ensuite finalisée. Recommandations Des recommandations sont présentées concernant le dépistage et les analyses, les évaluations du risque, le suivi, de même que le r

  10. Changing Cellular Location of CheZ Predicted by Molecular Simulations

    PubMed Central

    Lipkow, Karen

    2006-01-01

    In the chemotaxis pathway of the bacterium Escherichia coli, signals are carried from a cluster of receptors to the flagellar motors by the diffusion of the protein CheY-phosphate (CheYp) through the cytoplasm. A second protein, CheZ, which promotes dephosphorylation of CheYp, partially colocalizes with receptors in the plasma membrane. CheZ is normally dimeric in solution but has been suggested to associate into highly active oligomers in the presence of CheYp. A model is presented here and supported by Brownian dynamics simulations, which accounts for these and other experimental data: A minority component of the receptor cluster (dimers of CheAshort) nucleates CheZ oligomerization and CheZ molecules move from the cytoplasm to a bound state at the receptor cluster depending on the current level of cellular stimulation. The corresponding simulations suggest that dynamic CheZ localization will sharpen cellular responses to chemoeffectors, increase the range of detectable ligand concentrations, and make adaptation more precise and robust. The localization and activation of CheZ constitute a negative feedback loop that provides a second tier of adaptation to the system. Subtle adjustments of this kind are likely to be found in many other signaling pathways. PMID:16683020

  11. Les reconstructions acétabulaires dans les prothèses totales de hanche

    PubMed Central

    Zejjari, Hassane; Louaste, Jamal; Cherrad, Taoufik; Bousbae, Hicham; Kasmaoui, Housseine; Amhajji, Larbi; Rachid, Khalid

    2015-01-01

    La chirurgie de reconstruction acétabulaire est une technique qui consiste à combler les pertes de substance osseuse siégeant au niveau du cotyle. Il s'agit d'une étude rétrospective de 15 patients (16 cotyles), sur une période de 6 ans (2006- 2012). Dans douze cas il s'agissait de prothèse totales de la hanche de première intention et dans quatre cas il s'agissait de reprise cotyloïdienne de PTH. L’évaluation clinique préopératoire et postopératoire de tous nos patients a été effectuée par le score de Postel et Merle d'Aubigné. L’évaluation des pertes de substances osseuse du cotyle a été classée selon la classification de Paprosky. L’âge moyen de nos patients au moment de l'intervention a été de 57 ans avec des extrêmes allant de 20 ans à 76 ans. La greffe osseuse a été utilisée chez 12 de nos patients. La reconstruction prothétique a été utilisée chez 8 patients (anneau de Kerboul dans six cas et anneau de Burch-Schneider dans deux cas). Recul post opératoire moyen a été de 56 mois. L’évaluation radiologique a été basée sur les clichés radiologiques du bassin de face strict ainsi que des radiographies de la hanche opérée de face prenant la totalité de la prothèse. Nos résultats cliniques et radiologiques ont été jugé bon à très bon dans la majorité des cas. Pour nous, nous optant pour le recentrage-reconstruction car c'est lui qui s'approche le plus de l'anatomie et de la biomécanique normale de la hanche. PMID:26955415

  12. Les péricardites tuberculeuses au centre hospitalier universitaire de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

    PubMed Central

    Yaméogo, Aimé Arsène; Kyelem, Carole Gilberte; Nikiéma, Zakari; Birba, Emile; Yaméogo, Téné Marceline; Zabsonré, Patrice

    2012-01-01

    Introduction La tuberculose constitue toujours un problème de santé publique. Sa localisation péricardique reste fréquente. L’objectif de cette étude rétrospective descriptive était de décrire les caractéristiques cliniques et évolutives des cas de péricardites tuberculeuses dans le service de cardiologie du centre hospitalier universitaire de Bobo-Dioulasso. Méthodes Nous avons mené une étude rétrospective descriptive des cas de péricardite tuberculeuse colligés en deux ans à partir des dossiers et registres dans le service de cardiologie du CHU de Bobo-Dioulasso de janvier 2009 à décembre 2010. Résultats De janvier 2009 à décembre 2010, parmi 945 hospitalisations dans le service de cardiologie, une péricardite tuberculeuse a été diagnostiquée chez dix patients âgés de 18 à 82 ans. L’âge moyen était de 46,8±25 ans avec un sexe ratio de un. Soixante pour cent des patients avaient moins de 40 ans. Tous les patients avaient un niveau socio-économique bas. Une notion de contage tuberculeux a été retrouvée chez six patients. Trois patients présentaient une tuberculose pulmonaire à microscopie positive. L’insuffisance cardiaque était constante chez tous les patients avec deux cas de tamponnade à l’admission ayant nécessité une ponction péricardique d’urgence. Tous les patients avaient une sérologie VIH négative. L’échocardiographie a été importante pour le diagnostic positif et dans la prise en charge. L’évolution sous traitement antituberculeux et de l’IC a été bonne chez neuf patients à la fin de la première phase du traitement antituberculeux. Un cas de décès a cependant été enregistré chez un patient avec une HTA déjà compliquée d’accident vasculaire cérébrale ischémique. Conclusion Les péricardiques tuberculeuses sont fréquentes au Burkina Faso. Elles touchent surtout les sujets jeunes et un intérêt particulier devrait être accordé au dépistage et au traitement précoce des

  13. Les corps étrangers en ORL: expérience de dix ans

    PubMed Central

    Hssaine, Khaoula; Belhoucha, Btissam; Rochdi, Youssef; Nouri, Hassan; Aderdour, Lahcen; Raji, Abdelaziz

    2015-01-01

    Les corps étrangers (CE) représentent une pathologie fréquemment rencontrée en pratique ORL d'urgence. Ils peuvent constituer une urgence vitale par leur aspect ou leur siège. Nous présentons le bilan de dix ans sur la prise en charge des CE de la sphère ORL avec une revue de la littérature. Il s'agit d'une étude rétrospective entre Janvier 2004 et Décembre 2013, incluant tous les cas de CE des voies aéro-digestives supérieures et auriculaires colligés dans le service d'ORL au CHU Mohammed VI de Marrakech au Maroc. Sur les 1317 cas de CE de la sphère ORL colligés durant cette période, 80,48% concernaient les enfants. Le sex-ratio était de 1,5. L’âge moyen était de 12,92 ans. Les CE œsophagiens étaient les plus fréquents (47,53%). Les complications ont été rencontrées dans 11,69% des cas. Les CE dans la sphère ORL restent fréquents en pratique quotidienne surtout chez les enfants. Leur prise en charge nécessite une intervention rapide avec un matériel adapté et des médecins entrainés. La prévention reste la meilleure solution. PMID:26516392

  14. Répercussions psychosociales de la drépanocytose sur les parents d'enfants vivant à Kinshasa, République Démocratique du Congo: une étude qualitative

    PubMed Central

    Luboya, Evariste; Tshilonda, Jean-Christophe Bukasa; Ekila, Mathilde Bothale; Aloni, Michel Ntetani

    2014-01-01

    Introduction L'insuffisance des moyens de base pour le dépistage et la prise en charge de la socioculturel Africain. D'où la nécessité de réaliser un travail de mise en sens du vécu et des émotions en vue d'information et de soutien psychologique des familles des drépanocytaires. Cette étude a eu pour objectif d'identifier la nature des répercussions psychosociales de la drépanocytose chez les parents et chez les malades. Méthodes Une approche qualitative a été utilisée. Des entretiens ont été menés auprès des parents et des patients drépanocytaires. Nos résultats ont fait l'objet d'une analyse thématique articulée sur les circonstances de découvertes de la maladie, les répercussions de la maladie et la perception de la prise en charge. Résultats Nos interviews ont montré des répercussions psychosociales importantes chez les parents d'enfants drépanocytaires et de stigmatisation des difficultés d'insertion sociale et scolaire pour les enfants drépanocytaires. Ces derniers sont les grands oubliés des récits de parents. La prise en charge est uniquement médicale avec des ressources très limitées et aucun accompagnement psychologique de la famille n'est assuré. Conclusion La prise en charge de cette maladie nécessite la mise en place d'une politique de prise en charge basée sur une approche globale de la maladie. PMID:25574334

  15. Les calculs urinaires de l'enfant au Burkina Faso: à propos de 67 cas

    PubMed Central

    Ouédraogo, Isso; Napon, Aïcha Madina; Bandré, Emile; Ouédraogo, Francis Somkieta; Tapsoba, Wendlamita Toussaint; Wandaogo, Albert

    2015-01-01

    L'objectif de cette étude est de déterminer la fréquence, de décrire les circonstances de découverte, les signes cliniques et paracliniques, la composition chimique des calculs prélevés et les difficultés rencontrées dans le traitement des lithiases urinaires. Notre étude a été rétrospective sur une période de six ans (janvier 2005 à décembre 2010) et a eu pour cadre le CHUP-CDG et a concerné 67 patients âgés de moins de 15 ans opérés pour lithiases urinaires. Les calculs de la dernière année au nombre de douze ont fait l'objet d'une analyse spectrophotométrique. La lithiase urinaire figure parmi les dix premières pathologies du service de chirurgie et représente 1,32% des hospitalisations. L’âge moyen de nos patients est de deux ans et varie de 6 mois à 14 ans. La symptomatologie de la lithiase urinaire est polymorphe. Le diagnostic des lithiases urinaires a été essentiellement radiologique (ASP) dans 87, 50 des cas. Les localisations les plus fréquentes sont: vésicales (49,25%) et pyéliques (46,26%). L'ECBU a révélé une infection urinaire chez 9 patients. Les germes le plus fréquemment rencontrés sont: Klebsiella pneumoniae pneumoniae (22,22%) et staphyloccocus aureus (22,22%). Les difficultés du traitement sont dues à la modicité de nos moyens diagnostiques et à la nature chimique des calculs et le traitement a été dans tous les cas chirurgical. La composition chimique est dominée par les sels calciques notamment les oxalates, les phosphates et les carbonates. PMID:26175840

  16. Relation entre les caractéristiques des table-bancs et les mesures anthropométriques des écoliers au Benin

    PubMed Central

    Falola, Stève Marjelin; Gouthon, Polycarpe; Falola, Jean-Marie; Fiogbe, Michel Armand; Nigan, Issiako Bio

    2014-01-01

    Introduction Le mobilier scolaire et la posture assise en classe sont souvent impliqués dans l'apparition des douleurs rachidiennes, influant de fait sur la qualité des tâches réalisées par les apprenants. Aucune étude n'a encore vérifié le degré d'adéquation entre les caractéristiques du mobilier et celles des écoliers au Bénin. L'objectif de cette étude transversale est donc de déterminer la relation entre les dimensions des table-bancs utilisées en classe et les mesures anthropométriques des écoliers au Bénin. Methods Elle a été réalisée avec un échantillon probabiliste de 678 écoliers, âgés de 4 à 17 ans. Les mesures anthropométriques des écoliers et les mensurations relatives aux longueurs, largeurs et hauteurs des table-bancs ont été mesurées, puis intégrées aux équations proposées dans la littérature. Les pourcentages des valeurs situées hors des limitesacceptables, dérivées de l'application des équations ont été calculés. Results La largeur et la hauteur des table-bancs utilisées par les écoliers étaient plus élevées (p < 0,05) que les valeurs de référence recommandées par les structures officielles de contrôle et de production des mobiliers scolaires au Bénin. Quel que soit le sexe, il y avait une inadéquation entre la largeur du banc et la longueur fesse-poplité, puis entre la hauteur de la table et la distance coude-bancdes écoliers. Conclusion Les résultats suggèrent de prendre en compte l’évolution des mesures anthropométriques des écoliers dans la confection des table-bancs, afin de promouvoir de bonnes postures assises en classe et de réduire le risque de troubles du rachis. PMID:25317232

  17. Les retractions cervicales post-brulure - a propos de 49 cas et revue de la litterature

    PubMed Central

    Elamrani, D.; Zahid, A.; Aboujaafr, N.; Diouri, M.; Bahechar, N.; Boukind, E.H.

    2011-01-01

    Summary Les brides cervicales post-brûlure sont la conséquence de brûlures profondes, souvent négligées ou mal prises en charge. Elles affectent la fonction, l’esthétique et l’état psychologique des patients et peuvent être de traitement difficile. A partir d’une étude rétrospective étalée sur une période de six ans (janvier 2002-janvier 2008), nous avons analysé les caractéristiques épidémiologiques et cliniques ainsi que les indications et les résultats thérapeutiques chez 49 patients présentant des brides cervicales post-brûlure, suivis au Centre National des Brûlés et de Chirurgie Plastique de Casablanca. L’enfant et l’adulte jeune sont les plus touchés, avec une légère prédominance féminine (59,2%). Les brûlures domestiques sont les plus fréquentes (93,9%) et l’étiologie de l’accident est dominée par la brûlure thermique (98,0%). Les brides cervicales modérées et sévères (selon la classification d’Achauer) sont les plus fréquentes et représentent respectivement 30,6% et 38,8% des cas. Le traitement chirurgical a fait appel aux greffes cutanées dans 67,3% des cas, aux plasties locales dans 24,5% des cas et aux lambeaux dans 8,2% des cas. Chez les 47 patients suivis à long terme, les résultats fonctionnels et esthétiques sont jugés bons dans 83,0% des cas et moyens dans 8,5% des cas, tandis que les cas restants (8,5%) ont nécessité une reprise chirurgicale. Sur le plan épidémiologique (âge, sexe, caractéristiques de la brûlure) et clinique (localisation des séquelles, formes cliniques), les résultats de notre série sont comparables aux données de la littérature. Le rôle de la prise en charge initiale (excision-greffe précoce, pressothérapie et immobilisation par minerve) dans la réduction de l’incidence et de la sévérité des séquelles de brûlures cervicales est prouvé. Lorsqu’un traitement chirurgical est indiqué, le choix du procédé de réparation dépend essentiellement de

  18. Les manifestations oculaires au cours de la pré-éclampsie sévère ou l’éclampsie au Centre Hospitalier Universitaire Sourô Sanou de Bobo Dioulasso

    PubMed Central

    Diallo, Jean Wenceslas; Méda, Nonfounikoun; Ahnoux-Zabsonré, Ahgbatouhabéba; Ouattara, Souleymane; Yanogo, Armande; Tougouma, Somnoma Jean Baptiste; Somé, Der; Sanou, Jérôme; Dolo, Mariam

    2015-01-01

    La pré-éclampsie sévère est un problème de santé publique. L'atteinte oculaire est une de ses nombreuses complications. Le but de notre travail était de décrire les atteintes oculaires chez les patientes présentant une pré-éclampsie et/ou éclampsie afin de contribuer à leur meilleure prise en charge. Il s'est agi d'une étude transversale descriptive à collecte prospective allant du 1er novembre 2013 au 31 juillet 2014, chez les patientes ayant souffert de pré-éclampsie sévère/éclampsie. Nous avons inclus 127 patientes dans notre étude. La moyenne d’âge des patientes de notre étude était de 26,37 ans (ET= 6,8 ans), avec des extrêmes de 15 et 40 ans. Les tranches d’âge les plus représentées étaient celles de 26 à 30 ans avec 29,1% des cas et celle des 15 à 20 ans avec 25,2%. Le diagnostic de pré-éclampsie sévère a été retenu dans 69,3% des cas. Les primigestes représentaient 40,9% de la population. Les troubles visuels à type de phosphènes ont été observés chez 33,1% des patientes. Nous avons noté un courant granulaire conjonctival dans 41,7%, des lésions du segment postérieur chez 32,3% des patientes. Ces résultats ont été discutés par rapport à la littérature, et nous notons plus de cas d'atteinte rétinienne. Nous n'avons pas trouvé de lien statistiquement significatif entre la tension artérielle à l'admission et le stade de la rétinopathie hypertensive. Les complications oculaires de la pré-éclampsie sévère sont très fréquentes et souvent ignorées. Les atteintes rétiniennes sont fréquentes mais de bon pronostic. PMID:26405485

  19. Profil épidémiologique et prise en charge des exacerbations d'asthme chez l'enfant à l'hôpital d'enfants de Rabat au Maroc

    PubMed Central

    Boubkraoui, Mohamed El Mahdi; Benbrahim, Fadoua; Assermouh, Abdellah; El Hafidi, Naima; Benchekroun, Soumia; Mahraoui, Chafiq

    2015-01-01

    Introduction L'exacerbation d'asthme est un phénomène paroxystique qui peut mettre en jeu le pronostic vital. Le but de l’étude est d’évaluer le profil épidémiologique et les modalités de prise en charge de l'exacerbation d'asthme chez les enfants âgés de 2 à 15 ans dans l'unité de pneumoallergologie pédiatrique de l'hôpital d'enfants de Rabat au Maroc. Méthodes Il s'agit d'une étude rétrospective qui a concerné 1461 enfants hospitalisés pour exacerbation d'asthme modérée à sévère durant une période d'un an allant de décembre 2011 à novembre 2012, les exacerbations légères étant traitées en ambulatoire. Résultats Les hospitalisations pour exacerbation d'asthme chez les enfants ont représenté 34% de l'ensemble des hospitalisations avec trois pics en mai, septembre et décembre. L’âge moyen de survenue était de 3 ans et demi avec une prédominance masculine nette. L'exacerbation d'asthme était inaugurale dans 22% des cas. Les infections respiratoires virales dominaient les facteurs déclenchants des exacerbations d'asthme. Le séjour hospitalier était en moyenne de 3 jours. Un transfert en réanimation a été nécessaire dans 2% des cas. L’évolution sous traitement a toujours été favorable et la mortalité a été nulle. Conclusion La prévalence des hospitalisations pour exacerbation d'asthme suit un profil saisonnier lié aux effets environnementaux. La plupart de ces hospitalisations pourraient cependant être évitées grâce à un meilleur contrôle de l'asthme et à l'amélioration de l’éducation thérapeutique de l'enfant asthmatique et de son entourage. PMID:26090031

  20. Place de la chirurgie dans la prise en charge des cancers du sein chez la femme au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouedraogo: à propos de 81 cas

    PubMed Central

    Zongo, Nayi; Millogo-Traore, Timonga Françoise Danielle; Bagre, Sidpawalmdé Carine; Bagué, Abdoul-Halim; Ouangre, Edgar; Zida, Maurice; Bambara, Aboubacar; Bambara, Tozoula Augustin; Traoré, Si Simon

    2015-01-01

    Etudier la place de la chirurgie dans la prise en charge des cancers du sein au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Nous avons réalisé une étude prospective et descriptive sur dix (10) mois portant sur la place de la chirurgie dans le cancer du sein. Elle a eu pour cadre les services de gynécologie-obstétrique et de chirurgie viscérale et digestive du centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Ont été pris en compte les indications, les gestes et les résultats de la chirurgie. Nous avons colligé 81 cancers mammaires. Le délai moyen de consultation a été de 14,26 mois. Les tumeurs T3 à T4 représentaient 82,71% des cas. Trente-huit patientes (46,91%) ont été opérées. La chimiothérapie néo adjuvante a été réalisée dans 29,63% des cas. Trente-quatre patientes (41,97%) étaient opérables d'emblée. Il s'agissait de mastectomie selon Madden dans 94,74% des cas et de chirurgie de propreté dans 2 cas (5,26% des cas). Une chimiothérapie adjuvante a été réalisée chez 52,63% des patientes opérées. Des complications à type de lymphocèle ont été notées dans 23,68% des cas. Leur traitement a consisté en des ponctions évacuatrices. Les indications de la chirurgie sont limitées par le retard diagnostique corollaire de stades avancés des cancers du sein. L'absence de la radiothérapie rend délicate la pratique de la chirurgie conservatrice et la mastectomie occupe toujours une place importante. Un diagnostic précoce permettrait d'augmenter les indications chirurgicales. PMID:26848364

  1. Les accidents aux AVK: étude rétrospective à propos de 30 cas

    PubMed Central

    Serghini, Issam; Aissaoui, Younés; Quamouss, Youssef; Sedikki, Rachid; Taj, Nourredine; Salim Alaoui, Jaafar; Zoubir, Mohamed; Boughanem, Mohamed

    2012-01-01

    Les accidents hémorragiques sous AVK (antivitamines K) sont la première cause d’hospitalisation iatrogène. Le but de cette étude est de ressortir les caractéristiques des patients présentant des accidents hémorragiques graves sous AVK et de mettre le point sur la prise en charge. Nous avons réalisé une étude rétrospective portant sur 30 malades, réalisée au service de réanimation de l’hôpital militaire Avicenne de Marrakech. L’âge moyen de nos patients est de 59, 6 avec un sexe ratio de 1,5 (18 femmes et 12 femmes). On note dans notre série le terrain multi-taré des patients sous AVK avec plusieurs antécédents en cause. La fibrillation auriculaire était la principale indication recensée. Plus que la moitié ne bénéficiaient pas d’une bonne surveillance biologique à base d’INR (international normalized ratio). Le saignement d’origine gastro-intestinal était le plus fréquent. La conduite était différente en fonction des cas mais axée sur l’arrêt des AVK, l’administration de vit K, la transfusion de culots globulaires et plasma frais congelé. Plus du quart des patients admis sont décédés. L’index de Landefeld s’est avéré utile, il permet de classer les patients selon le risque prédictif de saignement (élevé moyen ou faible), ce qui concordait avec les résultats de notre étude. Son importance est d’ autant plus qu’il est facile à mesurer et à appliquer par le médecin en ambulatoire et permet de définir les patients nécessitant une surveillance accrue. La polymédication et les antécédents de saignement digestif sont apparus comme facteur de risque de saignement sous AVK. La prévention de la survenue de ces accidents est le pilier de la prise en charge, d’où l’importance de l’information et de l’éducation des différents intervenants dans cette complication iatrogène potentiellement mortelle. PMID:22514758

  2. Les mucocèles appendiculaires, problèmes diagnostiques et thérapeutiques: à propos de 26 cas

    PubMed Central

    Hedfi, Mohamed; Jomni, Med Taieb; Ghachem, Dorra Ben; Abdelhedi, Cherif; Chouchene, Adnene

    2015-01-01

    La mucocèle appendiculaire est une affection rare caractérisée par une dilatation de la lumière appendiculaire avec des altérations muqueuses linéaires, une hypersécrétion de mucus. Nous avons réalisé une étude rétrospective entre le mois de janvier 2000 et le mois Décembre 2014. Vingt six patients dont 16 hommes et 10 femmes ayant un âge moyen de 43 ans ont été colligés. Les douleurs abdominales étaient un symptôme constant. Quatre malades (15%) avaient une masse palpable au niveau de la fosse iliaque droite et un autre avait une ascite lors du diagnostic. Une complication à type d'occlusion intestinale aigue était révélatrice dans deux cas. Le diagnostic était évoqué en préopératoire par l'imagerie chez neuf (34%) patients. Une appendicectomie simple était réalisée chez 8 patients. Trois malades ont eu une résection iléo-caecale devant un aspect per opératoire de masse appendiculaire. Le geste était une hémi colectomie droite avec anastomose iléo transverse pour 5 patients, une résection iléo-caecale pour deux patients et une réduction tumorale associée à une évacuation de l'ascite dans un autre cas. L'examen anatomo-pathologique avait conclu à une mucocèle rétentionnelle bénigne, un cystadénome mucineux et à un cystadénocarcinome chez respectivement 15, 7 et 4 malades. PMID:26985280

  3. Les cellulites cervico-faciales graves, facteurs et critères de gravité

    PubMed Central

    Lakouichmi, Mohammed; Tourabi, Khalid; Abir, Bader-eddine; Zouhair, Said; Lahmiti, Saad; Hattab, Nadia Mansouri

    2014-01-01

    La cellulite cervico-faciale grave est une infection polymicrobienne extensive et redoutable du tissu cellulo-adipeux de la face et du cou. L'objectif de cette étude est d'analyser certains facteurs favorisants et d’évaluer les critères de gravité en fonction des formes anatomo-cliniques. Il s'agit d'une étude rétrospective réalisée, entre janvier 2007 et décembre 2012, au service de chirurgie maxillo faciale de l'hôpital militaire Avicenne de Marrakech. Sur 147 cas de cellulites cervico-faciales pris en charge au niveau du service, 13 dossiers de cellulites graves ont été retenus. Neuf hommes (69%) et quatre femmes (31%) ont fait l'objet de cette étude, avec un âge moyen de 35 ans. Tous les patients ont été adressés pour prise en charge secondaire après avoir pris des anti-inflammatoires (AI). Sept cas (54%) étaient immunocompétents. La cause dentaire était soulevée chez neufs cas (69%). Cinq cas (38%) ont présenté une forme pseudo phlegmoneuse avec des signes compressifs des voies aéro-digestives. L'extension médiastinale a été observée chez quatre patients (31%). La forme nécrosante extensive a été retrouvée dans trois cas (23%). L’étude bactériologique, réalisée chez tous les patients, avait mis en évidence une flore microbienne mixte et polymorphe. Les cellulites cervico-faciales graves posent un réel problème de prise en charge thérapeutique. L'analyse des facteurs favorisants et l’évaluation des critères de gravité dans cette série ont permis de limiter une évolution défavorable. PMID:26113891

  4. Les valvulopathies cardiaques en milieu hospitalier à Lomé (Togo)

    PubMed Central

    Balaka, Abago; Tchamdja, Toyi; Djibril, Mohaman Awalou; Djagadou, Kodjo Agbéko; Tchandana, Makilioubè; Damorou, Findibé; Agbétra, Aïssah

    2015-01-01

    Introduction Notre étude a consisté en l'identification les principales valvulopathies retrouvées en milieu hospitalier à Lomé (Togo). Méthodes Il s'agit d'une étude rétrospective, transversale, multicentrique menée du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010 et portant sur les dossiers de patients suivis dans le service de cardiologie du CHU Campus de Lomé. Résultats Du 1er janvier 2006 au 31 Décembre 2010,5412 patients ont été consulté dans le service de cardiologie du CHU Campus. Parmi eux, 241 (4,45%) présentaient une valvulopathie. On notait une prédominance féminine avec un sex-ratio H/F à 0,60. La moyenne d’âge était de 62,32 ans avec des extrêmes allant de 16 à 89 ans et un écart type de 14,27. Les antécédents le plus souvent retrouvés étaient l'hypertension artérielle (26,97%) et le diabète (8,29%). Parmi les motifs de consultations, les plus fréquents étaient la dyspnée (39,00%), les précordialgies (32,78%) et les palpitations (21,16%). A l'examen physique 30,70% des patients présentaient des signes de d'insuffisance cardiaque. A l’échographie, on notait des atteintes d'une seule valve (77,17%), de 02 valves (17,42%) ou 03 valves (5,4%). L'insuffisance mitrale (56,84%) et l'insuffisance aortique (30,70%) ont été les valvulopathies les plus fréquemment retrouvées. La maladie mitrale a été notée chez 05 patients. Les principales étiologies étaient dégénératives et ischémiques. Conclusion Les valvulopathies sont relativement fréquentes à Lomé. L'insuffisance cardiaque est leur principal mode de révélation. Les plus retrouvées sont l'insuffisance mitrale et aortique. PMID:26113911

  5. Mesusage du tramadol par les adolescents et jeunes adultes en situation de rue

    PubMed Central

    Maiga, Djibo Douma; Seyni, Houdou; Moussa, Ali Ousmane; Sidikou, Amadou

    2012-01-01

    L’objectif de cette étude transversale et descriptive était de décrire quelques caractéristiques de l’addiction au Tramadol chez les adolescents et jeunes adultes en situation de rue, rattachés aux centres d’écoute du Service Educatif, Judiciaire et préventif (SEJUP) de Niamey. Le recueil des données a porté sur les variables sociodémographiques et la consommation de tramadol. L’analyse des données a calculé les moyennes, minima, maxima et écarts types. Les résultats indiquent que : trois centres d’écoute sur huit participaient à l’étude. L’échantillon constituait 61 adolescents et jeunes adultes dont l’âge moyen était de 17,49 ans. L’analyse indique que 47 adolescents et jeunes adultes de toutes les catégories sociodémographiques (sexe, niveau d’instruction, provenance familiale ; région de provenance ; antécdents médicaux; antécédents judiciaires) étaient usagers du Tramadol. 46 étaient dépendants du Tramadol. La quantité moyenne consommée était de 1455,31 ± 901,4mg. Le mésusage du tramadol par les jeunes en situation de rue est probablement une des conséquences de la vente illicite et libre des médicaments, dont il est urgent de préciser les données médicales et sociales. PMID:23330046

  6. Néphrocalcinose compliquant une miliaire tuberculeuse chez un nourrisson

    PubMed Central

    El Maghraoui, Jaouad; Souilmi, Fatima Zahrae; Hbibi, Mohamed; Houssaini, Tarik Sqalli; Hida, Mustapha

    2015-01-01

    La néphrocalcinose se définit par la présence anormale dans le parenchyme rénal de dépôts calciques pouvant résulter de différentes affections. Nous rapportons le cas d'un nourrisson de 7 mois chez qui nous avons diagnostiqué une hypercalcémie compliquée par une néphrocalcinose secondaire à une tuberculose miliaire aggravée par l'intoxication à la vitamine D améliorée sous hyperhydratation, furosémide et glucocorticoïdes. A travers ce travail, nous insistons sur l'intérêt de la recherche d'une hypercalcémie devant toute infection tuberculeuse, de la prise en charge rapide et adaptée sans oublié d'interrompre la supplémentation en vitamine D. PMID:26309458

  7. Acceptabilité du test VIH proposé aux nourrissons dans les services pédiatriques, en Côte d'Ivoire, Significations pour la couverture du diagnostic pédiatrique

    PubMed Central

    Oga, Maxime; Brou, Hermann; Dago-Akribi, Hortense; Coffie, Patrick; Amani-Bossé, Clarisse; Ékouévi, Didier; Yapo, Vincent; Menan, Hervé; Ndondoki, Camille; Timité-Konan, M.; Leroy, Valériane

    2014-01-01

    Résumé Problème: Le dépistage VIH chez les enfants a rarement été au centre des préoccupations des chercheurs. Quand le dépistage pédiatrique a retenu l'attention, cela a été pour éclairer seulement sur les performances diagnostiques en ignorant même que le test pédiatrique comme bien d'autres peut s'accepter ou se refuser. Cet article met au cœur de son analyse les raisons qui peuvent expliquer qu'on accepte ou qu'on refuse de faire dépister son enfant. Objectif: Etudier chez les parents, les mères, les facteurs explicatifs de l'acceptabilité du test VIH des nourrissons de moins de six mois. Méthodes: Entretien semi-directif à passages répétés avec les parents de nourrissons de moins de six mois dans les formations sanitaires pour la pesée/vaccination et les consultations pédiatriques avec proposition systématique d'un test VIH pour leur nourrisson. Résultats: Nous retenons que la réalisation effective du test pédiatrique du VIH chez le nourrisson repose sur trois éléments. Primo, le personnel de santé par son discours (qui dénote de ses connaissances et perceptions même sur l'infection) orienté vers les mères influence leur acceptation ou non du test. Secundo, la mère qui par ses connaissances et perceptions même sur le VIH, dont le statut particulier, l'impression de bien-être chez elle et son enfant influence toute réalisation du test pédiatrique VIH. Tertio, l'environnement conjugal de la mère, particulièrement caractérisé par les rapports au sein du couple, sur la facilité de parler du test VIH et sa réalisation chez les deux parents ou chez la mère seulement sont autant de facteurs qui influencent la réalisation effective du dépistage du VIH chez l'enfant. Le principe préventif du VIH, et le désir de faire tester l'enfant ne suffisent pas à eux seuls pour aboutir à sa réalisation effective, selon certaines mères confrontées au refus du conjoint. A l'opposé, les autres mères refusant la r

  8. Grave infarctus mésentérique par occlusion artérielle mésentérique supérieure chez un patient atteint de la maladie de Buerger

    PubMed Central

    Ratbi, Moulay Ibrahim; Abissegue, Ghislain Yves; Tarchouli, Mohamed; Tajedine, Mohammed Tariq

    2014-01-01

    La thromboangéite oblitérant ou maladie de Buerger, est une artérite inflammatoire non-artériosclérotique touchant classiquement les réseaux vasculaires périphériques des membres. Elle atteint principalement les hommes jeunes tabagiques et sans autres facteurs de risques cardiovasculaires. Les atteintes des artères digestives sont très rares et souvent fatales si elles ne sont pas évoquées et prises en charge précocement. Nous rapportons l'observation d'un jeune patient tabagique chronique qui s’était présenté aux urgences dans un tableau de péritonite aigue négligée due a un infarctus entero-mésentérique massif. L'origine était une ischémie mésentérique due à une thrombose de l'artère mésentérique supérieure. L’étude anatomopathologique avait objectivée une atteinte des artères digestive due à la maladie de Buerger. PMID:25918562

  9. Complications du diverticule de Meckel (DM) chez l'adulte: à propos de 11 cas au CHU-Yalgado Ouédraogo au Burkina Faso

    PubMed Central

    Ouangré, Edgar; Zida, Maurice; Bazongo, Moussa; Sanou, Adama; Bonkoungou, Gilbert Patindé; Doamba, Rodrigue Namékinsba; Sawadogo, Elie Yamba; Ouédraogo, Sidziguin; Zongo, Nayi; Traore, Si Simon

    2015-01-01

    Le diverticule de Meckel (DM) est la persistance partielle du canal omphalomésentérique. Ses complications sont rares. Le diagnostic est le plus souvent per opératoire. L'objectif a été de décrire les complications du diverticule de Meckel chez l'adulte dans le service de chirurgie générale et digestive du CHU Yalgado Ouédraogo. Il s'est agi d'une étude transversale descriptive sur 10 ans (janvier 2004-décembre 2013) portant sur les dossiers des patients âgés de plus de 15 ans ayant présenté un DM compliqué. Durant la période d’étude, 11 cas ont été colligés. L'incidence annuelle a été de 11 cas. Nous avons noté une prédominance masculine avec un sex-ratio de 4,5. L’âge moyen des patients était de 29,8 ans. Le diagnostic préopératoire a été dans huit cas une occlusion intestinale aiguë, une appendicite aiguë dans deux cas, une péritonite aiguë généralisée dans un cas. Il a été diagnostiqué en peropératoire une occlusion intestinale dans neuf cas; une diverticulite dans un cas et un cas de perforation du DM. Tous les DM avaient été réséqués dont huit résections segmentaires iléales emportant le DM et trois résections cunéiformes. Tous les DM étaient situés à moins d'un mètre de la jonction iléo-caecale. L'histologie réalisée dans deux cas avait conclu à une diverticulite. Les suites opératoires ont été simples dans neuf cas, compliquées dans deux cas dont une éventration et un décès. Les complications du diverticule de Meckel sont rares. Le diagnostic préopératoire est difficile. Le traitement est essentiellement chirurgical. PMID:26958137

  10. Les hémorragies post coïtales: à propos de 68 cas et revue de literature

    PubMed Central

    Boukhanni, Lahssen; Dhibou, Hanane; Zilfi, Wafaa; Housseini, Kawtar Iraki; Benkeddour, Yasser Ait; Aboulfalah, Abderrahim; Asmouki, Hamid; Soummani, Abderraouf

    2016-01-01

    L'acte sexuel consenti ou imposé, peut être à l'origine des traumatismes. L'hémorragie post coïtale est un symptôme gynécologique commun. Elle peut révéler de sérieux problèmes. Le but de notre travail est d’étudier le profil épidémiologique, diagnostique et thérapeutique ainsi que les moyens préventifs en cas de déchirure post coïtale. Il s'agit d'une étude prospective, étalée sur deux ans, mené au service de gynécologie obstétrique du CHU Med VI de Marrakech. Nous avons colligé 68 patientes. L’âge moyen est de 27 ans, la majorité des patientes étaient des nullipares soit 89,7% des cas. La moitié des patientes avaient un mariage traditionnel. Le rapport était consentent dans 74% des cas. L'hémorragie génitale a constitue le motif de consultation le plus fréquent soit 98% des cas. Les lésions hyménales ont été retrouvées dans 39% des cas et la lésion siégeait dans le cul de sac postérieur chez 35% des cas. La prise en charge thérapeutique a consisté en une suture chirurgicale chez 97% des cas, associé à une transfusion sanguine chez deux patientes et une abstinence sexuelle pendant minimum deux semaines chez toutes nous patientes. Le contexte social ainsi que le manque d’éducation sexuelle sont souvent incriminé d'où l'intérêt d'une prise en charge psychologique pour prévenir aussi bien le retentissement du traumatisme sur la sexualité que les récidives. PMID:27279958

  11. Evaluation du niveau de connaissance des patients sur la gestion du traitement par les antis vitamines K dans le service de cardiologie de Ouagadougou

    PubMed Central

    Samadoulougou, André; Temoua Naibe, Dangwé; Mandi, Germain; Yameogo, Relwendé Aristide; Kabore, Elisé; Millogo, Georges; Yameogo, Nobila Valentin; Kologo, Jonas Koudougou; Thiam/Tall, Anna; Toguyeni, Boubacar Jean Yves; Zabsonre, Patrice

    2014-01-01

    Introduction Les antivitamines K (AVK), traitement anticoagulant oral le plus largement prescrit, posent un réel problème de santé publique du fait de leur risque iatrogène. L'objectif de cette étude était de préciser le niveau de connaissance des patients sur la gestion de leur traitement par les AVK. Méthodes Il s'est agi d'une enquête transversale descriptive réalisée au CHU-Yalgado Ouédraogo, sur une période de 03 mois : du 1er mars au 31 mai 2012. Un questionnaire a été administré aux patients bénéficiant d'un traitement AVK depuis au moins un mois. Résultats Soixante-dix patients ont été inclus dans l'étude dont 30 hommes. L'âge moyen était de 49 ans ± 16 ans. Les cardiopathies et la maladie thromboembolique veineuse justifiant l'institution du traitement AVK étaient retrouvées respectivement dans 58,6% et 41,4% des cas. Le nom de l'AVK et la raison exacte du traitement étaient connus respectivement dans 91,4% et 67,1% des cas. Plus de la moitié des patients (68,6%) savaient que les AVK rendaient le sang plus fluide. Quarante-six patients (65,7%) citaient l'INR comme examen biologique de surveillance du traitement et seulement 28 patients (40%) connaissaient les valeurs cibles. La majorité des patients ne connaissait pas les risques encourus en cas de surdosage (72,8%) et de sous-dosage (71,4%). Une automédication par anti-inflammatoire non stéroïdien était signalée par 18 patients (25,7%). Les choux (74,3%) et la laitue (62,9%), aliments à consommer avec modération, étaient les plus cités. Conclusion Les connaissances des patients sur la gestion des AVK étaient fragmentaires et insuffisantes pour assurer la sécurité et l'efficacité du traitement. La création d'un programme d'éducation thérapeutique sur les AVK s'avère alors nécessaire. PMID:25870741

  12. Les luxations bilatérales antérieures pures des épaules à mécanisme particulier: à propos de deux cas

    PubMed Central

    Koufagued, Kaldadak; Chafry, Bouchaib; Bouabid, Salim; Chagar, Belkacem

    2015-01-01

    Les luxations bilatérales antérieures pures des épaules sont des entités cliniques rares. Une trentaine de cas sont décrits dans la littérature. Le mécanisme varie d'un cas à l'autre, les épaules en abduction et en rétro-pulsion, coudes en extention et en supination a été décrite une seule fois dans la littérature. A ce propos, les auteurs rapportent ce même mécanisme particulier de luxation antérieure bilatérale pure des épaules chez deux jeunes patients, et discutent des circonstances, mécanisme de survenue, du traitement et du pronostique. PMID:26918074

  13. Douleurs induites par les soins: la réalité au Centre Hospitalier Universitaire de Befelatanana Antananarivo, Madagascar

    PubMed Central

    Mahavivola, Ernestho-Ghoud Indretsy; Olivah, Razanaparany Miarisoa Mireille; Mihary, Dodo; Hendriniaina, Rakotoharivelo; Lalao, Randriamboavonjy Rado; Henintsoa, Rakotonirainy Oliva; Fahafahantsoa, Rapelanoro Rabenja

    2014-01-01

    La douleur induite par les soins correspond à la douleur survenant lors des actes à visé diagnostique et/ou thérapeutique. A notre connaissance, nous n'avons pas encore des données disponibles pour les douleurs induites par les soins à l'Hôpital de Befelatanana. Nos objectifs étaient de décrire le profil épidémiologique de la douleur induite par les soins, d'identifier les principaux facteurs influençant sur l'intensité de la douleur et leurs retentissements chez les patients. Il s'agissait d'une étude rétrospective, transversale type un jour donné menée dans les douze services de Médecines au Centre Hospitalier Universitaire de Befelatanana en Novembre 2013. Cent deux patients ont été retenus dans l’étude et trois cent vingt trois actes douloureux étaient enregistrés. La fréquence de la douleur induite par les soins était de 69,86%. Le genre féminin prédominait dans 52% des cas (n = 53) avec un sex-ratio à 0,92. L’âge moyen était de 46 ans. Les ponctions vasculaires étaient l'acte prédominant dans 49,54% (n = 109) des cas. Les infirmiers réalisaient les soins dans 47,05% (n = 48) des cas. L'information verbale était la mesure préventive utilisée dans 57,84% des cas (n = 59). Le transport par marche à pied et au dos représentait 16,67% des cas (n = 17). Les patients naïfs des gestes étaient plus anxieux. Ces patients gardaient de mauvais souvenir dans 64,71% des cas (n = 66). La fréquence de douleur induite par les soins était trop élevée. Un effort important est nécessaire pour réduire la douleur induite par les soins PMID:25932071

  14. Une cause rare du choc septique chez le diabétique: la cystite emphysémateuse compliquée d'une rupture vésicale

    PubMed Central

    Shimi, Abdelkarim; Boumedian, Abderrahman; Elbakouri, Nabil; Derkaoui, Ali; Khatouf, Mohammed

    2015-01-01

    La cystite emphysémateuse est une affection rare rencontrée principalement chez les patients diabétiques mal équilibrés. Elle se caractérise par la présence de l'air dans la paroi et/ou la lumière vesicale. La tomodensitométrie abdomino-pelvienne reste l'examen clé pour confirmer le diagnostic. Nous rapportons l'observation d'une patiente diabétique ayant présentée une cystite emphysémateuse favorisée par un diabète déséquilibré et compliquée d'une rupture vésicale intrapéritonéale avec évolution défavorable. PMID:26301019

  15. Epilepsies et crises épileptiques aiguës chez l'enfant en Afrique subsaharienne: défis et espoirs

    PubMed Central

    Kaputu-Kalala-Malu, Célestin

    2016-01-01

    L’épilepsie est une maladie neurologique fréquemment rencontrée en Afrique Subsaharienne (ASS) au sein de la population pédiatrique. Bien que sa prévalence exacte au sein de cette population ne serait pas connue, il y a lieu de penser qu'elle n'est pas très différente de celle de la population générale à cause de l’âge précoce de son début - avant 20 ans dans plus 60% des cas - et à l'absence de la distribution bimodale retrouvée dans les pays industrialisés. Tout au long de cette revue de la littérature, une réalité se dégage: la prise en charge globale de l'enfant épileptique en ASS est inadéquate. Pour inverser cette tendance, les défis à relever semblent être de trois ordres. Outre la recherche, ces défis comportent une dimension thérapeutique et une dimension éducationnelle. Il y a nécessité de former des médecins à la pratique de la neurologie pédiatrique tout en créant des conditions de travail qui limitent la fuite des cerveaux. Il est urgent d'identifier et de combler les besoins nécessaires à la prise en charge correcte des enfants épileptiques selon les pays et les régions (indisponibilité des médicaments anti comitiaux, l'absence des guidelines nationaux, le déficit d'encadrement de guérisseurs traditionnels…) enfin, il est impérieux d'encourager la réalisation des études visant à établir l'incidence et la prévalence correctes des épilepsies chez l'enfant afin de faciliter la pose des jalons des mesures de lutte ciblées. PMID:27217883

  16. Complication rare de la coloscopie chez un patient sous anticoagulant: hemopéritoine par rupture d'un hématome sous capsulaire de la rate, cas clinique

    PubMed Central

    Sbai, Hicham; Boukatta, Brahim; El Bouazzaoui, Abderahim; Youssfi, Mounia; Mellouki, Ihsane; Benajeh, Dafr Allah; Bobo, Meriem; Bohadouti, Hicham; Tizniti, Siham; Ibrahimi, Adil; Taleb, Khalid Ait; Kanjaa, Nabil

    2015-01-01

    La coloscopie à visée diagnostique et/ou thérapeutique est un examen invasif fréquemment pratiquée de nos jours. La perforation colique et l'hémorragie digestive en sont les principales complications. La survenue d'un hémopéritoine par rupture d'un hématome sous-capsulaire splénique est une complication extrêmement rare et potentiellement mortelle de la coloscopie. Un traumatisme splénique minime passé inaperçu et la prise d'anticoagulant en sont des facteurs favorisants. Nous présentons le cas d'une rupture d'un hématome sous-capsulaire de la rate après une coloscopie, survenue chez un patient de 70 ans porteur d'une valve mitrale mécanique sous acénocoumarol à dose hypocaogulante. La nécessité d'obtention d'une anti coagulation rapidement efficace et l'instabilité hémodynamique avaient justifiée la réalisation d'une splénectomie. L’évolution était favorable. A travers cette observation clinique nous discutons les mécanismes et les modalités de prise en charge devant cette complication. PMID:26523174

  17. Les manifestations ophtalmologiques de la maladie de Behçet, à propos de 33 cas

    PubMed Central

    Andaloussi, Idriss Benatiya; Alami, Bouchra; Abdellaoui, Meryem; Bhallil, Salima; Bono, Wafae; Tahri, Hicham

    2012-01-01

    Les manifestations ophtalmologiques au cours de la maladie de Behçet sont dominées par les uvéites, les vascularites rétiniennes et les thromboses veineuses rétiniennes. Nous rapportons une étude rétrospective portant sur tous les malades atteints de la maladie de Behçet, hospitalisés au sein du service d'Ophtalmologie de Fès de Janvier 2007 à Décembre 2009. Au total ce sont 33 patients qui sont inclut dans l'étudeLa moyenne d’âge est de 28,4 ans. Le délai moyen de consultation varie entre 1 jour et 3 ans. L'atteinte oculaire est bilatérale chez 26 patients (78,8% des yeux). L'AV est très basse avant le traitement: 28,8% à moins de 1/10. Les manifestations oculaires sont dominées par l'uvéite avec 77,3%, suivie de la vascularite rétinienne 54, 5% et la maculopathie 51, 5%. Le pourcentage des yeux dont l'AV était inférieur à 1/10 est passé à 19,7% après traitement. La fréquence de l'atteinte oculaire au cours de la maladie de Behçet est diversement appréciée selon les auteurs et selon le mode de recrutement des patients: elle va de 29% à 100%. L'atteinte uvéale est la plus fréquente des manifestations ophtalmologiques. Les lésions vasculaires rétiniennes sont dominées par la vascularite rétinienne essentiellement la périphlébite aussi bien au pôle postérieur qu’à la périphérie rétinienne. En l'absence de traitement et de mauvaise observance, le pronostic oculaire de la maladie de Behçet est très mauvais. La cécité s'installe dans 13 à 32%. Les manifestations ophtalmologiques au cours de la maladie de Behçet ont une valeur considérable, tant sur le plan diagnostique que pronostique. Notre étude a permis de décrire les aspects cliniques de l'atteinte oculaire de la maladie de Behçet dans un service d'Ophtalmologie tertiaire au Maroc. PMID:23396991

  18. Comparaison de deux scores pronostiques dans les hémorragies digestives hautes non variqueuses dans un centre hospitalier d'Antananarivo

    PubMed Central

    Rakotondrainibe, Aurélia; Randrianambinina, Thierry Pierre; Randriamizao, Harifetra Mamy Richard; Rasoaherinomenjanahary, Fanjandrainy; Randriamiarana, Mialimanana Joël; Samison, Luc Hervé

    2013-01-01

    Il est actuellement recommandé de stratifier les hémorragies digestives hautes, en fonction de leur risque, par des scores pronostiques. L'objectif de cette étude a été d'appliquer ces scores en vue de les comparer, dans un centre hospitalier malgache. Etude prospective sur 419 patients, sur une période entre janvier et décembre 2011, au Centre Hospitalo-Universitaire d'Antananarivo. Les scores de Rockall initial et de Blatchford ont été calculés pour chaque patient présentant une hémorragie digestive haute non variqueuse dont les dossiers été complets, avec notamment la valeur de l'urémie et de l'hémoglobine. Une comparaison de ces deux scores a été faite pour déterminer le pronostic et l’évolution de cette pathologie. 46,3% des dossiers n'avaient pas de valeur d'urémie ni de l'hémoglobine. Les 185 patients retenus, avaient une moyenne d’âge de 48,2 ± 18,2 ans et une prédominance masculine (72,4%). Le risque clinique était élevé dans 62,7% des cas, dont 59,4% ont bénéficié d'une transfusion. Une mortalité de 9,7% a été observée. Le score de Blatchford était plus prédictif du risque clinique par rapport au score de Rockall initial (AUROC = 0,82 vs 0,64; p < 0,0001), mais aussi de la nécessité d'une transfusion (AUROC = 0,79 vs 0,62; p= 0,00013). L'instauration d'un score clinico-biologique est assez limitée par faute de moyens, alors que le score de Blatchford aiderait en matière de pronostic des hémorragies digestives hautes. PMID:24839534

  19. Les hémodialysés HVC sont-ils vraiment des patients difficiles à traiter?

    PubMed Central

    Krati, Khadija; Cherquaoui, Hind; Oubaha, Sofia; Samlani, Zouhour

    2015-01-01

    L'hépatite C demeure la principale infection virale chez l'hémodialysé, dont la prise en charge thérapeutique ainsi que la gestion de ses effets secondaires restent difficiles. Il s'agit d'une étude rétrospective portant sur tous les patients atteints d'hépatite C chronique ayant une insuffisance rénale chronique sous hémodialyse, suivis au service de gastroentérologie au CHU Mohamed VI de Marrakech sur une période de Janvier 2004 à Décembre 2014. Sur un total de 355 cas d'hépatite virale C, 13 patients étaient hémodialysés (3,66%). Dix patients ont été traités, soit 76,94% des cas. Le traitement n’était pas indiqué chez 2 patients ayant une fibrose minime sans cytolyse. Il était contre-indiqué chez une patiente multitarée. Deux malades ont eu une réponse virologique rapide et 5 une réponse virologique précoce. Le taux de réponse virologique soutenue était de 40%, 30% des patients étaient non répondeurs. Le traitement fut arrêté chez 2 patientes pour effets secondaires sévères. Un seul patient a été candidat à une transplantation rénale. En analyse multivariée, la réponse virologique soutenue a été significativement associée à certains facteurs prédictifs de bonne réponse thérapeutique: Age jeune ≤40 ans (P=0,0057), fibrose minime F1-F2 (P=0,03), génotype non 1 (P=0,0064), charge virale préthérapeutique <800000 UI/ml (P=0,013), et l'absence d'arrêt thérapeutique (P=0,028). La gestion efficace des effets secondaires du traitement de HVC permet d'obtenir chez l'hémodialysé un taux de réponse virologique soutenue avoisinant celui de la population générale. PMID:27022433

  20. Diffusion dans les liquides

    NASA Astrophysics Data System (ADS)

    Dianoux, A. J.

    2003-09-01

    Après une brève introduction qui rappelle les concepts détaillés dans le cours de M. Bée, nous présentons un aperçu de trois de nos travaux sur l'étude de la diffusion. Tout d'abord la dynamique de l'eau, dans son état normal ou surfondu, révèle la complexité apportée par le réseau de liaisons hydrogène. Ensuite l'effet du confinement sur la dynamique de l'eau sera étudié dans le cas de la membrane Nafion. Enfin la diffusion dans les phases nématique et smectique A d'un cristal liquide permet d'obtenir la valeur du potentiel qui maintient les couches dans la phase smectique.

  1. Quels agents incriminés dans les mycoses du pied ? Enquête auprès des diabétiques consultant au CHU Mohammed VI de Marrakech

    PubMed Central

    Chegour, Hakima; El Ansari, Nawal; El Mghari, Ghizlane; Tali, Abdelali; Zoughaghi, Laila; Sebbani, Majda; Amine, Mohamed

    2014-01-01

    Les infections mycosiques du pied constituent un motif fréquent de consultation chez les diabétiques, le diabète constituant à la fois un facteur favorisant et aggravant les lésions cutanéomuqueuses. L'objectif de ce travail était d'identifier la flore mycologique locale responsable des lésions du pied chez le diabétique et déterminer les facteurs favorisant la survenue de mycoses. Il s'agissait d'une étude transversale intéressant des diabétiques suivis en consultation; un prélèvement mycologique, avec examen direct et culture, a été réalisé devant toute suspicion clinique de lésion mycosique. Quatre-vingt-deux patients ont été inclus. L'hémoglobine glycosylée moyenne a été de9,2% ± 2,23. Un intertrigo inter orteil a été noté dans 90,2% des cas; l'examen mycologique était positif dans 64,8% des cas, avec 18 cas de Trichophyton rubrum et 11 cas de Candida albicans. Une atteinte unguéale a été suspectée chez 65,9% patients; la culture a mis en évidence un Trichosporon pathogène chez sept patients, un Candida albicansdans six cas, un Trichophyton rubrum dans quatre cas, avec trois cas de Trichophyton mentagrophytes et deux cas de Scytalidium dimidiatum. L’étude analytique, après confirmation mycologique, en fonction des principales caractéristiques des patients a montré que l'atteinte mycosique du pied est significativement corrélée au déséquilibre glycémique. Ce travail a montré la prédominance du Trichophyton rubrum dans les lésions d'intertrigo inter orteil et du Trichosporon dans les onychomycoses, avec une prédominance globale plus globale plus élevée du TR. PMID:25170372

  2. Les corps étrangers laryngo-trachéo-bronchiques: expérience de l'hôpital d'instruction des armées Omar Bongo Ondimba (HIAOBO) de Libreville

    PubMed Central

    Nyeki, Adèle-Rose Ngo; Miloundja, Jérôme; Dalil, Asmaou Bouba; Lawson, Jean Marcel Mandji; Nzenze, Sylvie; Sougou, Emery; Nziengui, Annie; N'zouba, Léon

    2015-01-01

    L'inhalation accidentelle de corps étranger est fréquente chez l'enfant et exceptionnelle chez l'adulte. Elle représente une urgence respiratoire pouvant mettre en jeu le pronostic vital. L'objectif était de présenter les difficultés de prise en charge des corps étrangers laryngo-trachéo-bronchiques (CELTB). Il s'agissait d'une étude rétrospective réalisée sur une période de 6 ans (Avril 2006-Mars 2012), dans les services d'Oto-Rhino-Laryngologie et de chirurgie cervico-faciale (ORL-CCF) de l'HIA OBO de Libreville. Nous avons répertorié 21 dossiers de patients admis pour corps étrangers laryngo-trachéo-bronchiques. Leur âge moyen était de 8,95 ans avec des extrêmes de 3 et 37 ans. Les enfants représentaient 90% de cas. Le sex-ratio était de 2,30. Les corps étrangers étaient à 55% d'origine alimentaire et à 45% d'origine métallique. Leur localisation était laryngée dans 60% des cas, bronchique dans 35% et trachéale dans 5% des cas. Sur le plan clinique, la toux était retrouvée chez tous les patients. Il existait un syndrome de pénétration dans 60% de cas. La découverte était fortuite lors d'un syndrome de séjour broncho-pulmonaire dans 30% des cas. L'extraction des corps étrangers était réalisée par voie endoscopique et sous anesthésie générale. Chez 47,6% de cas, nous avons effectué une trachéotomie première. Les suites opératoires étaient favorables dans 95,24% et un décès a été noté. La prise en charge des CELTB doit être précoce et nécessite une parfaite collaboration entre anesthésistes et chirurgiens. Leur extraction se fait par voie endoscopique d'où l'intérêt de disposer, dans un service d'ORL-CCF, de matériel endoscopique adapté à l’âge. PMID:26161221

  3. Fibrillation auriculaire et activité physique

    PubMed Central

    Bosomworth, N. John

    2015-01-01

    Résumé Objectif Examiner les données probantes portant sur les effets de divers niveaux d’activité physique sur l’incidence de fibrillation auriculaire (FA) dans la population générale et chez les athlètes d’endurance. Sources des données Une recherche a initialement été menée sur PubMed à l’aide des titres MeSH ou des mots-de-texte anglais (avec descripteur de zone de recherche TIAB [title and abstract]) atrial fibrillation et exercise ou physical activity ou athlet* ou sport*, sans filtre additionnel. Le système GRADE (grading of recommendations, assessment, development, and evaluation) a été utilisé pour tirer les conclusions au sujet de la qualité et du niveau de preuve. Sélection des études Aucune étude d’intervention n’est ressortie de la recherche. Les études d’observation ont alors été jugées acceptables et, bien que des études prospectives de cohortes à long terme de plus grande envergure auraient été préférables, des essais cas-témoins ou transversaux ont aussi été inclus dans cette révision. Synthèse Les données disponibles laissent croire à un lien proportionnel à la dose entre l’exercice plus intense et l’incidence réduite de FA chez les femmes. Il en va de même pour les hommes dont le niveau d’activité physique est de faible à modéré. Chez les hommes seulement, l’activité intense est associée à un risque accru de FA et ce, dans la plupart des études, mais pas la totalité d’entre elles. Ce risque est modéré, le rapport de risque instantané étant de 1,29 dans l’une des études de meilleure qualité. Le risque de FA chez la plupart des personnes régulièrement actives est plus faible que le risque observé dans la population sédentaire appariée. Conclusion La fibrillation auriculaire est probablement moins fréquente à mesure que le niveau d’activité physique augmente, la relation dose-réponse étant démontrable. À toutes les intensités, l’exercice doit être

  4. Maladies reliées aux loisirs aquatiques

    PubMed Central

    Sanborn, Margaret; Takaro, Tim

    2013-01-01

    Résumé Objectif Passer en revue les facteurs de risque, la prise en charge et la prévention des maladies reliées aux loisirs aquatiques en pratique familiale. Sources des données Des articles originaux et de synthèse entre janvier 1998 et février 2012 ont été identifiés à l’aide de PubMed et des expressions de recherche en anglais water-related illness, recreational water illness et swimmer illness. Message principal Il y a un risque de 3 % à 8 % de maladies gastrointestinales (MGI) après la baignade. Les groupes à risque élevé de MGI sont les enfants de moins de 5 ans, surtout s’ils n’ont pas été vaccinés contre le rotavirus, les personnes âgées et les patients immunodéficients. Les enfants sont à plus grand risque parce qu’ils avalent plus d’eau quand ils nagent, restent dans l’eau plus longtemps et jouent dans l’eau peu profonde et le sable qui sont plus contaminés. Les adeptes des sports dans lesquels le contact avec l’eau est abondant comme le triathlon et le surf cerf-volant sont aussi à risque élevé et même ceux qui s’adonnent à des activités impliquant un contact partiel avec l’eau comme la navigation de plaisance et la pêche ont un risque de 40 % à 50 % fois plus grand de MGI par rapport à ceux qui ne pratiquent pas de sports aquatiques. Il y a lieu de faire une culture des selles quand on soupçonne une maladie reliée aux loisirs aquatiques et l’échelle clinique de la déshydratation est utile pour l’évaluation des besoins de traitement chez les enfants affectés. Conclusion Les maladies reliées aux loisirs aquatiques est la principale cause de MGI durant la saison des baignades. La reconnaissance que la baignade est une source importante de maladies peut aider à prévenir les cas récurrents et secondaires. On recommande fortement le vaccin contre le rotavirus chez les enfants qui se baignent souvent.

  5. Dysfonctionnements radio-induits du transport colique chez le rat

    NASA Astrophysics Data System (ADS)

    François, A.; Lebrun, F.; Ksas, B.; Aigueperse, J.; Gourmelon, P.; MacNaughton, W. K.; Griffiths, N. M.

    1998-04-01

    The symptom commonly associated with whole body irradiation is diarrhoea, a still quite obscure phenomenon, which leads to decreased chance of cure of irradiated people. The aim of this study was to provide evidence for dysfunction of intestinal water and electrolyte transport regulation by the enteric nervous system after exposure to ionising radiation. This study shows decreased capacity of enteric nervous system to influence colonic transport 3days after irradiation, correlated to a diminished response to a neurotransmitter: serotonin. Radio-induced diarrhea may result from epithelial structural injury but also from impaired regulatory processes of intestinal transport. L'un des symptômes majeurs d'une irradiation corporelle totale ou abdominale est l'apparition de diarrhées, dont les causes sont encore mal connues, et qui mettent en jeu le pronostique vital de l'individu irradié. Cette étude vise à mettre en évidence l'atteinte de la régulation du transport intestinal d'eau et d'électrolytes par les rayonnements ionisants. On observe une diminution de la capacité du système nerveux entérique à influencer le transport colique 3jours après irradiation, corrélée à une diminution de la réponse épithéliale à un neurotransmetteur : la sérotonine. Les diarrhées radio-induites résulteraient d'une atteinte structurelle de l'épithélium mais également des processus de régulation du transport intestinal.

  6. Radionécrose cérébrale chez des patients irradiés pour cancers du nasopharynx: à propos de 3 cas

    PubMed Central

    El Mazghi, Abderrahman; Lalya, Issam; Loukili, Kaoutar; El Kacemi, Hanan; Kebdani, Taieb; Hassouni, Khalid

    2014-01-01

    La radionécrose cérébrale est une complication tardive, iatrogène, relativement rare de la radiothérapie qui survient après plus de six mois suivant le début du traitement. Elle pourrait s'expliquer par la conjonction de lésions vasculaires, gliales et d'ordre immunologiques. Elle peut mettre en jeu le pronostic fonctionnel et vital du malade. La prévention de cette affection redoutable est fondamentale vu l'absence de traitement potentiellement efficace. Nous rapportons 03 nouveaux cas, chez des patients traités par chimiothérapie d'induction puis radio- chimiothérapie concomitante pour des cancers localement avancés du nasopharynx. Le diagnostic a été orienté par l'IRM spectroscopique et l’évolution était favorable sous corticothérapie dans les 03 cas. PMID:25722784

  7. Socialisation interculturelle et dynamiques identitaires chez les jeunes adultes issus de l'immigration maghrébine en France

    NASA Astrophysics Data System (ADS)

    Qribi, Adelhak; Courtinat, Amélie; Prêteur, Yves

    2010-12-01

    Intercultural socialisation and identity dynamics among young adults of Maghrebi immigrant descent - This study analyses different identity orientations expressed by young people of North African immigrant descent in France in relation to their conditions of socialisation. Identity is considered in terms of cultural identification, self-esteem and the activeness or passiveness of the relationship with reality. Socialisation is studied from the perspective of the interrelationship between family education and school experience. A survey was conducted by questionnaire among 120 young people aged between 18 and 25, of both sexes, from a working-class background. A multivariate analysis (Descending Hierarchical Classification) determined a structure of four groups in terms of differentiation or assimilation and conformity or individuation. It was found that strategies balancing ontological and pragmatic concerns appear to play a role in the dynamics of a subject's self-affirmation and autonomy. The attachment to a certain religious tradition in these cases seems to be compatible with modernity and is a factor of psychological balance and social integration.

  8. Recherche de champs magnetiques chez les etoiles Wolf-Rayet par l'analyse d'observations spectropolarimetriques

    NASA Astrophysics Data System (ADS)

    de la Chevrotiere, Antoine

    This thesis presents the results of a spectropolarimetric survey aimed at detecting directly the presence of magnetic fields in Wolf-Rayet (WR) stars. The search for the elusive WR fields began by observing the highly variable WN4 star EZ CMa = WR6 = HD 50896 and continued among a sample of eleven bright WR stars. All observations were obtained using the highly-efficient ESPaDOnS spectropolarimeter at the Canada-France-Hawaii telescope. The methodology used in this study attempts to detect the characteristic circular polarization (Stokes V) pattern in strong emission lines that is expected to arise as a consequence of a global magnetic field with a split monopole configuration. Since Stokes V data were affected by significant cross-talk from linear polarization to circular polarization, the spurious cross-talk signal was removed prior to applying the magnetic analysis. In the end, no magnetic fields are unambiguously detected in any of the observed stars. Nonetheless, the data show evidence supporting marginal detections for WR134, WR137 and WR138 for which the most probable field intensities, in the observable parts of the stellar winds, are B wind ˜ 200, 130 and 80 G, respectively. In the case of non-detections, the average field strength upper-limit for the magnetic field is Bmaxwind ˜ 500 G. Finally, this study cannot confirm the magnetic origin of co-rotating interaction regions observed in several WR stars since, out of 4 stars showing CIR-type variability, none showed decisive evidence for the presence of magnetic fields. Keywords: magnetic fields, polarization, Wolf-Rayet, spectropolarimetry..

  9. Les biofilms bactériens : leur importance en santé animale et en santé publique

    PubMed Central

    Tremblay, Yannick D.N.; Hathroubi, Skander; Jacques, Mario

    2014-01-01

    Résumé Les biofilms bactériens sont des amas structurés de cellules bactériennes enrobés d’une matrice polymérique et attachés à une surface. Le biofilm protège les bactéries et leur permet de survivre dans des conditions environnementales hostiles. Les bactéries du biofilm peuvent résister à la réponse immunitaire de l’hôte et sont beaucoup plus résistantes aux antibiotiques et aux désinfectants que les cellules bactériennes planctoniques. La capacité de former un biofilm est maintenant reconnue comme une caractéristique propre à plusieurs microorganismes. La présence de biofilms lors d’infections demande donc de nouvelles méthodes de prévention, de diagnostic et de traitement. De même, la présence de biofilms sur des surfaces retrouvées à la ferme, à l’abattoir ou à l’usine de transformation affectera l’efficacité du protocole de désinfection. De façon surprenante, la formation de biofilms chez les bactéries pathogènes des animaux et les bactéries zoonotiques est un sujet relativement peu étudié. Ce bref compte rendu a pour objectif de sensibiliser les intervenants en santé animale à l’importance des biofilms. PMID:24688172

  10. Thrombose veineuse profonde étendue du membre inferieur compliquant une procréation médicalement assistée: une observation

    PubMed Central

    Abdellah, Amine; Jamal, Fatihi

    2015-01-01

    La survenue d'une maladie thromboembolique veineuse (MTEV) fait partie des effets indésirables de la procréation médicalement assistée (PMA). Le risque de survenue semble faible mais peu d’études ont estimé l'incidence de la MTEV en absence de syndrome d'hyperstimulation ovarienne (SHO). L'estimation du risque d’événement thromboembolique veineux chez les femmes à risque doit être identifiée avant une PMA. Nous rapportons un cas clinique d'une thrombose veineuse profonde du membre inferieur suite à une PMA sans syndrome d'hyperstimulation ovarienne. PMID:26889306